evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Expositions dans le Marais > Expositions au Musée Carnavalet > DERNIERS JOURS à Carnavalet de l’exposition sur la Libération de (...)

DERNIERS JOURS à Carnavalet de l’exposition sur la Libération de Paris

vendredi 6 octobre 2017, par André Balbo

Du 11 juin 2014 au 1er mars 2015, l’exposition "Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé", réalisée sur le vif et portée par l’émotion...

Avec des photographies de Robert Doisneau, René Zuber, Jean Séeberger, et surtout des films d’époque, et des entretiens avec des témoins de la Libération.

À chaud.

70e anniversaire de la Libération de Paris. Dans le cadre du Mois de la Photographie, le musée Carnavalet présente l’exposition « Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé ».

6 juin 1944 : le débarquement, dont les commémorations viennent d’avoir lieu.

LAPI. Place de la République. Paris 3e et 10e. Attention ! Celui qui ira plus loin sera fusillé.

14 juillet, manifestations anti-allemandes en région parisienne, 10 août grève des cheminots, 13 août des gendarmes, le 15 de la police, le 18 appel à la grève générale de la CGT et de la CFTC, 19 août jour J de l’insurrection.

2 000 policiers et FFI prenaient la Préfecture de police.

Paris était libéré un peu plus de 2 mois après le débarquement, le 25 août 1944 par la 2e DB (Division Blindée) du général Leclerc et par les Alliés.

Dès le 11 novembre 1944, alors que la guerre contre les nazis se poursuivait plus à l’Est, le musée Carnavalet, par son conservateur François Boucher, résistant, organisait "à chaud" une exposition sur la Libération de Paris, après avoir sollicité de nombreuses institutions et ainsi réuni "les documents indispensables à l’historien de l’avenir".

Cette exposition, réalisée sur le vif et davantage portée sur l’émotion que la véracité historique, rencontrait un véritable succès populaire.

L’exposition « Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé » présentée aujourd’hui revient sur l’événement.

En mettant à nouveau en avant des photographies de Robert Doisneau, René Zuber, Jean Séeberger... déjà souvent vues, mais que viennent heureusement vivifier des livres publiés à chaud ou des objets attestant de l’engagement des résistants parisiens pour leur cause, mais plus que tout des films d’époque et des entretiens vidéos de quelques témoins de la Libération...

René Zuber. Rue de la Huchette. 5e arr. 22 août 1944.

Et c’est là, dans ces images animées non apprêtées, attrapées à la volée, parfois de façon clandestine, souvent montées sans beaucoup de soin, et sans se soucier de quelques redites, que les émotions d’un tel moment historique rejaillissent à l’état pur.

N’est-ce pas en fait cela que l’on recherche dans un événement non vécu que l’on cherche à mieux comprendre, à mieux ressentir ?

Compréhension et ressenti que l’on trouvera par exemple dans ce flou d’expression du sourire inquiet d’un jeune résistant dont l’engagement paraît encore hésitant. Comme dans ces coups violents qui pleuvent à la sauvette sur quelques prisonniers allemands désarmés, et les femmes tondues. Ou dans les yeux hagards de cette femme allemande militaire arrêtée, ou les regards fiévreux d’insurgés balayant craintivement toits et fenêtres, et encore le juvénile visage émerveillé de cette jeune femme, Anne-Marie Dalmaso (dite Anita), l’une des rares femmes résistantes présentes sur ces témoignages, décorée d’avoir ramassé à découvert un fusil ennemi.

Bien sûr les embrassades reflètent cet immense bonheur, qu’on imagine irracontable, et que connurent les Parisiens d’alors, les bousculades indescriptibles le long du trajet victorieux de De Gaulle et de Leclerc, pour ne citer qu’eux, les bouquets glissés aux soldats, les Américains offrant du chewing-gum, et recevant en échange, dit le commentaire, la seule chose dont les Parisiennes disposaient : un peu de rouge à lèvres.

Robert Doisneau. Boulevard Saint Michel le 23 août 1944.

Un formidable film de montage de 27 mn réalisé à partir de bandes tournées clandestinement entre le 16 et le 26 août 1944 retrace parfois de façon désordonnée des épisodes de la Libération de Paris (Collection cinémathèque Robert-Lynen, Ville de Paris). À voir absolument.

Une exposition qui nécessite un peu de temps pour découvrir dans les interstices d’une présentation parfois un peu hagiographique de vrais moments d’émotion dont l’authenticité permet encore généreusement le partage.

Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé. Du 11 juin 2014 au 8 février 2015, au musée Carnavalet, musée de l’histoire de Paris, 16 rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris, 01 44 59 58 58, www.carnavalet.paris.fr. Ouvert du mardi au dimanche de 10 à 18h, fermé lundis et jours fériés. Caisses fermées à 17h. 8€.

Lire aussi :

Août 1944. Le combat pour la liberté, exposition gratuite à l’Hôtel de Ville , du 20 juin au 27 septembre 2014.

Musée Carnavalet : Guide des plus belles œuvres et pièces des collections permanentes. Gratuit.

***

Vous retrouverez dans l’article 2015 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2015 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Comme les autres années (2014, 2013, 2012), nous établissons au fur et à mesure notre sélection dans l’article Paris 2015 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :
- Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

De même nous avons commencé :
- Les Grandes Expositions 2016 à Paris de A à Z
- Calendrier 2016 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques musées et expositions pour Bruxelles, Genève, Bâle, Amsterdam, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : Visite, Carnavalet

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.