eVous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Expositions > Brest 2017. Musées et expositions

Brest 2017. Musées et expositions

Dernière mise à jour : vendredi 7 juillet 2017, par André Balbo

Brest, du département du Finistère, est dans la région Bretagne.

Le musée des beaux-arts de Brest métropole

Le musée des beaux-arts de Brest métropole. 24, rue Traverse, 29200 Brest. 02 98 00 87 96. www.musee-brest.com. En tram ligne A, station Château ; en bus ligne 1, station Français Libres ; en voiture parking payant en face du bâtiment du musée avec emplacement pour personnes handicapées. Seules les galeries du rez-de-chaussée et de l’artothèque sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Ouvert du mardi au samedi de 10 à 12h et de 14 à 18h, le dimanche de 14 à 18h, le 14 juillet de 14 à 18h. Le musée est fermé le lundi, le dimanche matin, et les jours fériés (excepté le 14 juillet).

Les horaires de prêts à l’artothèque pour les particuliers, du mercredi au samedi de 10h à 11h30 et de 14h à 17h30.

5 ou 3€ en visite libre.

+ Les collections. Dans un bâtiment de la Reconstruction, le musée des beaux-arts a ouvert ses portes en 1968, au cœur du centre-ville de Brest. Il s’est doté d’une collection originale de 10 000 objets, principalement tournée vers les beaux-arts (peintures, sculptures et arts graphiques) et volontiers associée à la vocation maritime de la ville.

Il dispose également d’une artothèque, unique dans le Finistère, permettant l’expérience inédite de l’« art chez soi ». Tout en proposant au prêt sa collection de plus de 1100 œuvres (estampes et photographies), elle permet de compléter l’offre des expositions du musée par un regard sur l’art contemporain.

Venise. La Piazzetta San Marco, Canaletto

De la célèbre Piazzetta San Marco de Canaletto à l’univers abstrait d’Yves Tanguy, des toiles nabies de Paul Sérusier et de Georges Lacombe aux sculptures africaines d’Anna Quinquaud… en passant par les perroquets d’Édouard Manet (illustration cf plus haut) et le jardin de Pierre Bonnard, un itinéraire qui mérite vraiment le détour !

Le musée national de la Marine de Brest

Le musée national de la Marine de Brest, château de Brest, rue du château, 29200 Brest. 02 98 22 12 39. www.musee-marine.fr. Ouvert d’avril à octobre tous les jours, de 10h à 18h30, et de novembre à mars tous les jours sauf le mardi, de 13h30 à 18h30. Fermé les 1er mai, 25 décembre et 1er janvier. 6€ avec audioguide, ou 4,50€ (pass Finistère, familles nombreuses). Gratuit aux moins de 26 ans, chômeurs, handicapés.

Le musée de la Marine de Brest est l’un des 4 établissements décentralisés du Musée national de la Marine du Palais de Chaillot. Il présente une collection de figure de proues en bois remarquables, dont des sculptures d’Yves Collet représentant Mars, Amphitrite, Minerve et Neptune.

Les différents navires exposés dans le Musée soulignent le grand art des charpentiers des arsenaux royaux, et cette collection nous remémore le très actif arsenal de Richelieu et les grandes flottes de haute mer aux grandes époque de la marine à voile.

Y sont aussi évoqués par des pièces artistiques (sculptures, peintures et objets de marine) les successives expansions que connurent le port militaire, et le bagne.

La rade de Brest est une des plus vastes du monde, et le château a conservé la vocation de forteresse militaire qui fut la sienne 17 siècles durant. Brest demeure un site stratégique de toute première importance.

+ Du 22 juin au 27 août 2017. Île-Longue 1914-1919, quand la culture s’invite au camp

Cette partie de l’histoire riche et méconnue du camp de prisonniers de guerre civils de la rade de Brest...

Pendant la Première Guerre mondiale, l’Île-Longue devient le plus grand camp français d’internés civils. 5 300 hommes vont y séjourner de quelques mois à 5 ans, de 1914 à 1919. La vie des prisonniers s’organise parfois de façon surprenante dans ce « camp de concentration ». Cette exposition est une adaptation du travail de l’association Île-Longue 14-18, présenté pour la première fois en 2014 à Crozon et qui a obtenu le label Mission Centenaire.

La présence d’artistes et intellectuels allemands, autrichiens ou hongrois, capturés à bord du paquebot hollandais Nieuw Amsterdam, confère au camp une dimension exceptionnelle. Une véritable vie culturelle s’y développe, à travers des pièces de théâtre, des concerts, des compétitions sportives, mais aussi la revue rédigée par les prisonniers : Die Insel-Woche (La Semaine de l’île). Certains des prisonniers accéderont à la célébrité après la guerre, à l’instar du cinéaste Georg Wilhelm Pabst, du dramaturge Hermann von Bötticher, ou de l’économiste Karl Italiener.

Le musée de la Tour Tanguy

Le musée de la Tour Tanguy. Square Pierre Péron, 29200 Brest. 02 98 00 80 80. Gratuit. Ouvert d’octobre à mai les mercredi et jeudi de 14 à 17h et le week-end de 14 à 18h. Pendant les vacances scolaires tous les jours de 14 à 18h. De juin à septembre tous les jours de 10 à 12h et de 14 à 19h. Fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Ce musée est la mémoire de Brest. La Tour Tanguy, qui a été miraculeusement épargnée par les grandes canonnades et les bombardements de la Seconde Guerre mondiale est véritablement l’un des ultimes témoignages de l’architecture et de l’histoire de la ville si systématiquement rasée.

Cette modeste tour de trois étages occupe une situation privilégiée sur la rive droite de la Penfeld, face au château de Brest, au pied du pont de Recouvrance. Elle est devenue le lieu d’une présentation historique de la ville, rappelant son passé dans ses salles cylindriques dans lesquelles sont projetés de grands dioramas historiques de Jim Sevellec, peintre et céramiste breton.

Au 1er étage, l’artiste a recréé divers événements marquants et ambiances de notre cité comme le dernier combat de « Marie de la Cordelière » en 1512, la ville à la veille de la Révolution ou encore le château de Brest au début du XXe siècle.

Au 2e étage, ses maquettes proposent une promenade à travers les rues et les places pittoresques du Brest d’autrefois, avec une prédilection pour le quartier de Recouvrance.

Le 3e étage n’est accessible qu’à l’occasion de certains événements.

Cette Tour de la Motte Tanguy, ou Bastille de Quilbignon, dont on ne sait même pas si la construction est à mettre au compte des Français ou des Anglais, surplombe la Penfeld depuis le XIVe siècle. Les Anglais tinrent la place de Brest à partir de 1341, mais peut-être fut-elle construite auparavant par Tanguy du Châtel.

Siège de justice aux XVe et XIVe siècles, elle changea de main plusieurs fois pour devenir un simple lieu d’habitation jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Incendiée, elle devient après la guerre la propriété de la Ville, qui en fit ce musée chargé d’évoquer le Brest d’avant 1939.


Voir aussi :
Rennes
Brest
Landerneau


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - L’Isle-sur-la-Sorgue - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Les-Saintes-Maries-de-la-Mer - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - L’Isle-sur-la-Sorgue - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Nogent/Seine -Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

À voir également :
La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en France
La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en Europe

André Balbo

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.