eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 16e arrondissement de Paris > Actualités, Paris 16e > Sorties Paris 16e > Expositions, Paris 16e > Évènements au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris > L’exposition Co-Workers, au musée d’art moderne de la Ville

L’exposition Co-Workers, au musée d’art moderne de la Ville

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Quand la sphère Internet intervient sensiblement dans la création. Du 9 octobre 2015 au 31 janvier 2016.

"À l’enthousiasme que suscite l’immense et inouïe liberté de la Toile – cette utopie réalisée – répond la menace d’une surveillance sans limites. Ce qu’en sera le futur est encore bien incertain, mais celui-ci semble se dessiner en perspectives aussi radieuses que terrifiantes, et ce que nous pouvons en dire aujourd’hui de plus optimiste est que nous n’en savons rien." Fabrice Hergott, Directeur du musée d’Art moderne de la Ville de Paris

L’exposition Co-Workers, le réseau comme artiste, présente une sélection d’artistes internationaux, formés dans les années 2000, qui renouvellent les processus de création autour d’une pratique essentiellement en réseau.

Mise en scène en collaboration avec le collectif new-yorkais DIS et la participation curatoriale de 89plus, elle fait émerger un langage inédit inspiré des ressources d’Internet.

L’événement rassemble des œuvres de 22 artistes français et étrangers dont le langage exprimé, inspiré des nouvelles technologies, est radicalement nouveau (Aids-3D, Ed Atkins, Trisha Baga, Ian Cheng, Douglas Coupland, DIS, David Douard, Cécile B.Evans, GCC, Parker Ito, Christopher Kulendran Thomas, Mark Leckey, Clémence de La Tour du Pin & Agatha, Valkyrie Ice, Shawn Maximo, Nøne Futbol Club, Aude Pariset & Juliette Bonneviot, Pin-Up, Rachel Rose, Timur Si-Qin, Hito Steyerl, Ryan Trecartin). Force nous est de constater que nouveaux comportements sociaux ont maintenant modifié le rapport aux arts visuels.

Des environnements immersifs (images, textes, vidéos et montages sonores) ont été rassemblés pour l’événement... S’appropriant des images issues d’autres univers (marketing, publicité, clips, software de jeux vidéo ou de l’animation 3D), les artistes invités, adeptes des réseaux sociaux, soulignent l’ambivalence dans laquelle nous vivons, entre le réel et le virtuel.

Et effectivement, notre monde a été bouleversé par la 3e révolution industrielle, l’utilisation d’Internet et des supports de téléphonie mobiles. Ceux-ci ont engendré un nouveau mode de communication lié à un flux constant d’informations. L’individu en est à la fois indépendant mais il demeure relié à de multiples réseaux : professionnels, techniques, artistiques, culturels, au-delà de toute limite géographique. Cette organisation est symptomatique de ce que le sociologue Barry Wellman appelle « l’individualisme connecté ». Rappelons ici la crainte exprimée par certains artistes dont Dominique Gonzalez-Foerster qui serait de voir bientôt, si nous n’y prenions pas garde, nos propres écrans intérieurs s’éteindre...

Ce qu’on nomme aujourd’hui The Internet of Things renvoie aussi à l’idée que l’être humain n’est plus le seul sujet pensant mais que les objets qui l’entourent, composent un environnement intelligent qualifié d’Intelligence ambiante (Ambient Intelligence).

Au travers d’installations, vidéos, sculptures, peintures, les 22 artistes invités explorent, chacun à sa manière, cette complexité d’échanges qui dépasse l’échelle humaine. Ils s’intéressent à la manière dont l’intelligence et la conscience peuvent s’étendre aux machines, aux animaux, aux organismes vivants.

Dans une société caractérisée par l’accélération des données et l’omniprésence de l’image, ces artistes s’inscrivent dans une culture de la visibilité, où les limites entre sphères privées et publiques s’estompent, où l’intimité devient « extimité ».

L’exposition tente de prendre la forme d’un réseau associant œuvres, installations interactives et performances, inscrivant le musée dans un monde de flux et de circulation.

Co-Workers. Le réseau comme artiste, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 11 avenue du Président Wilson 75116 Paris. 01 53 67 40 00. www.mam.paris.fr. Ouvert du mardi au dimanche de 10 à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 22h. Ouverture exceptionnelle les 1er et 11 novembre de 10 à 18h. 7 ou 5€.

***

Vous retrouverez dans l’article Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences dans : LA SEMAINE des expositions et musées : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Comme les autres années (2014, 2013, 2012), nous établissons au fur et à mesure notre sélection dans l’article Paris 2015 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

De même nous avons commencé :
Les Grandes Expositions 2016 à Paris de A à Z
Calendrier 2016 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques musées et expositions pour Bruxelles, Genève, Bâle, Amsterdam, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : musée d’art moderne de la Ville de Paris

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.