Paris eVous
Accueil Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Débats à Paris : vos questions > Voies sur berges piétonnes : la mairie de Paris vous répond !

Voies sur berges piétonnes : la mairie de Paris vous répond !

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par Benoît

L’élection de François Hollande à la présidence de la République puis la confirmation de son gouvernement suite aux législatives changent tout. L’ancien gouvernement avait en effet bloqué le projet d’aménagement des berges de Seine à Paris. La première adjointe de Bertrand Delanoë, Anne Hidalgo, a affirmé fin mai que le projet allait à nouveau pouvoir avancer. La "piétonnisation" est prévue pour 2013 ! Vos questions ? Elles ne sont pas restées sans suite puisque la mairie de Paris y a apporté des réponses "collectives".

Anonyme et JP : Comment sera détournée la circulation automobile ? N’y-a-t-il pas un risque de saturation des axes à proximité ? Surtout que la circulation y est déjà dense.

Mairie de Paris : Les incidences en termes de report de circulation ont fait l’objet d’une étude d’impact qui faisait partie du dossier soumis à enquête publique en 2011.

La transformation de la voie Pompidou sur la rive droite en boulevard urbain n’induit pas de modification du nombre de files de circulation. L’ajout des feux tricolores pour permettre la traversée en toute sécurité des piétons induira effectivement quelques reports de circulation, principalement sur le boulevard périphérique, pour le trafic de transit, qui traverse Paris, avec un volume suuplémentaire très marginal par rapport à la fréquentation actuelle du périphérique , sans effet notable sur les conditions de circulation.

En outre, une attention particulière sera portée aux modalités de régulation du trafic, en particulier au réglage des feux pour fluidifier la circulation aux heures de pointe .

A l’heure creuse, la requalification en boulevard urbain aura pour effet une baisse de la vitesse moyenne, occasionnant moins de bruit et moins de pollution.

PÉAGE URBAIN

Patricck : Il y a 2 flux de circulation sur berges sens est-ouest et ouest-est, même si le premier n’est que partiellement sur berges. Ces deux axes drainent un flot très important de véhicules à majorité des départements périphériques. Si l’on ne veut pas l’asphyxie complète au sens propre, il faut limiter l’entrée des véhicules dans Paris. Pourquoi ne pas mettre en place un péage urbain ?

Mairie de Paris : Un péage urbain sous forme de cordon, est exclu, à la fois au plan politique dans la métropole parisienne, mais aussi au plan environnemental, social, etc.

Il s’agirait d’un dispositif discriminant entre les habitants de Paris et ceux de banlieue, socialement injuste.

En outre, les principaux problèmes liés aux déplacements automobiles dans l’agglomération ne sont pas sur le territoire parisien, mais plutôt de banlieue à banlieue, et mettre en place un péage urbain sur Paris qui limiterait la circulation et reporterait les déplacements sur la banlieue ne serait évidemment pas pertinent d’un point de vue environnemental.

En revanche, une limitation de l’accès au coeur de la métropole ou la mise en place d’une redevance d’usage de certaines infrastructures seraient envisageables si :

- ce dispositif faisait supporter aux véhicules les plus polluants comme les poids lourds et les plus grosses voitures (la pollution contre laquelle les progrès techniques des constructeurs automobiles ne savent pas lutter étant le CO2, qui est d’autant plus importante que la cylindrée est importante) une charge modulée ;

- cette redevance était destinée à dissuader la possession ou en tout cas l’usage de ces engins non adaptés au contexte urbain.

La recette d’une forme de péage devrait permettre d’améliorer les conditions de circulation (information, sécurité) des autres usagers de la route et de contribuer à financer les transports collectifs.

PENDANT LES TRAVAUX

Patricia Gelou : J’imagine que la circulation sera fermée pendant le temps des travaux. A partir de quand la circulation sera-t-elle fermée sur les berges ?

Mairie de Paris : sur la rive droite, le phasage des travaux a été établi en recherchant à minimiser les impacts en termes de circulation. Ainsi les travaux seront réalisés pendant la période estivale, en profitant de la fermeture à la circulation de la voie Pompidou, mise en place pour Paris Plages depuis 10 ans, de mi-juillet à fin août.

LES DIMANCHES

elgato : D’après les illustrations, la mise en boulevard de la voie Georges Pompidou va être non seulement catastrophique et méprisante à l’endroit des voitures qu’on ferait mieux de dissuader et détourner à l’entrée du goulot d’étranglement... mais encore, et c’est un comble, de toutes les circulations douces dominicales, autrement dit les usagers à l’année de Paris en installant mobilier urbain et autres rétrécissements. Le nouvel aménagement va-t-il tenir compte des besoins dominicaux des poussettes, joggers, marcheurs, promeneurs, cyclistes, rollers, fauteuils roulants, seniors... ?

Mairie de Paris : L’aménagement de la promenade sur la voie sur berges consiste à rétrécir la largeur de la chaussée, en maintenant les 2 files de circulation, au profit d’un élargissement du trottoir en bord de fleuve pour rendre le cheminement des piétons plus confortable. Aucun mobilier supplémentaire ne viendra entraver le cheminement. La bande élargie sera traitée en pavés lisses et les marches rencontrées sur le parcours entre le square de l’Hôtel de Ville et le port Henri IV sont remplacées par de petites rampes pour répondre aux besoins de confort d’accessibilité des personnes à mobilité réduite et des piétons. Lors de Paris Respire le cheminement des piétons sur le trottoir permettra notamment de limiter les conflits d’usage avec les cyclistes sur la chaussée.


Voies sur berges piétonnes à Paris : vos questions, les réponses d’un expert (article du 30 mai 2012)

Le questions-réponses. Evous.fr se lance un nouveau défi : vous posez vos questions sur un thème d’actualité, puis nous trouvons un expert pour répondre à un maximum d’interrogations. Concernant les berges de Seine, selon la nature de vos questions, nous les transmettrons à un urbaniste (parisien !), à la municipalité ou à une association de riverains. Pour poser une question, cliquez ici.

Voies sur berges, le contexte. Rappelez-vous... Début 2012, le maire de Paris Bertrand Delanoë dénonçait le "diktat du gouvernement". Le Premier ministre d’alors, François Fillon, fraîchement investi par l’UMP candidat aux législatives dans la 2e circonscription de Paris, refusait de valider "en l’état" le projet. L’État étant propriétaire des berges, ce veto mettait de fait le projet en stand-by. A l’origine, l’ouverture aux promeneurs était prévue pour juin 2012... Avec l’élection de François Hollande, et sous réserve d’un succès de la gauche aux législatives, plus aucune barrière ne devrait faire entrave au projet. La première adjointe au maire de Paris Anne Hidalgo l’a assuré hier matin sur Public Sénat : "Sur la question des voies sur berges, François Fillon avait d’une façon un peu abusive bloqué complètement le processus de travail entre Paris et les autorités (...) Tout cela va pouvoir être relancé." La piétonisation totale de 2,3 km des quais de la rive gauche est désormais prévue pour l’été 2013.

Retrouvez par ailleurs notre espace de questions-réponses dédié aux élections législatives en cliquant ici.

Mettez en avant votre événement ou activité sur www.evous.fr !