.evous
> > > >

Faits divers à Paris et en région : Procès en appel du violeur récidiviste ; Vague de suicides à Nanterre

Val d’Oise - Seine-et-Marne - Seine-Saint-Denis - Val-de-Marne - Hauts-de-Seine - Ier- IXe - Xe- XIIe - XVIIe - XVIIIe

Val d’Oise

Le meurtrier était déjà en prison : L’homme soupçonné d’avoir assassiné un couple de retraités dans le Val d’Oise en janvier 2011 a été appréhendé et placé en garde-à-vue la semaine dernière. Après des analyses balistiques, les enquêteurs ont déterminé que l’arme ayant servi pour tuer le couple de soixantenaires de Saint-Witz était la même que celle ayant servi pour le meurtre d’un bijoutier des Batignolles dans le XVIIe en avril 2011. Déjà détenu à la Santé, le suspect, un homme d’une cinquantaine d’années, a été présenté ce vendredi devant le parquet de Pontoise pour cette autre affaire crapuleuse.


Ier arrondissement

Suicides en série : Deux suicides de policiers Parisiens ont eu lieu jeudi dans la même journée. Le premier, appartenant à la Direction de l’Ordre Public et de la Circulation et en congé maladie depuis un an, a été retrouvé pendu dans son domicile de Seine-et-Marne. Le second, un homme de 36 ans du commissariat du Ier arrondissement de Paris s’est tué avec son arme à feu chez lui, à Champigny dans le Val-de-Marne.


XVIIe arrondissement

Nourrisson noyé, nourrice arrêtée : Une jeune femme de 30 ans, nourrice pour un couple du XVIIe arrondissement, a été mise en examen pour homicide involontaire ce jeudi à la suite de la noyade d’un bébé de dix mois alors qu’il était sous sa garde. Laissé sans surveillance dans son bain pendant plus d’une demi-heure alors que la nounou était partie faire la cuisine, le nourrisson avait ensuite été retrouvé sans vie.


Xe arrondissement

Ça dérape à Jemmapes : Deux hommes ont été hospitalisés ce vendredi soir, à la suite d’un affrontement à l’arme blanche, quai de Jemmapes (Xe). La police n’a pas encore plus de détails sur les circonstances de ce drame, qui serait survenu en début de soirée. L’un des deux hommes, dont le pronostic vital était engagé, a été conduit à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.


Seine-et-Marne

Meurtre au foyer de Meaux : Un foyer de travailleurs situé à Meaux dans la Seine-et-Marne a été le théâtre d’un homicide dans la nuit de samedi à dimanche. C’est le meurtrier présumé lui-même qui aurait prévenu la police après avoir porté plusieurs coups de couteau à la victime, un homme d’une quarantaine d’années. L’origine de la dispute serait le supposé tapage nocturne perpétré par la victime devant le foyer au milieu de la nuit.


XVIIIe arrondissement

Les violeurs du métro interpellés : Deux individus ont été interpellés ce dimanche soir dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Il sont soupçonnés d’avoir tenté de violer une femme le matin même à 6h dans un couloir du métro Strasbourg Saint-Denis. Repérés grâce aux images des caméras de surveillance de la RATP, les deux hommes ont été arrêtés vers 20h par des hommes de la brigade des réseaux ferrés et de la brigade anti-criminalité puis placés en garde-à-vue.


Seine-Saint-Denis

Jet de grenade dans le 93 : Le Parisien rapporte qu’une grenade a explosé dans la nuit de lundi à mardi devant l’entrée d’un immeuble d’Epinay-sur-Seine. Lancée vers 3 heures du matin depuis la rue en direction du hall d’un appartement situé au rez-de-chaussée, la grenade n’a heureusement pas fait de victimes, mais seulement des dégâts dans l’habitation.


IXe arrondissement

Une stèle en attendant le procès : Le Conseil de Paris vient de voter ce mardi 20 mars la pose d’une stèle à la mémoire des victimes de l’incendie de l’hôtel Paris-Opéra dans le IXe. Soumise par la conseillère PS de l’arrondissement, Pauline Véron, cette proposition vise à rendre hommage aux 25 personnes, dont 11 enfants, qui ont péri lors de ce terrible incendie du 15 avril 2005. « Il faut savoir que sept ans après les faits, le procès n’a toujours pas eu lieu, ajoutant à la douleur des familles pour qui il n’est pas possible de faire complètement ce deuil », expliquait l’élue. La stèle sera implantée dans le square de la Trinité, place Estienne d’Orves.


Val-de-Marne

Dispute mortelle : Une femme d’origine portugaise a été tuée par son mari ce mercredi dans la journée lors d’une dispute conjugale ayant eu lieu dans le bar qu’ils tenaient à Vincennes. Intervenue sur les lieux, la police n’a pu sauver la femme, touchée mortellement par une arme à feu, mais ont pu emmener le mari à l’hôpital après qu’il ait tenté de se suicider.


Hauts-de-Seine

Vague de suicides à Nanterre : Le quartier Picasso à Nanterre semble maudit. Mardi soir, une jeune femme de 19 ans s’est défenestrée depuis son appartement de la cité Pablo Picasso qu’elle partageait avec sa mère et sa sœur. Son corps sans vie a été retrouvé douze étages plus bas par les habitants du quartier, consternés par ce nouveau suicide. En effet, Nanterre a déploré trois suicides du même genre en dix jours à peine. Le 11 février, c’était une fillette de neuf ans qui se jetait depuis le 15e étage de sa tour d’immeuble, et le 21 mars au matin, c’était une femme de 32 ans qui se jetait dans le vide en plein milieu d’un dîner entre amis.


XIIe

Le procès de M’Hamed Rouchi à huis-clos : Le procès en appel de M’Hamed Rouichi, violeur présumé d’au moins treize femmes âgées de 20 à 74 ans, s’est ouvert jeudi devant la cour d’assises du Val-de-Marne. Le procès se déroulera à huis-clos à la demande des victimes, alors que l’accusé se lançait dans un plaidoyer pour un débat public « afin qu’on puisse voir qui parle avec son cœur et son âme et qui fait du commerce ».
L’homme de 52 ans avait été condamné en 2010 à 30 ans de réclusion pour des viols sordides mêlés de scatophagie. Déjà condamné à dix ans de prison en 1983 pour homicide volontaire, il avait été interpellé le 26 juillet 2006 gare de Lyon (XIIe), après avoir été confondu par son empreinte génétique, retrouvée sur trois victimes.
Pour son procès en appel, Rouichi assurera lui-même sa défense.

Mots-clés