Paris eVous
Accueil La semaine Sortir à Paris Pour enfants Musées Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports A la parisienne Pratique

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Urbanisme à Paris > Paris et ses grands architectes > Le jardinier André Le Nôtre, jardins à visiter en Ile-de-France

Le jardinier André Le Nôtre, jardins à visiter en Ile-de-France

Dernière mise à jour : mardi 28 mai 2013, par Franck Beaumont

André Le Nôtre, illustre jardinier, est l’auteur de nombreux jardins à la française parmi les plus beaux de l’île-de-France : Vaux-Le-Vicomte, Saint-Cloud, Chantilly, Sceaux et surtout le parc du château de Versailles.

Biographie

André Le Nôtre (1613-1700) est certainement le plus célèbre des jardiniers français. Né dans une famille de jardiniers, il étudie l’agronomie, l‘hydrologie, les mathématiques, la peinture et l’architecture. Dans l’atelier du peintre Simon Vouet, il se familiarise avec le classicisme français et la perspective.

Son premier grand jardin est celui du château de Wattignies près de Lille, terminé en 1640, pour le compte de Philippe de Kessel. Le surintendant Nicolas Fouquet lui confie entre 1656 et 1661 la création du parc du château de Vaux-le-Vicomte, en collaboration avec l’architecte Louis Le Vau et le peintre Charles Le Brun. Ce chantier fait de lui un jardinier réputé dans le monde entier.

Louis XIV ne s’y trompe d’ailleurs pas et le fait venir à Versailles pour dessiner les jardins de son nouveau palais. De 1662 à 1687, le parc du château de Versailles, projet pharaonique, est son chantier principal ; Le Nôtre y multiplie parterres de broderies, allées, bassins, statuaire et jeux d’eau.

Le Nôtre a également comme clients des princes de sang et des membres de la haute aristocratie : le duc d’Orléans (frère de Louis XIV) au château de Saint-Cloud, le prince de Condé au château de Chantilly, Jean-Baptiste Colbert (ministre du roi) au château de Sceaux.

Anobli en 1675 par le roi Louis XIV, Le Nôtre entre à l’Académie royale d’Architecture en 1681. Parmi ses derniers chantiers, il intervient dans les jardins des châteaux de Meudon et de Marly-le-roi, tous deux disparus. Il meurt au Louvre en 1700 à l’âge de 87 ans. Le grand jardinier ne laisse curieusement aucun écrit pédagogique ni mémoires expliquant ses théories.

Antoine-Joseph Dezallier d’Argenville sera la premier à théoriser l’apport de Le Nôtre au paysagisme en 1709 en publiant la Théorie et la pratique du jardinage.

Les jardins de Le Nôtre, si reconnaissables à leurs perspectives et à leurs géométries parfaites, sont parmi les plus beaux jardins à la française.

Principaux jardins parisiens et franciliens à visiter :

-  Parc du château de Vaux-le-Vicomte (Seine-et-Marne) de 1657 à 1661.
-  Parc du château de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), à partir de 1659.
-  jardin des Tuileries (embellissements), Paris 1er, vers 1660.
-  Parc du château de Versailles (Yvelines), à partir de 1660.
-  Parc du château de Chantilly (Val d’Oise) à partir de 1662.
- Parc du château de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), en 1663 et 1669.
- Parc du château de Sceaux (Hauts-de-Seine), entre 1670 et 1683.

De nombreux parcs de châteaux sont souvent attribués, selon la tradition, à André Le Nôtre sans que leur paternité soit véritablement attestée. Cette liste n’est toutefois pas exhaustive.

Cette année 2013 coïncide avec le 400e anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre. A cette occasion, plusieurs expositions et de nombreuses manifestations sont organisées au château de Versailles et à l’ Ecole nationale du paysage de Versailles.

- voir les expositions programmées au château de Versailles.
- voir les expositions programmées à l’ Ecole nationale du Paysage de Versailles au Potager du roi.

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !