.evous
> > > > >

Restaurant la Bigarrade

Les Batignolles ont oublié qu’ils auraient pu obtenir les Jeux Olympiques. Aujourd’hui ils ont de toutes les façons gagné puisqu’ils ont le restaurant la Bigarrade, dans la discrète et petite rue Nollet. Décoration raffinée, délicatesse des éclairages soignés mettant bien en valeur les tables d’une largeur confortable.

Christophe Pelé est enfin chez lui, après un royal parcours qui lui a fait tutoyer les plus grands. Lassere puis Ledoyen l’amène à rencontrer le chef du Royal Monceau, Monsieur Serino, qui lui transmet la passion du produit, et notamment celle du poisson.

Après le restaurant gastronomique le Jardin du Royal Monceau où il obtiendra une première étoile au Michelin (je crois en 2003), ce sera en 2007 qu’il ouvrira la Bigarrade, associant dans ce grand jeu la palette des talents de Giuliano Sperenzi, venu également de Ledoyen.

Fin des CV, et passez donc à table. Menu dégustation toujours élaboré selon le marché du jour. Gourmet (35€) ou Gourmand (45€), le midi, ça monte à 45 ou 65€ au dîner.

Tout y est excellent, comment va-t-on choisir ? Le cabillaud au jus de canard est cuit très légèrement, la chair d’un poisson bien cuit doit refléter l’opale, être translucide à cœur et fondant bien sûr.

La Ventrèche de thon aux oignons rouges et une Huître « perle blanche », fine et juste iodée, servie avec une émulsion à l’oseille et œufs fumés. Morceau de rêve de ce poisson, méconnu et délicatement persillé.

L’idée aussi des Saint-jacques au coulis de carottes et mangues est succulente, carottes et mangue flirtant un peu et trichant allégrement sur la crête du sucré-salé.

Un dessert que je reprendrai : la Crème de pistache et gelée de réglisse.

J’oubliais. La Bigarrade vient tout juste d’obtenir 2 étoiles au Michelin 2010. Enfin, moi j’dis ça, j’dis rien. On ne va quand même pas se laisser influencer non ?

La Bigarrade Métro Brochant

106, rue Nollet 75017 Paris

Adresse

Ouvert du lundi au samedi, le midi et le soir

Horaires

Mots-clés