.evous
> >

Les calanques de Marseille à Cassis dans les Bouches du Rhône

Le parc naturel des calanques est un site mondialement reconnu pour la beauté de ses paysages.

A la fois terre et mer, ces paysages méditerranéens de la Provence sont devenus en 2012, le 10ème parc national français. Un outil de protection et de gestion d’un territoire fragile et remarquable sur trois communes : Marseille, Cassis et La Ciotat. 8500 hectares sur la terre et 43 500 hectares sur la mer. 140 espèces protégées.

Deux millions de visiteurs chaque année, cela nécessite d’accueillir, d’informer, de sensibiliser le public, pour préserver ce patrimoine culturel. Une manière d’être, une manière de faire réunies dans la charte.
Deux manières s’ouvrent à la visite des calanques : la terre et la mer.

Les calanques par la terre, c’est le bonheur des randonneurs.
Un chapeau, des lunettes de soleil, la crème à bronzer,une bonne paires de chaussures de marché, une belle bouteille d’eau et la carte, voilà l’inventaire qui permet d’accéder, si vous n’avez pas oublié un sifflet, un sac plastic pour vos déchets et pleins de bon sens pour respecter cette nature formidable qui vous ouvre les bras depuis ses nombreux sentiers.

Les calanques par la mer. Les plus belles calanques de Marseille sont au sud de la ville, derrière le massif de Marseilleveyre. La visite se fait avec votre bateau, depuis une navette, à la force des bras en kayak. L’exploration se fait sur l’eau mais aussi sous l’eau. l’activité de pêche y est très règlementée, quelle soit sous-marine ( ) ou embarquée et du bord ( ).
Les sites des calanques :

- La calanque de Marseilleveyre, face à l’archipel de Riou, avec une vue sur le cap Canaille, une petite plage de sable et de galets, quelques cabanon, un restaurant à une heure de marche (2km) depuis le port de Callelongue au bout de la rade sus de Marseille.
- La petite calanque des Queyrons et ses gros cailloux sur une plage de galets, à 600m de la calanque précédente.
- La calanque de Morjou : A une heure de marche du parc des Baumettes (la prison) en saison. Au fond de la calanques, quelques pêcheurs professionnels, des cabanons. Le sentier vous mène jusqu’au cap par l’ancien GR. Sur l’autre face, on peut rejoindre Sugiton ( et ses 2 criques). Un peu plus loin encore, les hautes falaises, un belvédère qui mérite le détour (on peut y venir par la D559 depuis Marseille en direction de Luminy (centre universitaire).
- La calanque de En-vau : la plus grandiose. Accès par le col de la Gardiole ou encore Port Miou. En saison, il est préférable d’accéder par Cassis. La vue sur mer sera votre récompense. les hautes falaises et l’eau claire donne sur une plage de galet et une mer d’huile.
En accédant par la terre aux calanques, vous découvrirez une biodiversité étonnante allant de l’aigle Bonelli au lézard ocellé. L’été, au ras de l’eau, fleurtant avec les vagues, les puffins cendrés.800 espèces végétales attirent votre attention, en particulier, une espèce endémique : le sabline de Provence. Les pins tortueux exposés aux vents violents dominent la garrigue.