.evous
> >

Abbaye de Sénaque, Vaucluse 84

L’abbaye Notre-Dame de Senanque se trouve dans le Vaucluse - 84 - à proximité du village de Gordes. Cette abbaye cistercienne du XIIe siècle est l’une des composantes des trois soeurs provençales : Labbaye du Thoronet dans le Var, Silvacane dans les Bouches du Rhône et l’objet de notre ballade du jour, Sénanque, également en Provence Côte d’Azur.

Une communauté de moines respectueux de la règle inspirée par Saint Bernard de Cîteaux, vit toujours dans l’abbaye. Leur vie est organisée autour de la prière, des offices, des lectures et du travail manuel dont la culture de la lavande.
Pour respecter la vie simple, la pauvreté, l’isolement, le silence de la règle bénédictine d’origine, seule une partie de l’abbaye est ouverte à la visite selon des tranches horaires précises.

Sénanque est le témoin avec ses deux soeur du rayonnement de l’ordre des cistercien en Provence.

Installée dans le vallon de la Senancole depuis 1148, la communauté de Sénanque a été prospère très rapidement, jusqu’au XIVe siècle, au point où les moines ont acquis une quantité de biens très peu en relation avec leurs voeux. En 1544, lors des guerres de religion, les moines son pendus et le monastère incendié. En 1791, Sénanque est vendue comme bien nationale à un propriétaire privé qui assurera sa consolidation. En 1857, elle retrouve sa vocation de monastère, des nouveaux bâtiments sont adjoints à l’existant et 72 moines redonnent vie aux lieux. En 1903, les lois sur les congrégations religieuses font que les moines sont à nouveau chassés.

En 1926 Sénaque devient prieuré de l’abbaye de Lérins en face de Cannes. La dépendance subsiste encore aujourd’hui pour la dizaine de moines résidents.

En 1969, le camionneur Paul Berliert signe avec l’abbé de Lérins un accord de mécénat industriel pour ouvrir à Séanque un centre culturel incluant la rénovation du site dans les respect de ses origines.

Aujourd’hui, l’abbaye vit de ses visites tarifées, d’ hôtellerie pour des retraites, de la librairie religieuse, d’une production de miel et de lavandin.

L’abbatiale romane est édifiée en pierre de taille. Elle présente une orientation peu ordinaire, puisque son chevet donne au nord-est et la façade principale sud-ouest.

Les galeries du cloitre abritent des triples d’arcade en plein cintre.
Le dortoir présente une voute en arceau brisé habillée d’une magnifique rosace.

Bienvenue à Sénanque pour un grand moment de sérénité. Peut-être serez vous tenter par l’expérience d’une retraite spirituelle à l’Abbaye ? Votre participation aux offices se fera selon votre propre rythme. Les repas se prennent dans le respect de la règle du silence. La montagne environnante vous tend les bras.