eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 13e > Lieux clés du 13e > Manufacture des Gobelins > DERNIERS JOURS : l’âge d’or de la manufacture royale des Gobelins... aux (...)

DERNIERS JOURS : l’âge d’or de la manufacture royale des Gobelins... aux Gobelins

Dernière mise à jour : mercredi 15 juin 2016, par Expositions

Du 8 avril au 5 octobre 2014, "Le Siècle des Lumières, un âge d’or de la manufacture des Gobelins" : les chefs d’œuvre des tapisseries monumentales et les cartons de préparation des plus fameux artistes de cet âge d’or : Charles Coypel, Jean-Baptiste Oudry, Charles Natoire, François Boucher, Carle Vanloo.

Colbert regroupe en 1662 les différents ateliers parisiens de tissage initiés par Henri IV, ou Fouquet à Maincy, et fonde la Manufacture royale des Gobelins, placée sous la haute protection du roi.

La manufacture connait au XVIIIe une créativité artistique comme technique, et une prospérité inégalées qui en font la première manufacture d’Europe. En un siècle, 40 séries de tapisseries différentes sont créées (qui suscitent l’admiration de Diderot lors des Salons).

Les Gobelins sont dotés de 3 puis 2 (1734) ateliers de haute lisse (métier vertical), et de 5 ateliers de basse lisse (métier horizontal).

Il est alors demandé aux plus grands maîtres de l’époque, parmi lesquels Charles-Antoine Coypel (1694-1752), Jean-Baptiste Oudry (1686-1755), Charles Natoire, François Boucher (1703-1770), Maurice Jacques, Carle Vanloo (1705-1765), de fournir dans les domaines les plus variés, profane ou sacré, historique ou mythologique, les gigantesques modèles nécessaires à la réalisation de ces tapisseries monumentales.

Dans ce même temps, le tissage des tapisseries s’enrichit de progrès essentiels : métiers Vaucanson pour la basse lisse, qui permettent notamment en pivotant d’inspecter la face des tapisseries, amélioration de la chimie des teintures.

Ce que l’on pourrait appeler les élites européennes (familles royales, noblesse anglaise, maîtresses du roi, dont la Pompadour) passent commandes de grandes œuvres dont elles ornent les murs des demeures les plus prestigieuses d’Europe.

L’exposition présente dans ses salles, elles-mêmes remarquables et monumentales, une sélection d’une trentaine de tapisseries dont l’état de fraicheur est exceptionnel, et qui sont rarement montrées, comme l’Ancien Testament, d’Antoine Coypel, le Nouveau Testament, de Jean Jouvenet et Jean Restout, de Charles Coypel Histoire de Don Quichotte, l’Iliade, ou Les Amours des Dieux de François Boucher.

Les dimensions de ces tapisseries peuvent atteindre 7 mètres de long, pour des hauteurs dépassant 4 mètres.

Et puis, rapprochement inédit alors qu’évident, une quarantaine de cartons de préparation peints ou d’esquisses, restaurés pour l’exposition, sont mis en comparaison avec les tissages.

Parmi ces cartons, plusieurs d’"alentour" spectaculaires du peintre de fleurs Maurice Jacques, qui avait été très chaudement recommandé par Boucher.

En plus de ces œuvres d’un grand intérêt artistico-historique, et de dimensions monumentales, une carte blanche a été accordée aux artistes Pierre et Gilles, qui proposent une installation d’un goût résolument baroque, centré sur l’image légère et frivole que nous a laissé la Marie-Antoinette de Sofia Coppola, la reine étant ici interprétée par Zahia Dehar, rapidement cataloguée gloire du football. Seuls ceux qui pousseront la porte sauront si l’avenir est à l’écologie ou au sacrifice de Pâques.

Le Siècle des Lumières, un âge d’or de la manufacture des Gobelins. Du 8 avril au 5 octobre 2014 à la Galerie des Gobelins, 42, avenue des Gobelins 75013 Paris 01 44 08 53 49. Métro Gobelins, bus 27, 47, 83, 91. Tous les jours, de 11 à 18h, sauf lundis, le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai. Fermeture de la billetterie à 17 h 30. 6 ou 4€. Accès gratuit le dernier dimanche de chaque mois.

***

Vous retrouverez dans l’article 2014 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2014 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Nous avons établi notre sélection, avec Paris 2014 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :

Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et bien sûr pour Paris :

Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z
Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques expositions 2014 pour Bruxelles et Londres, Genève, Bâle, Amsterdam...

André Balbo

sources : Visite, Manufacture des Gobelins

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.