eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Cinéma > Festivals de cinéma > Les Césars du Cinéma > Le Palmarès complet des Césars 2018

Le Palmarès complet des Césars 2018

Dernière mise à jour : dimanche 4 mars 2018, par Morgan

La 43ème cérémonie des Césars s’est déroulée le 2 mars 2018 la salle Pleyel à Paris.

Les Césars 2018 ont donc, comme attendu, sacré 120 battements par minute de Robin Campillo. Le film, déjà honoré entre autres du Prix FIPRESCI au Festival de Cannes 2017, a remporté six des treize récompenses pour lesquelles il était nominé, dont le Meilleur Film et le Meilleur scénario original. Ce qui était un peu moins attendu, c’était la moisson généreuse opérée par 120 battements et Au Revoir là-haut d’Albert Dupontel, deux films qui ont obtenu onze récompenses et laissé que des "miettes" à leurs concurrents réduits à se satisfaire des Césars récompensant les performances des acteurs. Ainsi Petit Paysan a remporté les Césars du Meilleur acteur (Swann Arlaud) et de la Meilleure actrice dans un second rôle (Sara Giraudeau), Barbara celui de la Meilleure actrice (Jeanne Balibar) et Le Brio celui de la Révélation Féminine (Camélia Jordana). A noter également le premier César du Public adressé à son plus grand défenseur, Dani Boon, pour Raid Dingue...

Le Palmarès 2018

Meilleur film : 120 battements par minute de Robin Campillo, produit par Hugues Charbonneau et Marie-Ange Luciani

Meilleur réalisateur : Albert Dupontel pour Au revoir là-haut

Meilleur acteur : Swann Arlaud pour le rôle de Pierre dans Petit Paysan

Meilleure actrice : Jeanne Balibar pour le rôle de la chanteuse Barbara dans Barbara

Meilleur acteur dans un second rôle : Antoine Reinartz pour le rôle de Thibault dans 120 battements par minute

Meilleure actrice dans un second rôle : Sara Giraudeau pour le rôle de Pascale dans Petit Paysan

Meilleur espoir masculin : Nahuel Pérez Biscayart pour son rôle de Sean dans 120 battements par minute

Meilleur espoir féminin : Camélia Jordana pour son rôle de Neïla dans Le Brio

Meilleur scénario original : 120 battements par minute – Robin Campillo

Meilleure adaptation : Au revoir là-haut – Albert Dupontel et Pierre Lemaitre, d’après le roman Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

Meilleurs décors : Au revoir là-haut – Pierre Quefféléan

Meilleurs costumes : Au revoir là-haut – Mimi Lempicka

Meilleure photographie : Au revoir là-haut – Vincent Mathias

Meilleur montage : 120 battements par minute – Robin Campillo

Meilleur son : Barbara – Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stéphane Thiébault

Meilleure musique originale : 120 battements par minute – Arnaud Rebotini

Meilleur premier film : Petit Paysan d’Hubert Charuel

Meilleur film d’animation : Le Grand Méchant Renard et autres contes... de Benjamin Renner et Patrick Imbert

Meilleur film documentaire : I Am Not Your Negro de Raoul Peck

Meilleur film étranger : Faute d’amour d’Andreï Zviaguintsev

Meilleur court métrage : Les Bigorneaux d’Alice Vial

Meilleur court métrage d’animation : Pépé le morse de Lucrèce Andreae

César d’honneur : Penélope Cruz

César du Public : Raid dingue de Dany Boon


En 2017

Deux films ont fait la razzia des récompenses principales lors de cette cérémonie des Césars 2017 : Elle de Paul Verhoeven, et Juste la Fin du Monde de Xavier Dolan.

Après avoir obtenue notamment un Golden Globe, Isabelle Huppert a remporté le César de la Meilleure actrice pour son rôle marquant dans Elle, le thriller du réalisateur d’origine hollandaise Paul Verhoeven. Le film a également remporté le César du Meilleur film.

Au surdoué du cinéma, le toujours jeune et prolifique Xavier Dolan, revient le César du Meilleur réalisateur, mais aussi celui de Meilleur Monteur. Son acteur principal, Gaspard Ulliel, obtient la statuelle convoitée du Meilleur acteur.

Le film coup de cœur de l’année, Divine, se distingue pour sa part au niveau des performances d’actrices, avec le César du Meilleur second-rôle féminin pour Déborah Lukumuena et celui du Meilleur espoir féminin pour Oulaya Amamra. Mais sa réalisatrice, Houda Benyamina, n’est pas en reste puisqu’elle obtient le César du Meilleur premier film. James Thierrée, dans Chocolat, est le Meilleur acteur dans un second-rôle et Niels Schneider, dans Diamant Noir, est le Meilleur espoir.

A noter le César du Meilleur film documentaire attribué à Merci Patron ! de François Ruffin.

Le Palmarès 2017

Meilleur film : Elle de Paul Verhoeven, produit par Saïd Ben Saïd et Michel Merkt

Meilleur réalisateur : Xavier Dolan pour Juste la fin du monde

Meilleur acteur : Gaspard Ulliel pour le rôle de Louis dans Juste la fin du monde

Meilleure actrice : Isabelle Huppert pour le rôle de Michèle Leblanc dans Elle

Meilleur acteur dans un second rôle : James Thierrée pour le rôle de George Foottit dans Chocolat

Meilleure actrice dans un second rôle : Déborah Lukumuena pour le rôle de Maimouna dans Divines

Meilleur espoir masculin : Niels Schneider pour le rôle de Pier Ulmann dans Diamant noir

Meilleur espoir féminin : Oulaya Amamra pour le rôle de Dounia dans Divines

Meilleur scénario original : L’Effet aquatique – Sólveig Anspach et Jean-Luc Gaget

Meilleure adaptation : Ma vie de Courgette – Céline Sciamma, d’après le roman Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris

Meilleurs décors : Chocolat – Jérémie D. Lignol

Meilleurs costumes : La Danseuse – Anaïs Romand

Meilleure photographie : Frantz – Pascal Marti

Meilleur montage : Juste la fin du monde – Xavier Dolan

Meilleur son : L’Odyssée – Marc Engels, Fred Demolder, Sylvain Réty et Jean-Paul Hurier

Meilleure musique originale : Dans les forêts de Sibérie – Ibrahim Maalouf

Meilleur premier film : Divines de Houda Benyamina

Meilleur film d’animation : Ma vie de Courgette de Claude Barras

Meilleur film documentaire : Merci Patron ! de François Ruffin

Meilleur film étranger : Moi, Daniel Blake (I, Daniel Blake) de Ken Loach, Royaume-Uni

Meilleur court métrage (ex-æquo) : Maman(s) de Maïmouna Doucouré, et Vers la tendresse d’Alice Diop

Meilleur court métrage d’animation : Celui qui a deux âmes de Fabrice Luang-Vija

César d’honneur : George Clooney


En 2016

Ce sont deux portraits de femmes qui ont remporté le plus de suffrages lors de cette 41ème cérémonie des Césars : Fatima de Philippe Faucon et Marguerite de Xavier Giannoli ont fait mouche et repartent avec plusieurs récompenses : Meilleur film, Meilleur espoir féminin et Meilleure adaptation pour le premier et Meilleure actrice, Meilleurs costumes et Meilleur Son pour le second.

Arnaud Desplechin est, sans grande surprise, sacré Meilleur réalisateur, Vincent Lindon garnit un peu plus son armoire à trophées grâce à son rôle dans La Loi du marché, Sidse Babett Knudsen et Benoît Magimel sont les Meilleurs acteurs dans un second rôle et Zita Hanrot et Rod Paradot les Meilleurs espoirs.

Meilleur film : Fatima de Philippe Faucon, produit par Yasmina Nini-Faucon et Philippe Faucon

Meilleur réalisateur : Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse

Meilleur acteur : Vincent Lindon dans La Loi du marché

Meilleure actrice : Catherine Frot dans Marguerite

Meilleur acteur dans un second rôle : Benoît Magimel dans La Tête haute

Meilleure actrice dans un second rôle : Sidse Babett Knudsen dans L’Hermine

Meilleur espoir masculin : Rod Paradot dans La Tête haute

Meilleur espoir féminin : Zita Hanrot dans Fatima

Meilleur scénario original : Mustang – Deniz Gamze Ergüven et Alice Winocour

Meilleure adaptation : Fatima – Philippe Faucon adapté de Prière à la lune de Fatima Elayoubi

Meilleurs décors : Marguerite – Martin Kurel

Meilleurs costumes : Marguerite – Pierre-Jean Larroque

Meilleure photographie : Valley of Love – Christophe Offenstein

Meilleur montage : Mustang – Mathilde Van de Moortel

Meilleur son : Marguerite – François Musy et Gabriel Hafner

Meilleure musique : Mustang – Warren Ellis

Meilleur premier film : Mustang de Deniz Gamze Ergüven, produit par Charles Gillibert

Meilleur film d’animation : Le Petit Prince de Mark Osborne, produit par Dimitri Rassam, Aton Soumache et Alexis Vonarb

Meilleur film documentaire : Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, produit par Bruno Lévy

Meilleur film étranger : Birdman d’Alejandro González Iñárritu

Meilleur court métrage : La Contre-allée de Cécile Ducrocq, produit par Stéphane Demoustier et Guillaume Dreyfus

Meilleur court métrage d’animation : Le Repas dominical de Céline Devaux, produit par Ron Dyens

César d’honneur : Michael Douglas

Voir aussi : Cérémonie des Césars, tous les nominés


EN 2015

Après Guillaume Gallienne et son film Les Garçons et Guillaume à table !, récompensé aux Césars 2014 par 5 statuettes, la 40ème édition de la grand-messe du cinéma français a plébiscité sans trop de surprise Timbuktu d’Abderrahmane Sissako. Sans trop de surprise, le film du réalisateur mauritanien a décroché la timbale dans pas moins de sept catégories, dont celles du Meilleur film, Meilleur réalisateur et Meilleur scénario notamment.

Les autres favoris des Césars 2015 se sont partagé les récompenses individuelles : Meilleur acteur et actrice pour Pierre Niney et Adèle Haenel, Meilleurs second-rôles pour Reda Kateb et Kristen Stewart, Meilleurs espoirs pour Kévin Azaïs et Louane Emera.

Le Palmarès des Césars 2015

Meilleur film : Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, produit par Sylvie Pialat, Rémi Burah et Etienne Comar

Meilleur réalisateur : Abderrahmane Sissako pour Timbuktu

Meilleur acteur : Pierre Niney pour le rôle de Yves Saint Laurent dans Yves Saint Laurent

Meilleure actrice : Adèle Haenel pour le rôle de Madeleine dans Les Combattants

Meilleur acteur dans un second rôle : Reda Kateb pour le rôle de Abdel Rezzak dans Hippocrate

Meilleure actrice dans un second rôle : Kristen Stewart pour le rôle de Valentine dans Sils Maria

Meilleur espoir masculin : Kévin Azaïs pour le rôle d’Arnaud Labrède dans Les Combattants

Meilleur espoir féminin : Louane Emera pour le rôle de Paula Bélier dans La Famille Bélier

Meilleur scénario original : Timbuktu – Abderrahmane Sissako et Kessen Tall

Meilleure adaptation : Diplomatie – Cyril Gély et Volker Schlöndorff, adapté de la pièce de théâtre Diplomatie de Cyril Gély

Meilleurs décors : La Belle et la Bête – Thierry Flamand

Meilleurs costumes : Saint Laurent – Anaïs Romand

Meilleure photographie : Timbuktu – Sofian El Fani

Meilleur montage : Timbuktu – Nadia Ben Rachid

Meilleur Son : Timbuktu – Philippe Welsh, Roman Dymny, Thierry Delor

Meilleure musique : Timbuktu – Amine Bouhafa

Meilleur premier film : Les Combattants de Thomas Cailley

Meilleur film d’animation : Minuscule - La vallée des fourmis perdues de Thomas Szabo et Hélène Giraud

Meilleur film documentaire : Le Sel de la Terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado

Meilleur film étranger : Mommy de Xavier Dolan

Meilleur court métrage : La Femme de Rio de Emma Luchini et Nicolas Rey

Meilleur court métrage d’animation : Les Petits Cailloux de Chloé Mazlo

César d’honneur : Sean Penn pour l’ensemble de sa carrière.


Retour sur 2014

Il ne leur aura laissé que des miettes ! Comme espéré/craint/prévu (selon les opinions de chacun), Guillaume Gallienne n’a fait qu’une bouchée de cette édition 2014 des Césars, Les Garçons et Guillaume à table ! récoltant 5 récompenses (sur 10 nominations) parmi les plus prestigieuses : meilleur film, meilleur premier film, meilleure adaptation, meilleur acteur et meilleur montage.

A côté, les autres poids lourds La Vie d’Adèle et L’Inconnu du Lac n’ont pas vraiment existé  : ils doivent se contenter respectivement du César du Meilleur espoir féminin (Adèle Exarchopoulos) et masculin (Pierre Deladonchamps).

Par ailleurs, avec deux récompenses de prestige, celles du Meilleur scénario original et de la Meilleure actrice (Sandrine Kiberlain), 9 mois fermes d’Albert Dupontel créé la surprise et se place définitivement comme l’un des hits de 2013. Roman Polanski est sacré Meilleur réalisateur pour La Vénus à la fourrure, Adèle Haenel et Niels Arestrup sont Meilleurs actrice et acteur dans un second rôle pour Suzanne et Quai d’Orsay et le chouchou des critiques, Alabama Monroe de Félix Van Groeningen, remporte logiquement le César du Meilleur film étranger.

Le Palmarès

MEILLEUR ESPOIR FÉMININ : Adèle Exarchopoulos dans La Vie d’Adèle

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND ROLE : Niels Arestrup dans Quai d’Orsay

MEILLEURS COSTUMES : Pascaline Chavanne pour Renoir

MEILLEURS DECORS : Stéphane Rozenbaum pour L’Ecume des jours

MEILLEUR FILM D’ANIMATION DE COURT-METRAGE : Mademoiselle Kiki et les Montparnos réalisé par Amélie Harrault

MEILLEUR FILM D’ANIMATION DE LONG-METRAGE : Loulou l’incroyable secret réalisé par Eric Omond

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN : Pierre Deladonchamps dans L’Inconnu du lac

MEILLEUR PREMIER FILM : Les Garçons et Guillaume, à table ! réalisé par Guillaume Gallienne

MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE : Sur le chemin de l’école réalisé par Pascal Plisson

MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE : Martin Wheeler pour Michael Kohlhaas

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE : Adèle Haenel dans Suzanne

MEILLEUR FILM DE COURT-METRAGE : Avant que de tout perdre réalisé par Xavier Legrand

MEILLEUR SCENARIO ORIGINAL : Albert Dupontel pour 9 mois ferme

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE : Thomas Hardmeier pour L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Pivet

MEILLEURE ADAPTATION : Guillaume Gallienne pour Les Garçons et Guillaume, à table !

CESAR D’HONNEUR : Scarlett Johansson

MEILLEUR MONTAGE : Valérie Deseine pour Les Garçons et Guillaume, à table !

MEILLEUR SON : Jean-Pierre Duret, Jean Mallet, Mélissa Petitjean pour Michael Kohlhaas

MEILLEUR FILM ETRANGER : Alabama Monroe réalisé par Félix Van Groeningen

MEILLEUR REALISATEUR : Roman Polanski pour La Vénus à la fourrure

MEILLEURE ACTRICE : Sandrine Kiberlain dans 9 mois ferme

MEILLEUR ACTEUR : Guillaume Gallienne dans Les Garçons et Guillaume, à table !

MEILLEUR FILM : Les Garçons et Guillaume, à table ! réalisé par Guillaume Gallienne

Ce contenu peut aussi vous intéresser :
Ce contenu peut aussi vous intéresser :

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.