eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Les incontournables dans le Marais, Paris 3e et 4e > Le Carreau du Temple, Paris 3e > Petite histoire du Carreau du Temple

Petite histoire du Carreau du Temple

Dernière mise à jour : mercredi 22 avril 2015, par Nicole

Au Moyen Age, le Carreau désigne le marché de plein air où les marchands déballent leurs friperies. A l’emplacement du Carreau du Temple actuel, les Templiers possèdent un enclos et favorisent le commerce.

En 1788, la Rotonde du Temple est construite. Mais ce bâtiment de forme ronde avec péristyle n’est bientôt pas assez grand pour abriter les marchands et l’architecte Molinos est alors chargé de construire de nouveaux bâtiments.

Quatre pavillons de bois sont édifiés en 1809, leurs noms indiquent la spécialité des marchands : le Palais Royal pour la dentelle et les soieries, le Pavillon de Flore pour la literie et les cotonnades, le Pou Volant pour la friperie et la Forêt Noire pour les vieux cuirs. On peut trouver son bonheur pour peu cher et toute une population pittoresque y évolue.

Jugés insalubres, les pavillons et la Rotonde sont pourtant détruits sous le Second Empire. Sous l’impulsion en 1863 du Baron Hausmann, des édifices de fer, de fonte et de verre remplacent bientôt ceux de bois et de pierre. Sur 23 000 mètres carrés, l’ensemble se compose de six pavillons qui s’étendent jusqu’à la rue du Temple et s’ouvre sur une entrée principale, couronnée d’une sorte de campanile. On parcourt le bâtiment grâce à de spacieuses avenues intérieures bordées par près de 2400 boutiques et éclairées par la toiture et de larges baies vitrées.

Mais ce nouvel édifice ne trouve pas son public, la clientèle désemparée ne reconnaît plus son vieux carreau. Mais rapidement, grâce à la « Bourse des pieds humides et de la défroque » le carreau retrouve une vocation.

En 1904, la première foire de Paris à lieu dans l’édifice mais quatre des six bâtiments sont détruits en 1905. En 1981, une partie des pavillons restants sont restaurés et classés monuments historiques.

Aujourd’hui, le Carreau du Temple est en pleine mutation. C’est l’architecte Jean-François Milou, qui est en charge de procéder à la réhabilitation de ce lieu unique ; il a pris le parti de déshabiller le Carreau plutôt que de le charger de nouveaux éléments.

Hubert Castan

En savoir plus :
Le nouveau Carreau du Temple est ouvert.
Le nouveau Carreau du Temple, les travaux, le chantier, le projet.
Petite histoire du Carreau du Temple depuis le Moyen Âge.

Adresse

rue Perré 75003 Paris


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.