.evous
> >

Le calendrier des Prix Littéraires à Paris

Capitale des lettres et des beaux-arts, Paris a hébergé quelques réunions mythiques de journalistes, critiques et autres écrivains énervés qui ont rivalisé en discours souvent bien arrosés pour créer de nouveaux Prix littéraires surpassant toujours le précédent par leur originalité et leur indépendance. Résultat, il ne fait pas bon être un analphabète sobre en novembre au cœur de la capitale. Voici le guide Evous des principaux Prix Littéraires à Paris, en attendant le prochain scandale, ou la prohibition.

JANVIER

Prix des Deux magots
Au café Les Deux Magots, 75006
Un Prix créé en 1933, doté aujourd’hui de 7 750 euros et qui récompense de jeunes talents prometteurs. En 2013, Pauline Dreyfus l’a emporté avec Immortel, enfin.

Prix Procope des Lumières
A la Brasserie Le Procope, 75006
Un Prix créé en 2011 et qui rend hommage aux philosophes des Lumières. Il est attribué à l’auteur d’un essai politique, philosophique ou sociétal, écrit en langue française et paru en librairie pendant l‘année précédente. La délibération se fait en direct à la radio (France Culture). Clément Rosset est le lauréat 2013 avec son essai L’invisible.

MARS

Grand prix RTL-Lire
Au Salon du livre Paris, Parc des Expositions de la Porte de Versailles, 75015.
Un Prix littéraire créé en 1992 décerné à un roman de langue française par un jury composé de cent lecteurs choisis par vingt libraires en France. En 2013, la lauréate est Jeanne Benameur avec Profanes.

Prix de l’Humour noir
A la Brasserie Le Procope, 75006
Créé en 1954 par Tristan Maya, le Prix de l’humour noir est remis chaque année le jour du Mardi Gras. Les lauréats portent des écharpes funéraires libellées à leur nom. En2013, le lauréat est Quentin Faucompré pour Tarot de Mars.

Prix des libraires
Hôtel de Massa, 38, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014
Créé en 1955, ce Prix est organisé par la Fédération française syndicale de la librairie (FFSL) et il récompense chaque année un auteur de langue française, non repéré par les grands Prix de l’automne. En 2013, Yannick Grannec et été élu pour La Déesse des petites victoires.

MAI

Grand Prix des lectrices de Elle
Salons de France – Amériques, 9 Avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008
Un Prix créé en 1970 et qui a pour particularité d’être jugé et décerné par le public. La rédaction du magazine Elle effectue une première sélection de livres en privilégiant les premières œuvres. En 2013, c’est Robert Goolrick pour Arrive un vagabond, qui a été récompensé.

Prix Maison de la Presse
Centre National du Livre, 75007
Ce Prix date de 1970 et est géré conjointement par le SNDP et SEDDIF. Il est remis par un jury de professionnels de la distribution et récompense des auteurs français. En 2013, la lauréate était Agnès Ledig pour Juste avant le bonheur.

JUIN

Prix du Livre Inter
Radio France, 116, avenue du Président-Kennedy, 75016
Créé en 1975, ce Prix est remis par un jury de 24 auditeurs de France Inter sous la présidence d’un écrivain de renom et après une première sélection opérée par des critiques littéraires. En 2013, Alice Zeniter l’a emporté avec son livre Sombre Dimanche.

AOÛT

Prix du roman Fnac
Théâtre du Châtelet, 75001
Ce Prix littéraire a été lancé en 2002 par la chaîne de distribution culturelle. Il est attribué par un jury composé de 400 adhérents et de 400 libraires de la Fnac, et désigné parmi 30 titres présélectionnés. En 2013, c’est Chambre 2 de Julie Bonnie, qui a été récompensé.

SEPTEMBRE

Grand prix de littérature policière
Bibliothèque des littératures policières, 75005
Ce Prix littéraire initié en 1948 par le critique et romancier Maurice-Bernard Endrèbe récompense les meilleurs romans policiers français et étrangers publiés dans l’année. Sandrine Collette et James Sallis l’ont emporté en 2013.

OCTOBRE

Grand Prix de l’Académie française
Institut de France, 75006
L’un des Prix littéraires les plus prestigieux, qui lance la saison des Prix à Paris. Il a été créé en 1911 et est devenu biennal en 1979. Il récompense un auteur pour l’ensemble de son œuvre. Michel Butor est le lauréat 2013.

Prix Chartier
A la Brasserie Bouillon Chartier, 75009
L’un des Prix littéraires remis dans une des brasseries réputées de la capitale. Le Prix Chartier est décerné chaque année par la Société Littéraire du Prix Chartier et récompense un auteur exprimant en historien sa vision originale d’un écrivain et de son oeuvre.

NOVEMBRE

Prix de Flore
Au Café de Flore, 75006
Fondé en 1994 par Frédéric Beigbeder, le Prix de Flore est décerné par un jury de journalistes et critiques qui récompensent un jeune talent de la littérature française.

Prix Wepler
A la brasserie Wepler, 75018
Ce Prix a été fondé en 1998 à la librairie des Abbesses et il récompense chaque année un auteur contemporain en dehors de toute vise commerciale.

Prix littéraire Handi-Livres
BNF, 75013
Le Fonds Handicap & Société par Intégrance organise chaque année le Prix Handi-Livres, dont le but est d’encourager les auteurs et de mettre en lumière des personnes handicapées ou des ouvrages traitant du handicap. Des Prix distribués dans plusieurs catégories lors d’une cérémonie à la BNF.

Prix du Quai des Orfèvres
Préfecture de Police, 75004
Chaque année au mois de novembre, depuis 1946, le Prix du Quai des Orfèvres récompense un manuscrit inédit de roman policier écrit par un écrivain de langue française. Le jury est composé d’une vingtaine de membres, policiers, magistrats, journalistes et est présidé par le directeur de la police judiciaire de la préfecture de police de Paris.

Prix Goncourt
Au restaurant Drouant, 75002
C’est le Prix littéraire par excellence en France. Depuis 1903, l’Académie Goncourt récompense chaque année un auteur de langue française auteur d’une œuvre remarquable. En 2013, Au revoir là-haut de Pierre Lemaître a été récompensé.

Prix Renaudot
Au restaurant Drouant, 75002
Créé en 1926, le prix Théophraste Renaudot suit de très près le Prix Goncourt qu’il complète en quelque sorte. Outre le prix principal, le jury décerne chaque année depuis 2003 un Prix Renaudot de l’essai et depuis 2009 un Prix Renaudot du livre de poche. Yann Moix (Naissance) est le lauréat 2013.

Prix Femina
Hôtel Crillon, 75008
C’est l’un des plus vieux prix littéraires français, créé en 1904 par vingt-deux collaboratrices du magazine La Vie heureuse et soutenu par le magazine Femina. Un accord est conclu en 2000 entre les deux jurys des Prix Goncourt et Femina pour que l’ordre d’attribution des deux distinctions alterne en principe d’une année sur l’autre. Léonora Miano, pour La Saison de l’ombre, est lauréate 2013.

Prix Décembre
A l’Hôtel Lutétia, 75006
Anciennement nommé Prix Novembre, le Prix décembre reste décerné en novembre ou à la fin octobre. Il est considéré comme une alternative au Goncourt. En 2013, c’est Maël Renouard qui l’a remporté pour son livre La Réforme de l’opéra de Pékin.

Prix Médicis
Au restaurant La Méditerranée, 2 Place de l’Odéon, 75006
Un autre grand Prix littéraire de novembre créé en réaction au conformisme supposé des Gongourt et autres Femina par Gala Barbisan et Jean-Pierre Giraudoux en 1958. Il récompense un roman d’un jeune auteur ou d’un auteur trop peu reconnu.

Prix Interallié
Au restaurant Lasserre, 75008
Créé en 1930 par une trentaine de journalistes, ce Prix est dit honorifique puisqu’il ne s’accompagne d’aucune dotation pécuniaire. Cela ne l’empêche pas d’être un des prix les plus prestigieux, qui a récompensé quelques grands écrivains.

Prix Cazes brasserie Lipp
A la brasserie Lipp, 75006.
Cette fameuse brasserie du quartier Saint-Germain remet chaque année depuis 1935 un prix littéraire à un auteur n’ayant jamais (ou presque) reçu de Prix. En 2012, C’est Nicolas d’Estienne-D’Orves, avec Les Fidélités successives, qui a été récompensé.

Mots-clés