.evous
> > > >

Le fantôme de la rue Mahler à Paris

Lors des massacres de septembre 1792, les cadavres étaient négligemment (terme rarement utilisé dans le Marais) empilés sur le seuil de la prison de la Force, au n°2 de la rue du Roi de Sicile.

C’est le 3 septembre de la même année que la princesse Lamballe épouvantée par tant de barbarie lança son cri « Fi ! L’horreur ! ». Ceci lui valu d’être assommée et traînée jusqu’à la borne située à l’angle des rues du Roi de Sicile et Mahler. Borne sur laquelle on appuya sa tête qu’un dénommé Curon scia avec son couteau tandis qu’un perruquier du nom de Charlot lui ouvrait la poitrine afin d’en arracher le coeur. La foule, qui à l’époque manifestait sa joie à n’importe quelle occasion, se fit un plaisir de mutiler le corps. Un cortège se forma, chacun ayant orné son pic d’un morceau de la princesse.

Le tout fut finalement abandonné au 106 rue des Francs-Bourgeois devant l’hospice des enfants trouvés. Certains affirment avoir aperçu la princesse errant rue Mahler à la recherche de sa tête et autres morceaux éparpillés de-ci de-là.

Mots-clés