eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Les incontournables dans le Marais, Paris 3e et 4e > Bienvenue à la Galerie Emmanuel Perrotin > Xavier Veilhan, à la galerie Perrotin jusqu’au 12 novembre 2011

Xavier Veilhan, à la galerie Perrotin jusqu’au 12 novembre 2011

Dernière mise à jour : mercredi 2 novembre 2011, par Expositions

Xavier Veilhan, vous connaissez. Il s’était fait plus largement remarquer lors de son intervention (Le Carosse) au château de Versailles en 2009, qui succédait à celle de Jeff Koons.

Dans son exposition Orchestra, à la galerie Emmanuel Perrotin, Xavier Veilhan expose de nombreux objets, inédits pour la plus grande part, témoins toujours de l’attirance de l’artiste pour le progrès technique et la modernité.

Échos renouvelés aussi de Calder, comme ces entrailles de boules de liège à l’intérieur de L’Oiseau, ou comme Mobil n°4, dont le contrepoids interroge l’agencement des tubes carbone en extase... et en limite d’apesanteur. Il avait déjà embrassé cette direction, et il y revient, avec exigence.

Son exposition résonne aussi par la présence dans les salles de travaux de factures plus traditionnelles, simples tableaux d’arbres et d’oiseaux, simples décors. Contrastes et mises en valeur.

Pour la galerie, Orchestra est pourtant, dans le processus de création de Xavier Veilhan, « une synthèse paradoxale, car si les œuvres se placent dans une continuité conceptuelle ou thématique, elles marquent également un tournant visuel et formel dans l’approche de l’artiste. » Chaque pièce reste lisse et sensuelle, et résolument moderne. Concept bien retenu.

Ici la déambulation, la rêverie et la découverte sont parties prenantes de l’unicité de l’exposition, et les surprises se suivent et se ressemblent… ou pas du tout.

Le Monument, par exemple, en est réellement un, imposant l’approche latérale, et rendant inatteignables les personnages sublimés, devenus starisés, et que l’on ne peut palper.

Xavier Veilhan, on le sait, s’intéresse bigrement aux moyens de locomotion comme les vélos, la Ford T, les zodiacs… et les carrosses. Voici aujourd’hui la Turbine, collée au plafond, de belle taille, outil bienfaisant plus que menace placide, autre prolongement d’un de ses thèmes de recherche.

Mon conseil ? Faire l’exposition en suivant son sens, puis en la prenant justement à contresens…

Allez la contempler. L’une des plus belles expositions d’art moderne du moment, à Paris.

Galerie Perrotin 76 rue de Turenne 75003 Paris.

André Balbo

sources : visite, Galerie Perrotin, paris-art