evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Expositions > Antibes 2017. Musées et expositions

Antibes 2017. Musées et expositions

vendredi 26 mai 2017, par André Balbo

Le Musée Picasso

- Le Musée Picasso, Place Mariejol, 06600 Antibes, 04 92 90 54 20. www.antibes-juanlespins.com/culture/musee-picasso. Ouvert tous les jours sauf les lundis et certains dimanches. Du 16 septembre au 14 juin de 10 à 13h et de 14 à 18h ; du 15 juin au 15 septembre de 10 à 18h. Fermeture des caisses à 12h30 et 17h30. Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre.

6 ou 3€. Les billets donnent accès à la collection permanente et aux expositions. Gratuité totale aux personnes à mobilité réduite, aux moins de 18 ans, aux demandeurs d’emploi, bénéficiaires de minima sociaux...

+ En 1925, le château des Grimaldi, acheté par la ville d’Antibes, devient le musée Grimaldi et prend pour conservateur, Romuald Dor de la Souchère. Celui-ci propose en 1946 à Picasso d’en utiliser une partie comme atelier. Enthousiaste, l’artiste y produira de nombreuses œuvres, laissant à la ville en dépôt 23 peintures et 44 dessins (dont La Joie de vivre, Satyre, faune et centaure au trident, Le Gobeur d’oursins, La Femme aux oursins, Nature morte à la chouette et aux trois oursins, La Chèvre...).

Le musée, qui deviendra musée Picasso en 1966, s’était entretemps enrichi de 78 céramiques réalisées à l’atelier Madoura de Vallauris. Une dation de Jacqueline Picasso en 1991 abondera encore les collections Picasso.

Nicolas de Staël fit un séjour à Antibes, de septembre 1954 à mars 1955. Sa veuve consentira un don au musée Picasso après l’exposition consacrée à l’artiste en 1955 et à partir de 1982, la ville acquiert des œuvres importantes de sa dernière période.

La collection d’art moderne du musée, commencée en 1951, s’est constituée à partir de dons exceptionnels consentis par des artistes importants appartenant aux grands courants de l’art des XXe et XXIe siècles, parmi lesquels Arman, Atlan, Balthus, Ben, Bioules, Bloch, Buraglio, Bury, Calder, Cane, Castellas, César, Chillida, Clavé, Combas, Corneille, Crotti, Debré, Dezeuze, Ernst, Gleizes, Goetz, Hantaï, Hartung, Jaccard, Klein, Leppien, Magnelli, Malaval, Mansouroff, Mathieu, Meurice, Modigliani, Music, Picabia, Pincemin, Raynaud, Raysse, Sarkis, Spoerri, Viallat...

+ À partir du 12 juillet 2016. Chemins de traverse VI : un nouvel accrochage des collections.

Le musée Picasso présente au 1er étage un nouvel accrochage. Les œuvres entrées récemment par donation et, à l’occasion du 30e anniversaire de la disparition de Jacqueline Picasso, un choix de photos de David Douglas Duncan, issu de la donation consentie par le photographe au musée en 2014, la représentant, complètent celles d’artistes modernes ou contemporains de Nicolas de Staël et de Picasso au second étage : Arman, Jean Charles Blais, Pierrette Bloch, César, Corneille, Nicolas de Staël, Olivier Debré, Jean Degottex, Jean Dubuffet, Hans Hartung, Robert Malaval, Zoran Music, Bernard Pagès, Jean-Pierre Pincemin, Niki de Saint Phalle, Gérard Schneider, Xavier Valls.

Une salle Pierre Soulages, grâce à des prêts généreux de l’artiste, prolonge l’exposition « Soulages. Papiers » avec un choix d’œuvres qui y étaient présentées.

Au second étage, la collection Picasso, un des derniers ensembles importants d’œuvres réalisées sur la Côte d’Azur à Antibes et à Vallauris avant que l’artiste ne s’y installe définitivement au début des années 1950.

Puis, la collection permanente Hans Hartung et Anna-Eva Bergman est accessible au rez-de-chaussée.

+ Du 31 mars au 2 juillet 2017. Picasso sans cliché. Photographies d’Edward Quinn

Edward Quinn rencontre Picasso sur la Côte d’Azur où il vit et travaille à partir de 1951. Une amitié profonde ne noue et Quinn consacrera à l’artiste plusieurs livres et films. Puis des photographies avec d’autres artistes : Max Ernst, Alexander Calder, Francis Bacon, Salvador Dalì…

« Ma première expérience de photographe auprès de Picasso », explique-t-il, « au travail dans son paisible atelier de poterie, fut assez difficile : je craignais de le déranger en me déplaçant autour de lui pendant qu’il travaillait ; mais il parut heureusement ne pas s’en apercevoir, tant il était concentré sur son ouvrage. Quel soulagement pour moi, et quel encouragement aussi, lorsque je sus, par la suite, qu’il avait dit à l’un de ses amis : “Lui ? Il ne me dérange pas !”… Il m’autorisa, en effet, à venir régulièrement, et je pus le photographier à différentes époques, en différents endroits, tantôt en train de peindre, de dessiner, de sculpter, tantôt avec des amis ou au sein de sa famille. […] ».

Les 130 photographies exposées – la majorité en noir en blanc –, prises spontanément et sans aucune préparation, montrent effectivement les instants authentiques de vie de l’homme et de l’artiste, « car en définitive, l’existence de Picasso n’obéit qu’à une seule règle, n’est commandée que par sa seule passion : son œuvre. Même s’il n’est pas effectivement en train de peindre, il demeure incessamment absorbé par son art, à l’exclusion de tout autre chose ».

Au fil de ces captures, l’amour partagé avec ses proches, les rencontres avec ses amis, les lieux de vie, les animaux favoris sont les témoins du quotidien que Pablo Picasso, animé par une soif continuelle de création, n’a cessé d’explorer et d’interroger dans les formes, les matières et les couleurs.


Le Musée Peynet et du dessin humoristique

- Le Musée Peynet et du dessin humoristique. Place nationale, 06600 Antibes. 04 92 90 54 30.

De novembre à janvier du mardi au samedi de 10 à 13h et de 14 à 17h. De février à octobre du mardi au dimanche de 10 à 12h30 et de 14 à 18h. Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre. Attention les horaires sont sujets à modifications, avant votre visite appeler au 04 92 90 54 29/30.

+ Plus de 300 œuvres de l’artiste (lithographies, gouaches, encres de Chine, porcelaines, poupées, eaux fortes, etc...).

Le musée Peynet ouvre aussi régulièrement ses portes aux dessinateurs humoristiques. Plantu, Dubout, Chenez, Blachon, Moisan y ont exposé leurs dessins.

Cette tendance s’inscrit dans une nouvelle orientation visant à faire du musée Peynet, le "porte-parole" du dessin humoristique de presse, ce qui ne contredit en rien l’esprit de ce lieu.

Festival des Jardins de la Côte-d’Azur

- Festival des Jardins de la Côte-d’Azur

+ Du 1er avril au 1er mai 2017. 1ère édition : l’Éveil des sens

Verrons-nous une 2e édition ?

Antibes Juan-les-Pins participait de deux manières à ce Festival. Au Festival Off avec la Pinède Gould.

L’environnement naturel dont bénéficie Antibes Juan-les-Pins, avec ses 23 km de côtes, son sentier littoral sous-marin, ses espaces de nature sont de vrais atouts. L’agriculture antiboise a été durant plusieurs siècles, l’olivier, la vigne, le blé, les primeurs et les arbres fruitiers.

L’expérience au début du XXe siècle d’introduire la culture des œillets et des roses sur ses terres fut couronnée de succès. Les deux établissements horticoles les plus réputés alors était ceux de Vilmorin-Andrieux au Cap d’Antibes, et la maison Meilland, créateur de roses depuis plus de 100 ans.

Autre participation avec le Festival In, c’est-à-dire la création de deux des dix jardins éphémères de 200 m² du Festival, installés dans son centre-ville.

Le Jardin "Bulles encensées", du collectif L.J.N. - Les Jardiniers nomades, invite à l’évasion par les sens. Il est une expérience corporelle pure, primitive, une immersion dans un paysage des richesses sensorielles méditerranéennes. Ce jardin est une réinterprétation moderne de la Côte d’Azur et de ses paysages.

Le Jardin "Les Ondées", de Vincent Capmartin, Designer scénographe, Thomas Padoan, Paysagiste DPLG / Paris. De ses abords nappés d’une végétation rase, éparse, le jardin s’ancre dans son territoire d’arrière-pays. Rassemblées ici en un paysage commun, les garrigues déploient tout un répertoire de formes et de textures exprimant le génie végétal face à la rareté de l’eau. Une harmonie de feuillages glauques et métalliques, coriaces ou duveteux, rehaussés de floraisons mauves, anis, d’où émergent ça et là les silhouettes d’arbustes tourmentés. Dans la sente, le caillou râpe et roule sous les pieds. Chaque passage révèle les parfums des aromates.

Les réalisations de ces jardins éphémères sont effectuées par des équipes sélectionnées sur dossier par un comité technique : architectes-paysagistes, paysagistes, entreprises du paysage et autres professionnels spécialisés. Présentés au public pendant tout le mois d’avril 2017, ces jardins éphémères seront visibles au début du printemps, à une période de florescence où les fleurs s’ouvrent, les jours s’allongent, le printemps s’annonce...

Les 5 villes de la Côte-d’Azur participant à ce Festival sont Grasse (Jardin de la Villa Fragonard), Cannes (Jardin de la Villa Rothschild), Antibes / Juan-les-Pins (Pinède Gould), Nice (Jardin Albert Ier sur la Promenade du Paillon), et Menton (Jardin Biovès).


Voir aussi :
Nice, musées et expositions
Nice. Musées gratuits, fiertés et monuments
Antibes, Biot, Cagnes-sur-Mer, Cannes, Grasse, Le Cannet, Monaco, Mougins, Saint-Paul-de-Vence, Vallauris, Vence.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon : Saintes-Maries-de-la-Mer, L’Isle-sur-la-Sorgue - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Ornans - Rennes : Landernau, Quimper - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

À voir également :
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en France
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en Europe

André Balbo

sources : visites, musées, presse...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.