.evous
> >

La Montagne Sainte Victoire, symbole de la Provence

La Montagne Sainte Victoire, à l’est d’Aix en Provence, dans les Bouches du Rhône doit certainement d’être depuis 2004 Grand Site de France, joyaux du patrimoine naturel à l’oeuvre du peintre Paul Cèzanne dont elle fut la muse dès 1885, dans plus de 80 oeuvres.

La Montagne Sainte Victoire est un petit paradis pour les marcheurs. 18 km de long pour 5 de large, sur un axe ouest - est, sur les communes de Puyloubier, Saint-Antonin-sur-Bayon, Rousset, Châteauneuf-le-Rouge, Beaurecueil, Le Tholonet, Vauvenargues, Saint-Marc-Jaumegarde, Pourrières, Artigues et Rians..
Plus de 10 promenades sont balisées, de plus simples aux plus audacieuses, chacun y retrouve son compte, en solo, entre amis ou en famille, sur les 6500 ha classés depuis 1983. La montagne aux deux visages sait se rendre attractive aussi bien depuis son versant sud, abrupte et dominant le bassin d’Arc, ou encore sur les pentes douces des plateaux calcaires au nord.

C’est depuis son sommet au Pic des Mouches (1011m) que s’ouvrent à vous les plaines du pays d’Aix, la Provence, le Mont Ventoux, les Alpes. Pour peu que le temps le permette, vous y verrez la mer.

Restanques et bories sculptent le paysage. A vous les traces des Oppidums fortifiés, les aqueducs romains, le barrage Bimont, le canal du Verdon.
La croix de Provence (d’où une vigie veille chaque été aux départs de feux) laisse à penser à juste titre à la présence d’un patrimoine religieux avec les chapelles de Sainte Concorse, de Notre Dame de la Consolation, de Saint Antonin, Notre Dame d’Astor. Des témoins de l’histoire depuis le Ve siècle jusqu’à nos jours.

Aux temps jadis, les divinités aimaient se rassasier des grandes Asphodèle (50cm), visibles d’avril à juin dans les zones découvertes, tenant tête au feu comme aux mâchoires des troupeaux. Sur les pelouses sèches se développent également les petites orchidées endémiques du Sud-Est de la France que sont les Ophrys de la Drôme (20 cm). Avec beaucoup de patience vous rencontrerez l’Anémone Palmée, cette petite plante aux fleurs jaunes, peut être l’espèce la plus rare dans les Bouches du Rhône. Le feuillage vert foncé et pourpre sur le revers est assez étonnant. Seuls les gardes savent (jalousement) la situer.
Un espace partagé avec le Criquet Hérison, ni gris, ni marron qui de toute sa vie ne sera déplacé que de quelques mètres.

les amateurs de grimpe se seront confrontés aux 2 aiguilles et Saint Fer devenus des références, comme Le Médius, dans le monde de la varappe. Après 15 à 45 minutes d’approche, 800m au dessus de la tête. Des verticales, des diètres, de la dalle à aborder à coups de réglettes. En clair, à "La Sainte" il y a plein de voies sympa.

Dans la disciple, tout le monde ne tient pas la corde. Heureusement, il y a les sentiers thématiques :
- Le sentier botanique sud sur 1km 30 minutes. Depuis le parking Saint-Ser, proche de Puyoubier.
- Le sentier des vignerons, 3 heures pour 13 km (la version courte fait 5 km) à Puyoubier, sur la D57.
- Le sentier botanique nord  : randonnée de 5 à 6 heures, de Vauvenargues aux crêtes de la montagne, pour ceux qui ont la condition physique et le matériel qui convient.
- Une visite guidée dans les carrières de Bibémus. Inscription à l’office de tourisme d’Aix pour cette balade d’une heure. Un point de vue remarquable sur Sainte Victoire. Revenir sur les traces de Cézanne avec ses motifs grandeur nature.
Parmi les sentiers on pourra noter côté sud : le Pas du Moine, la montée vers Lou Garagai et le Col de Saint Ser. Côté nord : le sentier des Venturiers et celui des plaideurs. Le GR9 permet de longer les crêtes.

{{Office de tourisme d’Aix-en-Provence}} Les allées provençales 300 avenue Giuseppe Verdi 04 42 16 11 61 www.aixenprovencetourism.com

Horaires