Evous

Repérez, partagez, proposez, annoncez

Accueil > Paris > Calendrier Paris > L’été à Paris : Le programme 2017 > Que faire quand il fait beau et chaud à Paris ? Conseils, bon plans et (...)

Que faire quand il fait beau et chaud à Paris ? Conseils, bon plans et sorties gratuites !

mardi 19 juillet 2016, par Morgan

Dès le printemps, voire avant, l’ours parisien s’ébroue pour chasser les vestiges d’un hiver difficile et pointe le museau vers le premier rayon de soleil venu. Certaines espèces se contentent des cabines à UV ou des spots des discothèques, mais passons : quand mars a enfin botté le train à février et que ses giboulées se font clémentes, l’ours parisien sort de sa tanière et, mû par un instinct grégaire forgé siècle après siècle, vient retrouver ses congénères autour de points d’eau ou au creux d’une clairière ensoleillée.

Se rafraîchir ou stocker les vitamines D : voici tous nos conseils pour profiter de la vie quand il fait beau et chaud à Paris !

Accès rapide : Les piscines municipales à Paris // Les piscines en plein air // Bronzer à Paris // Manger des fruits de mer // Manger des glaces // Les croisières et jeux d’eau à Paris // Les berges de Seine // Les parcs et jardins // Se promener avec son chien // Pêcher à Paris // Les terrasses à Paris // Ping-pong et tennis à Paris


VOTRE PROPRE STATION BALNÉAIRE

Paris Plage, c’est très sympathique, mais le soleil ne suit pas forcément l’agenda dicté par les conseillers de la Ville. Avec un peu d’imagination et quelques conseils avisés, il est tout à fait possible de créer sa propre expérience, de s’inventer sa station balnéaire personnalisée à deux pas du Louvre, de mars à octobre - tant que le ciel le permet.

Que d’eau, que d’eau ! Mais où ?


Bon, évacuons l’évidence : Paris est une jolie ville traversée par un cours d’eau appelé la Seine. Ne partez pas, ça ne fait que commencer. L’eau, c’est bien, s’y baigner, c’est mieux, mais se baigner dans la Seine, c’est au mieux de l’inconscience. Alors oui, que d’eau, que d’eau... Mais où boire la tasse ?
Pour commencer, il y a évidemment les piscines municipales. Paris en compte pas moins de 38, dont certaines sont, en plus d’être remplies d’eau, de vrais bijoux architecturaux.
Consultez notre guide des piscines de la capitale


Nager, c’est bien agréable quand il fait chaud, mais après tout on peut faire la même chose dans sa baignoire, voire dans sa douche si on ne mesure pas plus de 3 cm de haut. Pour connaître une vraie expérience Paris Plage, il faut pouvoir alterner brasse coulée et séance de gonflette devant sa serviette - et devant celle de la jolie brune, là. Pour cela, il faut un solarium : si vous essayez devant la fontaine Saint-Michel, c’est l’amende assurée, voire la prison en fonction de la taille de votre slip de bain. Ça tombe bien, car Paris offre une dizaine de piscines vous permettant de nager en extérieur avec des bassins dotés de solariums et de toits ouvrants.
Consultez ici notre guide des piscines à ciel ouvert de Paris

Une peau tannée spontanée - ou presque


Une fois sorti de son métro ou des toilettes de son bar préféré, le parisien est, après tout, un homme comme un autre : il aime prendre le soleil. Contrairement aux idées reçues véhiculées par certains malfaisants, la peau du parisien ne prend pas feu dès qu’elle est exposée à un rayon de soleil. Ce ne sont que de vilains ragots. Et contrairement à un autre cliché, l’ombre de la Tour Montparnasse ne dissimule pas la surface de Lutèce sous un voile éternel. Bronzer à Paris, c’est possible, et c’est même une activité tout à fait agréable si l’on connaît les bons spots et qu’on suit certaines règles (pensez notamment à la crème solaire).
La preuve dans ce guide au titre prémonitoire : Prendre le soleil et bronzer à Paris

Coquillages et crustacés contre glaces et beignets


B.B ... Deux lettres, des initiales qui signifient pour les habitants du 18e "Boulevard Barbès", mais qui pour tous les autres français renvoie au souvenir ému d’une jeune Brigitte Bardot chantant "coquillages et crustacés" dans La Madrague. Depuis, au moindre rayon de soleil qui pointe, il faut taquiner les huitres et faire bouillir le homard. On n’y peut rien, c’est la faute à Pavlov.
Voir notre guide des bonnes adresses fruits de mer à Paris


Et puis il y a évidemment l’autre école, celle du beignet qui laisse des traces de gras sur le maillot de bain et de la glace fondue finement saupoudrée de sable. Quand on dit chouchou, les habitants du 18e pensent à la Place Clichy, mais les autres français, eux, se remémorent ces plaisirs sucrés partagés en famille dans une station balnéaire, un peu comme une madeleine de Proust chargée en cholestérol.
Consultez goulûment notre sélection de pâtisseries à Paris
Faites votre choix dans notre guide des meilleurs glaciers de Paris
Trouvez une terrasse au bord de l’eau à Paris
Et découvrez le plaisir de déjeuner ou dîner sur l’eau à Paris

Les parigo-nautes


Imaginez des ostrogoths à Interville et vous obtenez les parigo-nautes, une espèce d’hominidés qui aurait inventé la voiture électrique avant d’apprendre à nager. Le parigo-naute aime presque tout de l’eau : sa structure moléculaire, son concept, sa couleur, sa propension à prolonger les soirée en se diluant dans les alcools trop forts, son rendu en aquarelle... Se baigner dedans, c’est autre chose. Si vous êtes un parigo-naute et que vous avez quand même besoin de fraîcheur, pourquoi ne pas essayer les bateaux mouches ? Outre le fait que vous marcherez sur l’eau sans vous mouiller, vous pourrez redécouvrir Paris sous un autre visage, des monuments au bord de l’eau et des quais aux allures de grèves.
Voir également nos idées de croisières familiales
Et tous nos conseils pour profiter de la Seine à pied ou en bateau
Voir enfin le guide des jeux d’eau pour se rafraîchir à Paris


Si vous êtes un vrai parigo-naute (sans aucune ascendance bretonne et donc né en dehors des 14e et 15e arrondissements), vous n’avez pas le pied marin. Les mauvaises langues diront même que vous avez souvent le pied marron, mais ce ne sont encore que de vilains ragots. Quoi qu’il en soit, il est toujours possible de profiter de l’air presque marin de la Seine en effectuant une simple promenade le long de ses berges ou de ses canaux.
Voici par exemple quelques idées de promenades le long de l’eau à Paris
Et voilà tous les bienfaits des berges de Seine piétonnes, une initiative un peu barge mais très saine.

L’APPEL DE LA NATURE

Un peu comme ceux qui préfèrent partir à la montagne l’été plutôt qu’à la plage, à Paris, il y a ceux qui préfèrent profiter des coins boisés plutôt que des étendues liquides. Avec la meilleure volonté du monde, on ne pourra certes jamais faire de la montagne Saint-Geneviève un col de première catégorie, mais il existe tout de même plusieurs options si vous souhaitez vous faire une escapade nature le temps d’une journée.

Un arbre vaut mieux que deux thuyas


C’est l’histoire de Raymond. Raymond aime la nature mais il est parisien. Parfois, Raymond soupire en regardant son pass Navigo et en faisant ce terrible constat : la forêt de Fontainebleau n’est ni dans la zone 1 ni dans la zone 2. Pauvre Raymond, lui qui en est réduit à mâcher tristement des feuilles de ficus dans les allées du Truffaut Bibliothèque en compulsant un catalogue Jacques Briant - "Votre jardin, passionnément !".
Courage Raymond, la nature est à deux pas de ta porte ! Parcs romantiques, jardins tropicaux, promenade plantée, jardin du Musée Rodin, Montsouris et Trocadéro, Batignolles et Île-aux-Cygnes... C’est pas les espaces verts qui manquent : 500 hectares de parcs et jardins, plus les bois de Boulogne et de Vincennes. Range ton Navigo et ressort ton Rousseau, Raymond, l’état de nature, c’est ici et maintenant.
Voir notre guide des plus beaux Parcs et Jardins de Paris

Moment complice avec médor


Si Paris était une jungle, les caniches et les jack-russels seraient les rois lion (si les lions étaient les rois de la jungle). Petits, facilement transportable, ils peuvent prendre le métro, le taxis, le bus, l’ascenseur et on peut même en glisser un dans son sac Longchamp XXL pendant qu’on fait les courses. Mais médor a des besoins. Derrière sa bonhommie d’appartement se cache une fougue parfois trop longtemps refoulée et qui ne pourra s’exprimer que dans le jappement libre et la course fofolle. Bref, il fait beau et vous voulez faire plaisir à médor ? Une seule solution, la promenade dans l’un des parcs et jardins de la capitale qui acceptent les animaux de compagnie (tenus en laisse le plus souvent).
Voir ici notre guide des parcs et jardins ouverts aux chiens à Paris


Quand il fait beau, il y a encore d’autres façons de vivre une expérience "Paris into the Wild", et on ne parle pas d’une partie de rami sauvage au Lion’s Club ou de boire un verre au Zèbre de Belleville, bande de coquins. La chasse à courre n’est pas dans les mœurs parisiennes, ni dans celle des sangliers et des renards qui pullulent comme on sait dans certains quartiers de la capitale. Par contre, les amateurs de pêche ont de quoi se régaler. Il existe en effet plusieurs spots où pêcher à Paris, des plans et cours d’eau où vous pourrez taquiner le gardon, la tanche, le poisson-chat ou encore la petite ablette (voir nos conseils et astuces pour pêcher à Paris). C’est quand même autre chose que la pêche à la ligne à la Foire du Trône.
Voir aussi notre guide des zoos de Paris
et le guide des aquariums de Paris

Un petit jaune au vert


Le jaune et le vert, c’est le soleil qui embrasse la nature, c’est le Brésil, c’est caliente, c’est plaisir. A Paris, le jaune et le vert, c’est le bonheur de déguster un Pastis à l’ombre d’un arbre centenaire (et oui, amis marseillais, la décentralisation, c’est ça aussi). Si les arbres centenaires ne courent pas les rues de la capitale, les terrasses au goût nature ne manquent pas, il suffit de les chercher. Pour vous y aider, jetez un œil à ce guide des terrasses au vert à Paris.
Consultez aussi nos guides des terrasses cachées de Paris et des terrasses avec vue sur les monuments au cas où vous seriez de la trempe de ceux que rien ne terrasse.

Du plaisir de se faire raquetter


Dans les années 1920, la parisienne Suzanne Lenglen semait la terreur partout où elle passait, raquettant à tour de bras les jeunes femmes qui osaient lui faire face. Cette Calamity Jane à jupe plissée tirait toujours à balles réelles. A cheval sur leurs traditions, les parisiens aiment depuis lors se faire raquetter dès qu’ils ont une petite heure de temps libre et les plus grands raquetteurs mondiaux se donnent même rendez-vous tous les ans à Roland Garros pour tester leur expertise.
Si vous aussi voulez profiter du beau temps pour essayer la raquette, petite ou grande, suivez le guide pratiquer le ping-pong en plein-air à Paris ou consultez notre rubrique des terrains de tennis dans la capitale.
SI vous êtes un vrai caïd et que vous souhaitez raquetter un bar, essayez le Gossima ping-pong bar dans le 11e arrondissement.


Voir aussi

Nos guides
Où bruncher avec les enfants à Paris ?
Brocantes et vide-greniers à Paris
Pratiquer un sport en plein air à Paris

Nos rubriques
Visites nature à Paris
Les Marchés de Paris
Où voir des animaux à Paris ?

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.