.evous
> >

Le GR 20 Corse

Traverser la Corse à pied par la chaîne de montagne sur près de 200 km, c’est la vocation de ce GR20 prisé de tous les amateurs de trekking.
L’axe est globalement celui qui réuni Calvi à Porto-Veccio. Le numéro 20 fait référence à l’ancien numéro du département de la Corse.

Les balises rouges et blanches vous entrainent sur le trekkking le plus difficile d’Europe. Les variantes alpines sont soulignées de deux traits jaunes superposés.

Se lancer sur le GR20 nécessite une bonne aptitude à la marche en montagne, en même temps qu’une condition physique à la hauteur de ses ambitions. Faute de quoi, le danger guète.

Le parc naturel régional de Corse lui dédie un guide.

Le GR20 a vu le jour dans les années soixante-dix (1er tracé en 1972) pour promouvoir les anciens chemins de transhumances, comme les chemins inter-villages. Il s’agissait d’une initiative de tourisme vert avant l’heure. En dehors du tourisme, le GR20 a eu de suite une vocation sportive d’un parcours en toute autonomie. C’est à dire pour montagnard averti.

Aujourd’hui, le GR20 s’ouvre à un plus grand nombre et la notion d’autonomie a disparu (il est possible d’acheter son ravitaillement directement dans les refuges. Évidement le service se monnaie). Adieu les sacs de 25kg pour assurer sa subsistance.

L’itinéraire complet du GR20 réclame 15 jours x 8h de marche (le record en 2014 est de 32 heures pour les hommes).
Il est possible de tronçonner le parcours en deux temps : la partie nord de Vizzavona à Asco en 9 étapes, et la partie sud de Vizzavona à Bavella en 7 étapes , chaque partie représente 7 jours de marche.

Les professionnels recommandent volontiers de se lancer sur le GR20 dans l’axe Sud / Nord. La montagne du sud est moins technique et permet une montée en puissance de la difficulté. C’est aussi plus confortable de marcher avec le soleil dans le dos.

Se lancer sur le Gr20 en liberté reste réservé aux marcheurs expérimentés en montagne et très sportif. La sagesse (donc la sécurité ) passe par l’accompagnement d’un guide.
Le confort des refuges (assez anciens) peut être qualifié de rustique, si ce n’est de franchement rustique. D’ailleurs, personne n’utilise le mot confort.
Si le GR20 vous fait peur, il existe des randonnées alternatives moins techniques, mais tout de même sportives. Le Mare e monti et Mare a mare en sont seux exemples.