eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Agenda du mois > Agenda du Marais février 2019

Agenda du Marais février 2019

Dernière mise à jour : samedi 9 février 2019, par Denis

Sortir le week-end, en vacances, dans le Marais à Paris ? Expositions, événements, concerts, arts et spectacles, un cocktail de suggestions pour cet hiver, les prochaines sorties toute la semaine dans le 4e et 3e arrondissement.
Théâtres, galeries, établissements culturels, associations, sélection du programme culturel, activités de loisirs pour enfants et adultes, à découvrir.

Février 2019 dans le Marais


Accès rapide : Les spectacles - Les expositions - Les évènements - Activités avec les enfants - Les concerts


SPECTACLES

Le Café de la Gare, présente Dom Juan est une femme, les lundis et mardis à 21h

Messieurs, et si on inversait les rôles ? Don Juan interprété par une femme c’est une idée qui paraissait prometteuse.
Seulement voilà...
Ce qui devait être la première répétition tranquille d’une troupe de théâtre va se transformer en règlement de comptes sous couvert du grand débat homme-femme ! Vont-ils réussir à monter la pièce ? Au rythme des répliques de ces anti-héros du quotidien, on pense, on doute, on rit !

Le Théâtre des Blancs Manteaux présente Les décâblés, tous les samedis à 21h

Bienvenue dans votre nouvelle box TV improvisée pas très cathodique. Préparez-vous à une expérience télévisuelle totalement inédite !
Imaginez...
Stéphane Bern participant à Koh-Lanta
La Reine des Neiges vous vendre un aspirateur tronçonneuse au Télé-Achat,
Joséphine Ange Gardien dans un épisode de Game Of Thrones

Tout ce qui est improbable devient possible puisque c’est vous qui faites le programme avec Les Décablés, le premier show télé improvisé pas très cathodique !

Le Centre Culturel Suisse, Stefan Hort - Compagnie.sh
"Solution intermédiaire", du mardi au dimanche de 13h à 19h, mardi 5 février et jeudi 7 février à 20h, vendredi 8 février 18h

Le jeune metteur en scène valaisan Stefan Hort convoque sur scène la force et la prouesse technique du circassien Jonathan Fortin et les sons lunaires et virtuoses du trompettiste Yannick Barman.
"Solution intermédiaire" prend le mythe d’Icare pour point de départ. Le spectacle explore diverses solutions « intermédiaires » que nous serions contraints d’adopter pour assurer notre (sur)vie : une position moyenne, entre deux mesures, deux pôles, l’une comme l’autre de ces extrémités pouvant être potentiellement dangereuse.

Sur scène, Yannick Barman, mêlant cuivres et musique électronique répond à Jonathan Fortin, sangliste et artiste de cirque. De Dédale à Icare, de Yannick à Jonathan, il est ici question d’envie de liberté, pour arrêter de se perdre.

Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey : Quoi de nouveau ? Molière ! Tous les dimanches à 20h30

Une plongée dans la pensée aussi profondément spirituelle que divertissante de Molière. Une plongée dans la pensée aussi profondément spirituelle que divertissante de Molière, dont Rudolf Steiner a pu dire, en connaissance de cause : "Molière est un guide de l’humanité".
Jeu et décor Jean Le Couëdic

Théâtre Espace Marais : La confusion des sentiments de Stepan Zweig, mise en scène Joseph Morana, tous les lundis à 21h

La connivence entre un professeur de Philosophie et son élève fait naître en leur esprit une confusion de sentiments.
Dans les années 40 un professeur de Philosophie reçoit de ses élèves pour ses 60 ans un livre retraçant sa biographie. Il remarque qu’il y manque une chose primordiale, c’est l’influence qu’a eu sur lui son professeur d’anglais, un être exceptionnel mais renfermant un secret tragique.
La nouvelle de Zweig va nous emmener dans un envoûtant trio entre l’élève, le professeur et la femme de celui-ci.

Au Théâtre Dejazet : Le faiseur de théâtre, jusqu’au 9 mars, du lundi au samedi à 20h30

Y-a le feu au presbytère !
Le Faiseur de théâtre, Bruscon, entre sur les planches du petit théâtre de Thomas Bernhard et n’en sortira plus. L’endroit serait-il définitivement inadapté à l’art théâtral ? Dedans ? Trop de poussière, poids de l’Histoire, mauvaise acoustique, petite salle, scène étroite, lumière de secours impossible à couper. Dehors ? Public inculte et clairsemé, cochons, xénophobes et pompiers amateurs.
Théâtre décentralisé en territoires marécageux. Qui pourrait en pareilles circonstances faire entendre " La roue de l’Histoire ", la comédie de Bruscon ? Probablement pas ses interprètes, troupe permanente consanguine constituée de sa femme, son fils et sa fille. Anti talents patentés, bousilleurs de théâtre.

Au Carreau du Temple, "Songlines", Joanne Leighton, jeudi 21 et vendredi 22 février à 19h30

Chez les aborigènes australiens, le terme "Songlines" désigne les sentiers qui sillonnent la terre australe, inscrits dans le paysage par d’anciens êtres totémiques ou créateurs légendaires, chemins qui ont pu être conservés jusqu’à nos jours grâce à la transmission par le chant et la danse.

Le chorégraphe belge d’origine australienne, Joanne Leighton, invente une migration des gestes et des espaces, qui éveille, suggère, égraine des significations dans cet ici et maintenant qu’est aussi un plateau de danse, c’est-à-dire beaucoup plus que la matérialité plane d’une scène.
La scénographie épurée - un cercle de miroir posé à même le simple tapis de danse rose poudré, à l’horizontale, comme un étang, sur lequel joue une douche de lumière au travers de filets métalliques suspendus - met en valeur les corps des sept danseurs entre les deux strates. Entre ciel et terre.

Au Théâtre Essaïon, Fêtes Galantes de Paul Verlaine, mise en scène Marcelo Guardiola, tous les dimanches à 18h

Spectacle pluridisciplinaire autour du recueil "Fêtes galantes", de Paul Verlaine, fantaisie pour piano, voix et pantomimes dansantes.
Inspiré par les comédiens de la Commedia dell’Arte, le peintre Watteau a marqué Paul Verlaine avec ses tableaux. "Fêtes galantes" est d’ailleurs le titre choisi par le poète en l’honneur de Watteau, surnommé " le peintre des fêtes galantes ". Debussy s’imprègnera à son tour du recueil de Paul Verlaine et en composera des mélodies.
Le spectacle propose d’établir des " correspondances " entre poésie, pantomime, danse et musique, tout cela éclairé par le clair de Lune de Debussy.
C’est le monde flottant des fêtes galantes, éphémère comme un rêve, qui disparaît à la rosée du matin.

Théâtre du Marais : Marc Tourneboeuf dans Le récit poétique mais pas chiant d’un amoureux en voyage, mardi 12 février à 20h

Un seul en scène rempli d’humour et de poésie ! Après une année riche en émotions, en espoirs, puis finalement en désillusions, Marc décide d’aller passer ses vacances au Portugal. Malgré le but de cette excursion : retrouver énergie et confiance, il va vite comprendre que ce n’est pas dans ce décor de rêve qu’il trouvera ce qu’il est venu chercher...

Le Centre Georges Pompidou : Fabrice Lambert, « Aujourd’hui, Sauvage », du 6 au 9 février à 20h30, Grande salle

Que fait-on de ce que l’on ne maîtrise pas ? Pour répondre à cette interrogation, source de sa dernière création pour sept danseurs et un musicien, Fabrice Lambert s’intéresse à ce qui reste en nous d’incontrôlé et de sauvage en explorant les mouvements fondamentaux qui animent les corps. Dans un dispositif scénique et visuel envoûtant, imaginé avec le scénographe Sallahdyn Khatir et le créateur lumière Philippe Gladieux, une danse intuitive, singulière et sensible surgit au rythme des musiques de Marek Havlicek et des percussions de Benjamin Colin.

Le Point Virgule présente Mathieu Cyr. Carte blanche à ComediHa, du 14 au 16 février à 21h15

Le FUP offre carte blanche au festival d’humour québécois, ComediHa ! Retrouvez le meilleur de l’humour québécois au Point Virgule. Sans contredit l’humoriste le plus " tout-terrain " de l’industrie québécoise, l’univers de Mathieu est un heureux mélange d’anecdotes et d’observations sociales, toujours drôles et d’actualité.
Avec une dégaine et une aisance scénique qui ne dément pas, il aborde des sujets sérieux sans se prendre au sérieux ou des sujets stupides sans être stupides.


EXPOSITIONS

Au Centre Georges Pompidou, Riad Sattouf "L’écriture dessinée" à la BPI. Les lundis, mercredis, jeudis et vendredis de 12h à 22h. Les samedis et dimanches de 11h à 22h. Espace Presse - Bpi, Paris jusqu’au 11 mars

La Bibliothèque publique d’information (Bpi) rend hommage au travail du dessinateur et réalisateur Riad Sattouf, créateur de La Vie secrète des jeunes, de Pascal Brutal, des Cahiers d’Esther et de L’Arabe du futur.
À tout juste 40 ans, Riad Sattouf a déjà derrière lui une œuvre prolifique, tant dans les expressions artistiques que dans le style : du strip de presse au roman graphique, du film de science-fiction à la chronique sociale ou à la websérie. D’une fine observation du réel, qui s’apparente parfois à la sociologie, Riad Sattouf tire des personnages, des histoires et des dialogues qui construisent un discours sur la société, ses structures et ses tensions.

Au travers de nombreux documents originaux et inédits, découvrez l’univers graphique de Riad Sattouf, son regard acéré et tendre sur l’adolescence, la richesse de ses références, son art du récit et la dimension souvent autobiographique de ses travaux.
Plus d’infos avec :
https://www.bpi.fr/agenda/riad-sattouf-lecriture-dessinee

Galerie de l’Instant : Exposition Milton Greene jusqu’au 27 février. Le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 11h à 19h, le dimanche de 14h30 à 18h30

Bien sûr, le photographe américain, Milton H. Greene est principalement connu pour sa relation unique et son travail avec Marilyn Monroe dans les années 50 la célèbre série au tutu en 1954, le magnifique "Black Sitting" à New York en 1956, avec une Marilyn débridée, en collant résille et chapeau melon, ou encore la série autour de Bus Stop à Hollywood… toutes ces images figurent parmi les plus belles de la star…

Mais je souhaitais aussi présenter d’autres images, peut être moins connues, mais non moins belles… Par exemple, cette sublime série en 1952 avec la grande Marlene Dietrich, d’une féminité bouleversante, ou bien cette image de Sophia Loren, prise en Italie en 1963 dans un décor de rêve, lui donnant un air de Vénus sortie des eaux…ou encore Romy Schneider à Monte Carlo en 1963 aussi, toute jeune, mais déjà d’une troublante sensualité, laissant présager la femme qu’elle deviendra.

Toutes ces photographies ont en commun une approche réaliste des artistes photographiés, et même si les femmes sont d’une beauté et d’un glamour affolant, elles ne doivent pas ce glamour aux robes, maquillages ou scénographie les entourant, mais bien à leur personnalité, et leur grâce qui transparait de ces portraits. - Julia Gragnon

Centre Wallonie Bruxelles : Chemin Faisant, à travers les collections du Centre de la Gravure de La Louvière. Jusqu’au 17 février, salle d’exposition au 127-129 rue Saint-Martin, du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi-dimanche de 11h à 19h.

L’exposition propose des cheminements pluriels dans les collections constituées par le Centre de la Gravure au cours des trente dernières années, à travers plus d’une centaine d’œuvres réalisées par trente-six artistes belges et internationaux.

Ce parcours gravé quitte les routes de l’histoire de l’art, d’une approche chronologique et des mouvements artistiques et nous propose d’explorer les œuvres au gré de cinq pérégrinations thématiques.
Cette traversée impertinente et inhabituelle, dans le droit fil de l’approche de l’ouvrage « Chemin faisant. Mille kilomètres à pied à travers la France » écrit par Jacques Lacarrière en 1977, met en valeur la grande variété des procédés et des spécificités de l’estampe contemporaine, plus expérimentale que jamais qui ne cesse d’élargir son champ d’expression, des techniques les plus traditionnelles aux plus novatrices.

La Galerie Isabelle Gounod, présente "Les Parciels" d’Audrey Matt Aubert, du mardi au samedi de 11h à 19h jusqu’au 23 février. Fermeture de la galerie du 23 décembre au 3 janvier.

Les Parciels, néologisme emprunté à André Breton (Manifeste du Surréalisme - Poisson soluble, 1924, éd. Kra). Poursuivant ses recherches autour des formes et des archétypes de l’architecture, la jeune artiste française présente à cette occasion un ensemble inédit de peintures, dont la teneur poétique et sensible dévoile un tout nouvel aspect de son travail.

A la Gaîté Lyrique : Behind the Game, l’expo au cœur d’Assassin’s Creed ©, jusqu’au mercredi 6 février, du mardi au vendredi de 14h à 20h, le samedi de 12h à 20h et le dimanche de 12h à 19h.

Cette exposition immersive part à la découverte de la création du jeu vidéo illustrée par la marque Assassin’s Creed.
Sur plus de 700m², Ubisoft lève le voile sur les processus créatifs qui combinent sciences, art et technologie. Depuis la genèse du concept et le travail de recherche exploratoire, en passant par la direction artistique, l’approche systémique, la capture de mouvement et la création de personnages, l’exposition invite à prendre part au processus de création d’un monde ouvert.

Truffée de dispositifs interactifs croisant art génératif, mapping vidéo, capture de mouvements et projection à 360°, elle met en avant les actions et les réactions du visiteur, qui devient alors participant actif de son expérience.

Archives Nationales : Mobile/ Immobile, artistes et chercheurs explorent nos modes de vie. Du lundi au vendredi de 10h à 17h30, samedi et dimanche de 14h à 17h30, jusqu’au 29 avril, fermée le mardi et les jours fériés

Depuis le début du XIXe siècle, l’essor de la vitesse puis la démocratisation de nos déplacements motorisés (chemin de fer à vapeur, voiture, avion…) ont donné lieu à un véritable « tournant de la mobilité » : aujourd’hui, il est pratique courante de se déplacer et de voyager souvent, vite et loin. Ces nouvelles pratiques de mobilité ont transformé nos sociétés, nos territoires et nos modes de vie.
L’exposition présentée aux Archives nationales par le Forum Vies Mobiles, think tank sur la mobilité du futur, propose d’explorer les manifestations de cette mobilité devenue centrale dans nos modes de vie et d’en interroger le devenir.

Associant les regards d’artistes contemporains, de chercheurs en sciences sociales et le fonds des Archives nationales, l’exposition Mobile/Immobile met en exergue l’ambivalence liée à nos déplacements, à la fois formidables sources de liberté (griserie de la vitesse, possibilité d’échapper à son milieu géographique ou de travailler en ville et de vivre à la campagne…) mais aussi d’aliénation (intensification du quotidien, injonction dans le monde professionnel...), de contrôles et d’interdictions (crise des migrants, accès au transports…) et de problèmes environnementaux (pollution, changement climatique…).

Pavillon de l’Arsenal : La manifestation « Capital agricole – Chantiers pour une ville cultivée », jusqu’au 10 février, du mardi au samedi de 10h30 à 18h30 et le dimanche de 11h à 19h

Bousculés par la crise environnementale et préoccupés par leur alimentation et leur santé, les habitants de la métropole considèrent à nouveau l’agriculture. Mais la vision idéale qu’ils en ont gardée est difficile à projeter face à l’organisation et les pratiques de la ville contemporaine. La manifestation « Capital agricole – Chantiers pour une ville cultivée » déterre les liens qualitatifs entre production agricole et production urbaine, entre le cultivé et l’habité entre la ville et le sol.

Dans un cheminement à la fois chronologique et thématique, l’exposition « Capital agricole » guide le visiteur à la découverte de l’histoire et d’un futur agricole francilien.
Aux photographies d’époques et archives vidéos des architectes qui ont pensé les grandes utopies d’aménagement répondent une cartographie inédite de la métropole, les dessins originaux de Yann Kebbi sur l’évolution des outils et habitats du monde paysan, les portraits photographiques et audios de l’artiste Sylvain Gouraud auprès de sept pionniers de l’agriculture métropolitaine ainsi que le paysage des chantiers pour une ville cultivée.

Prospective et engagée, la manifestation Capital agricole révèle les liens premiers entre ville, nature et agriculture car au delà de leurs oppositions se trouvent les clés d’un nouvel Urbanisme Agricole.

Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Sigmund Freud. Du regard à l’écoute, jusqu’au 10 février 2019. Du mardi au vendredi : 11h-18h, samedi et dimanche : 10h-18h

Cette exposition, proposée à l’occasion des vingt ans du MahJ, est la première présentée en France sur Sigmund Freud (1856-1939). L’exposition fait redécouvrir l’invention de la psychanalyse. Par un ensemble de 200 pièces : peintures, dessins, gravures, ouvrages, objets et dispositifs scientifiques, dont des œuvres majeures de Gustave Courbet (L’Origine du monde), Oskar Kokoschka, Mark Rothko ou Egon Schiele, elle jette un regard nouveau sur le cheminement intellectuel et scientifique de l’inventeur de la psychanalyse, une exposition majeure consacrée au fondateur de la psychanalyse.

L’exposition bénéficie de prêts exceptionnels du musée Freud de Londres, du musée d’Orsay et du musée national d’Art moderne, ainsi que de grands musées autrichiens et allemands (Leopold Museum, Österreichische Galerie Belvedere, Vienne ; Museum der Bildenden Künste, Leipzig…).
Elle est accompagnée d’un riche programme (rencontres, table rondes, conférences, projection, activités pour le jeune public...).

A la Galerie Emmanuel Perrotin, Mr.’s Melancholy Walk Around the Town, du mardi au samedi de 11h à 19h jusqu’au 9 mars

La ville de Mr., Tokyo avec ses quartiers otakus de Akihabara et de Ikebukuro, en est pour lui l’exemple même. Une interminable cacophonie de mots et d’images. Une fantaisie attractive de désirs et de peurs. Un espace de tags et graffitis, de consommation ostentatoire et d’épuisement. C’est une terre où le sucré est amertume et l’amertume sucrée, c’est une terre de rupture et de continuité, d’exubérance et d’altération. C’est le lieu où le mignon et le terrifiant, le kawaii et le kowai, sont tout autant interchangeables que mal définis, où le remède et le poison sont, par avance, toujours liés.

Mr.’s Melancholy Walk Around Town n’est donc pas l’errance, la promenade du flâneur (balade nonchalante et tranquille du citadin) mais plutôt celle du badaud, personnage dont la conscience de soi s’efface devant le spectacle et la superficialité, enivré par les lumières de la ville, abasourdi par son tumulte.

Galerie les Filles du Calvaire, présente Emma Dusong, « La voix libre », jusqu’au 23 février, du mardi au samedi de 11h à 18h30

l’image de son travail, l’artiste envisage pour l’occasion œuvres d’art, lieu et exposition comme un tout. Combiner des œuvres dans une exposition nécessite d’avoir la voie libre, c’est-à-dire de s’affranchir des contraintes, tout autant que d’avoir la voix libre, pouvoir produire un discours indépendant. En choisissant cette expression en forme de mot-valise en guise de titre, Emma Dusong témoigne évidemment d’une poésie sensible –(qui infuse son œuvre tout entier) mais manifeste également un statement libérateur et presque libertaire.
Ce titre-slogan pourrait être perçu comme une volonté de nier des règles ou, du moins, de s’en émanciper. Il est possible de calquer de nombreux filtres de lecture sur une production artistique, et il semblerait pertinent d’examiner celle d’Emma Dusong à travers ce prisme particulier, qui de prime abord peut paraître éloigné.

Galerie Rabouan Moussion présente Xavier Zimmermann : Infimes existences, jusqu’au 9 mars, du lundi au samedi de 10h à 19h30

Défaire le paysage tel que nous le connaissons pour tromper l’accoutumance de notre regard, altérer le visible. Trouver de nouveaux points de vue, amener le spectateur à expérimenter l’esthétique de l’inframince. Voilà semble-t-il la manière dont Xavier Zimmermann questionne le paysage et le regard habitué que nous portons sur la nature qui nous environne.
Xavier Zimmermann a réalisé cettesérie, lors d’une résidence en Haute-Savoie, au pied de montagnes arpentées quelques années auparavant. Il est stupéfait par l’ampleur de la disparition des glaciers qu’il ne reconnaît plus.
Les récits qu’il entend décrivent des pans entiers de montagne se décrochant subitement : le roc, fragilisé, cède et emporte avec lui les guides les plus aguerris.

La soudaineté de ce changement opéré dans un paysage connu, aujourd’hui dissemblable, interpelle l’œil du photographe qui capte son altération en consentant à ce qu’elle reste imperceptible dans les clichés. La photographie instaure un jeu, qui tend la relation de ce que nous regardons à ce que nous savons de la nature qui habite le paysage, de son devenir.

Maison Européenne de la Photographie, JR « Momentum, la mécanique de l’épreuve ». Du mercredi au dimanche, de 11h à 19h30, jusqu’au 10 février 2019

Première grande exposition de JR au sein d’une institution française. Elle rassemble notamment les premières photographies de l’artiste, des collages de format monumental de ses plus grands projets, et plusieurs installations inédites.
Travaillant à la fois la photographie, le cinéma, le spectacle vivant et les arts visuels en général, JR mobilise des communautés, des quartiers et des villages entiers. Par des formats démesurément grands, il donne une voix aux anonymes.


EVENEMENTS

Au Carreau du Temple : Second Square branché mode, samedi 23 et dimanche 24 février, 14h-19h / Voguing le samedi de 19h à minuit

Saviez-vous que les vêtements pouvaient être connectés ? Ou, réciproquement, que la haute technologie pouvait être portée, et très élégamment ? C’est tout beau, tout neuf, à ne pas savoir que choisir en premier : le style vestimentaire ou la fonctionnalité.
Le Carreau, temple précurseur de la mode et de l’innovation, ne pouvait pas passer à côté de cette confluence contemporaine. Avant l’heure de la consécration de cette fusion imminente entre high-tech et style, Second Square, rendez-vous ouvert aux publics, tient à mettre à la portée de l’observation, l’intelligence, la sensibilité de tous, sceptiques, conquis ou sans avis, cette nouvelle tendance, bientôt incontournable, des wearable technologies.

Un coup de projecteur sur ces appétences futuristes pour mettre à l’honneur, en parallèle, le must du design textile, des costumes délirants aux déguisements et travestissements les plus fous à déguster / confectionner sur place, proposant un chemin de traverse dans la jungle des métamorphoses par l’habillement.

Mairie du 3e : Nouvel An Chinois du 4 au 10 février 2019

Pour la 20ème année consécutive, le 3e arrondissement propose une semaine culturelle et festive aux couleurs de la Chine pour la nouvelle année qui sera celle du cochon de terre, en partenariat avec le Comité des fêtes du 3e, la bibliothèque Marguerite Audoux et les nombreuses associations du quartier.

Spectacles, concerts, conférences, exposition, contes et ateliers pour enfants, arts martiaux : la Chine est à l’honneur dans le 3e arrondissement ! Ne manquez pas le traditionnel défilé du dragon avec ses chars et ses costumes.

Le Musée de la Chasse et de la Nature présente Aurore Thibout : dialogue sur le Fil, installation - performance, mercredi 13 février à 19h30

La créatrice de mode et de textile, plasticienne, Aurore Thibout présente ses vêtements de soie, de bois tissés et de papiers. Des pièces nées de ses dialogues avec les tisserands d’exception de la région de Tango au Japon : Tamiya Raden et ses tissages de bois veinés, ou encore l’artisan « Katazome » Akasaka Taketoshi, spécialiste du motif au pochoir de papier Washi.

Résidente à la Villa Kujoyama en 2015, elle revisite des techniques uniques, empreintes de temps et de cultures dans un hymne à la nature et aux savoir-faire séculaires. Les couleurs extraites des plantes et posées à la brosse révèlent entre ombres et lumières les motifs de dentelles issues des archives de la Cité de la mode et de la dentelle de Calais.
Une rencontre du monde végétal, animal et minéral au coeur du vêtement dans un dialogue au-delà des frontières. À l’occasion de cette nocturne, les pièces seront animées et habitées, recréant le lien entre la terre, l’individu et la spiritualité.

A la Gaîté Lyrique : F.A.M.E, le festival international de films sur la musique, du 13 au 17 février

F.A.M.E, le festival international de films sur la musique, propose une compétition, des avant-premières exclusives, des films rares et inédits, des performances live et des rencontres. Pendant cinq jours, la Gaîté Lyrique vit et vibre sous les pulsations des images et de la musique.
Au programme, 8 films en compétition, 10 films hors compétition, 3 performances et 2 rencontres, mais ce sont aussi un atelier, un programme adapté aux enfants, un cinéma permanent, des DJ sets après les projections, une chambre sonore pour plonger dans les bandes originales et un média pour s’immiscer dans le off.

F.A.M.E 2019, ce sont 5 jours de feu d’artifice visuel et vivant à la rencontre de tous les pionniers, les fous de studio, les visionnaires, les losers magnifiques, les apprentis sorciers qui croient encore qu’un autre monde musical est possible.


ENFANTS

Au Point Virgule : Le Roman de Renart, tous les samedis à partir du 9 février ainsi que pendant les vacances scolaires : 17 , 24, 25, 26 et 28 février à 14h

Dans le poulailler, Pinte la Poule a disparu. Renart le rusé, grand farceur, en est-il le responsable ?
Renart le rusé est toujours à l’affût de quelques farces envers Chanteclerc le Coq, Brun l’Ours, Ysengrin le Loup... Mais cette fois-ci, Pinte la Poule a disparu et Renart se défend d’en être le responsable.
Est-ce un piège qu’on lui tend ? Y échappera-t-il ?

Spectacle à partir de 5 ans.

Bibliothèque Arthur Rimbaud : Karuta, contes du Japon, samedi 9 février de 15h à 16h, sur inscription, spectacle à partir de 7 ans.

La conteuse Isabelle Genlis puise son inspiration essentiellement dans les pays d’Asie. Elle invitera le public à la suivre sur les routes du Japon et à jouer avec elle au Karuta.
Le « Karuta », est un jeu de carte millénaire sur lequel les « waka », ancêtres du Haïku, sont inscrits. Ils deviennent l’objet de joutes verbales entre joueurs. Le premier choisit une carte à jouer, chante le début du poème et défie le deuxième de chanter la fin du waka sans attendre…
Jouons nous aussi à notre manière ! C’est le public qui choisit sa carte (Torifuda) et lance ainsi le conte.

Théâtre du Marais : Retour au collège, tous les samedis à 16h30, également du 26 février au 9 mars (relâche les 3 et 4 mars)

Sophie et Rémi ne comprennent rien aux jeunes et voilà qu’ils retrouvent leurs 15 ans ! Quels sont les codes ? C’est quoi "être swag" ? Et d’ailleurs, ça se dit encore ?!...
C’est vous qui allez les aider à vivre la vie d’un jeune du 21e siècle.
Est-ce vraiment si différent d’une époque à l’autre ?
Un spectacle interactif et drôle où l’Improvisation et la liberté de s’exprimer dominent. Enfin les ados vont aimer venir au théâtre !

Au Théâtre Essaïon, Les Gloops en concert, tous les jours du 20 février au 10 mars à 16h

Trois chanteurs, musiciens, bruiteurs vous entraînent dans un tourbillon musical, joyeux et fantaisiste pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Les enfants redécouvrent avec ravissement leurs comptines, cuisinées à la sauce country, reggae, funk et bien d’autres encore.
Participation assurée !

Bibliothèque Médiathèque Marguerite Audoux : Les Racontines

Venez écouter des histoires et embarquez pour un voyage dans l’imaginaire, les bibliothécaires vous donnent rendez-vous à 11h :
Samedi 9 février et samedi 16 mars.
Pour les enfants à partir de 3 ans

Théâtre Bo : Où es-tu Cacahuète ? Tous les samedis et dimanches, et pendant les vacances scolaires (sauf le 2 mars) et relâche les lundis, à 16h

Ce matin, Capucine est surprise, son petit chat à disparu. Lui fait il une farce ? S’est il perdu ? Soudain, elle entend un miaulement venant de son livre préféré...
Avec l’aide de tous les enfants, la petite fille va réussir à entrer dans le livre des merveilles et rencontrer tous les personnages fantastiques des mondes imaginaires. De ce voyage interactif, Capucine va partager avec les enfants une aventure musicale inoubliable teintée de poésie et d’éclats de rire.

Le Centre Georges Pompidou présente l’artiste plasticienne Aurélie Mathigot. L’Atelier des Enfants, jusqu’au 17 février, tous les samedis et dimanches de 14h à 16h

L’artiste plasticienne Aurélie Mathigot, propose aux enfants de s’immerger dans le monde du textile en portant un regard particulier sur les objets qui nous entourent. Quand les outils numériques rencontrent la laine et d’autres matières textiles, naissent des objets hybrides, multiformes.
Les outils du fab-lab se croisent et se répondent de la découpe laser à l’imprimante 3D pour tisser, broder, tricoter des univers ou l’objet quotidien de la chaise à la fourchette, sont multipliés, revisités, réinterprétés en écho au cubisme.

La Fabrique, le nouveau fab-lab du Centre Pompidou destiné aux jeunes de 8 à 12 ans, prolonge le travail d’expérimentation accompli depuis des années avec les jeunes publics au Centre Pompidou.
Si elle ressemble à un Fablab par les machines et les matériaux qui s’y trouvent (découpe laser, imprimante et scanner 3D, machine à coudre…), elle s’en démarque par l’originalité de son mode de fonctionnement combinant le « faire » avec le « penser » afin d’explorer les processus de fabrication des œuvres.

A la Gaîté Lyrique : Comicolor, les concerts tout doux de Capitaine futur. Par Gablé, dimanche 24 février à 15h15 à partir de 6 ans

Ciné-concert animé au doux mélange cinécolor. Découvre sept courts-métrages en couleur inspirés de contes tels Tom Pouce ou Simbad le Marin sur une bande son folk et électronique. À la vitesse de douze images par secondes, Capitaine futur suit le fil discontinu de ses idées. Marchant en rythme sur du papier à musique, il entre dans une bulle animée en Comicolor dans laquelle les perspectives s’inversent.

Sur des images animées d’Ub Iwerks (le père de Mickey), les touche-à-tout français Gablé enchaînent la bande-son compacte et intense de sept contes (Ali Baba ou Tom Pouce) déconstruits par cadavres exquis de boucles, de registres pop baroque, de folk minimal, d’électronique cabossée ou de sens cachés.

Le République présente The Crazy kid’ s show, Moos, tous les samedis à 14h30 et les dimanches à 11h (sauf le 3 février) et pendant les vacances scolaires à 14h30 sauf les lundis

Moos propose un spectacle interactif, pour les 4-12 ans, à l’opposé des spectacles classiques pour enfants sages. Avec lui, ce sont les enfants qui font le show. Ils participent, chantent, dansent, s’ouvrent les uns aux autres au travers de différents défis qui font aussi découvrir l’esprit d’équipe.

Constitution de 2 équipes et de leurs capitaines, les différentes équipes s’opposeront lors de plusieurs épreuves, encouragées par le public :
du Crazy Quizz, à l’épreuve dansante sur les Crazy Kid’s Dance, en passant par des interludes chantés en karaoké, aux Battles dance, the Voice, concours Mickael Jackson, Démo de danse hip-hop il n’y aura pas de répit !

Bibliothèque Médiathèque Marguerite Audoux, L’Heure des Tout-Petits, samedi 16 février et le samedi 23 mars de 11h à 11h45

Lectures et comptines, partagez un moment de lecture avec vos tout-petits : histoires, comptines, jeux de doigts et chansons. Rendez-vous à 11h pour les enfants de 6 mois à 3 ans et leurs parents, sur inscription (Nombre de places limitées).


CONCERTS

Maison de la Poésie, les siestes littéraires et acoustiques de Bastien Lallemant, dimanche 24 février à 15h et 17h30 au choix

La Maison de la Poésie invite Bastien Lallemant, ses complices musiciens et des auteurs, à inventer une sieste littéraire. Les artistes construisent ensemble un concert en acoustique mêlant lectures et les répertoires de chacun.
À découvrir allongé confortablement, dans la pénombre et se laisser bercer… Une expérience d’écoute inédite pour laquelle il n’est pas interdit de… s’endormir...
Deux siestes au choix, l’une à 15h ou une autre à 17h30, selon vos horaires de prédilection.

Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey : Bruno Angé : Tous les matins du monde, mercredi 20 février à 18h30

Spectacle musical conté avec une viole de gambe et avec le texte de " Tous les matins du monde " de Pascal Quignard.
Bruno Angé donne vie à sa viole de gambe, cherchant entre les cordes ces accords qui font les voix humaines... Un spectacle construit autour et avec le texte de " Tous les matins du monde " de Pascal Quignard, aux éditions Gallimard. Un livre qui évoque la jeunesse de Marin Marais (1656-1728) auprès du maître Sainte-Colombe, compositeur et interprète virtuose de la viole de gambe. Entre les deux hommes, ce sont deux manières de vivre et de survivre la musique qui s’opposent.

Egalement, à voir aussi et à entendre, le jeudi 21 février à 18h30 :
"Un univers à part - Duo Viole de gambe théorbe"
Avec Bruno Angé, Olivier Pelmoine

Mairie du 4e : Concert Mélomania le samedi 9 février à 15h, Trésor de la musique slave

Cela fait maintenant plus 10 ans que la Mairie du 4e, confie à Alain Kremski, disparu il y a peu, la programmation de rencontres musicales. Les rencontres Mélomania mettent le piano à l’honneur et attirent un public curieux de découvrir une approche originale du répertoire classique.
Prochain concert Mélomania se déroulera le samedi 9 février avec le Trio Boyer, Tchijik et Loyal.

Théâtre du Marais : Les Soulmates, tous les samedis à 18h30

Un spectacle musical alliant harmonies et grain de folie ! Les Soulmates reviennent dans une nouvelle mise en scène boostée et dynamitée.
Elles réinventent a cappella les grands standards de la chanson internationale et les hits de la pop actuelle, chamboulant avec pep’s et glamour les morceaux rendus célèbres par Joséphine Baker, Stromae, Edith Piaf ou encore Adèle.
Venez découvrir l’univers émouvant, souvent délirant et toujours surprenant de ces 5 "drôles de femmes".

Centre Georges Pompidou : Concert Canine, le 28 février à 20h30 - Grande salle

Canine mélange une voix insaisissable, une musique vaste à base de cordes, de chants multiples qui mêlent cascade polyphonique, chant tribal ou ferveur gospel et beats sensuels. Pour cette soirée exceptionnelle, Canine présentera son premier album, accompagnée de choristes, d’une pianiste et d’une batteuse.

Centre Wallonie Bruxelles : Toine Thys présente The Optimist, le 22 février à 20h

Entre ses projets et ses collaborations musicales en Europe et en Afrique, le saxophoniste bruxellois Toine Thys présente The Optimist, le troisième album de son trio enregistré à New-York et rassemblant des grands noms du jazz et de la musique africaine.
Le trio tourne autour de l’orgue hammond et de la musique de Toine Thys dont les compositions, ancrées dans le groove, s’influencent de la musique soul ou la musique africaine.

Centre Culturel Suisse présente Les sœurs h "In My Big Fireworks I Play to You the Final Bouquet", concert performé, mercredi 27 et jeudi 28 février à 20h

Dans un entre-deux flottant trop rose et trop pailleté deux adolescent(e)s et un musicien naviguent à vue.
L’adolescence est un grand chantier construit sur des incertitudes dans lesquelles il est possible de se perdre avec joie. "In My Big Fireworks I Play to You the Final Bouquet", est un espace narratif hybride, où se mêlent vidéos, musique live, performance, écriture et instruments électroniques bricolés.
Un mélange de genres et de disciplines où l’on explore le passage de l’enfance à l’âge adulte comme un plongeon dans l’inconnu, ou un feu d’artifice ! (au choix).

Au Théâtre Essaïon : Les Swinging Poules... se jettent à l’eau ! Du lundi au mercredi à 21h30

Répertoire des années 50-60, harmonies soignées, chorégraphies enlevées, sensualité et loufoquerie au rendez-vous ! Le trio vocal féminin et leur pianiste de charme mettent de nouveau leur talent au service du swing et vous chantent à présent le monde du travail et leurs envies d’amour et d’évasion. Répertoire des années 50-60, harmonies soignées, chorégraphies enlevées, sensualité et loufoquerie au rendez-vous !

Après le succès de leur premier spectacle, le trio vocal féminin et leur pianiste de charme mettent de nouveau leur beau ramage et leur sacré grain de folie au service du swing !

A la Gaîté Lyrique : Maggie Rogers, vendredi 22 février à 19h30

Après le succès electro pop-folk de son titre "Alaska" et une tournée mondiale, la chanteuse Maggie Rogers sort un nouveau single et revient sur scène pour présenter son premier album.
Maggie Rogers a grandi en jouant au banjo et en travaillant dans une ferme. Habitant maintenant à New-York, passée par la France dans sa jeunesse, c’est du côté du Clive Davis Institute que Maggie se fait repérer ; et pas par n’importe qui, puisque c’est par Pharell Williams.

À la suite de l’écoute de son titre Alaska, l’artiste l’encense et lui promet une belle carrière. La vidéo du morceau ne tarde pas à devenir virale. Grâce à des millions de vues et des beaux mots dans la presse, Maggie Rogers entame à 22 ans sa première tournée mondiale.

Maggie Rogers revient en 2019 avec un premier album "Heard It In A Past Life" après avoir sorti son single Light On.


A LIRE AUSSI :
Carreau du Temple à Paris
Beaubourg, les Halles, visite de Paris Centre
Le Louvre, Palais Royal, le guide du centre de Paris
Iles Saint-Louis, la Cité, Lutèce, visiter le coeur de Paris
Super balade à Montmartre, les lieux célèbres
Saint-Germain-des-Prés à Paris : Visite guidée, circuit
Promenade, les 25 lieux à visiter dans le Marais à Paris
Guide touristique des Champs-Elysées
Quartier Latin à Paris, les beaux lieux à visiter
Balade des Buttes-Chaumont à Belleville, belles vues de Paris
Guide du Bassin de la Villette à la Cité des science
Canal Saint Martin au Canal de l’Ourcq
Paris, la Seine, bateaux mouches, monuments, croisières et balades
Les meilleurs restaurants japonais de Paris
Les Ponts de Paris
Meilleurs restaurants ouverts de nuit à Paris
Les meilleures pâtisseries à Paris
Top 15 meilleurs restaurants italiens à Paris


FIN---------------------------------------------------------------------------




Évènements passés

Le Marais est un quartier historique de Paris, qui se situe dans les 3e et 4e arrondissements. Autrefois un vaste marécage - d’où son nom - le Marais est aujourd’hui l’endroit idéal pour pêcher une bonne sortie culturelle. Festivals de cinéma ou de musique, salons, fêtes de quartier et rencontres citoyennes... Tout est permis dans le Marais !

Vous trouverez ci-dessous l’agenda des évènements qui ont lieu en 2014 à Paris - Marais, par ordre chronologique. Les dates exactes ne sont pas toujours connues longtemps à l’avance, c’est pourquoi dans certains cas, nous indiquons les dates des éditions précédentes, en attendant d’obtenir les informations permettant de mettre à jour l’article.

JPEG

Les fêtes et festivals :

Il se déroule dans le Marais chaque année un nombre conséquent de festivals à portée locale ou internationale. Parmi les festivals les plus attendus, il y a le Festival International du Film des Droits de l’Homme, le Nouveau Festival au Centre Pompidou, le festival Cinéma du Réel, le Festival des Cultures Juives (juin), dont la programmation est chaque année plus imposante, le Festival FNAC Live durant l’opération Paris Plages ou encore l’original Festiblog en septembre.

Salons et évènements :
Le Marais accueille aussi tous les ans son lot de salons notamment à l’Espace des Blanc-Manteaux. On peut retenir entre autres le salon Vivez Bio (mars), le salon du Vintage, sous réserve de modifications de dates et de lieux...
Centre et quartier culturel, le Marais est aussi un quartier qui sait s’amuser et se dépenser. Le carnaval vénitien de février, le Tournoi International de Paris ou encore les foulées du Marais, aussi sous réserve de modifications de dates et de lieux.


Quelques anciennes dates d’événements dans le Marais :

Janvier 2014

Fin des vacances de noël

Février 2013

Festival International du Film des Droits de l’Homme
Nouveau Festival au Centre Pompidou

JPEG

Mars 2013

Vacances d’hiver
Semi-Marathon de Paris
Festival Ici et Demain
Carnaval des Femmes à Paris
Cinéma du Réel

Avril 2013

Bourse aux vélos du 4e
Extra Ball
Paris Fashion Week
Vacances de printemps

Mai 2013

Journées nomades
Festival du cinéma brésilien de Paris
Tournoi International de Paris
Festival O 4 vents

Juin 2013

Festival le court en dit long
Nuit Paris Jeunes
Festival des Cultures Juives
foulées du Marais
Festival de la rue
Festival Musique en l’île
Marché de la poésie

Juillet 2013

Vacances d’été :
Festival Soirs d’été
Festival Européen Jeunes Talents
Festival FNAC Live

Septembre 2013

Rentrée scolaire
Festiblog
Paris Fashion Week
salon du Vintage

Octobre 2016

Quinzaine du cinéma francophone
Slick art fair
Mon patrimoine secret
Festival de l’imaginaire
Salon T Mode
Salon de la revue
Bourse aux vélos du 3e
Vacances de la Toussaint
Festival on y danse prochain en octobre 2017

Novembre 2013

Salon Antiquités-brocantes
Salon de l’autre livre
Crèche de Noël de Notre Dame de Paris
Salon des créateurs et des ateliers d’art

Décembre 2013

Salon Vivez bio Paris
Messe de Minuit Notre-Dame
Vacances de noël


Messages

  • Comme chaque année (depuis 1947...) les JAM se déroulent au sec et au chaud ! Entrée GRATUITE par l’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement, 68 rue de Turenne.
    Découvrez la vingtaine de comptoirs à l’OFFRE très diverse et à tous les prix (brocante, tissus d’ameublement, vidéo, vêtements hommes femmes et enfants, livres neufs et d’occasion, dédicaces, jouets, livres de bibliophiles gastronomie, vins, informatique, cadeaux du monde, tableaux et gravures, santons...). Puis reprenez des forces aux comptoirs restauration et gastronomie (crêpes, déjeuner, gâteaux, ...).
    Les JAM 2017 ? Comme tous les ans de la bonne humeur, de l’accueil... et puis une belle action pour cette vente de charité qui grâce à vous (et internet) accueille chaque année des visiteurs encore plus nombreux et généreux.
    Pour en savoir plus : http://jam.wifeo.com/

  • year one
    Photographies de Peter Murphy

    Du 24 novembre au 1er décembre 2016

    Sur le fil de Paris
    2 rue de l’Ave Maria 75004 Paris
    www.surlefildeparis.fr

    « Année Un ». Un nouveau départ, le recommencement. Un an dans un nouvel endroit bien connu, un nouveau regard sur un lieu familier. Une année à observer. Une année à se documenter.

    Les photographies dans l’exposition ‘’Année Un’’ représentent effectivement un an dans une vie, mais ne sont pas une série d’événements vécus dans une année. Au contraire, ces images véhiculent des émotions et des sentiments ressentis pendant une période de transition : l’excitation, l’appréhension, l’ambition, la curiosité, l’anxiété, la colère, la joie et les autres. Des émotions prises sur le vif chez chacun d’entre nous parisiens, mais véhiculés par l’œil du photographe de retour.

    Inspiré par les millions de petits moments qui se produisent autour de nous dans une ville comme Paris, Peter Murphy expatrié 9 ans au Canada, réapprend à vivre dans la capitale. Ces photos font partie de son processus de (ré) intégration, de (re) connexion à travers des moments partagés mais désormais figés dans le temps.

    petermurphy.ce@gmail.com

    http://www.petermurphyphoto.com/

  • Chaque jeudi à 20h30, rencontrez la crème de l’humour parisien, le top de la blague de la capitale, le summum de la galéjade francilienne, enfin la suprématie de la rigolade actuelle quoi !

    A chaque soirée retrouvez une programmation aussi bien excellente que variée, avec à chaque fois de nouveaux arrivant ainsi que le meilleur des passages précédents.

    Le lieu : L’Equinox (33, Rue des Rosiers 75004).

    L’accès est gratuit (1 consommation obligatoire, chapeau pour l’artiste).

    Réservations possibles sur : http://www.billetreduc.com/172268/evt.htm

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.