eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Astuces, idées et inspirations > Santé, Bien-être > Actualité > Grippe porcine : l’OMS annonce le passage à la phase 5 de l’alerte (...)

Grippe porcine : l’OMS annonce le passage à la phase 5 de l’alerte pandémique

Dernière mise à jour : mercredi 29 avril 2009, par Neel Chrillesen

Grippe porcine, mexicaine ou N1H1 ? Pendant que l’on recherche un nom « acceptable », l’épidémie avance… Mercredi soir, on est passé à la phase 5 de l’alerte pandémique.

Les dernières informations ne sont pas rassurantes. Mercredi 29 avril au soir, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a annoncé que dix pays avaient désormais confirmé officiellement 149 cas de grippe porcine, dont 91 aux États-Unis - où l’on déplore également le premier décès hors Mexique. Les autres pays concernés (hors le Mexique) sont l’Autriche, le Canada, l’Allemagne, Israël, la Nouvelle Zélande, l’Espagne, Costa Rica et le Royaume Uni.

Les chiffres en provenance de Mexique sont cependant difficiles à cerner. D’un côté, l’OMS annonce 26 cas confirmés, dont 7 décès, mais, selon les autorités gouvernementales mexicaines, le virus aurait fait 159 décès, il y aurait 2 500 cas suspects et 1350 personnes hospitalisés, dont certains dans un état grave. Mercredi soir, la même source mexicaine annonçait d’ailleurs 43 cas confirmés.

Quant aux cas « suspects », il ne se passe quasiment pas une heure sans qu’on en annonce, un peu partout dans le monde. En France, on parlait mercredi de 32 cas suspects – dont 2 classés comme « très probables ».

Quels que soient les « bons » chiffres, il n’y a pas de doute, l’épidémie avance. A tel point que l’OMS a annoncé mercredi soir le passage à la phase 5 de l’alerte pandémique, signifiant que la pandémie est "imminente".

Mais le nom alors ? Lequel serait le plus "correct" ?

On pourrait croire cette situation suffirait largement à occuper les esprits… C’est sans compter sur les « têtes pensantes » de certains pays et organismes, qui trouvent le temps de chercher comment appeler cette grippe tout en restant « politiquement correct ». Le terme « grippe porcine » ne semble en effet pas faire l’unanimité.

Les éleveurs de porcs soulignent, à juste titre, que le nom de « grippe porcine » donne une mauvaise image à la filière porcine. La preuve d’ailleurs : même s’il est avéré que l’on ne peut aucunement attraper la grippe en mangeant du porc, la Chine, la Russie et l’Ukraine ont cessé d’importer du porc du Mexique et des Etats-Unis déjà le week-end dernier !

En Thaïlande, l’un des plus grands pays exportateurs de viande au monde, on préfère ainsi le terme de « grippe mexicaine ». Un député israélien a suggéré la même dénomination en début de semaine pour d’autres raisons : il estimait indécent pour des juifs d’entendre parler de « porc » à longueur de journée. Son appel ne semble toutefois pas avoir été suivi …

L’Organisation mondiale de santé animale a publié hier un communiqué comme quoi elle adoptait le terme « grippe nord-américaine », mais en France, c’est ni grippe porcine ni grippe mexicaine qui a les faveurs. Le ministère de la santé parle maintenant – comme les sources gouvernementales aux Etats-Unis - de virus A/N1H1.

Une chose est malheureusement certaine : quel que soit le nom utilisé, on continuera à en parler encore longtemps...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.