.evous
> > > >

Petit manuel du spiritisme à l’usage des débutants

Une soirée spiritisme, ça se prépare. Pas question d’improviser. Le plus efficace consiste à se procurer un Ouija Board. Objet assez rare, mais efficace (rappellez-vous, c’est le jeu préféré de la petite fille de l’exorciste avant qu’elle ne devienne incontinente et qu’elle chope la gastro du siècle).

Bon, si vous n’avez pas trouvé de Ouija, vous pouvez confectionner vous-même un attrape esprit. Vous avez besoin d’une table, de 26 petits bouts de papier sur lesquels vous avez inscrit les lettres de l’alphabet et d’un verre (purifié au préalable). Si au bout de 10 minutes, le verre refuse de bouger c’est que vous avez besoin d’un médium.

Or, LA difficulté, dans beaucoup de cas, est d’avoir un médium à sa disposition. Il faut alors chercher à le devenir soi-même ou aller le trouver au Père la Chaise, à proximité de la tombe d’Allan Kardec. Y’en a toujours deux ou trois qui traînent dans le coin.

Bon, vous avez trouvé un médium. Vous pouvez commencer. Mais attention aux mauvais esprits. Ces derniers sont tout particulièrement désagréables, bruyants, voire malpolis. En plus, ils ont tendance à s’incruster. Pour preuve, j’ai pris une photo de celui qui a décidé de s’installer dans ma télévision. Impossible de le faire partir et en plus il est fan de " Friends ".

Premier conseil : Afin d’éviter d’éventuels malaises, évitez d’organiser une séance chez vous. Quoi qu’il en soit, si vous n’arrivez pas à vous débarrasser d’un esprit malveillant, vous pouvez essayer de mettre du sucre un peu partout. Si le sucre ne marche pas, il ne vous reste plus qu’à faire appel à un prêtre exorciste Centre Saint-Irénée dans le Ve arrondissement. 01 46 33 65 66). S’il refuse, invitez une Mère des Saints Brésilienne (cherchez dans l’annuaire à Mère des Saints Brésilienne).

Mots-clés