evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 8e > Actualités Paris 8e > Sorties dans Paris 8e > Expositions, Paris 8e > Évènements et expositions au Petit Palais > Septembre 2017. Exposition Anders Zorn. Le maître de la peinture (...)

Septembre 2017. Exposition Anders Zorn. Le maître de la peinture suédoise

mardi 27 juin 2017, par André Balbo

Du 15 septembre au 17 décembre 2017, au Petit Palais.

Après l’exposition Carl Larsson en 2014, le Petit Palais consacre une grande rétrospective à Anders Zorn (1860-1920), qui fut peintre, sculpteur, graveur, mais surtout l’autre figure centrale de la peinture suédoise du tournant du XIXe et du XXe siècle.

Son originalité se manifeste dans une œuvre marquée par la vie et les atmosphères. Il est connu pour ses peintures liées de la campagne suédoise, par ses portraits et par ses nus, ainsi que par ses représentations de l’eau.

Zorn a connu en son temps une gloire immense comme portraitiste et graveur. Avec Sargent, Sorolla, Boldini et Besnard, il fut l’un des tenants les plus en vue de ce style international, à la fois moderne et virtuose, où le feu de la touche s’associe à la hardiesse des cadrages et des éclairages pour faire de chaque effigie un grand moment de peinture et d’élégance.

Cette première rétrospective parisienne devrait marquer le retour en grâce d’un maitre resté très populaire en Scandinavie et célébré avec succès à San Francisco et New York en 2013-2014.

Outre le portraitiste mondain et le chantre du folklore et de la nature suédoise, l’exposition mettra en valeur son talent magistral d’aquarelliste, de graveur et celui, inédit, de photographe.

Anders Leonard Zorn, qui n’a jamais connu son père, passe son enfance avec sa mère et ses grands-parents maternels dans une ferme des environs de Mora. Ce modeste milieu paysan le marque et nombre de ses œuvres décriront la vie campagnarde en Suède.

En 1872, au décès de son père, il hérite d’un pécule qui lui permet d’entrer à 15 ans à l’Académie royale des beaux-arts à Stockholm, initialement pour y être sculpteur sur bois. Mais c’est l’aquarelle qui devient rapidement son mode d’expression favori, étant même très vite considéré comme un prodige. Son aquarelle En deuil (1880) est sélectionnée pour la présentation annuelle de l’Académie.

Anders Zorn, Vacances d’été, aquarelle, 1886. Collection privée, Suède

C’est pourtant à la suite de sa rupture avec le conservatisme des beaux-arts, qu’Anders Leonard Zorn effectue des voyages en Espagne, à Paris et Londres (où il séjourne pour l’essentiel jusqu’en 1885). Il y peint de nombreux portraits où il exprime avec maîtrise et précision sa technique de l’aquarelle.

Il retourne en Suède en 1885 pour y épouser Emma Lamm, à qui il s’était lié en 1881. Le couple entreprend un voyage à Constantinople puis à Alger, source d’inspiration de certaines de ses peintures, en particulier dans ses représentations de paysages ou d’étendues maritimes. Le couple passe ensuite ses étés en Suède, à Stockholm et en Dalécarlie, où il s’est fait construire à Mora une maison devenue un musée (mobilier et installations d’époque), à côté de celui consacré à son œuvre.

Lorsque Anders Zorn retourne à Paris pour la préparation de l’Exposition universelle de 1889, l’impressionnisme y est définitivement reconnu comme une expression majeure de la peinture. Dans ce contexte, son œuvre a un grand impact qui lui permet notamment d’être décoré de la Légion d’honneur. Il revient régulièrement à Paris par la suite ; dont en 1906, pour y exposer 166 tableaux qui connaissent un accueil enthousiaste de la presse.

Dans les 20 dernières années de sa vie, il revient à la sculpture, la passion de sa jeunesse, ainsi qu’à la gravure. Il meurt en 1920 et reçoit les honneurs nationaux de la Suède.

Domaine public. Anders Zorn, la Veuve (En Deuil). Création probablement 1882-1883

Cette exposition bénéficiera des plus belles pièces du musée Zorn à Mora et d’un ensemble exceptionnel d’œuvres du Nationalmuseum de Stockholm, partenaire du projet, complété par d’importants prêts d’autres institutions scandinaves et françaises.

Commissariat : Johan Cederlund, directeur du Zornmuseet, Mora ; Carl-Johan Olsson, conservateur des peintures du XIXe siècle au Nationalmuseum de Stockholm ; Christophe Leribault, directeur du Petit Palais.

Anders Zorn. Le maître de la peinture suédoise, du 15 septembre au 17 décembre 2017, au Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avenue Winston Churchill, 75008 Paris, 01 53 43 40 00. Accessible aux personnes handicapées. Métro Champs-Élysées Clemenceau, RER Invalides, bus 28, 42, 72, 73, 83, 93. Ouvert du mardi au dimanche de 10 à 18h. Nocturne le vendredi jusqu’à 21h. Fermé le lundi, les 1er mai et 14 juillet. Entrée payante pour les expositions temporaires. 10 ou 7€. Gratuit jusqu’à 17 ans inclus.

Lire aussi : Toutes les expositions 2017-2018 au Petit Palais.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - L’Isle-sur-la-Sorgue - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Les-Saintes-Maries-de-la-Mer - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - L’Isle-sur-la-Sorgue - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Nogent/Seine -Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

André Balbo

sources : Petit Palais, Wikipédia

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.