Paris eVous
Accueil Nuit Blanche Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Enjeux divers > Culture, Paris > Maurice André : Les obsèques du virtuose sur un dernier air de (...)

Maurice André : Les obsèques du virtuose sur un dernier air de trompette

Dernière mise à jour : mercredi 29 février 2012, par Morgan

Maurice André : derrière ce patronyme anonyme se cachait l’un des plus grands musiciens de notre temps, un trompettiste hors normes considéré comme le meilleur, devant Miles Davis et Louis Armstrong. Originaire d’Alès, l’artiste est décédé ce samedi 25 février à Bayonne. Il sera enterré demain dans sa patrie des Cévennes.

Dur au travail tout en étant conscient d’avoir un don, Maurice André dira un jour que « ce qui [l’]a forgé, c’est le travail dans la mine à 14 ans où [il] chargeai[t] 14 tonnes par jour ». Travaillant comme mineur tout en apprenant la trompette en famille, avec son père Marcel-Jean et son frère Raymond, le jeune Marcel idolâtre Adolph Scherbaum et fait des progrès rapides.

Il monte à Paris pour y entrer au Conservatoire en 1951, et accède rapidement à la renommée en remportant des prix (concours international d’exécution musicale de Genève en 1955), en jouant pour Robert Lamoureux ou l’orchestre philharmonique de l’ORTF.

Dans les années 1960 et 1970, il multiplie les concerts, joue pour les plus grands chefs d’orchestres, et continue avec brio d’écrire sa légende. Aussi rigoureux dans ses enregistrements d’airs populaires que dans ceux de grands concertos classiques, Maurice André sait s’attirer l’admiration de ses pairs autant que la sympathie d’un public toujours plus large comme en témoignent ses succès aux enregistrements de l’émission Le Grand Échiquier.

Reconnu par ses pairs comme le trompettiste du siècle en 2003, il donne son dernier concert en 2008 à Béziers à l’âge de soixante-quinze ans.

La cérémonie religieuse qui aura lieu demain jeudi 1er Mars à la Cathédrale Saint-Jean Baptiste d’Alès permettra à ses proches et à ses fans de lui rendre un dernier hommage. Quinze de ses disciples les plus talentueux, aujourd’hui considérés comme des références mondiales, se donneront notamment rendez-vous pour interpréter Aïda de Verdi à la sortie du cortège funéraire. l’inhumation dans le caveau de Saint-André-Capcèze s’effectuera ensuite dans l’intimité du cercle familial.

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !