.evous
> >

Victoires de la Musique 2021 : Gagnants et résultats

Quels sont les gagnants des Victoires de la Musique 2021 ? Découvrez l’ensemble des résultats sur eVous.

Rendez-vous incontournable pour de nombreux artistes, le public et les professionnels de la musique, les Victoires de la Musique 2021 se déroulaient vendredi 12 février. Une 36ème édition diffusée en direct de la Seine Musicale sur France 2 et France inter, sous le signe de la "diversité"... A la présentation, les téléspectateurs ont retrouvé Stéphane Bern et Laurie Thilleman.

Nouveautés 2021
En raison de l’annulation des spectacles live en 2020, les prix du Meilleur concert et de la Révélation scène n’ont pas été décernés cette année et ont été remplacés par les catégories Révélations masculine et féminine. Autre nouveauté, le public était appelé à voter pour les catégories Chanson de l’année et Création audiovisuelle de l’année.
Retrouvez les nominés ici.

Gagnants 2021
Pomme a décroché la Victoire de l’artiste féminine de l’année et Benjamin Biolay celle de l’artiste masculin de l’année. Le chanteur lyonnais a aussi décroché le prix du meilleur album. Yseult et Hervé ont été sacrés révélations de l’année. Grand Corps Malade et Camille Lellouche ont remporté la victoire de la chanson originale de l’année pour Mais je t’aime.
Un trophée a été remis au titre le plus streamé en France entre le 1er décembre 2019 et le 30 novembre 2020 : il s’agit de Ne reviens pas de Gradur, feat. Heuss l’Enfoiré.

Pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !

VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2021 : LES GAGNANTS

ARTISTE MASCULIN : Benjamin Biolay

ARTISTE FÉMININE : Pomme

ALBUM : Benjamin Biolay - Grand Prix

RÉVÉLATION MASCULINE : Hervé

RÉVÉLATION FÉMININE : Yseult

CHANSON ORIGINALE : Grand Corps Malade et Camille Lellouche - Mais je t’aime

CRÉATION AUDIOVISUELLE : Julien Doré - Nous


FLASHBACK SUR LA CÉRÉMONIE 2020
Si certains artistes comme Aya Nakamura ont été écartés de la sélection, la plupart des artistes qui ont marqué l’année figuraient bien parmi les nominés, dans l’une ou l’autre des catégories : Angèle, Alain Souchon, Philippe Katerine, avec 3 nominations chacun, mais aussi Lomepal, Clara Luciani, PNL, Nekfeu, Vincent Delerm, ou encore Maëlle.
On retiendra les Victoires décernées à Philippe Katerine (Artiste masculin), Clara Luciani (Artiste féminine) et Alain Souchon (Album de l’année). Angèle, Pomme, ou encore Vitaa et Slimane ont également été récompensés lors d’une soirée au cours de laquelle l’intégralité des artistes nommés ont interprété leur titre en live. Enfin, la cérémonie a célébré le grand Maxime Le Forestier et rendu hommage à Marie Laforêt.

FLASHBACK SUR LA CÉRÉMONIE 2019
L’édition 2019 s’est déroulée vendredi 8 février à la Seine Musicale. Elle était diffusée en direct sur France 2, avec l’irrésistible Daphné Bürki à la présentation. Pas moins de 25 prestations live étaient programmées dont celles d’Angèle, Vanessa Paradis, Boulevard des Airs, Etienne Daho, Jeanne Added... Des hommages ont aussi été rendus aux artistes récemment disparus, à l’image de Michel Legrand, Maurane et Charles Aznavour.
Certains artistes se sont particulièrement distingués en repartant avec 2 trophées : Bigflo et Oli ("Artistes masculins de l’année" et "Album Musiques urbaines de l’année"), Angèle ("Album révélation" et "Clip de l’année") et Jeanne Added ("Artiste féminine de l’année" et "Album Rock de l’année"). Et comme toujours, le prix de la "Chanson originale de l’année" était laissé à la discrétion du public. C’est le groupe Boulevard des Airs qui a été récompensé par le public pour le titre Je me dis que toi aussi.

FLASHBACK SUR LA CÉRÉMONIE 2018
Après avoir mis à l’honneur pendant de longues années les "valeurs sûres" de la chanson française (Biolay, Sanson, Delerm, Voulzy, Souchon...), les Victoires 2018 ont mis en lumière le travail d’artistes plus jeunes. Ce sont ainsi Orelsan, Louane, Soprano, Bigflo et Oli qui comptaient le plus de nominations.
Après un long hommage à Johnny Hallyday, les remises de prix se sont succédé : l’Album de Musiques du Monde décerné à -M- et son projet Lamomali, l’Album Rock à Shaka Ponk, la Chanson originale à Dommage de Bigflo & Oli, l’Artiste féminine à Charlotte Gainsbourg... On retiendra surtout le sacre d’Orelsan qui s’est imposé dans ses 3 catégories : Clip de l’année, Album de Musiques urbaines et Artiste masculin de l’année.
Cette 33ème édition présidée par Sting a également été ponctuée par de nombreuses prestations live : Louane, Soprano, Bigflo & Oli, Sting et Shaggy, Eddy de Pretto, Bernard Lavilliers et Jeanne Cherhal, MC Solaar, Brigitte, Julien Doré, Kyo, Camille, Charlotte Gainsbourg, Albin de la Simone, Petit Biscuit, BB Brunes...

FLASHBACK SUR LA CÉRÉMONIE 2017
Plus "grand public" que d’ordinaire, cette 32ème édition a notamment récompensé Jain ("Meilleur clip" et "Artiste féminine de l’année"), Renaud ("Artiste masculin de l’année"), Vianney ("Chanson originale de l’année" pour Je m’en vais), ou le prolifique Jul, reparti avec l’"Album Musiques urbaines de l’année" pour My World.
D’autres ont su tirer leur épingle du jeu en bénéficiant là d’une visibilité nouvelle : le jeune Kungs ("Album Musiques électroniques de l’année" pour Layers, Broken Back, Agnes Obel, Radio Elvis ("Album révélation"), Minuit…
L’émotion était aussi au rendez-vous avec des hommages aux trop nombreux artistes disparus en 2016, à l’image de Prince et George Michael, ainsi que Leonard Cohen…

FLASHBACK SUR LA CÉRÉMONIE 2016
Dans les catégories reines de la cérémonie, Véronique Sanson était en course pour une troisième Victoire d’artiste féminine, même si elle n’avait pas publié d’album original depuis plusieurs années. Tout aussi discrète dans les charts, Yael Naim semblait mal partie pour remporter le morceau (après avoir déjà été sacrée en 2011), d’autant plus que c’est la très populaire Zaz qui complétait le trio. Mais c’est bien l’interprète de New Soul qui s’est imposée.
Chez les garçons, Dominique A, pilier de la chanson française qui avait reçu sa première Victoire trois ans plus tôt, faisait face à deux petits jeunes, Kendji et Vianney. Ce dernier, popularisé grâce à son tube Pas là, a reçu la précieuse récompense.

Autres idoles des jeunes "vus à la TV" : Louane et Frero Delavega. La première a fait main basse sur la Victoire de l’Album révélation pour Chambre 12. Les seconds en revanche ont été battus par Johnny Hallyday, dans la course au titre de l’"Album Chanson de l’année".
Christine and the Queens, après ses trois Victoires remportées en 2015, était encore nommée deux fois en 2016 et elle s’est payée le luxe de repartir avec ces deux prix (meilleur vidéo-clip pour Christine et meilleur concert) après une splendide prestation live sur Intranquillité.
Sur tous ces prix, un seul a été décerné par le public : celui de la "Chanson originale de l’année". Les votants devaient départager Johnny Hallyday, Louane, Maître Gims et Nekfeu. Contre toute attente, c’est le morceau de Maitre Gims – franchement désagréable à l’oreille – qui a été soutenu par les internautes.
La soirée – ponctuée par de nombreuses prestations live – a également été marquée par une série d’hommages : à William Sheller pour ses 40 ans de carrière, au regretté Michel Delpech et bien sûr aux victimes des attentats du 13 novembre 2015.

FLASHBACK SUR LA CÉRÉMONIE 2015
Favorite incontestable avec 5 nominations, Christine and the Queens a bel et bien été la grande gagnante de la soirée. La chanteuse nantaise est repartie avec les prix d’Artiste féminine de l’année et du Clip vidéo de l’année. Côté artiste masculin, c’est Julien Doré qui s’est illustré, au grand dam notamment de Johnny Hallyday qui n’était d’ailleurs pas présent. Stromae a quant à lui gagné le trophée du meilleur Concert. L’Album Chanson de l’année a été décerné au duo Alain Souchon & Laurent Voulzy, tandis qu’Indila était très émue de recevoir l’Album révélation pour Mini World. Très attendue, la récompense de "Chanson de l’année" a été attribuée à Calogero pour Un jour au mauvais endroit.
La ligne directrice des éditions passées a donc été conservée. Haro sur les succès commerciaux ou populaires, le tapis rouge y avait plutôt été déroulé aux artistes "branchés", appréciés par la presse spécialisée. Exit donc Kendji Girac, M. Pokora et autres Tal !

Cette très - trop - longue soirée aura eu le mérite de mettre en avant des artistes rares en prime-time, comme Brigitte, Rivière Noire, Féloche, ALB, Cascadeur, ou François & the Atlas Mountains. Et pour cette 30ème édition, France 2 s’est mise en quatre pour éviter les écueils des années passées et redynamiser son programme : une animatrice sympathique, un décor modernisé et rajeuni, des remerciements écourtés, de multiples prestations live... Le Zénith de Paris a ainsi accueilli Stromae, Raphaël (victime d’un petit accident de maquillage), IAM, David Guetta, Benjamin Clementine, Black M, Jean-Louis Aubert, Rachid Taha et Catherine Ringer. Résultat : la soirée fut légèrement moins terne qu’à l’accoutumée.

A noter la sortie le 9 février 2015 de la compilation officielle des 30 ans des Victoires de la Musique. On y retrouve sur 3 CD : les plus grands artistes de la cérémonie 2015, les "Chansons de l’année" de 1985 à 1999, les "Chansons de l’année" de 2001 à 2014.

FLASHBACK SUR LA CÉRÉMONIE 2014
Nominé dans les catégories reines, Stromae a réussi son hold-up sur les Victoires de la Musique 2014. Les prix de "Clip vidéo de l’année", "Artiste masculin de l’année" et "Album Chanson de l’année" lui ont été distribués au cours de cette cérémonie qui était diffusée en direct vendredi 14 février, depuis le Zénith de Paris. En revanche, le chanteur belge a été contraint de céder celui de la "Chanson originale de l’année" à Johnny Hallyday. Ce dernier s’est en effet imposé à la surprise générale, alors qu’il était opposé aux deux énormes tubes de Stromae, Formidable et Papaoutai...
Parmi les autres lauréats, on retiendra Vanessa Paradis ("Artiste féminine de l’année"), Phoenix ("Album Rock"), 1995 ("Album Rap"), Woodkid ("Révélation scène"), ainsi que Kavinsky ("Album Electro").

Mots-clés