evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Astuces, idées et inspirations > Santé, Bien-être > Médecine, santé générale > La rubéole, maladie de l’enfant

La rubéole, maladie de l’enfant

lundi 9 octobre 2017, par Denis

Une maladie infantile répandue dont il faut se méfier à l’approche de l’accouchement et à la naissance des bébés. Elle peut être contagieuse, cette infection virale se transmet par la salive, les éternuements ou encore le touché (les doigts), c’est une infection qui n’est pas dangereuse, sauf lorsqu’il y a une grossesse. Symptômes, traitements et vaccination, un point sur cette pathologie.

Symptômes
L’incubation dure une quinzaine de jours et se développe à travers les voies respiratoires. Des rougeurs et des tâches rosées se propagent sur le corps et le visage de l’enfant atteint. La durée n’est que de quelques jours accompagnée d’une fièvre peu intense, de ganglions enflés à l’arrière des oreilles et autour du cou. Une maladie de faible intensité qui peut paraître presque anodine, dont les adultes seront plus atteints au niveau des articulations endoloris.

Dès lors que la personne est contaminée, elle est immunisée, mais chez la femme enceinte qui ne l’a pas eu, et donc pas protégée, elle devient très dangereuse pour le fœtus. Cette maladie virale peut entraîner des malformations ou même le décès du futur nouveau né dans le premier trimestre de la grossesse.

Voilà pourquoi, les femmes enceintes qui n’ont pas eu la rubéole donc séronégative, font l’objet d’un dépistage systématique et d’une surveillance très rapprochée, car elles ne sont pas immunisées. Contaminée pendant la grossesse, la futur maman non immunisée peut le transmettre à son fœtus, il est donc indispensable d’aborder le sujet lors de la visite médicale qui suit la découverte ou la connaissance de sa grossesse.
La promotion du vaccin chez le nourrisson a entraîné une baisse notable de l’incidence des infections rubéoleuses au cours de la grossesse. Mais il est l’objet de polémiques et de débats...

Traitement
Tout d’abord, des gestes simples sont recommandés, tels que bien se laver les mains, désinfecter des objets potentiellement contaminés, des mouchoirs à usage unique, aéré la chambre. Le paracétamol est en général indiqué pour faire disparaître la fièvre. Il est également très conseillé de s’hydrater et de boire beaucoup d’eau afin d’éliminer.

Très contagieuse, la rubéole se propage très facilement. Il existe donc un vaccin disponible pour soi et sa famille, indiqué pour les petits et les adultes, fortement conseillé chez une femme enceinte et ses enfants. La vaccination est en général un sujet sensible, et la question doit se poser lors de la grossesse d’une femme séronégative et même avant bien sûr. Cette infection d’apparence bénigne peut s’avérer grave, il ne faut pas la sous estimer, ne pas hésiter à en parler à son médecin traitant ou a son pédiatre.

Pratique
- Société Française de Pédiatrie
La SFP est une association de type Loi 1901 fédérant les sociétés régionales de pédiatrie. L’un de ses objectifs est de promouvoir toutes initiatives en faveur de la santé de l’enfant et de l’adolescent.
Hôpital Necker-Enfants Malades
149 rue de Sèvres - 75015 Paris
sfp@sf-pediatrie.com

- Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations
Un de ses objectifs est collecter et diffuser de l’information sur tous les aspects des vaccinations. Une association très polémique à l’égard de l’obligation vaccinale.
3, impasse du Miracle - 74650 Chavanod
lnplv.adm@wanadoo.fr
T.04 50 10 12 09

Informations avec l’assurance santé - Sécurité Sociale
Des informations et des conseils
https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/rubeole
Centre d’appel et de contact : Assurance maladie T. 3646

Adresse

149 rue de Sèvres - 75015 Paris


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.