eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 15e > Actualités, Paris 15e > Vie de quartier, Paris 15e > Urbanisme, Paris 15e > Le Balardgone remis en question par François Hollande et le Ministère de la (...)

Le Balardgone remis en question par François Hollande et le Ministère de la Défense

Dernière mise à jour : mardi 4 septembre 2012, par Morgan

Le chantier du futur "Balardgone" dans le 15e arrondissement sera l’objet d’un audit lancé par le ministère de la défense lui-même.

Il ne s’agit pas d’annuler purement et simplement la construction du futur ministère de la défense basé dans le quartier de Balard (15e arrondissement de Paris), mais bien de questionner ses implications vis à vis de la vie locale, et surtout, son coût.

François Hollande, actuellement en pleine réflexion sur la crise économique, ne verrait pas forcément d’un très bon œil le coût pharaonique du "Balardgone", un regroupement des états-major de toutes les armées françaises dans le 15e, que le parti socialiste estimait à 4,2 milliards d’euro pour l’Etat. Avant les présidentielles, le PS avait promis la tenue d’un audit sur le chantier en cas de victoire de la gauche.

D’après Marianne, c’est chose faite. François Hollande et son ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian se sont accordés pour lancer un audit visant à « s’intéresser à l’économie générale du projet ». L’idée n’est pas - encore - de renoncer à ce nouveau ministère vu comme une sorte de caprice mégalomane de l’administration Sarkozy, mais plutôt de chercher à réduire si possible la note.

Nul doute également que l’audit s’intéressera de près à la position de la Mairie de Paris, opposée au projet sur plusieurs points. Jean-Yves Le Drian a déjà fait montre se sa volonté de conciliation en ce début septembre, en faisant part de sa volonté de trouver une solution au problème de la relocalisation du garage à bus de la Croix-Nivert.

Au printemps dernier, le ministère de la défense avait décidé de modifier de force le PLU (Plan Local d’Urbanisme) afin de mettre fin à la volonté de la Mairie de Paris de construire des logements sociaux sur le site du garage à bus de la Croix-Nivert, qui serait ainsi relocalisé sur une partie du site du Balardgone. Voyant que Jean-Yves Le Drian portait une oreille attentive à ce problème, Bertrand Delanoë se félicitait le 1er septembre « de l’engagement du ministre de la Défense dans ce dossier pour concilier les attentes des Parisiens et de l’État ».

Reste à savoir quelles sont les véritables intentions de l’Etat dans le projet Balardgone, sachant qu’il ne peut pas sérieusement envisager de l’annuler, car il devrait, le cas échéant, verser 800 millions d’euros aux entreprises retenues pour sa construction, et renoncer à la vente lucrative des entreprises immobilières actuelles. Souhaite-t-il repenser le nouveau ministère de la défense en fonction de l’état catastrophique des finances publiques, et en prenant soin de respecter les doléances des habitants du 15e arrondissement et de la ville de Paris, ou simplement imposer sa marque sur le projet pour en effacer les traces sarkozystes ?