Paris eVous
Accueil Sortir à Paris Paris Plages Concerts Expositions Enfants Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports

Accueil > Paris > Se déplacer à Paris > Voitures à Paris > Pénurie d’essence : Où trouver du gasoil à Paris ?

Pénurie d’essence : Où trouver du gasoil à Paris ?

Dernière mise à jour : lundi 29 janvier 2018, par Jean

Notre conseil après la visite de plusieurs stations d’essence ce matin :
- Les grandes stations, aux cuves importantes, sont livrées en gasoil, en général la nuit ou le matin. A cause de la demande, la gasoil s’épuise en début d’après-midi. Identifiez donc une station importante et passez-y le matin !
- En revanche, les petites stations ne sont pas ou mal livrées en gasoil. Souvent, elles servent quand même de l’essence.

Repérez les stations d’essence à Paris

"Il n’y aura pas de pénurie d’essence", répète le gouvernement. Pourtant, avec plus de 1600 stations-service en rupture totale ou partielle de carburant, la panique se fait sentir chez les automobilistes ! De Lille à Marseille, de gros encombrements et des files d’attente interminables se créent aux abords des lieux de ravitaillement. En Ile-de-France, des stations sont fermées en raison de l’absence de carburant à Roissy, Orly, Pantin ou encore à Issy-les-Moulineaux.
Après les pénuries de 2010, la mobilisation contre la loi Travail va-t-elle plonger le pays dans une nouvelle crise du carburant ? Le 25 mai 2016, plus de 4000 stations service sur 11 500 étaient peu ou prou en pénurie...

Et vous ? Avez-vous réussi à faire le plein ? Échangez vos bons plans sur cette page.
Stations vides, stations encore ouvertes, prix à la pompe, quartiers à éviter... Dites-nous tout en cliquant ici.


Flashback : Retour sur la pénurie de 2010

Si elle n’est pas encore en panne sèche, l’Ile-de-France fait néanmoins partie des régions particulièrement touchées par la pénurie de carburants. Le Val-de-Marne a même été déclaré en "situation critique" par le ministre de l’Ecologie et de l’Energie... La faute au fameux projet de réforme des retraites sur lequel le dialogue entre gouvernants et syndicats semble toujours impossible.
Conséquence : les douze raffineries françaises sont paralysées et plusieurs dépôts de carburant sont bloqués. A la pompe, l’essence se fait rare et les automobilistes doivent faire la queue de longues minutes avant d’espérer pouvoir faire le plein. Alors, face aux actions des salariés, nos dirigeants se remuent. Défendant ce qui relève pour lui d’une "liberté fondamentale", Nicolas Sarkozy a ordonné le déblocage de tous les dépôts de carburant occupés par des opposants à la réforme des retraites. Les forces de l’ordre sont ainsi intervenues dans plusieurs centres stratégiques, dans l’ouest de la France. De son côté, le ministre de l’Environnement, Jean-Louis Borloo, a souligné que le gouvernement était "déterminé à rétablir une distribution normale des carburants" dans les stations-service. Le recours massif aux importations serait envisagé en cas de durcissement de la crise.

Pourtant, à quelques jours des vacances de la Toussaint, la situation est toujours préoccupante. Près de 4000 des 12 500 stations du pays sont toujours en attente d’approvisionnement et certains craignent déjà un début de pénurie alimentaire. En manque de carburant, les camions ne pourront en effet plus assurer le ravitaillement des grandes surfaces à partir de la semaine prochaine...


Notre conseil après la visite de plusieurs stations d’essence ce matin :
- Les grandes stations, aux cuves importantes, sont livrées en Gasoil, en général la nuit ou le matin. A cause de demande, la gasoil s’épuise en début d’après-midi. Identifiez donc une station importante et passez-y le matin !
- En revanche, les petites stations ne sont pas ou mal livrées en Gasoil. Souvent elles servent quand même de l’essence.

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !