Paris eVous
Accueil Nuit Blanche Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Enjeux divers > Culture, Paris > La gratuité peut-elle suffire à démocratiser la fréquentation des musées à (...)

La gratuité peut-elle suffire à démocratiser la fréquentation des musées à Paris ? Il y a vraiment là matière à débat...

Dernière mise à jour : mardi 17 décembre 2013, par Expositions

Vaste débat même... Qui nous passionne tous (vous êtes nombreux à y participer), et qui enflammera certainement les partisans de chacune des candidates quand la campagne municipale sera venue.

Comment mieux mettre en valeur les collections permanentes ?

Comment faire venir de nouveaux publics plus modestes et plus jeunes dans les musées ?

Aujourd’hui, si certains établissements culturels parisiens font payer cher leurs entrées, d’autres, nombreux, sont d’accès gratuit pour leurs collections permanentes (comme les musées de la Ville), ou à certaines occasions.

Notre guide pour n’en manquer aucun et l’article sur les désormais célèbres premiers dimanches du mois, jours où les collections permanentes sont d’accès gratuit !

La chambre régionale des comptes (CRC) a publié en octobre 2013 un rapport sur ce sujet brûlant remarquant, selon le journal Le Monde apparemment tôt et bien informé, que la gratuité des musées de la Ville, instaurée dès 2001 par l’équipe de Bertrand Delanoë, n’aurait pas suscité une démocratisation de leur fréquentation.

Kees Van Dongen (1877-1968)

La « stabilité du profil des visiteurs » ainsi que « la faible proportion des jeunes et des habitants pauvres » seraient soulignées dans ce document.

Une autre remarque sévère constate que les établissements culturels municipaux, dont seulement 16% des visiteurs auraient moins de 25 ans, obtiennent de bien moins bons résultats globaux que leurs concurrents nationaux à Paris.

Il est très possible que les différents aspects d’un tel sujet fassent polémique ou débat au cours des élections municipales de 2014.

La Ville a pris la peine de répliquer qu’en une dizaine d’années la fréquentation de ses musées s’était multipliée par 6, passant de 400 000 à 2,4 millions de visiteurs, et que « les professions et catégories sociales inférieures et moyennes représentaient en 2009 42% des visiteurs des musées municipaux, contre 31,4% pour les musées nationaux situés à Paris. » Et toc !

Il n’en demeure pas moins que, pour la Chambre régionale des comptes, la hausse de fréquentation des musées de la Ville n’est en rien contradictoire avec la stabilité des profils des visiteurs, et que leur gratuité ne leur a aucunement amené de nouveaux publics plus jeunes et économiquement plus modestes.

Pour Delphine Lévy, directrice de "Paris Musées" qui coiffe les 14 musées parisiens : « La gratuité des musées ne suffit pas à les démocratiser, il faut également engager des outils de médiation culturelle. C’est un long travail que nous commençons à mener.  »

Des programmes ont été lancés en direction des centres de loisirs, des écoles, des populations défavorisées ou des handicapés mentaux et auraient déjà touché des milliers de personnes.

Le Déjeuner sur l’herbe, 1863, Édouard Manet (musée d’Orsay)

Enfin une hausse de fréquentation de 25% des musées de la Ville aurait été constatée sur les 6 premiers mois de 2013 par rapport à la même période de l’année précédente.

Il n’en demeure pas moins que l’effort de communication des établissements culturels municipaux s’exerce en très large majorité au bénéfice des expositions temporaires des musées, qui ne bénéficient pas de la gratuité des collections permanentes, celles-ci commençant seulement à faire événement et à être un tant soit peu mises en valeur par une certaine et relativement nouvelle rythmicité de nouveaux accrochages des œuvres.

Les collections permanentes des musées de Paris, qui sont souvent d’un grand intérêt, mériteraient pleinement de vrais efforts de communication spécifiques et ciblés.

Cette remarque pourrait d’ailleurs s’appliquer tout autant aux musées nationaux pour qui seules les expositions temporaires font aujourd’hui événements...

Qu’en pensez - vous ? Merci de laisser votre avis dans les commentaires de l’article

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !