eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Se promener et visiter Le Marais > Monuments et patrimoine du Marais > L’ancien palais du Prolétariat devenu celui de la Mode

L’ancien palais du Prolétariat devenu celui de la Mode

Dernière mise à jour : jeudi 7 mai 2015, par Franck Beaumont

L’histoire de cet immeuble curieusement baptisé "Le palais du Prolétariat" est insolite. Il est situé en face de l’ancienne abbaye Saint-Martin (devenue le musée des Arts et Métiers).

A l’origine, une société mutualiste, appelée "L’ Avenir du Prolétariat", commande en 1912 à l’architecte Bernard-Gabriel Belesta un bâtiment pouvant à la fois accueillir les assemblées générales et disposer d’une salle de bal pour organiser des événements mondains dans le but de recueillir de l’argent. Ce mouvement mutualiste est dirigé par Ferdinand Boire, receveur des Postes, et compte 200.000 adhérents.

L’immeuble frappe par l’élégance de sa façade sculptée dans un style Belle Epoque : motifs floraux, immenses baies cintrées surmontées de mascarons (têtes d’hommes) au premier étage, baies ondulantes traitées comme des bow-windows au deuxième étage. Les ferronneries des fenêtres ainsi que celles de la rampe de l’escalier monumental sont remarquables, dessinées, comme les autres éléments décoratifs, par Henri-Paul Hannotin. A l’intérieur, la salle des Fêtes, somptueuse, est surmontée de ses trois verrières. Le bâtiment par lui-même est audacieux puisque d’un point de vue constructif, des voûtes en béton armé portent l’édifice sans avoir recours à des poteaux.

Ce palais du Prolétariat connut bien des vicissitudes dans les années 1990 : morcellement, transformation en fabrique de rubans, en salle de boxe, en night club puis QG de campagne de Lionel Jospin en 2002... C’est finalement le couturier Jean-Paul Gaultier qui décide d’y installer en 2004 sa maison de couture et ses ateliers. Les architectes Alain Moatti et Henri Rivière ont largement modernisé les volumes intérieurs (5.000 m2) dans un esprit à la fois rococco exhubérant et graphique (utilisant essentiellement du blanc, du gris et du noir). Un merveilleux écrin pour ce génie de la Mode.

Franck Beaumont

Adresse

325 rue Saint-Martin


Messages