eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 12e > Lieux clés Paris 12e > Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration > DERNIERS JOURS : Vivre ! La collection agnès b. au fil des immigrations

DERNIERS JOURS : Vivre ! La collection agnès b. au fil des immigrations

Dernière mise à jour : vendredi 24 mars 2017, par Expositions

Du 18 octobre 2016 au 8 janvier 2017, la collection agnès b. (photographies, installations, peintures, vidéos) se pose au Musée national de l’histoire de l’immigration.

Pour la première fois, agnès b. montre à Paris une sélection de quelque 70 œuvres de son extraordinaire collection d’art contemporain : photographies, dessins, peintures, sculptures, installations...

Elle a confié le commissariat de cette exposition à Sam Stourdzé, directeur des Rencontres d’Arles qui a choisi ces pièces autour de 11 thématiques qui rythment le parcours proposé : l’enfance, l’amour, l’écriture, l’identité.


Chéri Samba. Le commun des politiciens

Des œuvres de Claude Lévêque, Henri Cartier-Bresson ou John Giorno en côtoient d’autres de Mona Hatoum, Kader Attia et Chéri Samba, offrant ainsi un regard sensible sur les histoires de celles et ceux qui sont venus d’ailleurs.

Malik Sidibé, Nuit de Noël, 1965. Courtesy Collection agnès b.

Pour Sam Stourdzé : "Dans les choix de la collectionneuse, on trouve pêle-mêle des grands thèmes qui s’affirment comme des déclamations : TRAVAILLER ! SE RÉVOLTER ! AIMER !, tandis que les questions du genre ou de l’éternelle jeunesse sont toujours sous-jacentes.

Ces thèmes, justement, structurent la collection d’art contemporain du Musée national de l’histoire de l’immigration : partir, arriver, reconstruire une vie, une intimité, travailler..."

Les photographes, artistes ou personnalités de l’exposition Vivre ! (agnès b.) : Pierre Ardouvin, Eugène Atget, Roger Ballen, Banger, Jean-Michel Basquiat, Olivia Bee, Alighiero Boetti, Anastasia Bolchakova, Céleste Boursier-Mougenot, Emmanuel Bovet, Brassaï , Frederic Bruly Bouabré, Henri Cartier-Bresson, Andre de Dienes, Robert Filliou, Nat Finkelstein, Robert Franck, Regina José, Galindo, Gilbert & George, John Giorno, Nan Goldin, Emmet Gowin, Raymond Hains, Lucien Hervé, Rodolf Hervé, Katsuhiko Hibino, Bodys Isek Kingelez, Claude Lévêque, Helen Levitt, El Lissitzky, Ryan McGinley, Annette Messager, Duane Michals, Vincent Michéa, Radenko Milak, Pierre Molinier, Dennis, O.Callwood, Antionette Ohannessian, Abbe Pierre, Damir Radovic, Man Ray, Clare Richardson, Willy Ronis, Paul Seawright, Malick Sidibé, Veit Stratman, Ernest T., Claire Tabouret, Rirkrit Tiravanija, Alan Vega, Andy Warhol, Gillian Wearing, Weegee, Christian Xatrec.

Les œuvres de l’exposition Vivre ! (collections permanentes du musée) : Kader Attia, Roman Cieslewicz, Mona Hatoum, Chéri Samba, Djamel Tatah.

Agnès b., galeriste depuis 1983, également collectionneuse, a constitué une importante collection d’art contemporain, présentée pour la première fois en 1992 à l’espace des arts de Chalon/Saône avant de voyager au Musée Picasso d’Antibes puis aux Abattoirs de Toulouse en 2004.

Son fonds photographique a été présentée en 2000 au Centre National de la Photographie à Paris, et en 2002 au Pavillon des Arts de Nogent/Marne. En 2008, c’est le prestigieux C/O Berlin qui accueille une exposition de ses photographies, en parallèle de la publication d’une monographie de sa collection aux éditions JRP Ringier, ré-éditée en 2016.

Annette Messager. Un clan fait face à l’autre, que l’on ne voit pas, mais qui est bien présent. L’identité se cristalise, la tension monte à El Paso

Enfin en 2015, le Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut accueille l’exposition « Un regard sur la collection agnès b. ». C’est le Fonds de dotation agnès b. qui est chargé de préserver et de présenter au public cette collection unique d’art contemporain, en prêtant de nombreuses œuvres pour des expositions à travers le monde.

Et comme Le Musée a souhaité inscrire l’art au sein de ses collections pour constituer peu à peu un ensemble qui fasse sens sur l’immigration...

L’ensemble des documents et objets de l’exposition permanente interagissent à cette occasion et se mesurent à des œuvres singulières qui éveillent aussi l’attention et la sensibilité des spectateurs sur les questions soulevées par l’histoire de l’immigration : les « petites » histoires personnelles et familiales tutoient la « grande » histoire pour interpeller, et parfois déstabiliser.

Henri Cartier-Bresson, Couple dans le train - Courtesy Collection agnès b.

Cette collection unique bénéficie aujourd’hui d’un vrai rayonnement et fait l’objet de nombreux prêts, en France comme à l’international. On peut citer notamment le prêt d’œuvres de Mona Hatoum et de Djamel Tatah pour l’exposition Mirages d’Orient, grenades et figues de barbarie à la Collection Lambert en Avignon ; le prêt de Bukhara (red and white) de Mona Hatoum pour l’exposition Mona Hatoum au Centre Pompidou ; l’important prêt de la collection pour l’exposition Le pont au [MAC] musée d’art contemporain de Marseille avec des œuvres de Bruno Boudjelal, Mohamed Bourouissa, Ad Van Denderen, Ghazel, Olivier Jobard, Thomas Mailaender, Malik Nejmi, Melik Ohanian, Mathieu Pernot ; les œuvres phares de Kimsooja, Mathieu Pernot ou Bruno Serralongue ont été présentées dans l’exposition Rêver d’un autre monde. Représentations du migrant dans l’art contemporain en 2016 au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation à Lyon.


Claude Lévêque, Sans titre (Dansez !), 1995. Courtesy Collection agnès b.

Que faudra-t-il encore faire, et imaginer, et créer pour que ce lieu devienne encore davantage un lieu de rencontres bouillonnant, d’échanges, où chacun y trouverait des morceaux de ses identités éparpillées... s’y sentirait à la fois chez lui et curieux des autres.

C’était un peu la métamorphose que l’on a eu l’heureuse surprise de voir se réaliser au 104 que l’on attend encore un peu de ce lieu si lourdement chargé. Demain peut-être.

Vivre ! La collection agnès b. au Musée national de l’histoire de l’immigration, du 18 octobre 2016 au 8 janvier 2017 ; Musée national de l’histoire de l’immigration, 293, avenue Daumesnil - 75012 Paris, Métro 8 - Tramway 3a - Bus 46 - Porte Dorée. Les personnes à mobilité réduite accèdent au Palais au 293, avenue Daumesnil (entrée administrative). www.histoire-immigration.fr.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nouvellement en ligne :
Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris
PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z

Dans la série Toutes les expositions 2016 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : Paris Expos Hebdo : Nouveautés, Conseils, Derniers Jours.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Vous pouvez consulter une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : Musée de l’histoire de l’immigration