Paris eVous
Accueil Sortir à Paris Paris Plages Concerts Expositions Enfants Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Immobilier à Paris > Hébergement d’urgence à Paris : Centres Emmaüs, Armée du salut et Samu social (...)

Hébergement d’urgence à Paris : Centres Emmaüs, Armée du salut et Samu social ouverts toute l’année

Dernière mise à jour : vendredi 23 janvier 2015, par Benoît, Jean

Le centre de la rue des Écluses, dans le 10e, celui de la rue de Mouzaïa, dans le 19e, et le centre Jean Rostand à Ivry (94) accueilleront les sans domicile fixe tout l’été.

La ministre de l’égalité des territoires et du logement Cécile Duflot l’avait promis peu après sa prise de fonction : le dispositif d’hébergement d’urgence serait prolongé. Ce dispositif couvre en temps normal la période du 1er novembre au 31 mars et permet pendant cette période d’ouvrir 19.000 places supplémentaires en centres d’accueil. Le gouvernement Fillon avait déjà repoussé la trêve hivernale jusqu’à la fin juin 2012. Ce vendredi 29 juin, le ministère du logement a fait savoir que 3 centres franciliens seraient ouverts toute l’année ! L’objectif de cette mesure : assurer aux mal-logés "une sortie du dispositif d’hébergement hivernal".

En tout, 170 places restent disponibles pendant tout l’été à Paris et à proximité dans les centres de rue des Ecluses Saint-Martin dans le 10e (Emmaüs), de la rue de la Mouzaia dans le 19e (Armée du salut) et à Jean Rostand Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne (Samu social). A noter que pour ce dernier, qui est dédié aux femmes sans abri et qui est utilisé par le 115 de Paris, la mairie de Paris prévoit qu’ "une relocalisation avec maintien des financements sera assurée par l’État".
Un nouveau centre d’hébergement Emmaüs a ouvert en janvier 2015 dans la rue Montesquieu, dans le 1er arrondissement. Il dispose sur cinq niveaux d’une quarantaine de places et de 24 studios pérennes.

Le maire de Paris Bertrand Delanoë s’est évidemment réjoui de cette décision du ministère du Logement : "L’été dernier, plusieurs centaines de personnes avaient été remises à la rue sans solution suite aux décisions de fermeture de places d’hébergement du précédent gouvernement", se rappelle-t-il, avant de lancer une proposition : "Je réaffirme mon souhait d’élaborer collectivement une politique d’hébergement à l’échelle métropolitaine permettant de mutualiser les moyens et de créer de nouvelles capacités d’accueil pour les sans abri sur les territoires les plus déficitaires."

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !