eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 17e > Guide Paris 17e > Se restaurer, Paris 17e > Restaurants / Brasseries, Paris 17e > Restaurant La Bonne Heure, pour prendre son temps aux Batignolles

Restaurant La Bonne Heure, pour prendre son temps aux Batignolles

Dernière mise à jour : mercredi 27 mai 2015, par Expositions

Décidément, les pourtours du square des Batignolles recèlent un joli petit bouquet de restaurants chouettes, où l’on peut facilement déjeuner au soleil, et conclure d’une petite balade digestive au jardin.

Après le Fabrique 4, que nous avons particulièrement apprécié, nous découvrons aujourd’hui le restaurant français La Bonne Heure, qui fait l’angle (le mieux ensoleillé !) des rues Brochant et Truffaut.

Quelques tables dehors semi-ombragées par les faux acacias... Réservez !

Emmanuel Timal, formé à l’école Vatel de Lyon, et qui œuvra ensuite (il y a pire) pour Alain Dutournier, et pour Michel Rostang, est aux fourneaux ici depuis 10 ans.

Claude Le Gall, le patron breton, régente la salle. Il apprécie sa clientèle de quartier : jeune, détendue, sympathique et efficace, et surtout pas encore abîmée par le « prout-prout ma Chère » qui peut régner parfois dans l’Ouest parisien.

Le lieu est résolument et définitivement philosophique.

De plus, avec ses murs chargés d’innombrables horloges, aux heures fantasques et arrêtées, qui nous murmurent que la Bonne Heure, au final, sera certainement celle que l’on aura occupée de la plus belle manière. Et si chacun pouvait choisir à sa guise... Quelle heure voulez-vous ? Quelle heure avez-vous ? La bonne !

Rideaux rouge et blanc, ambiance bistrot. L’accueil est toujours prévenant et les clients paraissent ici être chez eux. N’y aurait-il pas quelque part dans l’établissement des ronds de serviettes ? Des bouteilles portant les noms de certains clients ? Mystère...

L’ardoise, celle qui indique, pas celle que l’on règle, change chaque jour, même s’il y a des musts et si l’on reste dans la classique cuisine « bistro de France ». Réalisée avec doigté et finesse.

Des plats, qui disparurent, revinrent sous les rappels par la bronca des clients. Comme le rognon de veau, servi rosé dans de petits poêlons, ou l’incontournable gratin de macaroni au vieux jambon.

Parmi les entrées, courez le risque de la Terrine de foies de volaille, ou tentez le saut de la mort avec le Filet de hareng, qui restent parmi les « best sellers ».

Le Tartare de bœuf coupé au couteau est parfait, et d’assez belle facture.

Les formules, judicieuses, restent très accessibles.

Formules déjeuner, du lundi au vendredi sur l’ardoise (qui change tous les jours) :
- Entrée-Plat, ou Plat-Dessert à 19€,
- et Entrée-Plat-Dessert pour 24€.

Formules à la carte :
- Entrée-Plat-Dessert pour 36€,
- et Plat-Dessert ou Entrée-Plat pour 29€.

Les entrées sont à 10€, les plats à 21, et la rubrique "Oh ! La vache" vole, avec l’entrecôte, à 26€, la pièce de bœuf pour 2 à 52€.

Puisqu’on est dans le pratico-pratique, notez au passage, depuis des années, le menu enfant à 9€.

Un costières-de-nîmes, le Mas du notaire, est assez bien nommé, à 26€ la bouteille. Santé !

Et je rappelle, cela peut être utile, que le square est juste au coin de la rue Brochant, avec ses fleurs et ses zoziaux… Saluez donc pour moi au passage la chanteuse Barbara, qui est née (vous ne le saviez pas ?) de l’autre côté du carrefour à traverser en diagonale, rue Brochant. Et qu’en bas de la rue Truffaut s’active le nouveau quartier des Batignolles et son immense parc...

Un dernier détail : le service peut être rapide. N’interprétez pas mal le titre de cet article !

Remarquez, si je ne critique rien, personne ne croira ma palanquée de compliments ! OK, je balance. J’ai les fesses un peu délicates, et les chaises dehors, par précaution certainement, étaient pas mal rustiques. J’aurais à l’époque apprécié de petits coussins… Elles ont été changées !

La Bonne Heure, métro Brochant http://www.la-bonneheure.fr Ouvert 7 jours/7 de 12 à 14h15 et de 19h30 à 23h.

Voir toutes les adresses où fêter le Beaujolais Nouveau à Paris.

Adresse

11 rue Brochant 75017 Paris

Horaires

Ouvert 7 jours/7 de 12 à 14h15 et de 19 à 23h