evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 8e > Actualités Paris 8e > Sorties dans Paris 8e > Expositions, Paris 8e > Évènements et expositions au Musée Jacquemart-André > DERNIERS JOURS de l’exposition de Zurbaran à Rothko

DERNIERS JOURS de l’exposition de Zurbaran à Rothko

vendredi 30 juin 2017, par André Balbo

Guardi, Goya, Picasso, Modigliani, Giacometti, Rothko... Du 3 mars au 10 juillet 2017, la collection Alicia Koplowitz / Grupo Omega Capital au musée Jacquemart-André.

Alicia Koplowitz a réuni, via le Grupo Omega Capital, une collection, considérée comme l’une des plus importantes en Europe, qui rassemble un nombre important de pièces maîtresses des plus grands artistes. Les plus belles œuvres y sont présentées pour la première fois en France.

Viendront aussi des chefs-d’œuvre de Van Gogh, Toulouse-Lautrec, Gauguin et Egon Schiele.

Suivent des œuvres également de toute beauté de Picasso, Van Dongen, Modigliani, de Staël, Freud, Rothko ou Barceló, mais aussi des sculptures de Giacometti, Bourgeois et Richier…

Paul Gauguin (1848-1903), Femmes au bord de la rivière (1892) Huile sur toile, 31,8x40cm, © Collection Alicia Koplowitz - Grupo Omega Capital

Les 52 œuvres présentées retracent les choix de Alicia Koplowitz qui élabore, depuis plus de 30 ans, à partir de ses émotions esthétiques personnelles, cette collection d’exception.

Au-delà de la diversité des techniques, des époques et des styles, ces œuvres témoignent d’un goût affirmé et audacieux, privilégiant souvent les portraits féminins. Qu’elle soit modèle ou artiste, créatrice façonnant la matière ou muse inspirante, la femme est au cœur de la plupart de ces pièces de choix.

Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901), La Liseuse (1889), peinture à l’essence sur carton. 68x61cm © Collection Alicia Koplowitz - Grupo Omega Capital.

L’exposition a été conçue comme une promenade chronologique à travers la collection, de la peinture espagnole du XVIe siècle aux compositions les plus contemporaines.

La Salle 1 présente des œuvres de maîtres anciens, italiens et espagnols, qui s’y côtoient dans un fascinant dialogue d’une péninsule à l’autre, de Zurbarán, Goya… d’artistes de l’Espagne du siècle d’or.

Parmi elles, le tableau chatoyant et ironique Hercule et Omphale, de Goya, qui illustre la soumission (acceptée avec application) de la force de l’homme face à la beauté et à l’intelligence féminines.

Les sculptures antiques et les tableaux de Zurbarán (Vierge à l’enfant avec saint Jean-Baptiste, vers 1659-1661), voisinent avec des œuvres des Tiepolo (les fils !), venus travailler sur demande en Espagne, de Canaletto, de Guardi et de Goya (avec un choix très ouvert avec deux autres œuvres dont le Portrait de la Duchesse de Bragance, et la sanglante Attaque de diligence).

La Salle 2 est italienne, avec entre autres des tableaux de Tiepolo, Canaletto, et Guardi. Belles vedute de Canaletto (1697-1768) et capriccios vénitiens de Guardi (1712-1793), faisant face à deux vues de Madrid réalisées par l’Italien Antonio Joli (1700-1777), et qui furent de la collection de la maison d’Albe.

La Salle 3 se rapproche de la modernité, avec des pièces de la collection de grande qualité, plaçant côte à côte des peintures et dessins de Toulouse-Lautrec (étonnante La Liseuse, de 1889), Gauguin (un de ses premiers tableaux faits à son arrivée en Polynésie : Femmes au bord de la rivière, en 1892), un Vase avec œillets de Van Gogh, et une gracile Femme à la robe bleue, 1911, de Egon Schiele.

En Salle 4, la modernité est clairement espagnole, avec 3 tableaux de Picasso (Portrait de jeune homme, 1900 ; Demi-nu à la cruche, 1906 ; et Tête et main de femme, 1921).

Amedeo Modigliani, La Rousse au Pendentif, 1918, huile sur toile, 92 x 60 cm © Collection Alicia Koplowitz - Grupo Omega Capital

En Salle 5, voilà un superbe Van Dongen avec sa (Femme au grand chapeau, 1906) qui ne s’en laisse pas compté, un Modigliani rêveur (Rousse au pendentif, 1918), et des Compositions, de de Staël qu’il peint à la fin des années 1940.

En Salles 6 et 7, nous sommes en présence d’œuvres d’une "abstraction internationale" parmi lesquelles celles de Staël auraient d’ailleurs pu figurer, avec les recherches toute personnelles de Gonzalez, Rothko, Tàpies, et de Kooning.

Le choc peut être dans la Salle 8, qui donne à voir le geste de l’artiste, dans la variété d’approches sur la matière et sur la figure. Douceur du modelé de la Feuille de Germaine Richier, âpres arêtes de la longiligne Femme de Venise I d’Alberto Giacometti, géniale et énigmatique Fille au manteau de fourrure de Lucian Freud, et la récurrente et ambivalente Spider III de Louise Bourgeois.

Miquel Barceló, Kula Be Ba Kan, 1991, technique mixte sur toile, 200 x 200 cm © Collection Alicia Koplowitz - Grupo Omega Capital © ADAGP, Paris, 2017

Miquel Barceló, figure majeure de l’art contemporain espagnol, ne pouvait être absent d’une telle réunion de talents fortement teintée d’hispanisme.

Au cours d’un long voyage en Afrique, il a peint ces Lac jaune (1990) et Kula Be Ba Kan (1991)... qui le représentent ici, chacun d’eux étant d’une force évocatrice peu commune.

Étrange exposition plaçant tant de vrais chefs-d’œuvre dans de tels raccourcis, parfois déroutants, qui étonnent et séduisent à la fois.

Les commissaires de l’exposition sont Pablo Melendo Beltrán, et Pierre Curie, conservateur du musée Jacquemart-André. Monsieur Ramón de Miguel, ambassadeur d’Espagne en France, a accordé son patronage à cette exposition.

De Zurbaran à Rothko - Collection Alicia Alicia Koplowitz - Grupo Omega Capital. Du 3 mars au 10 juillet 2017. Musée Jacquemart-André, 158, boulevard Haussmann 75008 Paris, 01 45 62 11 59, ouvert 7j./7 de 10 à 18h. Nocturnes les lundi et samedi jusqu’à 20h30. 13 ou 10€, entrée gratuite pour les enfants de moins de 7 ans, et le 2e enfant âgé de 7 à 17 ans (avec 2 adultes et 1 enfant payant). Métro (Saint-Augustin, Miromesnil ou Saint-Philippe-du-Roule), RER A (Charles de Gaulle-Étoile). Bus 22, 28, 43, 52, 54, 80, 83, 84, 93.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers, - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon : Saintes-Maries-de-la-Mer, L’Isle-sur-la-Sorgue - Bègles - Biarritz - Biot, - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Cagnes-sur-Mer, - Cannes, - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco, - Montauban - Montpellier - Mougins, - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Ornans - Rennes : Landernau, Quimper - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire- Saint-Paul-de-Vence, - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, Bâle, Berlin, Bruxelles, Genève, Liège, Londres, Madrid, Milan, Monaco, et Venise.

André Balbo

sources : musée Jacquemart-André...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.