eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 5e > Guide Paris 5e > Se promener, Paris 5e > L’hôtel de Scipion Sardini

L’hôtel de Scipion Sardini

Dernière mise à jour : mardi 17 avril 2012, par Christian Frank

Difficile quand on emprunte aujourd’hui la rue Scipion d’imaginer qu’au XVIe siècle, ce quartier situé non loin du Jardin des Plantes était un paysage de vergers, de champs et de vignobles. C’est ce lieu tranquille et à l’écart de la ville que va choisir le financier Scipion Sardini pour s’installer en 1565 dans un bel hôtel construit en 1532 pour Maurice Bullioud - doyen de Saint-Marcel -, l’un des plus beaux hôtels Renaissance subsistant encore à Paris.

Mais qui est ce Sardini dont la fortune fera bien des envieux ? Originaire de Gênes, il est venu à Paris dans la suite de Catherine de Médicis, épouse du roi Henri II. Issu d’une famille travaillant dans le négoce, il met ses talents de financier au service de la couronne et acquiert une belle fortune, au point qu’on dise de lui : "naguère sardine, aujourd’hui grosse baleine".

En 1567, il fait un beau mariage en épousant Isabelle de la Tour d’Auvergne, dame de Limeuil, suivante et parente de la reine, ce qui va lui permettre de se rapprocher encore plus de la couronne. Il est d’ailleurs fait vicomte de Buzancy. Sous le règne d’Henri III, il se voit confier la perception de taxes sur les cabarets et les auberges, ce qui le rend très impopulaire. Ne doutant pas de sa puissance, il sera même arrêté et emprisonné pour faux et malversation, après avoir augmenté certains impôts à son bénéfice. Mais, fidèle aux Valois, il ne fut jamais inquiété et sous le règne d’Henri IV, il finira sa vie en se consacrant aux Arts et aux Lettres. En 1600, il achète le somptueux château de Chaumont-sur-Loire et devient également baron de Chaumont. Il meurt en 1614.

On accède à l’hôtel par la grande porte cochère située rue Scipion - le bâtiment date du XVIIe siècle. Quadrilatère organisé autour d’une cour pavée , l’hôtel Scipion est remarquable par son aile en fond de cour, c’est-à-dire la galerie datant de 1532. Reposant sur des piliers et six arcades en pierre, cette galerie présente une étonnante façade en lits de briques orangées, décorée de médaillons en terre cuite, inspirés de l’art de Girolamo della Robbia. Parmi les bustes à l’ Antique, on reconnaît un vieillard barbu, une femme portant robe et collier, un guerrier (possible allusion à Scipion l’Africain), et une femme au sein nu. Rappelons que les façades de brique sont très rares à Paris jusqu’à la fin du XVIe siècle : on connaît celle de la maison dite de Jacques Cœur, rue des Archives, considérée comme la plus ancienne. Sous Henri IV puis Louis XIII, avec la construction de la place Dauphine et de la place Royale (place des Vosges), la brique fera une apparition remarquée dans le paysage parisien, mais restera bien moins utilisée que la pierre de taille jugée plus noble. Cette façade est classée Monument Historique.

Après la mort de Sardini, l’hôtel fut affecté en 1614 à l’hôpital Sainte-Marthe destiné aux pauvres. En 1656, il passe à l’hôpital général et devient en 1676 le cadre de la boulangerie centrale des hospices civils de Paris. Sa fonction de boulangerie des hôpitaux aurait perduré jusqu’au milieu du XXe siècle. L’hôtel Scipion appartient aujourd’hui à l’ APHP (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris) et est affecté à des logements de fonction.

Bien que l’hôtel ne soit pas ouvert au public, vous pouvez vous poster devant la porte cochère et demander poliment à admirer la cour si quelqu’un en sort. Parfois la porte est ouverte et l’on peut alors rentrer sans même demander la permission. Personne ne vient vous délogez...

Franck Beaumont

Source : Guide du Patrimoine

En images

Adresse

13 rue Scipion, 75005 Paris

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.