.evous
  

Les Universités françaises, mauvaises élèves ?

Dernière mise à jour : lundi 15 août 2011,    par: Morgan

Tous les ans, l’Université de communications de Shanghai publie un classement des 500 meilleures universités mondiales. Et comme tous les ans, la France perd du terrain face aux universités Anglo-saxonnes.

La première université française apparaît à la 40e place. Il s’agit de Paris-Sud Orsay (Paris XI), qui est suivie par Pierre-et-Marie-Curie (41e) et l’Ecole Normale Supérieure (69e). Voilà pour les forces françaises dans le Top 100. Ce résultat n’est pas à envier en comparaison des résultats américains, qui placent 17 des 20 premières universités, ou allemandes, dont 39 universités sont classées dans le Top 500. Le podium est assuré par Harvard, Stanford et le MIT (Massachusetts Institute of Technology).

Les détracteurs de ce classement, notamment les universitaires français, doutent de la fiabilité des critères de sélection. Ne sont en effet pris en compte que la recherche, le nombre de publications dans les grandes revues internationales et les récompenses. La France, qui n’est dotée que de petites universités en comparaison des monstres américains, et dont la recherche est à la fois assumée par les universités et des instituts spécialisés, obtient ainsi de bien piètres résultats. En attendant les séances de rattrapage ?

Mots-clés