eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Les incontournables dans le Marais, Paris 3e et 4e > Expositions à la Maison Européenne de la Photographie > Les robots cool ou menaçants de Cédric Delsaux ont débarqué à la (...)

Les robots cool ou menaçants de Cédric Delsaux ont débarqué à la MEP

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Le Français Cédric Delsaux, né en 1974, est un photographe autodidacte de son temps.

The Buick, Dubaï, 2010

Il vit et travaille à Paris, et flirte gravement, mais avec délicatesse, à la frontière des représentations de notre panthéon science-fictionnesque, déjà bien peuplé, et de notre quotidien certainement trop réel pour beaucoup d’entre nous. Depuis dix années déjà.

Cédric Delsaux expose à la Maison européenne de la photographie du 5 septembre au 4 novembre 2012.

« Nous resterons sur Terre », qui était sa précédente série, explorait notre modernité post-industrielle, montrant des lieux symptomatiques, beaux et/ou laids, banals et/ou fous. Le photographe en proposait une mythologie toute personnelle.

Dans « Dark Lens » qu’il expose aujourd’hui, Cédric Delsaux tente, là encore, de faire bouger nos habituels repères, prétextant que, dorénavant, notre imaginaire a non seulement envahi notre esprit, mais colonisé l’ensemble de nos sens.

You’ll miss me.

Et ce sera donc pour de telles raisons que vous pourrez voir à la MEP se mouvoir les personnages mondialement célèbres de la saga "Star Wars" comme s’ils étaient chez eux, dans nos paysages de banlieues les plus trivialement communes, qu’elles soient de Paris, de Lille ou de Dubaï.

Cédric Delsaux dit : « Dans ce travail autour de "La Guerre des étoiles", j’ai cherché à donner de l’importance à des lieux considérés comme des non-lieux par le regard collectif. Le réel n’existe plus. Il n’y a plus que la perception que nous en avons. »

Cette série, que George Lucas a défendu, puisqu’on y retrouve la bande à Dark Vador comme les gentils allumés, a connu un retentissement international. L’exposition est présentée dans le cadre du Mois Européen de la Photo.

Un ouvrage intitulé “Dark Lens”, publié aux Éditions Xavier Barral, accompagne l’exposition. Publié fin 2011,

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du...".

Nous tentons aussi de vous les présenter chaque mois : Février, Mars, Avril, Mai, Juin, Septembre...

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons la sélection, pour Paris, des MEILLEURS CATALOGUES des expositions 2012. Celui de cette exposition en fait partie.

André Balbo

sources : MEP, Éditions Xavier Barral

Adresse

5-7 Rue de Fourcy 75004 Paris

Horaires

- Du 5 septembre au 4 novembre 2012

- Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 20h