eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Bordeaux Lyon Marseille Nantes Toulouse Guides France Musique Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Infos Paris > Blogs sur Paris > Morceaux choisis > Coopérative Latte Cisternino

Coopérative Latte Cisternino

Dernière mise à jour : jeudi 17 décembre 2009, par Pierre Pinelli

Une authentique latteria à Paris où l’on livre chaque jeudi en direct de Campanie, la région italienne de production, la mozzarella di buffala à savoir de bufflonne (on dit aussi bufflesse d’après ce que je lis dans le Petit Robert !). On y trouve aussi la burrata, un fameux fromage frais au lait de vache extrêmement crémeux. Le fait qu’il n’y ait pas d’intermédiaire (c’est une coopérative de producteurs) permet d’avoir un bon rapport qualité-prix.
On trouve aussi d’autres produits frais italiens (pâtes fraîches, parmesan, charcuterie, etc).

Horaires :

- Ouvert du mardi au samedi

Autres adresses à Paris :

37, rue Godot de Mauroy 9ème, 06 74 91 66 58

108, rue Saint Maur 11ème, 01 43 38 54 54, ouv. t.l.j. sauf dim.

17, rue Geoffroy Saint-Hilaire 5ème

Adresse

46 Rue du Faubourg Poissonnière - 75010 Paris

Messages

  • j’y suis allée une fois sur chaudes recommandations de vraies italiennes et gourmandes d’horizons divers.

    Samedi : il ne restait plus de burrata. trop tard. mais il y avait le reste.
    C’est bon, c’est tellement italien que j’étais la seule française. Si je comprends la langue, je ne la parle pas. et je ne me suis pas sentie bien accueillie. J’ai été déçue par l’accuei, je m’attendais à un peu de la chaleur italienne et je n’ai reçu que froideur. Dommage car les produits sont vraiment bons. je réessaye Jeudi. je vous dirai s’il y avait de la Burrata cette fois-ci et si j’ai eu le droit à un véritable accueil de bienvenue.

    • tu as du faire la gueule c’est pour ça ! les italiens te regardent dans les yeux et voient si tu es en mode "eh oh je suis là pour voir des mains bouger et des gens qui parlent fort" !!!!

    • Je ne comprends pas !! On se croirait en Italie le vendeur chante rigole
      Les clients attendent en parlant c est super sympa
      Donc si tu étais de mauvaise humeur nf généralisé pas ton expérience

    • Désolée d’abord on ne se connait pas donc j’utilise le "vous" ensuite non je ne faisais pas la tête, je ne fais pas la tête quand je fais mes courses et j’ai l’habitude d’un accueil "accueillant" chez les commerçants car une fois que j’ai adopté une adresse, j’y reviens régulièrement et je laisse un bon budget et en fait la pub sur ma page FB. Les commerçants me connaissent et apprécient ma clientèle. En plus je ne suis pas la seule à me plaindre de ce "non accueil", j’en avais reçu confirmation par des journalistes et d’autres personnes. Enfin... depuis j’y suis retournée et j’y retourne ce jour. Ils semblent me reconnaître maintenat et sont plus souriants ou alors ils ont lu mes commentaires et en ont tenu compte

    • mais vous êtes incroyables ! D’abord c’est "vous" ensuite : non je ne fais pas la gueule bien au contraire.
      et enfin je suis là pour acheter de la qualité, le sourire faisant partie de cette qualité et devrait être obligatoire chez des personnes dont le métier est d’être en contact avec le public ! Je suis commerçante en quelque sorte et croyez-moi ce n’est pas comme cela que j’accueille. En plus une fois encore, je ne suis pas la seule à me plaindre .. ou alors on fait tous la gueule...

      De toutes les façons conversation obsolète puisque depuis ils ont bien amélioré leur accueil. Comme quoi , il faut parfois dire les choses ...

  • Bonjour,
    Je suis passionnée par la cuisine italienne et je connais la coopérative. Je vais dans tous les magasins et je suis déçue de découvrir que le nom coopérative sert plutôt à attirer les clients qu’à autre chose (defendre les producteurs)..Dans chaque magasin les vendeurs ne racontent pas la meme histoire..du coup la mozza de bufflonne n’arrive pas de Campanie pour certains et la burrata du Lazio (région de Rome) et pas de Pouilles..en plus ils vendent des produits comme "fait maison" alors qu’ils sont industriels (voir pates fraiches).Derriere cette enseigne se cache un piège ?! Qu’en pensez-vous ?

    • @Nat73

      En tant que client, je me rejoins ton post..la qualité a baissé et les prix ne sont pas les memes dans tous les magasins !

    • j’adore cet endroit les produits sont de superbe qualité
      ils sont adorable
      il faut y aller !!!
      sandrine

    • Comme beaucoup d’Italiens à Paris je connais très bien le Cisternino (Madeleine, dans mon cas). La même enseigne existe aussi en Italie, notamment dans la région de Rome : il s’agit bien d’une coopérative de producteurs basé dans la ville de Cisterna (entre Rome et Latina, dans le Latium) et d’ici son nom. Les produits sont pour la grande partie des produits régionaux (Latium) mais il faut souligner que pour la Mozzarella di Bufala il y a deux zones dans toute l’Italie ou les élevages de bufflonnes sont présents : le nord de la Campanie (au tour de Caserta) et le sud du Latium (au tour de Latina).

      Bonne dégustation !

    • Merci pour ces précisions Andrea, même si elles sont incomplètes.

      Je m’explique : Il existe 3 zones de production, les deux d’ores et déjà citées et celle située dans la plaine du Sele (Battipaglia / Cappaccio-Paestum), au sud de Salerne.
      La véritable mozzarella di Bufala est une DOP (équivalent de l’AOP) dont le titre est Mozzarella di Bufala Campana et qui, au delà d’une orignine géographique, protège un savoir-faire, un mode opératoire. Pour les curieux on parle de Fior di Latte si la "mozzarella" ne contient pas de lait de buflonne (exemple des produits industriels vendus en grandes surfaces à base de lait de vache).

      Historiquement la mozzarella nait dans le latium, avant de "migrer" vers le sud. Aujourd’hui nous pouvons dire que la mozzarella "la plus aboutie" vient de la zone du Sele, malheureusement il est très difficile, voire impossible d’en trouver en France, et même en dehors de la zone de production. Les producteurs/revendeurs (caseifici e non pas latterie) réalisent 2 traites et donc 2 productions quotidiennes, le matin.

      Pour finir la mozzarella ne se conserve pas au frigo... elle doit rester dans son eau, à température ambiante avant d’être rapidement consommée.

      Celle di Cisternino, je ne connais que l’échoppe rue Godot de Mauroy, est un bon compromis pour nous pauvres français trop éloignés des zones de production.

    • Il y a également de la Mozzarella di Bufala dans la région du Molise !!!!! Pour info Venafro (IS) touche la Campania et il Lazio !!! D’autre part il y a également de la Bufala nell’Abruzzo.
      Il y avait même de la mozzarella di Bufala en France qui était produite au Château de Rambouillet (j’ignore si le Château en produit encore) mais elle était délicieuse.

    • quel piège ?peut être industriel mais quelle bonté
      quand vs achetez en grande surface ce n est peut être pas
      industriel ?Et surtout dégueulasse

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.