.evous
> > >

Fin de l’expo gratuite sur Sempé à l’Hôtel de Ville : immense succès !

Nous arrivons bientôt au bout de la prolongation, le succès de l’exposition ayant justifier qu’elle soit prolongée jusqu’au 31 mars 2012 !

Que faire ? Et bien s’y rendre à la première heure pour ne pas piétiner trop longtemps dehors et pour pouvoir lire les légendes ou les textes des dessins dans des conditions supportables. Entre nous, Sempé est tout de même un personnage un brin timide, intériorisé, et ses dessins, tout comme lui, nécessitent un je ne sais quoi d’intime pour que l’émotion puisse s’exprimer...

Plus tard dans la journée, après 30 minutes à une heure de queue, la visite risque de devenir un enfer. Pensez ! En moyenne, l’expo reçoit 1 650 visiteurs par jour ! Bien trop de gens stationnent et circulent en même temps dans les salles. Être bousculé ne correspond pas vraiment à ce type de dessinateur un poil trop délicat. On ne vient quand même pas là pour exprimer les condoléances d’un peuple abandonné par son tyran défunt, comme nous le vîmes en Corée du Nord il y a quelques mois !

Or, l’exposition est vraiment chouette. Gavée de dessins originaux et de nombreux inédits...

Figurez-vous que ce succès, malgré l’inconfort d’une visite un peu agitée, est tout à fait mérité. Le 6 février 2012, l’exposition figurait parmi les 5 expositions de l’année sélectionnées pour le Globe de Cristal, prix de la presse française pour les arts et la culture !

Sempé est tendre. Sempé est fin. Sempé est profond. Et il y a fort à parier que cette exposition gratuite, dans de bonnes conditions, saura grâce à ces talents réunis vous faire sourire de plaisir.

Jean-Jacques Sempé compte depuis une cinquantaine d’années parmi les dessinateurs d’humour français. Très largement traduit (en 25 langues !), auteur de dizaines de milliers de dessins, de plus de 40 albums, Sempé reste touchant, de génération en génération, toujours délicat donc, pas mal pensif, réflexif même, et résolument un peu en retrait. Pour mieux voir.

La mairie de Paris a organisé enfin cette première rétrospective qu’il méritait avec l’exposition « Sempé : un peu de Paris et d’ailleurs ».

Sachez prendre le petit recul nécessaire que vous propose ce dessinateur. Il vous donnera une vue plongeante et tendre sur quelques absurdités quotidiennes. Contemplez le monde avec cet artiste, timide et gentiment incisif !

Qui trouva cette phrase qui lui correspond si bien : « L’homme est un animal inconsolable et gai. » ?

« Sempé : un peu de Paris et d’ailleurs » rassemble plus de 300 dessins originaux, accompagnés de textes de l’auteur, belle quantité pour apprécier dans les nuances la richesse et la virtuosité d’une œuvre pas si légère qui oscille gracieusement entre humour et poésie.

Sa seule faiblesse ? Ses textes quand ils sont trop longs. Sempé est davantage de la famille des taiseux. Il est bien plus à son aise dans le silence du dessin ou la contemplation poétique, et c’est certainement la raison qui lui a fait trouvé des "paroliers" de talent, comme par exemple Goscinny ou Modiano.

Et comme le bonhomme, dans ses dessins, sait faire preuve d’humanité ! Sempé « pardonne au vaniteux, encourage le teigneux, envie le bienheureux  ». Funambule original de la nuance, cet observateur exigeant et pointilleux ne fera que de prudentes tentatives d’approches avec philosophie et psychanalyse, mais il se gardera bien des dangers mortifères de l’esprit de sérieux…

Pourtant, dans le fond… à bien y regarder… ça ferait pas mal réfléchir ! Mon personnage préféré, avant même le petit Nicolas et sa bande ? Catherine Certitude, bien sûr ! Elle est trop comme ma fille !

Sempé : un peu de Paris et d’ailleurs Jusqu’au 31 mars 2012. Après on ferme ! Exposition gratuite à l’Hôtel de Ville. Tous les jours sauf dimanches et fêtes de 10 à 19h.

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et vous remercions des suggestions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous tentons même de vous indiquer chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "Que faire à Paris dans la semaine du..."

André Balbo

sources : visite, Ville de Paris

Mots-clés