eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Se promener et visiter Le Marais > Visite du quartier - Le Marais > Le Quartier Chinois du 3e arrondissement de Paris

Le Quartier Chinois du 3e arrondissement de Paris

Dernière mise à jour : lundi 5 février 2018, par Jean, Nicole

On appelle ce quartier Wenzhou ou le sentier chinois. Entre les nombreux grossistes en bijoux et objets divers, voici des endroits à découvrir.

Après la seconde guerre mondiale, les Chinois Wenzhou (province de Zhejiang), reprennent les ateliers du IIIe arrondissement situés rue du Temple, rue au Maire, rue Volta et rue des Gravilliers.
Puis, dans les années 1980, l’immigration en provenance de Wenzhou reprend. Les ateliers de confection se sont alors développés avec une main-d’œuvre principalement originaire des campagnes. Les Chinois du IIIe ne sont pas, contrairement à ceux du XIIIe, des réfugiés. Venus directement de Chine populaire, ils ont immigré pour des raisons économiques.

MAGASINS / SUPERMARCHÉS
Supermarché Luxe
Supermarché Volta
Diététique Chinoise

RESTAURANTS
Petit Saigon
Taing Song Heng
Les 5 parfums
Wenzhou
Plats à emporter
La Grande Muraille
Shunda
Chez Shen

CUISINE CHINOISE
Dans le nord de la Chine, le plat le plus populaire est le "Jiaozi". C’est une sorte d’en-cas fait soit avec de la farine de blé ou de riz avec dedans une farce. Ceux à la vapeur sont appelés "raviolis chauds à la farine", alors que ceux bouillis dans l’eau sont appelés "raviolis d’eau". Les gens considèrent les Jiaozi comme un plat favori, probablement parce que c’est une combinaison à la fois de nourriture de base (farine) et d’autre nourriture (la viande et les légumes à l’intérieur) ; ils sont faciles à préparer.
Dans le sud de la Chine, pendant le Nouvel An, le riz pour les repas est lavé plusieurs jours avant et appelé "Wan Nian Liang", c’est-à-dire "riz de dix mille ans", pour suggérer que chaque année, il y aura du riz à profusion. Les plats sur la table incluent naturellement du poulet, du canard, du poisson et du porc. "Niangao", le gâteau du Nouvel An est le plus collant et le meilleur.

Lire aussi : Chine : Nos bonnes adresses

Ce contenu peut aussi vous intéresser :

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.