eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 13e > Lieux clés du 13e > BNF - Bibliothèque François Mitterrand > Louis Stettner

Louis Stettner

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Présentation de l’artiste

Voir Présentations d’Artistes de A à Z

Louis Stettner, photographe américain, naquit en 1922. Il fut un gamin de Brooklyn. Il découvrait dès 13 ans la photographie, qu’il continua de pratiquer à l’Armée.

Paris, 1952 © ADAGP, Paris 2012

Il fut élève puis enseignant de la Photo League, un collectif de photographes engagés qui s’efforçaient de témoigner des réalités sociales et urbaines, avant qu’il ne s’installe en 1947 à Paris pour quelques années. Il y sera plus tard diplômé de l’Idhec.

Encouragé dans sa carrière et ses travaux par Alfred Stieglitz et Paul Strand, il reconnut avoir été influencé par Atget, Stieglitz, Lewis Hine et Weegee.

Tout en pratiquant bien d’autres genres (portraits, natures mortes, paysages, et reportages, notamment au Chili et au Mexique), Louis Stettner révèlera un talent tout particulier pour la Street Photography, produisant, en quelque 60 ans, des clichés de New York et Paris, dont certains deviendront mondialement célèbres. La ville aura été pour lui une constante inspiration, sans cesse renouvelée.

Quand il s’établit pour quelques années à Paris après la Seconde Guerre mondiale, il rencontra Brassaï, qu’il disait être « son maître », son ami Édouard Boubat, et tissa des liens avec Willy Ronis, Izis, comme Robert Doisneau...

Ce fut lui qui, à New York, monta la première exposition de ces photographes qui partageaient son approche de l’homme.

En 1952, il retournait vivre et enseigner la photographie aux États-Unis. Il y signera certaines de ses séries célèbres, dont celle sur Penn Station (1958), qui auréolait cette gare aujourd’hui disparue d’une atmosphère mystérieuse et onirique.

Femme sur un quai désert, Penn Station, New York, 1958

On y reconnaît à la fois son efficacité formelle et sa sensibilité si personnelle pour ses contemporains.

Quand il s’installe en 1990 à Saint-Ouen, Louis Stettner arpente le marché aux Puces. Il est alors en quête de nouvelles inspirations : natures mortes, photographies trouvées et retravaillées...

Dans les années 2000, il développe sa grande fresque photographique en couleurs sur New York, Manhattan Pastoral.

Brassaï disait que Stettner était indéniablement un photographe « citadin », qui savait dénicher dans le tissu urbain une inspiration à la fois graphique et humaine.

Il est vrai que New York et Paris sont les deux grands pôles de son œuvre. Ces deux métropoles ont révélé dans ses travaux son indéniable personnalité artistique. Mais au-delà, partout où il se rendait, Louis Stettner marquait son fort intérêt pour les minorités et les gens les plus humbles : portraits d’ouvriers ou de femmes dans les années 1970, et de sans abris en 1986.

De nombreuses revues dont Life, Time, Paris-Match, Réalités ont publié sur cet homme, qui était également dessinateur, peintre et sculpteur. Des tirages de Louis Stettner sont exposés aujourd’hui dans de grands musées à travers le monde.

Présentation de l’exposition à la BnF

Cette exposition de la BnF retraçait, à travers près de 80 images, le parcours qui mena ce grand Monsieur de la photographie, du métro de New York aux trottoirs parisiens, via l’Espagne ou le Mexique, avec toujours cette attention si particulière qu’il accordait à l’humain.

Il fut présenté pour la première fois en 1949 à la Bibliothèque nationale de France, à qui il a fait don en 1975-1976 de 70 épreuves et de 2 portfolios.

Manhattan, ouvrier du batiment, 1973 © ADAGP, Paris 2012

L’exposition organisée à la Galerie des donateurs, sous le commissariat de la conservatrice au département des Estampes et de la photographie de la BnF, Dominique Versavel, était aussi une nouvelle occasion d’enrichir ce fonds.

Vous pouviez également voir, au cours de la même période, l’exposition « Louis Stettner, les chefs-d’œuvre », à la Galerie David Guiraud (5 rue du Perche, 75003 Paris), dans le cadre du Mois de la Photo à Paris, du 10 novembre 2012 au 10 janvier 2013.

Louis Stettner, photographe : une rétrospective, à la BnF, site François Mitterrand, Galerie des donateurs, quai François-Mauriac, Paris XIIIe, du 11 décembre 2012 au 27 janvier 2013.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2016 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, et au musée Galliera.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Vous pouvez consulter quelques dizaines de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : BnF François Mitterrand, Wikipedia

Adresse

Quai François Mauriac 75013 Paris

Messages