Evous

Repérez, partagez, proposez, annoncez

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Agenda du mois > Nouvelles sorties dans le Marais, votre agenda d’avril 2017

Nouvelles sorties dans le Marais, votre agenda d’avril 2017

mercredi 19 avril 2017, par Denis

Sortir dans le Marais, des idées, culture, arts et spectacles, un cocktail de suggestions pour le printemps.

Avril 2017 dans le Marais


Accès rapide : Les spectacles - Les expositions - Les évènements - Activités avec les enfants - Les concerts


SPECTACLES

- Maison de la poésie, La Maison Tellier - Concert Littéraire, mardi 25 avril à 20h

Avec un nom directement emprunté à Maupassant, les normands de La Maison Tellier égrènent régulièrement des références littéraires, ainsi que des clins d’œil cinématographiques. Il était donc prévisible que l’idée d’un “concert littéraire” puisse les séduire. Avec comme simple consigne de faire entendre des textes de la littérature qu’ils aiment et qui les accompagnent, ils vont donc ce soir croiser leur répertoire folk-rock et leurs auteurs de prédilection.
Une alternance de chansons, de lecture et de musique durant laquelle nous parcourrons leur country à la française, notamment celle de leur dernier album, Avalanche. L’occasion unique de d’entendre leur musique envoûtante et dense, leurs textes ciselés avec, en écho, leur “bibliothèque idéale”.

- Le Café de la Gare, Ex in the City, du mercredi au samedi à 20h et matinée le samedi à 18h30

Forts de leur succès dans Desperate Housemen ils reviennent dans une toute nouvelle comédie.
Alexis et Stéphane sont au courant que leur ami Benjamin va bientôt être quitté par sa petite amie. Pour eux c’est certain sa "future" sera bientôt son ex ! Ils ne savent pas trop comment lui en parler quand celui-ci leur annonce qu’il va la demander en mariage demain ! Entre réflexions sur le couple et stratégies de reconquête inédites, la soirée s’annonce épique.

-  Le Théâtre des Blancs Manteaux présente : Les parents viennent de Mars, les enfants du McDo 2 ! Tous les samedis et dimanches à 17h30 à partir du 8 avril

Découvrez l’envers du décor ou l’histoire incroyable d’une mère éduquant ses enfants ! A moins que ce ne soit l’inverse.
Lélé et Lulu qui ont fait les 400 coups à leur père, vont-ils réussir à faire tourner leur mère en bourrique ? Après 3 années de succès à Paris et au festival d’Avignon Les parents viennent de Mars, les enfants du McDo ! revient en VF : Version Féminine.

- Au Théâtre Dejazet : Jim Gaffigan, samedi 29 avril à 20h30

Le comédien américain Jim Gaffigan, pour sa 1ère fois en France fera un stop parisien lors de son Fully Dressed tour.

- Au Carreau du Temple, Second Square, Jonglopolis ! Du jeudi 13 au dimanche 16 avril, Jeudi et Vendredi 13h-18h et jusqu’à 20h samedi et dimanche

Prouesses en équilibre, jonglages et jeux in situ sont à l’honneur lors de ce Second Square. Spectacle, performances, ateliers, détournement urbain : un Second Square pour professionnels de la jongle, novices et amateurs en recherche d’expériences aériennes.
Jongleurs de tous niveaux et de tous horizons sont invités à s’emparer des espaces pour pratiquer librement, échanger, réinventer les « Jeux de la Jongle » et finir en beauté avec la pièce All the fun de la compagnie EaEo…

Jeudi 13 et vendredi 14 avril : Halle ouverte en entrée libre avec en préambule du weekend des ateliers pour s’initier à la jongle.
Samedi 15 et dimanche 16 avril : Halle ouverte en entrée libre avec ateliers, terrains de jonglage, performances, installations, spectacles...

- Au Théâtre Essaïon, Fin de partie de Samuel Beckett, mise scène par Jean-Claude Sachot, à partir du 21 avril, du jeudi au samedi à 19h30

" Réfléchissez, réfléchissez... Vous êtes sur terre, c’est sans remède ! "
Aveugle et cloué à son fauteuil, Hamm n’a d’autre jeu que tyranniser son esclave Clov. Près d’eux, ses parents n’en finissent pas d’interroger leurs souvenirs.
Un univers lugubre où l’absurdité et la vanité de notre monde sont si éloquemment mis à nu qu’à la fin du spectacle on se sent comme exorcisé.

-  Théâtre du Marais : Florian Lex dans Pas de pitié, tous les samedis à 18h45

Florian l’a bien compris : dans la vie, tout n’est pas parfait... mais quand même...ça l’énerve ! Dans son spectacle, Florian parle : des adolescentes surexcitées, des beaufs de Confessions intimes, des amis qui pourrissent les vacances, des gens qui s’habillent chez Desigual, des filles qui gèrent leur vie en fonction de leur horoscope et bien d’autres encore...
Avec son oeil acéré et amusé sur le quotidien, Florian épingle tour à tour des personnages que chacun a pu croiser dans sa vie. Et il n’épargne personne !

- Le Centre Georges Pompidou présente Parades & Changes, Replay In Expansion, Anna Halprin / Morton Subotnick / Anne Collod & Guest, les 27 et 28 avril à 20h30, Grande salle

Longtemps interdite aux États-Unis parce qu’interprétée nu, Parades & Changes, œuvre majeure de la chorégraphe Anna Halprin, élaborée en 1965 en collaboration avec le compositeur Morton Subotnick, a exercé une influence déterminante sur la « post-modern dance » américaine. Basée sur l’improvisation structurée et l’utilisation de partitions (« scores ») comme outils de création et d’écriture, la pièce déploie une série de « parades » qui traversent l’espace scénique et met en jeu des actions quotidiennes altérées, des corps sonores, des voyages d’objets, des temporalités distendues.
En dialogue avec Anna Halprin, aujourd’hui âgée de 96 ans, Anne Collod propose de redécouvrir cette pièce dans une complète refondation des diverses versions des années 1960 et 2000, en une forme renouvelée.

- Au Point Virgule : Bouchra Beno, tous les mardis et mercredis à 20h

Tour à tour gaffeuse, irresponsable, délicate, brutale, douce et tranchante, autant vous dire qu’avec Bouchra la vie n’est pas un long fleuve tranquille.
Bouchra Beno est une boule de tendresse explosive qui a comme détonateur l’humour. Sa vie devient celle de tout le monde, ses problèmes, ses questionnements, ses observations ceux de tout un chacun. Son univers mélangeant comédie, stand-up et sketchs donne un rythme particulier qui emmène tout le monde dans un tourbillon de souvenirs, de sensations, de surprises et surtout de rires... de beaucoup de rires et de bien-être.

Elle fait ses armes et se rode dans les cafés théâtres ou au Jamel Comedy Club, mais vit aussi des premières expériences comme l’Olympia, sa première grande scène ou le Marrakech du rire et ses 3000 spectateurs.


EXPOSITIONS

- Musée Picasso à Paris : Olga Picasso, jusqu’au 3 septembre

L’exposition « Olga Picasso » reviendra sur les années partagées du couple qu’a formé Pablo Picasso avec sa première épouse, Olga Khokhlova, danseuse au sein des Ballets Russes.
L’exposition cherchera à mettre en perspective la réalisation de quelques-unes des œuvres majeures de Picasso entre 1917 et 1935, en resituant cette production dans le cadre de cette histoire personnelle, filtre d’une histoire politique et sociale élargie de l’entre-deux-guerres. À travers une riche sélection de peintures, dessins, archives écrites et photographiques, l’exposition se déploiera sur deux étages du musée, soit environ 760 m².

- Musée de la Chasse et de la Nature, Marlène Mocquet présente En Plein coeur, jusqu’au 4 juin, du mardi à dimanche, 11h à 18h et le mercredi, 11h à 21h30

C’est tout un petit peuple moqueur et cruel qui vient s’affairer ou s’ébattre sous le regard paisible des animaux naturalisés accrochés aux murs. Avec une cocasserie grinçante qui évoque l’univers de Jérôme Bosch, il se livre à des activités dont le sens nous échappe. Il y est question de peinture et de dévoration, de monstres et d’insouciance.
L’art de Marlène Mocquet a un caractère faussement enfantin. Pourvus de grands yeux et de têtes disproportionnées, les personnages pourraient sortir d’un cahier d’écolière. Ils viennent pourtant habiter un paysage mental d’une grande complexité.

- Bibliothèque de l’Arsenal : Louise-Denise Germain (1870-1936), Reliures, du 6 avril au 7 mai, du mardi au dimanche de 12h à 19h

Aquarelliste mais aussi artiste décorateur spécialisée dans le travail du cuir, Louise-Denise Germain fut une artiste discrète, dont l’oeuvre reste méconnue. Les accessoires de mode et le mobilier de la créatrice ont souvent disparu, accomplissant leur destin d’objets d’usage, et ses reliures sont conservées dans le secret des bibliothèques.
Ce sont ces reliures qui constituent le fil conducteur de l’exposition, où sont présentés des documents de la BnF et de collections publiques mais aussi un choix exceptionnel de pièces provenant de fonds privés. Le visiteur peut ainsi découvrir trois décennies d’un travail singulier, aussi fécond qu’original par son insistance à traiter le cuir dans sa matérialité.

-  Centre Wallonie Bruxelles : Henri Michaux. Face à Face, du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi-dimanche de 11h à 19h, jusqu’au 21 mai

L’exposition Henri Michaux. Face à Face porte un regard inédit sur l’oeuvre littéraire et picturale d’Henri Michaux.
Elle met en lumière la figure du créateur entre écriture et peinture, là où se trouve son vrai visage, à travers une sélection d’extraits significatifs de livres, de dessins et d’huiles sur toile de l’artiste. Elle fait apparaître ce que disent les textes de Michaux tant de sa peinture que de celle des autres (Magritte, Zao Wou Ki, Klee…). Elle dévoile également une série de portraits tracés, dans le geste nerveux ou la lenteur, et qui sont peut-être un immense et fascinant autoportrait.

- A la Gaîté lyrique : Aéroports / ville-monde jusqu’au 21 mai, du mardi au samedi de 14h à 20h, et le dimanche de 12h à 18h

D’un panneau d’affichage aux noms de villes inventées à une signalisation qui invite à la poésie, Aéroports/Ville-Monde vous embarque dans un aéroport transposé, décalé, virtuel.
Ce parcours immersif et critique est résolument interdisciplinaire : il présente des œuvres de plasticiens mais aussi de designers, d’architectes, de musiciens, de roboticiens, d’auteurs et d’artistes des arts numérique qui sont invités à transformer la Gaîté Lyrique en terminal aéroportuaire.
Et si l’aéroport, toujours en perpétuel mouvement, était le miroir le plus saisissant de son époque ?

- Galerie du jour, Agnès b. présente Eden, Visions of Joy, Paul Rousteau, jusqu’au 15 avril, du mardi au samedi de 11h à 19h.

La galerie du jour Agnès b. a présente l’exposition Eden, Visions of Joy, première collaboration avec le photographe Paul Rousteau. Du 3 mars au 15 avril, ce projet personnel spécialement pensé pour l’espace découverte plongera le visiteur dans l’univers onirique de l’artiste.

Eden, Visions of Joy est une Genèse ; le récit ultra-sensible qu’y mène Paul Rousteau de la venue au monde de ses enfants ne cesse de lier les mutations des corps maternel et enfantin, la troublante émergence d’une conscience au fond des regards, à une contingence universelle et chaleureusement englobante. Des quadrillages de l’aile du papillon aux rangées de dents qui inopinément viennent orner une bouche d’enfant, aux coloris des pétales, orientés comme pour se parler d’une fleur à l’autre, ses images, aquarelles limpides puis embuées, révèlent une harmonie silencieuse qui accueille le grandiose comme le trivial et le quotidien.

- Pavillon de l’Arsenal : Paris Haussmann, jusqu’au 7 mai, du mardi au samedi de 10h30 à 18h30 et le dimanche de 11h à 19h

Haussmann, préfet de la Seine de 1853 à 1870, a profondément transformé Paris, dessus, dessous, au centre et à sa périphérie. Son nom incarne par extension un siècle de travaux qui déterminent aujourd’hui encore l’organisation urbaine de la ville et l’identité de la capitale.
Mais qui penserait aux tracés du Second Empire comme réseau exemplaire de la mobilité ? À l’îlot du XIXe siècle comme outil performant pour la ville durable ? À l’immeuble haussmannien comme archétype de la flexibilité ? La manifestation Paris Haussmann analyse et révèle le potentiel du modèle urbain parisien dans son actualité au regard des enjeux et des défis de la ville de demain.

- Institut Suédois A partir d’avril, fermeture exceptionnelle pour travaux. Réouverture à l’automne 2017 !

L’Institut suédois, centre culturel installé au cœur du Marais dans l’Hôtel de Marle, rouvrira ses portes à l’automne 2017 après quelques mois de fermeture pour travaux. Depuis son ouverture en 1971, l’Institut suédois n’avait jamais effectué de rénovation de cette ampleur. S’appuyant sur la loi française sur l’accessibilité, l’objectif est d’améliorer pour tous les conditions d’accès à ce bâtiment historique, mais aussi de plonger le visiteur dans une ambiance toujours plus suédoise.

- Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Donation Max Wechsler jusqu’au 30 juillet. Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 11h à 18h, mercredi de 11h à 21h, dimanche de 10h à 19h

L’importante donation de l’artiste Max Wechsler au mahJ réunit des œuvres réalisées entre 1984 et 2015 réalisées avec la technique du papier marouflé (encollé sur toile). Uniques dans leurs dimensions et leurs textures, ces œuvres répondent à des principes établis par l’artiste dès 1983 : l’emploi exclusif du noir et blanc, ainsi que de papiers imprimés de textes, que l’artiste déchire, retravaille, recouvre.
Ce protocole résulte d’un parcours où s’entrecroisent vie personnelle et positionnement artistique. Né en 1925 à Berlin, Max Wechsler arrive seul à Paris en 1939. Ses parents seront déportés à Auschwitz en 1943.
La donation d’œuvres de Max Wechsler au mahJ vient sceller un dialogue entamé depuis de longues années entre le musée et l’artiste, qui a reçu en 2003 le prix Maratier décerné par la fondation Pro mahJ.

- A la Galerie Emmanuel Perrotin, Aya Takano, présente “The Jelly Civilization Chronicle ”, jusqu’au 13 mai, du mardi au samedi de 11h à 19h

Peintre, dessinatrice, auteure de science-fiction et de manga, Aya Takano fait partie de Kaikai Kiki, le studio de production artistique créé en 2001 par Takashi Murakami. Inspirée par tous les arts, des estampes érotiques de la période Edo à l’impressionnisme, d’Ozamu Tezuka à Gustav Klimt, l’artiste a construit un univers qui lui est propre. Un univers fait d’une infinité de mondes, comme autant de moyens de s’échapper de la réalité, de la gravité et de ses contraintes, pour atteindre une certaine forme de transcendance envisagée dès le plus jeune âge.
Les voyages intérieurs d’Aya Takano se retrouvent dans des œuvres délicates, d’où se dégage un sentiment de trouble, entre érotisme et impertinence.

-  Galerie Rabouan Moussion présente Sunil Gawde : ‘id – od’, du lundi au samedi de 10h à 19h30, jusqu’au 22 avril

Déjà remarqué à la biennale de Venise en 2009, Sunil Gawde a affirmé sa présence au regard du public français lors de l’exposition Paris-Delhi-Bombay au Centre Georges Pompidou en 2011.
‘Id – od’, pour inner dimension – outer dimension est une exposition à laquelle Sunil Gawde travaille depuis trois années dans son atelier à Bombay. Conçue comme une exploration, elle propose au spectateur d’expérimenter des leurres perceptifs. « Dans mon expérience, ce que l’on perçoit et ce qui est réellement peuvent souvent être deux choses absolument différentes. Mon travail est un effort pour combler cet écart. »
Par ce nouvel opus, Sunil Gawde semble nous inciter à la méfiance envers le visible et à expérimenter le monde tous nos sens en éveil, sans nous fier à une perception qui pourrait être trompeuse.
- Alice Cazaux

- Au Centre Georges Pompidou Gaston, au-delà de Lagaffe, dernières ! Jusqu’au 10 avril, lundi, mercredi, jeudi, vendredi de 12h à 22h / Samedi, dimanche jours fériés de 11h à 22h. Bpi Niveau 2 - Bpi

Apparu pour la première fois le 28 février 1957 dans les pages du journal de Spirou, Gaston Lagaffe fête ses soixante ans en 2017. Le « héros sans emploi » créé par Franquin pour animer le journal devient très vite l’un des personnages majeurs de l’épopée Spirou et, sur plus de 900 planches, un véritable classique de la BD.
L’exposition proposée par la Bibliothèque publique d’information pose un regard neuf sur l’importance de ce personnage qui aura entraîné son créateur très au-delà de la BD jeunesse, le gaffeur se révélant avec le recul subversif, militant, beatnik, écolo et au final porteur de questionnements très emblématiques de notre époque sur la manière de vivre en société.

Planches et éditions originales, dessins inédits, photographies, inventions et gags en tous genres permettront de redécouvrir un Gaston si proche de chacun d’entre nous, derrière lequel débordent tout le talent et l’audace d’André Franquin.
Aussi pour les enfants.

- Bibliothèque Forney : Mode et Femmes 14/18, jusqu’au 18 juin, du mardi au samedi, de 13h à 19h

Le vestiaire féminin change radicalement au début du XXe siècle : la silhouette s’allège, abandonnant les cages de crinolines et les tournures du siècle passé, le nombre de changements de tenues quotidiennes se réduit chez la femme de la classe aisée car le costume-tailleur accompagne désormais la femme tout au long de sa journée. Le vêtement acquiert une praticité et une simplicité nouvelles en matière de textiles (lavables, souples) et de formes (poches, jupes amples).
Ces changements qui apparaissent un peu avant la guerre sont accélérés par cette dernière. Mais pour autant, sur le plan vestimentaire comme social, la guerre a-t-elle libéré les femmes ? Que dit la mode de la complexité des évolutions sociétales que les femmes connaissent durant le conflit ?

Cette exposition montre comment la guerre de 14-18 porte en elle les prémices de ce que l’on a appelé après la guerre l’émancipation des femmes.
Cette notion est discutée sur le plan vestimentaire et social (travail des femmes essentiellement) et permet, dans le droit fil des historiennes Françoise Thébaud et Michelle Perrot, de nuancer l’idée d’une guerre totalement émancipatrice.

- Maison Européenne de la Photographie, Michel Journiac, du 20 avril au 18 juin, du mercredi au dimanche, de 11h à 19h45

Personnage clé de la scène artistique des années 1970 et 1980 et initiateur de l’art corporel en France, Michel Journiac est aujourd’hui reconnu, plus de vingt ans après sa disparition, comme une source d’inspiration pour de nombreux artistes.
L’exposition réunit une centaine d’œuvres qui recouvrent les grandes thématiques de l’artiste : les Pièges, les Rituels, les Contrats et les Icônes. À travers une pratique protéiforme parodiant des rituels religieux ou sociaux, il s’interroge sur les jeux d’identité et remet en question la morale, la sexualité ou le sacré. C’est par la photographie qu’il conserve en grande partie les traces de ces actions, sorte de parachèvement de la démarche laissée en suspens.


EVENEMENTS

- Au Carreau du Temple, Urban Art Fair, Foire internationale d’art urbain contemporain : Jeudi 20 au dimanche 23 avril, de 11h à 20h, jusqu’à 22h vendredi et samedi, et dimanche jusqu’à 19h. Preview et vernissage le mercredi 19 avril

Pour sa deuxième édition, Urban Art Fair présente une nouvelle fois les galeries internationales les plus prestigieuses d’art urbain contemporain, avec plusieurs solo shows, de belles découvertes, et une sélection encore plus exigeante de galeries et d’artistes qui ont marqué l’histoire du mouvement.
La foire proposera cette année un parcours hors les murs ouvert à tous avec de très belles surprises, dont une exposition dédiée à la culture underground, un prix découverte, de nombreuses projections de films et des collaborations avec l’ensemble des acteurs majeurs du mouvement.

- Institut Suédois : fermeture à partir d’avril

A partir d’avril, fermeture exceptionnelle pour travaux. Réouverture à l’automne 2017 !
L’Institut suédois, centre culturel installé au cœur du Marais dans l’Hôtel de Marle, rouvrira ses portes à l’automne 2017 après quelques mois de fermeture pour travaux. Depuis son ouverture en 1971, l’Institut suédois n’avait jamais effectué de rénovation de cette ampleur. S’appuyant sur la loi française sur l’accessibilité, l’objectif est d’améliorer pour tous les conditions d’accès à ce bâtiment historique mais aussi de plonger le visiteur dans une ambiance toujours plus suédoise.

- Au Carreau du Temple, le Fashion Flea Market avec Violette Sauvage, samedi 1er avril de 11h à 20h

Venez chiner et faire votre shopping pour cette quatrième édition du Fashion Flea Market au Carreau du Temple.
Violette Sauvage présente le plus grand vide-dressing de France au Carreau du Temple. Inspiré des marchés urbains comme le Portobello Market de Londres ou les célèbres marchés de Brooklyn, c’est une expérience shopping rafraichissante.

Pour cette nouvelle édition le Carreau du Temple offre plus que jamais un cadre idéal à cet évènement exceptionnel et permet au lieu de renouer avec son passé historique une “bourse du vêtement d’occasion incontournable” notamment les cuirs avant la rénovation de cet espace.

- A la Gaîté lyrique : Arte Concert festival, deuxième édition du 6 au 8 avril

Après une première édition à guichets fermés en 2016, Arte Concert Festival revient à la Gaîté pour trois soirées thématiques autour du pop-rock, de l’électro et du piano dans l’ensemble de ses formes.
Parfaite synthèse entre la diversité de l’offre Arte Concert, et la modularité de la Gaîté Lyrique, le festival tournera cette année encore autour des trois grands thèmes fédérateurs que sont : le pop-rock, le piano et l’électro. Des concerts, des projections mais aussi des ateliers avec les artistes qui feront vivre la Gaîté à l’heure d’Arte Concert 3 jours durant.
Concerts, rencontres, projections... La musique dans tous ses états et en livestreaming.


ENFANTS

- Mairie du 3e, ATout’Sport, du 3 au 14 avril de 14h à 17h (sauf week-end) sur le parvis de la Mairie

Pendant les vacances de printemps, l’OMS 3 propose à tous les jeunes de l’arrondissement (à partir de 6 ans), de venir se dépenser et découvrir de nouvelles disciplines. Les enfants sont pris en charge par une équipe de professeurs dynamiques et diplômés. C’est gratuit, en plein air et sans inscription !
Ping-pong, roller, foot, arts martiaux...

- L’heure du conte - samedi 22 avril à la Bibliothèque A.Rimbaud de la Mairie du 4e
Entrée libre et gratuite : 11h

- Au Point Virgule : Tourbillon, le spectacle dont tu es le héros ! Compagnie Volubile, tous les samedis et lundis (sauf le 24) à 14h et du mercredi au vendredi à 14h durant les vacances scolaires (sauf le 6)

Un spectacle familial interactif à partir de 4 ans, joué par une équipe de comédiens, improvisateurs, clowns et chanteurs de la nouvelle génération.
Quels que soient soit ton âge et tes idées les plus délirantes, ce sera à toi de tout décider ! Amène tes envies et l’objet de ton choix pour créer sous tes yeux une aventure unique.

Il était une fois une Lady, son preux chevalier et leur stagiaire partis délivrer la princesse prisonnière du donjon d’un château magique... ou enfermée dans une grotte derrière une cascade ? Non, plutôt capturée dans un jeu vidéo. Ils chevauchèrent fièrement... Euh non glissèrent sur un toboggan géant ou plutôt traversèrent le miroir ? En fait ils prirent un pédalo pour traverser un désert enneigé recouvert de cheddar fondu.
Mais si au bout du chemin la princesse n’était pas vraiment celle qu’on croit ? Et les méchants pas si méchants...

- Le Café de la Gare, Poil de carotte de Jules Renard, mise en scène Frédéric Cerdal, tous les vendredis à 14h15 et samedis à 14h30

Cette pièce éponyme du roman s’en distingue par le public auquel elle est destinée. Si l’écrivain s’adressait à l’enfance, l’homme de théâtre s’ouvre à une audience bien plus large.
Elle fut écrite par Jules Renard lui-même et créée en 1900 dans une mise en scène d’Antoine. Dès sa création cette oeuvre théâtrale connut un immense succès et les thèmes abordés n’ont pas pris une ride (la famille, la mésentente, le manque de communication, la différence, la difficulté à vivre ensemble, etc.) Malgré le temps qui passe tous ces sujets restent d’une d’actualité brûlante.
Annette, nouvelle servante de la famille Lepic, provoque le dialogue et Poil de carotte, le fils mal-aimé alors âgé de 16 ans, bascule de l’adolescence au monde des adultes.

-  Au Théâtre Essaïon : Lune et Li, tous les samedis et dimanches à 11h et à 10h30 du mercredi au vendredi pendant les vacances scolaires du 5 au 14 avril

Pour grandir Dame Fleur à besoin de vous et de Lune et Li qui au fil de leurs trouvailles découvriront en chansons l’eau, le feu, l’air et la terre.
En chansons, vous devenez avec Lune et Li des explorateurs dont la mission semée d’embûches est de retrouver l’eau, le feu, l’air et la terre pour faire grandir Dame Fleur. Un spectacle musical interactif plein de tendresse qui apprend aux petits et rappelle aux plus grands leur lien à la nature.

- Au Centre Georges Pompidou : Charlie show ! Du 1er au 19 avril, à 14h (4h) pendant les vacances scolaires et du 22 avril au 21 mai, tous les mercredis, samedis, dimanches, à 14h. Studio 13/16

Charlie Le Mindu s’installe au Studio 13/16 avec son « reality horror show », une rencontre audacieuse entre l’art contemporain et l’univers sulfureux de la téléréalité. Charlie Le Mindu, enfant terrible de la coiffure, connu pour ses créations de l’extrême pour les grandes divas de la pop comme Lady Gaga ou Peaches, mais aussi pour ses collaborations artistiques avec les chorégraphes Philippe Decouflé et François Chaignaud, devient au Centre Pompidou le meneur d’une revue artistique d’un nouveau genre.

Jamais repu de nouveautés et d’impertinences, il crée pour le Studio 13/16 un concept et un espace scénique très codés TV : un confessionnal, des chambres, un espace de vie, une voix, un jeu, des jeunes, des auditions, des rencontres, des artistes invités, des coachs VIP, des workshops, un jury, mais aussi des spectacles et un musée.
Charlie Le Mindu propose ainsi de réinventer une pratique télévisuelle rodée, d’en bousculer les clichés et ainsi de renverser nos à priori. Pour ce concept insolite, les adolescents vivent une expérience inédite au Centre Pompidou : une immersion totale, de jour et de nuit, au Studio 13/16.
Pourquoi vivre en mode téléréalité au Centre Pompidou ? Dans le seul but d’éprouver la création à 100%, 24h sur 24h, pour faire naître une œuvre collective et la partager avec le plus grand nombre.

- Nouvelle exposition "Flash back" du 1er avril au 15 septembre au Musée de la Poupée, l’univers nostalgique des poupées des années 80

Exposition flash back dans l’univers nostalgique des poupées des années 80. Epoque d’étonnants contrastes esthétiques, du noir des tenues rock/gothiques aux couleurs pastels des néo-romantiques, des toilettes aux grandes épaulettes effet working girl stylée, type Dynasty, aux tenues sport flashy, style Gym Tonic des maquillages outranciers aux coiffures très apprêtées, des rythmes du disco à ceux de la new wave, les trentenaires y retrouveront tous leurs souvenirs et pourront montrer à leurs enfants que, en matière de poupées, tout est un éternel recommencement.

- A la Gaîté lyrique : Club Articho - Coconut Sound System, Spécial 20 ans Paris Mômes, dimanche 23 avril à 15h30

Pour les 20 ans de Paris Mômes, et dans le cadre de Capitaine Futur, le Club Articho accueille vos bambins à la Grande Salle de la Gaîté Lyrique pour une boum déjantée.
L’Articho est une maison d’édition, avec pour chefs de bord, Yassine, dessinateur BD, graphiste, DJ journaliste et Chamo, illustratrice libraire.
Tous deux dévorent les images de bon comme de mauvais goût, organisent des expositions, des fêtes et des boums pour les enfants. Depuis 2014, l’Articho a rejoint les Requins Marteaux pour développer un label d’édition jeunesse.
A partir de 5 ans.


CONCERTS

- Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey : Récitals de piano Robert Millardet , les 8, 12, 13 et 15 avril à 18h30

Récitals de piano classique par Robert Millardet
Programme d’avril :
- Beethoven : Sonate N°20 opus 49 N°2
- Brahms : Capriccio opus 116 N°3 - Trois intermezzi opus 117
- Schubert : Sonate posthume en si bémol D.960

Il se perfectionna auprès de Jean Claude Pennetier, Anne Queffélec et Aline Fidler et il remporte en 1987 le 1er prix au concours international J.S.Bach à Paris.

- Centre Wallonie Bruxelles : Quatuor Dialogues et les Muffatti, jeudi 27 avril à 20h

Une démarche artistique à la fois originale et authentique pour faire re-découvrir un répertoire méconnu. Fondé en 2010 par la hautboïste Vinciane Baudhuin, le Quatuor Dialogues a pour ambition de faire redécouvrir au public l’immense répertoire écrit pour hautbois et trio à cordes entre 1750 et 1820.
L’Orchestre Les Muffatti offre une nouvelle jeunesse à la musique baroque. Les Muffatti sont nés en 1996 du désir de jeunes musiciens bruxellois de se doter d’un outil de travail professionnel qui, dans le domaine de l’interprétation de la musique orchestrale baroque, concède une place primordiale à la jouissance de la musique tout en autorisant l’exploration en profondeur de son contenu ainsi qu’une grande minutie artisanale dans son exécution.

-  L’association Jeunes Talents présente Hôtel de Soubise : Madoka Fukami, Piano, le mercredi 26 avril à 20h

La jeune pianiste japonaise Madoka Fukami est lauréate de plus de dix concours internationaux dont les prestigieux Porto et Long-Thibaud-Crespin. Elle remporte à l’unanimité le 1er prix pour son Master de piano au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, ainsi que le Diplôme Supérieur de Concertiste à l’École Normale de Musique de Paris. finesse, légèreté, dynamisme, couleurs caractérisent bien cette jeune talent à découvrir.
Au programme : Alexandre Scriabine, Franz Liszt, Claude Debussy, Maurice Ravel.

- Au Théâtre Essaïon : Au Petit Bal Perdu. Les jeudis au samedis à 21h30 du 6 au 29 avril

« Après le succès de « Ce soir j’attends Madeleine », Guillaume Nocture revisite un autre grand artiste de la chanson, Bourvil ». « Si vous applaudissez, braves gens, ma p’tite chanson Ben, je vous répondrai que vous êtes des gens...bons ! »
Léon, alors tourmenté par ses amours déchus, trouve un courrier qui va changer son destin...
Trois musiciens vous invitent à découvrir la vie de Léon à travers les chansons de Bourvil : Place aux souvenirs des bals populaires, de l’école d’antan, des voyages en 2CV, des amourettes de jeunesse et de la nostalgie de ce temps passé. Une farandole de personnages vous plongera dans l’univers comique, poétique et farfelu d’André Bourvil.

- La Gaîté Lyrique, présente Thomas de Pourquery & Supersonic, mardi 25 avril à 20h

Après une Victoire de la musique Jazz en 2014, Thomas de Pourquery et ses acolytes de Supersonic viennent présenter leur nouvel album "Sons of Love".



Évènements passés

Le Marais est un quartier historique de Paris, qui se situe dans les 3e et 4e arrondissements. Autrefois un vaste marécage - d’où son nom - le Marais est aujourd’hui l’endroit idéal pour pêcher une bonne sortie culturelle. Festivals de cinéma ou de musique, salons, fêtes de quartier et rencontres citoyennes... Tout est permis dans le Marais !

Vous trouverez ci-dessous l’agenda des évènements qui ont lieu en 2014 à Paris - Marais, par ordre chronologique. Les dates exactes ne sont pas toujours connues longtemps à l’avance, c’est pourquoi dans certains cas, nous indiquons les dates des éditions précédentes, en attendant d’obtenir les informations permettant de mettre à jour l’article.

JPEG

Les fêtes et festivals :

Il se déroule dans le Marais chaque année un nombre conséquent de festivals à portée locale ou internationale. Parmi les festivals les plus attendus, il y a le Festival International du Film des Droits de l’Homme, le Nouveau Festival au Centre Pompidou, le festival Cinéma du Réel, le Festival des Cultures Juives (juin), dont la programmation est chaque année plus imposante, le Festival FNAC Live durant l’opération Paris Plages ou encore l’original Festiblog en septembre.

Les salons :

Grâce notamment à l’Espace des Blanc-Manteaux, le Marais accueille aussi tous les ans son lot de salons. On peut retenir entre autres le salon Vivez Bio (mars), le salon du Vintage en septembre ou encore Slick Art Fair en octobre. Comme on le voit, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Autres évènements :

Centre culturel, le Marais est aussi un quartier qui sait s’amuser et se dépenser. Le carnaval vénitien de février, le Tournoi International de Paris (17 au 20 mai), ou encore les foulées du Marais (juin) sont là pour le prouver.


Le programme 2014 dans le Marais :

Janvier 2014

Fin des vacances de noël

Février 2013

Festival International du Film des Droits de l’Homme
Nouveau Festival au Centre Pompidou

JPEG


Évènements passés

Mars 2013

Vacances d’hiver
Semi-Marathon de Paris
Festival Ici et Demain
Carnaval des Femmes à Paris
Cinéma du Réel

Avril 2013

Bourse aux vélos du 4e
Extra Ball
Paris Fashion Week
Vacances de printemps

Mai 2013

Journées nomades
Festival du cinéma brésilien de Paris
Tournoi International de Paris

Juin 2013

Festival O 4 vents
Festival le court en dit long
Nuit Paris Jeunes
Festival des Cultures Juives
foulées du Marais
Festival de la rue
Festival Musique en l’île
Marché de la poésie

Juillet 2013

Vacances d’été :
Festival Soirs d’été
Festival Européen Jeunes Talents
Festival FNAC Live

Septembre 2013

Rentrée scolaire
Festiblog
Paris Fashion Week
salon du Vintage

Octobre 2016

Quinzaine du cinéma francophone
Slick art fair
Mon patrimoine secret
Festival de l’imaginaire
Salon T Mode
Salon de la revue
Bourse aux vélos du 3e
Vacances de la Toussaint
Festival on y danse prochain en octobre 2017

Novembre 2013

Salon Antiquités-brocantes
Salon de l’autre livre
Crèche de Noël de Notre Dame de Paris
Salon des créateurs et des ateliers d’art

Décembre 2013

Salon Vivez bio Paris
Messe de Minuit Notre-Dame
Vacances de noël


Voir également le programme des sorties et évènements dans les autres arrondissements de Paris :
1er - 2e - Marais (3e et 4e) - 5e - 6e - 7e - 8e - 9e - 10e - 11e - 12e - 13e - 14e - 15e - 16e - 17e - 18e - 19e - 20e


Messages

  • Chaque jeudi à 20h30, rencontrez la crème de l’humour parisien, le top de la blague de la capitale, le summum de la galéjade francilienne, enfin la suprématie de la rigolade actuelle quoi !

    A chaque soirée retrouvez une programmation aussi bien excellente que variée, avec à chaque fois de nouveaux arrivant ainsi que le meilleur des passages précédents.

    Le lieu : L’Equinox (33, Rue des Rosiers 75004).

    L’accès est gratuit (1 consommation obligatoire, chapeau pour l’artiste).

    Réservations possibles sur : http://www.billetreduc.com/172268/evt.htm

  • year one
    Photographies de Peter Murphy

    Du 24 novembre au 1er décembre 2016

    Sur le fil de Paris
    2 rue de l’Ave Maria 75004 Paris
    www.surlefildeparis.fr

    « Année Un ». Un nouveau départ, le recommencement. Un an dans un nouvel endroit bien connu, un nouveau regard sur un lieu familier. Une année à observer. Une année à se documenter.

    Les photographies dans l’exposition ‘’Année Un’’ représentent effectivement un an dans une vie, mais ne sont pas une série d’événements vécus dans une année. Au contraire, ces images véhiculent des émotions et des sentiments ressentis pendant une période de transition : l’excitation, l’appréhension, l’ambition, la curiosité, l’anxiété, la colère, la joie et les autres. Des émotions prises sur le vif chez chacun d’entre nous parisiens, mais véhiculés par l’œil du photographe de retour.

    Inspiré par les millions de petits moments qui se produisent autour de nous dans une ville comme Paris, Peter Murphy expatrié 9 ans au Canada, réapprend à vivre dans la capitale. Ces photos font partie de son processus de (ré) intégration, de (re) connexion à travers des moments partagés mais désormais figés dans le temps.

    petermurphy.ce@gmail.com

    http://www.petermurphyphoto.com/

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.