Paris eVous
Accueil Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Débats à Paris : vos questions > Municipales à Paris : Chenva Tieu vous répond !

Municipales à Paris : Chenva Tieu vous répond !

Dernière mise à jour : vendredi 13 mars 2020, par Benoît

Des commerces ouverts chaque dimanche, le logement HLM revu et corrigé... Le candidat surprise de la primaire UMP avance des propositions chocs. Tout comme il juge durement le processus de sélection : "La primaire est un échec", lance-t-il bravache. Voici les réponses de Chenva Tieu aux questions des internautes d’Évous.fr. Sur le modèle des échanges des élections 2012, nous allons désormais passer la parole aux autres candidats.

HS et Évous : Vous avez pris des positions iconoclastes à l’UMP sur le mariage pour tous et sur les salles de shoot. Pourquoi ?
Chenva Tieu, candidat à la primaire UMP à Paris : Je considère que la discipline de vote à l’UMP concerne les questions politiques générales comme la politique économique et fiscale de la France. En revanche, pour les questions sociétales, je considère qu’un militant ou un membre du bureau politique de l’UMP doit pouvoir garder sa liberté. En ce qui me concerne, je suis un libéral entier : économique, car je crois beaucoup à l’initiative individuelle, et sociétal. Je suis favorable au mariage pour tous parce que je considère que cela correspond à la civilisation du XXIe siècle. À un moment donné, j’ai été chagriné par la teneur de la loi au niveau de la filiation mais j’en suis arrivé au constat que cela relevait finalement d’un faux problème puisque l’adoption pleinière, monoparentale, est déjà possible dans la loi. La loi Taubira ne change finalement pas fondamentalement les choses sur ce point. Concernant les salles de shoot, je n’ai pas de position établie. Je ne connais pas très bien le problème : je suis seulement pragmatique. Ce que je constate en écoutant les usagers à la sortie des écoles, c’est que ce n’est pas hygiénique voire contraire à l’ordre publique que d’avoir de la consommation de drogue en pleine rue. Je suis donc favorable à une expérimentation, que je ne remettrai pas en cause, de la même façon qu’Alain Juppé en mène une à Bordeaux. Au terme de ces expérimentations, je prendrai ma position sur ces salles de shoot.

ÉCONOMIE

Geneviève : On a vu lors du débat sur les primaires diffusé sur France 3 que vous étiez un expert sur le plan économique. Croyez-vous qu’en votant pour vous, les Parisiens verront vraiment une amélioration de leurs conditions de vie ?
C. Tieu : La puissance culturelle et intellectuelle de la ville de Paris est sur le déclin. Je considère que ce déclin est lié au déclin de la puissance économique. Bertrand Delanoë n’a pas été suffisamment actif et suffisamment activiste dans sa lutte contre le chômage. Nous avons 160.000 chômeurs à Paris et un taux de chômage équivalent à celui de l’Ile-de-France. Or Paris recèle un tiers du bassin d’emploi donc ce n’est pas normal que le chômage soit au même niveau que celui de la région. Les questions économiques ont été trop souvent mises à l’écart du débat. Pour revenir à votre question, concernant les compétences, oui, on ne peut pas faire que de la politique... il faut s’intéresser à l’économie, même à la mairie de Paris ! Le pouvoir d’achat a été spolié par la spéculation immobilière. 68% des Parisiens sont locataires ! La question de base est : comment redonner du pouvoir d’achat aux Parisiens ? Je veux baisser la fiscalité immobilière en baissant la taxe d’habitation d’un tiers car elle a été multipliée par 3 en 10 ans. Et pour diminuer le chômage, je veux libérer le travail le dimanche en autorisant l’ouverture de tous les commerces le dimanche.

Evous : Vous allez plus loin que l’idée d’étendre les 7 zones touristiques où le travail dominical est autorisé
C. Tieu : Je veux que tous les commerces qui souhaitent ouvrir le dimanche puissent le faire. S’il faut passer par un élargissement de la zone touristique, pourquoi pas mais l’objectif n’est pas de transformer Paris en une zone réservée aux touristes. Ce qui m’intéresse, c’est l’emploi et la croissance ! Je veux créer de l’emploi dans les commerces le dimanche, avec évidemment une rémunération adéquate... Deuxième exemple : les taxis. Je propose de doubler lors de la prochaine mandature le nombre de licences de taxis car chaque taxi supplémentaire, c’est un emploi supplémentaire. Nous avons ainsi immédiatement un gisement de 20.000 emplois.

LA COMMUNAUTÉ ASIATIQUE

Lee : Comptez-vous porter certaines revendications des Chinois et Asiatiques vivant à Paris ?
C. Tieu : Non. Je suis effectivement d’origine asiatique. Je ne suis pas né en France. Je suis arrivé à France à l’âge de 12 ans. Mais aujourd’hui je suis Français. Ma vision, ce n’est pas le modèle anglo-saxon reposant sur les communautés. Mon modèle, c’est celui de la mixité. Je porte en moi la diversité mais je ne suis pas communautariste.

LOGEMENT

Laurent Asty : Quelles mesures mettrez-vous en place pour enclencher le parcours résidentiel ("Quel logement à quel âge ?") des Parisiens ?
C. Tieu : Ma stratégie est simple : je veux faire baisser les prix des loyers à Paris. Deux directions. La première : la construction privée. Je veux donner la possibilité aux immeubles de seulement 1 ou 2 étages de s’aligner sur les autres immeubles : 26 mètres comme les bâtiments haussmanniens des arrondissements du centre. Par ailleurs, pour augmenter le taux de propriétaires, je veux lancer une grande campagne d’accession sociale à la propriété. Le patrimoine amorti de Paris Habitat sera vendu aux locataires. Cela concerne principalement les immeubles en briques rouges qui se trouvent sur les Maréchaux. Je veux aussi un moratoire sur le logement social. Sur le parcours résidentiel, je veux repenser notre manière de faire pour le logement social. Je veux redonner la priorité à la classe moyenne. J’aimerais que le logement social redevienne un "habitat à loyer modéré" et arrêter le "logement très social" parce que je veux pas de ghettos sociaux à l’intérieur de Paris.

CANDIDAT DANS LE 13e

David : Si vous n’êtes pas élu aux primaires, vous ferez quoi ? Vous vous présenterez dans un arrondissement ? Le 13e ?
C. Tieu : Assurément je vais me présenter dans le 13e, quel que soit le résultat de la primaire. L’an passé, je me suis présenté aux législatives dans cet arrondissement. Je veux poursuivre la reconquête de Paris et la prochaine étape, c’est l’élection municipale.
Evous : Pour quand attendez-vous des arbitrages à l’UMP pour la question des candidats dans les arrondissements…
C. Tieu : Il faut déjà attendre le résultat de la primaire. Pour l’heure, à mon avis, la primaire est un échec ! Car la participation est très faible. Car la procédure de vote est très compliquée et cela n’a pas motivé les Parisiens. C’est un échec collectif. Cela ne concerne pas un candidat mais tous les candidats. Cet échec va nous obliger à retrouver une force collective pour regagner la mairie en 2014.
Evous : Cet échec est-il irrémédiable ou la courbe de la participation peut-elle s’inverser d’ici le vote ?
C. Tieu : Le dernier chiffre que j’ai à ma disposition, c’est 3.000 inscrits. Aucun candidat ne peut trouver de la crédibilité ou de la légitimité avec 3.000 inscrits. J’espère que lors des 3 prochaines semaines, les Parisiens vont s’inscrire.

LIRE AUSSI : Municipales 2014 à Paris : tous les candidats déclarés


Posez vos questions à Chenva Tieu ! (article du 25 avril 2013)

QUI EST CHENVA TIEU ? L’un des 5 candidats à la primaire UMP encore en lice (Rachida Dati s’est retirée), aux côtés de Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret et Franck Margain. Serial entrepreneur, Chenva Tieu n’est réellement actif en politique que depuis 2010, quand il fut nommé porte-parole de la campagne en charge des relations avec les entreprises pour les élections régionales en Ile-de-France. Depuis, il fut candidat aux législatives en 2012 dans la 10e circonscription (13e et 14e arrondissements). Aujourd’hui, il est secrétaire national de l’UMP en charge de l’Asie.

SON PROGRAMME. Il commence tout juste à l’égrainer et compte justement profiter de cet exercice de questions-réponses avec les lecteurs d’Évous pour en dévoiler une partie. Pour l’heure, il se démarque des autres candidats par son positionnement pour le mariage homosexuel, pour le travail le dimanche à Paris, pour un péage urbain, pour la publication du patrimoine des élus, en souhaitant réhausser la taille de certains immeubles pour augmenter le nombre de logements disponibles...

VOS QUESTIONS. Direction les commentaires ci-dessous ! Nous publierons les réponses de Chenva Tieu le vendredi 10 mai 2013 et non le mardi 7 comme précédemment indiqué.

Mettez en avant votre événement ou activité sur www.evous.fr !