eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Paris > Visiter Paris > Histoire de Paris : quelles visites ? > Les Ponts de Paris > Le Pont Neuf

Le Pont Neuf

Dernière mise à jour : dimanche 24 juin 2018, par Adele

Le plus célèbre pont de Paris, le Pont Neuf est aussi aujourd’hui le plus ancien, ayant résisté à toutes les crues de la Seine. Le roi Henri III en pose la première pierre en 1578 mais les travaux durent 29 ans et c’est Henri IV qui l’inaugure et le baptise en 1607.
Formé de deux segments, 7 arches sur le grand bras de la Seine, 5 sur le petit, long de 278 mètres et large de 28 mètres, il est le premier pont de Paris en pierre et sans maisons mais aussi le premier endroit de la ville où sont construits des trottoirs. Ses dimensions, ses trottoirs, sa vue dégagée sur la Seine et ses demi-lunes bientôt pourvues de bancs en font très vite le centre d’animation de la ville. Badauds, marchands et surtout acteurs s’y retrouvent.

Dès 1602 y est construite la pompe à eau la plus célèbre de Paris, alimentant le Louvre et les Tuileries : la pompe de la Samaritaine ornée d’une horloge fait l’étonnement des promeneurs. Devenue inutile, elle est détruite en 1813.
A partir de 1610, on décide d’y installer la première statue érigée sur une place publique en France, la statue équestre d’Henri IV, tournée vers la place Dauphine. Détruite pendant la Révolution, elle est rétablie sous la Restauration mais son fondeur y enferme des parchemins entourés de mystères.

Le pont Neuf multipliera les innovations puisqu’il disposera également de balcons élégamment arrondis au-dessus de chacune des piles, de trottoirs, et il n’y aura aucune maison sur ses bords.
Situé à côté de la Samaritaine, il ouvre sur un grand choix de promenades : les quais, dont celui de la Mégisserie, la place Dauphine, la Monnaie, la rue Guénégaud et ses antiquaires, et le square du Vert-Galant.

Anecdote

Ce pont aurait dû s’appeler le pont des Pleurs selon le vœu d’Henri III qui se lamente alors de la mort en duel de ses mignons favoris.

Quiz

Quel artiste a « empaqueté » le Pont Neuf en 1985 ?
Christo.

Qui orne au XIXe siècle le Pont Neuf de candélabres, seule modification de ce pont depuis le XVIIe siècle ?
L’architecte des Halles Victor Baltard.

Pourquoi la pompe à eau du Pont Neuf est-elle baptisée la Samaritaine ?
Car elle est ornée d’un bas relief, attribué à Germain Pilon, représentant un épisode biblique, le Christ et la Samaritaine au puits de Jacob.

D’où vient l’expression « payer en monnaie de singe » ?
Tous les ponts de Paris étaient payants sauf pour les saltimbanques qui pouvaient passer après quelques pitreries ; ils payaient donc en monnaie de singe.

Quels motifs décorent les arches de ce pont ?
Des masques grotesques.

Qu’a-t-on retrouvé dans la statue d’Henri IV lors de sa restauration en 2004 ?
Trois boîtes contenant des parchemins pour le moment illisibles, un exemplaire de l’Henriade de Voltaire mais aucune statuette de Napoléon comme le disait la légende.

En images


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.