Paris eVous
Accueil Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Visiter Paris > Escapades autour de Paris > Promenades en Île de France, sur les pas des artistes

Promenades en Île de France, sur les pas des artistes

Dernière mise à jour : jeudi 21 novembre 2019, par Denis, Pauline

Visiter des maisons d’artistes en région parisienne. Van Gogh à Auvers-sur-Oise, Monet à Giverny, Cocteau, Rodin, Dumas, de belle demeures, domaines ou châteaux, villages et propriétés, à découvrir.
Un tourisme vert à la rencontres des paysages et des couleurs, des écrivains ou sculpteurs et des villages de peintres.

Les paysages d’Île de France ont inspiré de nombreux artistes. Les peintres, impressionnistes notamment, les ont représentés dans leurs toiles. Les écrivains les ont décrit dans leurs romans. Certains y ont simplement trouvé des lieux de détente, des lieux apaisants, loin du tumulte parisien.
Voici quelques idées de balades sur les traces des écrivains, acteurs, peintres ou sculpteurs, ayant vécu autour de Paris, dans des lieux souvent très agréables et singuliers, auquel on accède facilement par le train ou me RER ou par la route.

VAN GOGH A AUVERS SUR OISE : Le peintre hollandais mourut dans ce petit village du Val d’Oise, où l’on retrouve encore aujourd’hui les lieux qu’il a peints dans des toiles devenues célèbres. Champs de blés, église, jardins fleuris, mairie, la promenade semble une escapade au milieu de ses tableaux.

On peut visiter le cimetière, où il repose aux côtés de son frère, la chambre où il mourut, la maison du Dr. Gachet, mécène qui accueillit chez lui de nombreux peintres parmi lesquels Van Gogh bien sûr, mais aussi Cézanne et Pissaro. A ne pas rater : le Musée de l’Absinthe, lieu singulier et passionnant, ainsi que le château, qui propose un étonnant "parcours-spectacle au temps des impressionnistes".

MONET À GIVERNY : Les Nymphéas comptent parmi les tableaux les plus connus au monde. Cette série de toiles a été peinte par Monet dans son jardin de Giverny, où il vécut de 1883 à 1926. Aujourd’hui encore, la maison et son parc, devenus la Fondation Claude Monet, sont un ravissement pour les yeux.

On y découvre plusieurs espaces, la maison, le jardin d’eau et son petit pont, le clos normand, etc. C’est un endroit bucolique, offrant à la vue de nombreuses fleurs colorées, mais également des recoins intimistes ou dépaysant. Il fait bon s’y promener, en imaginant pouvoir croiser le peintre à la longue barbe et son chevalet...
On ne peut le visiter que d’avril à octobre, la balade n’ayant guère d’intérêt lorsque les arbres ne sont plus verts et les fleurs non écloses... Dans le village, vous pouvez également voir la tombe de Monet, derrière l’église, et le Musée des Impressionnistes.

COCTEAU À MILLY LA FORÊT : Le poète acquis la maison en 1947 et y vécut jusqu’à sa mort en 1963. Cette demeure permet de rentrer dans l’intimité de l’artiste, car les intérieurs ont été reconstitués tels qu’il les avait laissés.

On y découvre des lettres, des photos, des tentures et de nombreuses œuvres en tous genres. La propriété s’étend sur deux hectares, avec un verger et un jardin domestique. L’atmosphère reste celle qui plut à Cocteau : loin du tumulte parisien, cette maison offre un cadre intime et bucolique propice à la rêverie et à la création.
A la sortie de la ville, se trouve la chapelle décorée par l’artiste. C’est également là qu’il est enterré, et l’on peut y voir sa tombe, sur laquelle est inscrit " Je reste avec vous".

RODIN À MEUDON : On connaît le Musée Rodin de Paris. Situé à deux pas des Invalides, il est abrité par l’Hôtel Brion, où vécut l’artiste. Il existe un deuxième Musée Rodin, à Meudon, situé lui aussi dans une ancienne demeure du sculpteur. Il s’agit de la Villa des Brillants, charmante et plantée au milieu d’un grand parc.

Elle recrée l’atmosphère d’un atelier et d’une maison d’artiste au tournant des XIXe et XXe siècles, permettant de rentrer ainsi dans l’intimité de Rodin, plus encore que dans le musée parisien. L’espace est grand, clair, lumineux, particulièrement agréable.
C’est une bonne idée de visite pour les amateurs qui connaissent déjà bien le Musée de Paris. C’est également à Meudon que Rodin et sa femme sont enterrés, sous le regard concentré du... Penseur !

L’ÉCOLE DE BARBIZON : Barbizon est une commune de Seine et Marne, connue pour avoir accueilli au 19ème siècle de nombreux peintres venus de Paris d’abord, puis de l’Europe entière. A cette époque, beaucoup d’entre eux voulaient réaliser des toiles "d’après nature", directement en plein air. Ils ont ainsi quitté les villes et leurs ateliers pour venir s’installer à la campagne, là où les décors faisaient naître l’inspiration.
Il faut dire que ce qui était alors un hameau de bucherons, de paysans et de carriers, était particulièrement bien situé, entre plaine et Forêt de Fontainebleau.

Sur place, on peut visiter le Musée de l’École de Barbizon, qui expose une centaine de toiles dans l’ancienne auberge du village, et en profiter bien sûr pour se promener dans la Forêt de Fontainbleau, représentée dans des toiles de Corot, Rousseau, Millet, Monet, Sisley, entres autres !

CHÂTEAU DE MONTE-CRISTO ET DUMAS AU PORT-MARLY : A Port-Marly, dans les Yvelines, se trouve encore l’étonnante propriété que Dumas se fit construire en 1846. Il n’y vécut qu’un an, puisqu’il dût la revendre en 1848, alors qu’il n’avait plus d’argent.
Située dans un parc où se trouve également le "Château d’If", petit palais néogothique qui servit de cabinet de travail à l’écrivain, elle offre aux visiteurs une exposition permanente sur la vie et l’œuvre de Dumas.

Avec ses nombreuses sculptures et portraits, son salon mauresque, son domaine de 9 hectares plantés d’arbres et décoré de rocaille, elle constitue un lieu singulier, malheureusement pas assez mis en valeur, mais qui satisfera sans doute les curieux ou les fans de l’auteur.

MAISON DE CHATEAUBRIAND - LA VALLÉE AUX LOUPS : L’écrivain vint s’installer dans cette maison de Chatenay Malabry en novembre 1807, contraint de quitter la capitale après avoir rédigé un article à charge contre Napoléon.
La demeure est singulière car elle garde l’empreinte profonde de l’auteur, qui aménagea lui-même la maison et les 14 hectares de parc. Il y planta des arbres en souvenir de ses voyages, mais aussi de sa Bretagne natale. Le parc se visite gratuitement (il abrite également la tour qui servait de bureau à l’écrivain).

Il faut toutefois payer pour visiter la maison, qui propose des visites guidées, des expositions, des animations, etc. Ce domaine que l’on nomme Vallée aux Loups est un espace propice à la détente et à la rêverie. Il permet aussi de plonger au cœur de la vie et l’œuvre de Chateaubriand, et plus généralement, du romantisme et du XIXème siècle français.

A LIRE AUSSI

Fondation Maeght, nouvelle exposition
Nouvelle exposition Musée Picasso, Paris Marais
Festival d’Auvers-sur-Oise
Nouvel Atelier des Lumières Paris 11e
Portes Ouvertes des Ateliers de Ménilmontant
Drawing Now Art Fair
Pavillon Carré Baudouin, la nouvelle exposition
Street art Paris, salon Urban Art Fair
Château de Monte Cristo
Château de Vincennes
Parc naturel de la Haute Vallée de Chevreuse
Où faire de la barque à Paris, en Île-de-France
Biennale d’architecture et paysage en Yvelines
Musées, monuments ouverts les jours fériés
Le Louvre, Palais Royal, le guide du centre de Paris
Saint-Germain des Prés à Paris, visite guidée
Paris, la Seine, bateaux mouches, monuments, balades
Super balade à Montmartre, les lieux célèbres