evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Le Marais > Vie pratique dans le Marais, Paris 3e et 4e > Education, Le Marais > Enseignement supérieur, Etudiants Paris Le Marais > L’ICH, formation supérieure consacré à l’immobilier

L’ICH, formation supérieure consacré à l’immobilier

samedi 10 juin 2017, par André Balbo

Institut de droit et d’économie appliqués à l’immobilier. L’un des plus grands institut de formation aux métiers de l’immobilier. Diplômes et formation continue.

Attention ! Cet article n’est qu’informatif. Vous devrez pour toute question concernant les inscriptions vous adresser directement à l’ICH.

L’ICH, seul institut de formation supérieure consacré à l’immobilier, dispense son enseignement dans le 3e arrondissement.

L’ICH, Institut d’études économiques et juridiques appliquées à la Construction et à l’Habitat existe depuis 1960. Il est logé au Conservatoire national des Arts et Métiers (Le Cnam), 2 rue Conté 75003 Paris.

Chaque année, 3 000 étudiants s’y inscrivent, dont 1 100 à Paris, soit en formation continue soit pour y préparer un diplôme. 1/3 de ces effectifs sont présentés par les sociétés et les institutions qui les emploient, 1/3 y aboutissent dès le bac passé, et les autres, déjà diplômés d’un BTS de professions immobilières, d’un doctorat de droit voire de l’École polytechnique (c’est arrivé !) viennent y rechercher une spécialisation, un complément de compétences ou une simple actualisation de leurs connaissances.

L’âge moyen des étudiants est de 32,5 ans, et cet institut exerce une attraction forte, par les matières proposées certes, mais peut-être aussi du fait de la grande souplesse notamment horaire de ses enseignements (cours du soir, cycle spécial - semaines bloquées).

Il est vrai que l’immobilier est un secteur assez bouillonnant, fascinant, très porteur, un secteur sur lequel les vents favorables ont soufflé en abondance ces dernières années, et que la notion française d’immobilier est particulièrement généreuse, englobant aussi bien la construction (mais pas le BTP) que l’habitation, l’expertise que la gestion.

De plus, parce qu’on y a réglementé à tours de bras au cours des deux dernières décennies, l’ensemble de ces professions éprouvent à juste titre un vif besoin de se qualifier. Enfin leur image s’est progressivement améliorée, au fur et à mesure que s’estompaient le souvenir des grands procès faits aux syndics peu scrupuleux et celui des grands carnassiers du béton de l’ère pompidolienne.

Le grand public reconnaît de plus en plus aux professions de l’immobilier une certaine utilité, quand ce n’est pas une réelle compétence, et leurs avis et conseils sont sollicités certainement plus fréquemment par exemple que ceux des notaires, bien moins accessibles.

Pour parler clairement, " on peut effectuer maintenant dans l’immobilier ", selon Jean-Luc Gourdin, qui fut Secrétaire général de l’ICH jusqu’en 2009, " une carrière sérieuse, intéressante, rémunératrice et honnête, et souvent bien plus diversifiée qu’on ne l’imaginerait de prime abord. "

Réfléchissez donc ! Vous éprouverez peut-être en lisant ces quelques lignes l’étincelle initiale de l’idée d’un métier à exercer ou d’une carrière à réorienter ! Et si cela était le cas, vous pourriez facilement vous renseigner plus avant. C’est à deux pas de chez vous !

L’enseignement de l’Institut comprend (pour les élèves n’ayant pas de bagage juridique) un cycle préparatoire de 2 unités d’enseignement (de 75 heures chacune), l’initiation aux études juridiques et l’introduction au droit de la propriété immobilière. Ensuite, il faudra que l’élève effectue un parcours de 9 autres UE, certaines obligatoires, d’autres optionnelles.

Lors de sa dernière année d’étude (le cursus complet en comprend 3 en moyenne), il choisira la filière spécialisée qui sera mentionnée sur le diplôme : Gestionnaire immobilier (la plus demandée), Responsable de Programmes immobiliers, Évaluateur immobilier, chacune destinant à un type de professions, respectivement agents immobiliers, experts, ou promoteurs constructeurs.

Si le cursus est en général de 3 ans, on s’émerveille encore dans les couloirs de celui de cet ancien élève, initialement photographe de mode dit-on, bouclé (pas lui, son cursus ! Enfin je ne sais pas, peut-être lui aussi...) en une seule année ! Respect !

Certaines matières sont originales et novatrices, comme le cours que dispense Florence Slove sur le logement social. Les enseignants, rarement des universitaires, sont en général des "professionnels de la profession" comme le dirait Jean-Luc Godard, parfois des "stars" comme Alain Bechade, ex-PDG d’Atisreal (Auguste Thouard), n°3 de BNP-Paribas, professeur et directeur à l’ICH, ou encore comme Jean-Pierre Blatter, alias "Monsieur Baux commerciaux".

L’ICH est reconnu par les dirigeants et les DRH des grandes entreprises de l’immobilier, par les institutions et les collectivités territoriales. À ce propos, saviez-vous par exemple que la Gendarmerie gérait davantage de millions de m2 que le reste de l’Armée française ? Vous en doutez ? Moi aussi ! Sur deux années, l’Institut a enregistré une soixantaine d’inscriptions de ce corps ! Et ne pensiez-vous pas, contrairement à moi que le premier patrimoine foncier de France n’était pas détenu par l’Education nationale mais par le RFF (Réseau Ferré de France) ? Là, vous auriez raison !

Enfin revenons plus prosaïquement au cœur même de l’objet de cet article. Un étudiant diplômé de l’ICH trouve immédiatement, dit-on, un emploi bien rémunéré. Cette année encore ce dernier aura reçu un nombre trop important d’offres d’emplois intéressants (près de 200 !) auxquels il aurait été incapable de répondre faute de troupes. Une promotion annuelle de l’ICH ne compte hélas de nos jours que 250 diplômés… les autres élèves, une fois leurs compétences redéployées, étant souvent gardés et choyés par leurs employeurs.

Pour les professionnels de l’immobilier, l’ICH permet en formation continue un perfectionnement, et valide une expérience par un diplôme.

Pour les étudiants des universités ou des grandes écoles il apporte une spécialisation professionnelle reconnue ; aux élèves en première formation des cursus diplômant efficaces et rapides.

Inscriptions à l’ICH en juillet et septembre.

ICH associés dans les villes suivantes : Aix-en-Provence, Antilles (Pointe-à-Pitre, Schœlcher), Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nancy, Nice, Reims, Strasbourg, et au Maroc.

ICH
Institut d’études économiques et juridiques appliquées à l’immobilier, la construction et l’habitat. Secrétaire générale Élisabeth Sergent. 2, rue Conté 75003 Paris Inscriptions Accès 33, 2e étage 01.42.77.52.96, fax 01.40.27.25.07, e-mail : contact@ichplus.com, http://www.conferenceich.fr. Métro Arts-et-Métiers.

Merci de nous retourner vos avis et compléments d’information sur cet institut.


Photo et photographisme © Roby. Avec l’aimable permission du Musée des Arts et Métiers, Paris.

Lire aussi : Musée des Arts et Métiers : Guide des plus belles pièces des collections permanentes

André Balbo

En images

Adresse

2 rue Conté 75003 Paris


Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.