.evous
> >

Vaison-La-Romaine dans le Vaucluse

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, non loin de Carpentras et d’Orange, dans le département du Vaucluse, on retrouve les vestiges romains de Vaison-La-Romaine, en un lieu classe parmi les 100 plus beaux détours de France

Vaison-La-Romaine est au coeur du pays "Voconce" (peuple gaulois), au centre de ses 7 collines de vignes (AOC Côtes du Rhônes et Côtes du Vantoux) et de forêts (le pied du Mont Vantoux est à 10km.
La cité est partagée en deux par la rivière l’Ouvèze. La ville haute, rive gauche est dominée par le Château féodal des Comtes de Toulouse. Sur la rive droite, les fameux vestiges de la ville romaine avec le luxe de son architecture. A côté, Vaison, la ville moderne.

Vaison-La-Romaine, c’est 2000 ans d’histoire dans un seul regard, dans le parc naturel régional du Mont-Ventoux.

Le climat de cette région est particulier : deux saisons sèches et deux saisons humides. l’hiver est très court et sec comme l’été très chaud (record à 42.6° en 2003). L’automne connait des pluies abondantes et brutales, propices aux inondations. Le printemps est également pluvieux. Le mistral qui souffle sur la région assèche la vigne.

les premières traces de vie à Vaison-La-Romaine ont 10 000 ans, à en croire les outils, les restes osseux retrouvés dans un grotte de la rive droite. Des vestiges d’habitats et remparts remontant à 5 siècles avant notre ère ont été découverts rive gauche. Avec la conquête romaine, Vaison est devenue une ville fédérée. Les Voconces descendent de leur éperon rocheux pour s’installer rive droite qui s’urbanise alors.
Théâtre, pont, aqueduc datent du 1er siècle après J-C. La paix romaine permet le développement de Vaison avec un point d’orgue au deuxième siècle. Etendue sur plus de 70 ha la ville est certainement la plus riche du narbonnais.
Au IVe siècle, où Vaison devient un centre religieux important. Deux conciles y ont été tenus en 442 et 529. Cathédrale, palais épiscopal sont les points d’ancrage du développement jusqu’au XIIe siècle. Jusqu’à la révolution, Vaison est propriété papale et l’objet de nombreuses luttes qui ont eu raison de son développement dans la plaine jusqu’au XIXe siècle.

Aujourd’hui, les sites archéologiques qui se visitent sont les témoins de cette grandeur passé de Vasio Vocontirum.
Le site de Puymin : La maison d’Apolon, la maison à la tonnelle mais surtout son théâtre antique de 7000 places. Il date du premier siècle de notre ère et l’une des dernières traces de l’ensemble monumentale de la cité. Il fut creusé sur le flanc nord de la colline qui offrait une pente adéquate. Bannit au IVe siècle pour avoir exposé des divinités païennes, il a servi de carrière pour la construction jusqu’à la renaissance. Sa restauration a été entreprise à partir du XIXe siècle. Toutes les parties techniques de l’arrière scène ont disparu. Seules les bases des murs de scène donnent une idée de l’aspect monumental des décors dressés dans ce théâtre.
- Le site de La Villasse : un témoin d’un quartier riche et actif avec ses rues pavées, ses commerces, ses thermes , les vastes demeures avec cours intérieurs.
les grandes dalles irrégulières (pour réduire les secousses des chars et chariots) sont un très beau témoin de la ville dans la rues Boutiques. L’espace entre les colonnes laisse à penser qu’il existait une "galerie piétonne" couverte, donc abritée. Cette rue mène aux thermes dont seule la grande salle subsiste avec les latrines. L’essentiel des thermes se situe aujourd’hui sous la poste !
Un citoyen romain aisé avait fait réaliser son buste en argent. Buste qui a été découvert dans une maison qui porte désormais le nom de "Maison du Buste en Argent", accessible depuis la rue des Boutiques. Les vestiges visibles permettent de percevoir la distribution des pièces de cette maison.
Dans une ferme, a été trouvé un dauphin en marbre, ce qui a donné naissance à la Maison du Dauphin" datant du 1er siècle av J-C. Une maison qui a été agrandie, embellie dans le temps, témoin de l’évolution et de l’enrichissement de la ville en son centre.
- Le Pont Gallo-Romain : Construit au 1er siècle av J-C, il a résisté au temps, aux guerres, aux inondations meurtrières. Il enjambe l’Ouvèze dans un rétrécissement. Trait-d’union entre la cité médiévale sur adossée à la roche et la ville basse, son arche unique a une porté de 17 mètres et une largeur de 9 mètres. A l’époque romaine, la rivière était navigable et un important trafic y circulait. Le Pont Romain est un monument majeur de Vaison-La-Romaine.
La cité médiévale ou ville haute de Vaison-La-Romaine est aujourd’hui un haut lieu touristique où réside moins de 200 personnes dont nombre d’artistes et leurs galeries. Château, Cathédrale de la ville haute, vous accueillent (avec de bonnes chaussures).

En bas, la Cathédrale Notre Dame de Nazareth et son magnifique Cloitre au nord. La chapelle Saint Quentin est son abside triangulaire.
Pour retrouver la chronologie de la longue histoire de Vaison-La Romaine, le Musée Théo Desplans vous ouvre ses portes et ses trésors.

Vaison-La-Romaine ne vit pas que de son passé et de ses vieilles pierres. La ville est classée "cité chorale européenne" depuis 1995. Tous les 3 ans, le théâtre antique renait pour les Choralies et ses 4000 choristes.
Depuis 1993 se tient à Vaison le festival des chœurs lauréats réunissant des ensembles s’étant distingué dans une des épreuves du Grand Prix européen du chant choral.