evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 5e > Lieux clés, Paris 5e > Bienvenue au Collège des Bernardins > Le collège des Bernardins, joyau de l’architecture médiévale

Le collège des Bernardins, joyau de l’architecture médiévale

jeudi 20 novembre 2014, par Flavien, Franck Beaumont, Pauline

Restauré entre 2004 et 2008, le collège des Bernardins est un des plus beaux édifices médiévaux de Paris.

Un peu d’histoire...

Créé en 1247 par Étienne de Lexington, abbé de Clairvaux, le collège des Bernardins a longtemps été un centre de formation théologique pour les cisterciens. Il tire d’ailleurs son nom de saint Bernard, fondateur des cisterciens.

Vendu comme bien national lors de la Révolution, le collège sert ensuite de prison, d’entrepôt, d’école, puis, plus récemment, de caserne de pompiers et d’internat de l’école de police. En 2001, il est racheté par de diocèse de Paris.

Une restauration lourde

Le collège, en grande partie reconstruit au XIVe siècle, a été presque entièrement détruit lors du percement des rues de Poissy et de Pontoise.

Il en subsiste toutefois un magnifique morceau d’architecture cistercienne : le réfectoire voûté, avec son cellier en-dessous, et les dortoirs à l’étage.

D’une durée de 5 ans, le chantier a permis de restaurer et d’adapter cet édifice gothique, datant du XIIIe siècle, à une programmation riche. Hervé Baptiste, architecte en chef des Monuments nationaux, et Jean-Michel Wilmotte, architecte, on été chargés de ce projet.

Afin de consolider l’édifice, 350 pieux d’acier ont été enfoncés sur 20 mètres de profondeur sous tous les murs extérieurs ainsi que sous chacun des piliers.

- situé sous le réfectoire, le cellier roman a retrouvé son niveau d’origine, grâce aux piliers qui ont été déterrés. Il abrite désormais six salles de cours aux cloisons de bois et communique avec une bibliothèque.
- L’ancien réfectoire est un magnifique vaisseau gothique à plusieurs travées à voûte d’ogives, d’une longueur de 70 m sur 14m de largeur. Ses travées reposent sur de fines colonnettes gothiques. Il accueille des expositions permanentes ou temporaires, ainsi qu’une librairie.
- Le premier étage correspond à l’ancien dortoir.
- Dans les combles, deux auditoriums ont été créés.
- La sacristie, du XIVe siècle, a été restaurée.

Les deux murs pignons ont également été restaurés : l’un a retrouvé sa rosace tandis qu’une deuxième rosace a été reconstituée à l’autre extrémité.

Le collège des Bernardins a reçu en 2010 le Prix du Patrimoine culture de l’Union Européenne.

Fidèle à ses origines, le collège des Bernardins reste lié au christianisme, et se présente comme "un lieu dédié aux espoirs et aux questions de notre société et à leur rencontre avec la sagesse chrétienne". Que vous soyez croyants ou pas, que vous souhaitiez ou non visiter les expos ou suivre le programme de conférences organisées pour enfants ou adultes, n’hésitez pas à entrer dans le bâtiment pour admirer les très beaux volumes.

Rappelons enfin que l’initiative de la restauration du collège revient au cardinal Lustiger. La première manifestation de son renouveau fut très solennelle : le pape Benoît XVI s’y adresse le 12 septembre 2008 au monde de la culture, en présence de 600 invités.

Pour en savoir plus sur l’architecte Jean-Michel Wilmotte : ses réalisations parisiennes et franciliennes.


Adresse

24 rue de Poissy - 75005 Paris

Horaires

Du lundi au samedi, de 10h à 18h. Dimanche et jours fériés de 14h à 18h.


Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.