evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Expositions dans le Marais > Évènements et expositions au Musée des Arts et Métiers > DERNIERS JOURS de l’expo "Ouvrez grand vos oreilles", pour les 90 ans de la (...)

DERNIERS JOURS de l’expo "Ouvrez grand vos oreilles", pour les 90 ans de la radio, aux Arts-et-Métiers !

vendredi 6 octobre 2017, par André Balbo

Jusqu’au 2 septembre 2012...

Petite exposition cousue mains, difficile et réussie. Des sons partout, audibles, tout en étant proches les uns des autres, une bonne gestion des volumes et des qualités.

Et c’est dans un tel lieu et dans d’aussi bonnes conditions que l’on remarquera à quel point, comme les lapins, nous nous laissons attraper par les oreilles... Forcément la-bas vous entendrez des sons qui éveilleront en vous souvenirs, ambiances, atmosphères...

La radio est considérée, à juste titre, comme un média intime, et essentiel. C’est, en général, elle qui nous éveille à notre domicile le matin, et qui nous propose le squelette des informations de la journée, que chacun complètera, par la suite, selon ses préférences et ses moyens d’informations de prédilection.

À ce propos, vous trouverez dans l’expo un graphe extrêmement parlant : celui de la fréquentation, c’est-à-dire de notre pratique de la radio en pourcentages, de 13 ans et +, en France, au long des heures de la journée. Montée rapide puis top des pics entre 7 et 9h le matin, lente dégringolade jusqu’à une abîme à 14h, on remonte plus mou jusqu’à 17h30, pour vraiment raser la moquette à 21h, et enfin décliner en-dessous vers un gros dodo à minuit. Rideau.

C’est en 1921 que les premières émissions de la radio française sont diffusées sur les ondes de Radio Tour Eiffel. En 90 années, elle s’est imposée comme le média préféré des Français. Son univers fascinant a formé, bien avant Internet, une formidable fenêtre ouverte sur le monde entier, permettant de capter des sons, des musiques et des voix venus de n’importe quelle partie de la planète.

Associé à Radio France et à l’Ina (Institut national de l’audiovisuel), le musée des Arts-et-Métiers célèbre l’histoire de la radiodiffusion dans une grande exposition patrimoniale réunissant des objets, parfois de la haute époque, des documents et bien entendu, des archives sonores.

Ce petit poste de radiodiffusion, à une lampe, a été construit par Horace Hurm en 1921, au moment où se mettent en place les premières émissions régulières de radiodiffusion en France.

L’occasion de découvrir, de part et d’autre du poste récepteur, ceux qui ont fait, ou qui font aujourd’hui, la radio : les techniciens, les réalisateurs, les programmateurs, et bien entendu les grandes « voix », témoins des différentes époques de la radio.

Des alvéoles dans lesquelles, confortablement assis, pour pourrez effectuer votre plongée sous les ondes, et jusqu’à très profond dans le temps.

Dans l’une d’elles, les feuilletons. La chronique familiale, avec la Famille Duraton (1936-1966), sur Radio Cité ; des polars assez géniaux, avec des portes qui grinçaient et des ondes Martenaud (dont on retrouve aujourd’hui les sons dans nos téléphones portables sous l’appellation "science-fiction"), avec les Maîtres du mystère (1952-1974) sur France Inter ; des comédies sentimentales avec Noëlle aux 4-Vents (1965-1969) ou Hélène et son destin (1960-1965), sur Europe 1 ; ou alors, plus fort que tous et indépassable, l’irrépressible Signé Furax (1956-1960), aux poursuites et aux gags trop loufoques, lorsque les ascenseurs montaient quand le lait bouillait...

Pendant ce temps-là, ailleurs, des gamins faisaient dans leur coin au pupitre leur propre radio, morts de rire !

Et puis il y eut l’Histoire avec un grand H. Celle de la Première Guerre mondiale, où la France dominait les sanglants champs de batailles de ses ondes, ou la Seconde, quand aux premiers replis les radios nationales se sabordèrent en un trafalgar rendu muet.

Et puis Londres, et puis des voix qui ne manqueront pas de se glisser dans votre oreille au passage, le gros Léon, la sensuelle Macha Béranger aux yeux de vert et d’or, l’insubmersible José Arthur, et la vieille Ménie, et heureusement la décennie où les radios de jeunes prirent la barricade, les NRJ, Skyrock et Fun radio. Et le reste bien sûr, que vous redécouvrirez...

N’empêche, chacun a la sienne, de radio. Et peut en changer selon le moment et la situation...

J’ai retenu encore qu’en 1950, le premier programme stéréo était diffusé : c’était Une Larme du diable, et que, selon Médiamétrie, un Français sur quatre écoute la radio depuis son téléphone mobile.

Du 28 février au 2 septembre 2012. Radio : ouvrez grand vos oreilles !, au musée des Arts-et-Métiers, exposition temporaire sur l’histoire de la radiodiffusion.

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du...".

Nous tentons aussi de vous les présenter chaque mois : Février, Mars, Avril, Mai, Juin...

Nous établissons aussi la sélection, pour Paris, des MEILLEURS CATALOGUES des expositions 2012.

André Balbo

sources : visite, musée des Arts-et-Métiers

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.