eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Paris > Visiter Paris > Parcours culturels et artistiques à Paris > Itinéraire Street Art à Paris

Itinéraire Street Art à Paris

Dernière mise à jour : lundi 29 janvier 2018, par Pauline

Par définition, le street art est éphémère et partout. A Paris, les artistes de rue sévissent toutefois dans certaines zones plus qu’ailleurs : Evous propose un itinéraire non exhaustif, sur les pas d’Obey, Miss Tic ou Zoo Project.

Le 13ème et le 20ème sont les arrondissements de la capitale les plus favorables au street art, où l’art urbain y est particulièrement bien accueilli par les mairies.

BUTTE AUX CAILLES (13ème) : Départ sur la Butte aux Cailles, micro quartier du 13ème arrondissement aux allures de village, derrière la Place d’Italie. Beaucoup de murs y sont couverts de pochoirs, peintures, affiches d’artistes de rue. On trouve, en vrac et selon le moment, des créations de Miss Tic, Speedy Graffito, Philippe Baudelocque, Jeff Aérosol, etc. Si vous souhaitez vous informer précisément sur les œuvres du moment, rendez-vous au syndicat d’initiative de la Butte, "Paris Mythique", dont le maître des lieux est intarissable. Sinon, n’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles, pour trouver par hasard ce que vous cherchez. Plus d’infos sur le street art Butte aux Cailles en cliquant ici.

Le street art est une institution dans le quartier puisque tous les ans, le premier week-end de juin, l’association Lézarts de la Bièvre organise des journées portes ouvertes d’ateliers d’artistes : pour l’occasion, un artiste de rue est invité à baliser le parcours pour indiquer par ses créations les lieux où se trouvent un atelier. Prochaine édition : le 8 et 9 juin 2013. Artiste invité encore inconnu.

Ensuite, reprenez la rue Bobillot et le Boulevard Vincent Auriol pour rejoindre les quartiers plus modernes de l’arrondissement.

QUARTIER JEANNE D’ARC (13ème) : Le quartier accueille plusieurs œuvres d’art urbain, parmi lesquelles, au n°110 de la rue Jeanne d’Arc, une création de Jana et JS, fameux pochoiristes, au n°93, une fresque du mythique Obey, auteur de l’affiche de la première campagne d’Obama. plus loin, au 50 de la même rue, on peut voir une création de Maher et Aner, artistes chiliens.

Ensuite, rejoignez le quai François Mauriac par la rue Charcot et l’Avenue de France.

LE MUR XIII, PASSERELLE SIMONE DE BEAUVOIR : Sur le quai François Mauriac, au pied de la passerelle Simone de Beauvoirqui relie la BNF au Parc de Bercy, l’association Modulable Urbain Réactif met à disposition depuis février 2013, un panneau au format publicitaire de 3m x 8m sur lesquels des artistes peuvent intervenir librement en contactant l’association, avec la technique de leur choix. Une création recouvre l’autre tous les 15 jours aux beaux jours, et tous les mois en hiver.

A pied ou en ligne 6 et 2, rejoignez le 107 de la rue Oberkampf.

LE MUR D’OBERKAMPF : Géré par la même association que le Mur XIII, celui d’Oberkampf, plus ancien, fonctionne sur le même principe depuis 2002, mais fait succéder les œuvres tous les quinze jours, même en hiver. Au fil des ans, le mur a été investi par des artistes, duos ou collectifs comme Obey, C215, 9ème concept, Jean Faucheur, Jef Aerosol ou Shaka.

Continuez sur la rue Oberkampf, en direction de Ménilmontant, dans le 20ème, autre arrondissement particulièrement apprécié par les artistes urbains, différents toutefois de ceux la Butte aux Cailles : on peut y voir notamment beaucoup de créations de Némo, Mosko et associés ou Jérôme Mesnager.

RUES DU 20ÈME : Sur votre chemin, vous croiserez Place Maurice Chevalier, une création de Némo, puis une autre au 38 rue de Ménilmontant. Au 68 de cette même rue, vous attend une œuvre de Jérôme Mesnager, puis de nouveau du Némo, au niveau de la rue du Retrait. Plus loin sur le même axe, du Jérôme Mesnager, Passage de la Duée, Mosko et Associés au niveau du Passage des Saint Simoniens, puis Némo (n°32) et Jérôme Mesnager de nouveau (n°35) dans la rue de la Duée. Comme dans la Butte aux Cailles, vous pouvez aussi bien sûr choisir d’errer dans le quartier, pour trouver par hasard des créations diverses.

Continuez encore un peu pour atteindre la rue de Belleville...

MUSÉE DES GRAFFITIS : Au 295 rue de Belleville, se tient le Musée des Graffitis, ouvert depuis le 26 mai 2009. Il invite des graffeurs à exercer leur talent sur des panneaux changés tous les 15 jours. Les meilleurs sont conservés pour constituer une collection. Visite libre et gratuite.

RUE DE VERNEUIL, CHEZ GAINSBOURG (6ème) : Le détour est large mais vaut le coup d’œil si vous avez encore un peu d’énergie ! La ligne 11 du métro, entre Télégraphe et Châtelet vous facilitera grandement la tache. Sur la façade de cet hôtel particulier de la rue de Verneuil, des milliers de fans et d’artistes viennent rendre hommage au chanteur-auteur-compositeur qui y mourut en 1991, par des pochoirs, graffs, messages. Dans ce quartier chic, ce mur en perpétuelle évolution détonne, ce qui n’aurait sans doute pas déplu à l’artiste.

Sans oublier... toutes les créations sur lesquelles vous tomberez par hasard au fil de votre promenade !

A LIRE AUSSI :
Itinéraire romantique dans le Marais

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.