evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Agenda du mois > Nouvelles sorties dans le Marais à Paris, votre agenda de octobre (...)

Nouvelles sorties dans le Marais à Paris, votre agenda de octobre 2017

vendredi 29 septembre 2017, par Denis

Sortir en octobre dans le Marais, des idées, culture, arts et spectacles, un cocktail de suggestions, pour commencer l’automne.

Octobre 2017 dans le Marais


Accès rapide : Les spectacles - Les expositions - Les évènements - Activités avec les enfants - Les concerts


SPECTACLES

- Le République présente Haroun, les mercredis à 19h45, les jeudis et vendredis à 21h30, les dimanches à 18h

Tête de premier de la classe, Haroun lève le doigt avant de vanner. Sans vulgarité, ni violence, juste des vérités qui tapent là où ça fait rire. Un spectacle sans concession où l’humour est une arme de réflexion massive.

- Le Café de la Gare, Oui ! du mercredi au samedi à 21h15, matinée le dimanche à 18h

Dépassés par l’organisation de leur mariage, Valérie et Stéphane décident de faire appel à un spécialiste. Walter Craig, organisateur de mariages très parisien débarque dans leur petit pavillon de banlieue. Une rencontre improbable, un hymne à la tolérance et au respect de l’autre, une comédie intelligente à laquelle on ne peut que dire...
La nouvelle comédie de Pascal Rocher.

Mise en scène : Rodolphe Sand, Nicolas Soulie

-  Le Théâtre des Blancs Manteaux présente Les parents viennent de Mars, les enfants du McDo ! Chez Papa, les vendredis et samedis à 19h30

La comédie qui va réconcilier la famille.
On adore nos enfants mais parfois "haaaaaaaaaaaaaaaaaaaa"...
On adore nos parents mais parfois "haaaaaaaaaaaaaaaaaaaa"....
Lorsque les parents regardent leur enfant la seule question qui leur vient à l’esprit c’est "mais de qui a-t-il pris ?" Lui lorsqu’il regarde ses parents, il twitte :"c’est sûr, j’ai été adopté".
Bébé, enfant, adolescence, à tous âges ses joies... et ses galères.

- Centre Culturel Suisse : Old Masters, Fresque (2016, 55’), du mardi 24 au jeudi 26 octobre à 20h

Retable en trois panneaux, pièce en trois actes, Fresque raconte la quête créatrice de Charlotte et Linus. Tous deux élaborent une oeuvre, noeud de leurs dialogues, tendres, malicieux et jubilatoires. L’objet, à la fois démesuré et dérisoire, se fait l’antre de tous les imaginaires de ses créateurs.
Il se charge des pensées des deux protagonistes autour du passage du temps, de l’amour et de la mort, pour devenir vanité. Après Constructionisme, performance présentée en 2015 au CCS, Old Masters offre une nouvelle forme de récit autour de l’objet plastique.

- Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey : A l’ombre de Combray de Marcel Proust

Le dire est une célébration de l’écriture La page est partition. Sur l’établi du métier Je la pétris éparse. Les pellicules de langue malaxées Cent fois en bouche et en mâchoires S’échauffent.
Proust par Eric Chartier. Quelques épisodes, de "A la Recherche du Temps perdu", parmi les plus savoureux !

- Au Théâtre Dejazet : Ceux qui restent de Paul Felenbok, Wlodka Blit-Robertson, mise en scène David Lescot, du 18 au 28 octobre à 19h du mardi au samedi

Âgés de 7 et 12 ans, Paul Felenbok et Wlodka Blit-Robertson s’échappent du ghetto de Varsovie. Des années plus tard, David Lescot part à leur rencontre.
Marie Desgranges et Antoine Mathieu vous rapportent avec justesse ces témoignages sans effet ni artifice, et font s’inscrire en vous ces récits de vie substantiels.

- Au Théâtre Essaïon, Le Chemin des Dames de Bruno Jarrosson, mise en scène Yves Carlevaris, les mardis à 19h30 et les vendredis et samedis à 21h30, à partir du 10 octobre

Une heure pour décider. Doit-on ou non lancer l’offensive du Chemin des Dames pour percer définitivement le front allemand ?
Nous sommes le 6 avril 1917. Depuis 3 ans la France s’enlise dans une guerre tragique. L’enjeu de cette pièce est la prise de décision qui doit infléchir le cours de la guerre et mener à la victoire : doit-on ou non lancer l’offensive du Chemin des Dames pour percer définitivement le front allemand ? Si le suspense et le doute sont constants l’humour n’est pas absent.

-  Théâtre du Marais : Jeux de planches, mise en scène Delphine Roudaut à 20h30, les mardis du 17 au 31 octobre

Arrivées sur scène comme par erreur,Sophie et Alexandra nous emportent dans un tourbillon d’émotions.
Elles y racontent leur passion, celle du Théâtre.
Elles racontent aussi leurs fantasmes de Tapis-rouges et de Césars, leur furieuse envie d’être sur scène quel qu’en soit le prix. Même s’il faut se battre à mains nues pour être l’élue, se badigeonner de yaourt pour un casting, ou ingurgiter des tonnes de céréales pour garder la taille fine.

Les mots comme le jeu partent dans tous les sens et prennent toutes les formes : combat de catch, rythmes de corps et de voix, mimes, tout éclate.

- Le Centre Georges Pompidou présente Gerard et Kelly Timelining, 20 au 22 octobre à 11h

La mémoire, le savoir corporel et la formation des identités : le duo américain Gerard & Kelly interrogent ces thèmes au travers d’installations et de chorégraphies. Pour leur pièce Timelining, ils invitent des couples partageant une intimité (amoureuse, familiale, amicale… ) à faire à tour de rôle, le récit de leur relation, dans les salles du Musée, entre les œuvres de la collection du Centre Pompidou. Soumise à un protocole qui fixe l’exécution des mouvements et les paroles prononcées, la pièce s’étend sur toute la durée de l’ouverture du Musée au public.

Jouant sur les dimensions de l’imprévu et de l’interaction, la partition commence et recommence dès lors qu’un visiteur entre dans la salle.
Cette performance nous interroge : qu’est-ce qui lie deux personnes dans le temps ?
En écho à l’exposition-dossier : L’œil écoute

- Centre Wallonie Bruxelles : En Alerte, Taoufiq Izeddiou, le jeudi 19 octobre à 20h

Dans En Alerte, Taoufiq Izeddiou valse entre souvenir et recherche de spiritualité, accompagné des percussions d’un tambour et des vibrations d’une guitare électrique.
Danseur, chorégraphe, pédagogue, directeur de festival, Taoufiq Izeddiou compte parmi ceux à qui l’on doit le développement d’une danse contemporaine au Maroc. Depuis 2000, il construit une œuvre personnelle qui explore les tensions entre tradition et modernité, Nord et Sud. Sa nouvelle création est ancrée dans le souvenir d’une cérémonie soufie à laquelle il a assisté à l’âge de 5 ans : son premier contact avec la spiritualité, mais aussi avec la danse. Quelles traces cette expérience a-t-elle laissées dans son corps et dans sa pratique d’artiste ? Izeddiou transpose en mouvements et en sons la spiritualité, cette attraction du divin qui permet aussi bien l’épanouissement de l’âme que l’explosion de l’être, la sagesse que la violence.

En Alerte / Trailer from erik.nerinckx@icloud.com on Vimeo.

-  Théâtre Bo St Martin : Julie Collas, les vendredis et samedis à 19h

Mais pourquoi fait-elle rire dans un one-woman-show 100% en anglais et 100% facile à comprendre même pour ceux qui pensent qu’ils sont nuls en anglais ?

Parce que Julie a vécu à Londres, à Chicago et à New-York mais qu’elle est toujours restée une vraie Parisienne et puis qu’aujourd’hui, avec Netflix à la maison on sait que vous comprenez tous l’anglais ! Mais on vous rassure pas de test d’anglais à l’entrée du BO Théâtre pour voir Julie et tous ses personnages « typically Parisians » se moquer des Parisiens et de leurs (mauvaises) habitudes avec un super French accent ! Du petit déjeuner à une folle soirée en boite de nuit, suivez 24h de la vie des Parisiens.

-  Au Point Virgule : Fadily Camara, vendredi 13 et samedi 14 octobre à 19h

Fadily n’hésite pas à prendre les clichés à contre-pied, à donner son avis à chaud sur ce monde si froid, à vous raconter des histoires drôles...
Une soirée pleine d’humour en perspective


EXPOSITIONS

- Le Centre Culturel Suisse, présente Pauline Julier, Naturalis Historia, jusqu’au 17 décembre, du mardi au vendredi : 10h - 18h, samedi et dimanche : 13h - 19h

Naturalis Historia est une installation qui met en scène, à travers un ensemble de dispositifs visuels et sonores, plusieurs histoires naturelles. Chaque histoire explore une situation d’hommes aux prises avec la nature qui révèle leurs obsessions et ébranle leurs certitudes.

Proche de l’essai, à la croisée du point de vue personnel et de l’étude documentaire, l’exposition adopte une forme kaléidoscopique. Elle dispose les récits, les traces et les objets récoltés, formant les différentes strates d’un extrait d’encyclopédie personnelle – contemporaine et plastique.

« Naturalis Historia défend l’idée que l’homme, cherchant à mettre en forme le monde brut et changeant, l’enserre dans ses catégories de pensée qui lui assurent une certaine stabilité. Je veux souligner combien les concepts qu’on utilise pour organiser la diversité du monde sont les nôtres, nous les produisons et avec eux le risque de vider le monde de son essence en le fixant dans un catalogue d’images, de paysages, de définitions, de résolutions (scientifique, religieuse, etc).
C’est le même mouvement que celui du volcan qui ôte la vie en figeant une forêt ou une ville. Le même élan que celui de l’image photographique qui, découpant le « réel », participe de la fixation d’un monde à voir, à comprendre. C’est la même illusion de continuité du mouvement produit par l’image filmique : le monde est vidé de sa vitalité brute, organisé selon les codes de représentations inévitablement anthropisés
. » Pauline Julier

- http://paulinejulier.com/
http://www.ccsparis.com/events/view/pauline-julier

- Au Carreau du Temple, YIA Young International Art Fair, du vendredi 20 au dimanche 22 octobre

Young International Art Fair vous fait découvrir cinquante galeries d’art contemporain issues d’une scène émergente et de qualité.
Cette nouvelle édition marque un tournant dans l’histoire du YIA ART FAIR et inscrit dans la ville d’origine de ses salons la volonté d’ouverture, en couvrant les champs de l’art moderne et contemporain.
Cinquante galeries internationales d’excellence représentent pendant quatre jours le dynamisme d’une scène contemporaine émergente au regard d’artistes et œuvres historiques du XXème siècle.
Vendredi 20 : 12h-20h
Samedi 21 : 10h-20h
Dimanche 22 : 10h-18h

- Salle Jean Mouly de la Mairie du 4e : Sinjar, naissance des fantômes, photographies de Michel Slomka, jusqu’au 29 octobre, du lundi au samedi de 11h à 17h

Dans le cadre de la Biennale des photographes du monde arabe contemporain, la Mairie du 4ème accueille Michel Slomka.
Né en 1986 à Paris, Michel Slomka devient photographe professionnel après un cursus universitaire en histoire et en anthropologie. Depuis 2011, sa démarche consiste à documenter les conséquences psychologiques et traumatiques de la violence sur les individus victimes de crimes de guerre. Il s’intéresse plus particulièrement au lien qui unit l’individu au lieu qu’il habite (ou qu’il hante), ces deux modalités de l’existence post-traumatique définissant ensemble un nouveau rapport au monde.
Depuis février 2016, il travaille sur un documentaire au long cours sur les Yézidis dans le nord de l’Irak.

- Mairie du 3e, exposition hommage à Robert Abrami, du 16 au 28 octobre, du lundi au vendredi de 9h à 17h (jeudi 19h30)

Robert Abrami, artiste-peintre, militant de la paix et amoureux de la vie, partage son regard unique sur le monde. Aussi décrit comme ayant le dont d’une “main d’or”, il unit symboles, couleurs et lettres pour libérer sa voix dans une œuvre qui respire la joie et l’espoir.
Né en 1933 et décédé en 2016, il est exposé aux barbaries du régime Nazi mais trouve dans la peinture une source de libération intérieure des traumatismes de persécution, transforme l’horrifique en magnifique et unifie la conscience humaine avec celle de la nature.
Ses filles et la Mairie du 3e vous invitent dans son univers d’exaltation pour lui rendre hommage à travers une exposition rassemblent plusieurs de ses œuvres importantes.

- Musée Picasso à Paris : « Picasso 1932 », du 10 octobre au 11 février. Du mardi au vendredi : 9h30 – 18h. Samedis, dimanches et Jours fériés (sauf les lundis) : 9h30 -18h

Première manifestation dédiée à l’œuvre d’un artiste du 1er janvier au 31 décembre, l’exposition « Picasso 1932 » rend ainsi compte d’une année complète de la vie du peintre espagnol, à travers la présentation chronologique de ses œuvres et de ses archives. Organisée en partenariat avec la Tate de Londres, elle tente de saisir les mouvements de cette existence qui brasse, touche et attire les événements, grands et petits, les personnages majeurs et secondaires.

Présentant des chefs-d’œuvre essentiels dans la carrière de l’artiste comme Le Rêve, elle témoigne également de la plénitude que goûte le peintre, riche, honoré, reconnu, ainsi que de la puissance paradoxale de son œuvre qui joue avec son passé en inventant des formes nouvelles et « écrasantes ».

- Musée de la Chasse et de la Nature, présente "Beau doublé, Monsieur le marquis !", Sophie Calle, du mardi à dimanche, de 11h à 18h et le mercredi de 11h à 21h30, du 10 octobre au 11 février 2018

Le musée de la Chasse et de la Nature invite Sophie Calle à investir ses salles. Sous le commissariat de Sonia Voss, l’exposition sera la première présentation muséale en France à couvrir plusieurs décennies de création de l’artiste, depuis sa rétrospective au Centre Pompidou en 2003.
L’oeuvre de Sophie Calle est construite sur les frontières poreuses entre autobiographie et récit fictionnel. Au cœur de son travail se côtoient les questions existentielles du regard, de l’altérité, de l’amitié et de la mort, transcendées par les rituels et le jeu. L’exposition permettra de redécouvrir certaines pièces de l’artiste dans le contexte singulier des collections du musée et révélera par ailleurs des œuvres spécialement conçues pour l’occasion.

- Galerie des bibliothèques de la Ville de Paris : Du mardi au dimanche de 13h à 19h. Nocturne les jeudis jusqu’à 21h (gratuité pour tous les jeudis de 18h à 21h)

-  Centre Wallonie Bruxelles : Strokar, du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi-dimanche de 11h à 19h, jusqu’au 19 novembre

L’exposition Strokar présente les œuvres uniques et originales de plus d’une quarantaine d’artistes des arts urbains, belges et internationaux, qui ont retravaillé librement des clichés du photo-reporter Fred Atax, pris lors de ses nombreux voyages autour du monde.
Fred Atax s’est rendu pendant plus de dix ans dans des pays aux contextes géopolitiques difficiles, en Afrique de l’Ouest, au Liberia, au Nigeria, au Togo…

Refusant d’un point de vue éthique d’exposer en tant que telles ses images photographiques, Fred Atax a l’idée d’en donner une lecture nouvelle, en proposant à des street artistes de les prendre pour support et de travailler dessus, concourant à faire de chaque tirage une oeuvre singulière !
L’exposition s’accompagnera d’une programmation de performances live painting.

- Galerie du jour, Agnès b. présente Harmony Korine, jusqu’au 28 octobre, du mardi au samedi de 11h à 19h, vernissage le 7 octobre 18h-21h

Figure de proue de la pop culture de la fin des nineties et du cinéma indépendant américain, Harmony Korine est à la fois cinéaste, écrivain et plasticien. Sa rencontre avec agnès b. résonne comme une évidence.
Elle aura lieu en 1999 autour de Julien Donkey Boy (Love Streams agnès b. Productions prendra en charge le soustitrage pour en permettre la sortie française), marquant ainsi le début d’une amitié complice et d’échanges autour de nombreux projets artistiques.
Aujourd’hui, la galerie du jour présente son travail de plasticien, de 1998 à 2017.

- Archives Nationales : "Sur-ville" une exposition de José Fernando Muñoz. Accrochage d’artiste dans la Cour d’honneur. Du lundi au vendredi de 10h à 17h30, samedi et dimanche de 14h à 17h30, fermée le mardi et les jours fériés. Jusqu’au 7 janvier

En 2017, le pays à l’honneur est la Colombie et les Archives nationales accueillent l’association Aluna – Culture de la Colombie en France, LEM ART et le Grupo Empresarial París pour une présentation sur bâches, dans la cour d’Honneur, d’œuvres de l’artiste José Fernando Muñoz.

Le travail de ce peintre est marqué par la densité de la ville contemporaine, l’intersection entre l’espace gigantesque de l’architecture contemporaine et le flux d’images et d’information provenant des panneaux, affichages et écrans qui habitent l’espace urbain. Avec le trait fin, le maniement pâteux de la peinture, la tache et la juxtaposition de couleurs, l’espace devient à la fois abstraction et allusion au territoire métropolitain.

- Pavillon de l’Arsenal : la métamorphose de la Tour Montparnasse. Jusqu’au 22 octobre, du mardi au samedi de 10h30 à 18h30 et le dimanche de 11h à 19h

Exposition des 7 projets proposés dans le cadre de la consultation internationale pour la métamorphose de la Tour Montparnasse.
Maquettes, films d’animation 3D, plans et perspectives, l’exposition présente en détail l’ensemble des projets proposés dans le cadre de la consultation internationale pour la métamorphose de la Tour Montparnasse.
Le public est ainsi invité à plonger au coeur du travail et des réflexions des sept équipes internationales invitées à concourir et à découvrir en détail le projet lauréat.

- Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Charlemagne Palestine, jusqu’au dimanche 19 novembre. Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 11h à 18h, mercredi de 11h à 21h, dimanche de 10h à 19h

Sculptures, peintures, installations visuelles et sonores, films et concerts... Charlemagne Palestine investit le mahJ à l’occasion d’une exposition personnelle, première du genre dans un musée français. Dans les écuries, il déploie une installation qui mêle œuvres historiques et nouvelles productions, faisant évoluer le visiteur au cœur de son univers foisonnant, où les peluches tiennent un rôle de premier ordre.

Charlemagne Palestine a fait l’objet de récentes expositions personnelles à la Kunsthalle de Vienne et au Witte de With à Amsterdam.

-  Galerie Rabouan Moussion présente Tania Mouraud, du 14 octobre au 25 novembre, du lundi au samedi de 10h à 19h30

Tania Mouraud, figure majeure de l’art contemporain français, n’a eu de cesse de réactualiser sa pratique. Prenant bien souvent la tangente quant aux « tendances », vis-à-vis desquelles elle propose une contre-culture visuelle en filigrane. Elle s’inscrit dans l’histoire de l’art en tant que personnalité féminine et lettrée autodidacte dans un milieu longtemps marqué du sceau patriarcal. Par l’expérimentation raisonnée de chaque médium à sa disposition, elle s’est construit un parcours artistique personnel et engagé, que des œuvres protéiformes marquent comme des balises.

- Au Centre Georges Pompidou David Hockney jusqu’au 23 octobre, lundi, mercredi, jeudi, vendredi de 12h à 22h, le jeudi 23h / Samedi, dimanche jours fériés de 11h à 22h. Bpi Niveau 2 - Bpi

Le Centre Pompidou en collaboration avec la Tate Britain de Londres et le Metropolitan Museum de New York présente la plus complète exposition rétrospective consacrée à l’œuvre de David Hockney.

L’exposition célèbre les 80 ans de l’artiste. Avec plus de cent soixante peintures, photographies, gravures, installation vidéo, dessins, ouvrages... incluant les tableaux les plus célèbres de l’artiste tels les piscines, les double portraits ou encore les paysages monumentaux.., l’exposition restitue l’intégralité du parcours artistique de David Hockney jusqu’à ses œuvres les plus récentes.

L’exposition s’attache particulièrement à l’intérêt de l’artiste pour les outils techniques de reproduction et de production moderne des images. Animé par un désir constant de large diffusion de son art, Hockney a, tour à tour, adopté la photographie, le fax, l’ordinateur, les imprimantes et plus récemment l’I Pad : « la création artistique est un acte de partage ».

- Bibliothèque Forney : Pleins feux sur la reliure, jusqu’au 4 novembre, les mardis, mercredi, jeudis, vendredis, samedis de 13h à 19h

« Pleins feux sur la reliure : l’AAAV fête ses 40 ans » à la bibliothèque Forney. C’est l’occasion pour l’Atelier d’Arts Appliqués du Vésinet (AAAV), association 1901 à but non lucratif, de montrer le talent de ses élèves et de ses enseignants et de découvrir ou de redécouvrir les métiers du livre : reliure d’art et décor du livre, restauration du livre ancien et du document graphique, dorure sur cuir et mosaïque, encadrement d’art.
Les œuvres et réalisations exposées témoignent du dynamisme d’une école qui œuvre depuis 40 ans à l’enseignement de savoir-faire liés aux arts appliqués du livre, la recherche constante de structures, techniques et matériaux appropriés et innovants, la mémoire de tours de main qui ne peuvent se transmettre que par l’exemple, la préservation d’un patrimoine : l’écrit, la page, la gravure, le livre.

Un parcours d’exception conduit le visiteur des réalisations les plus classiques aux œuvres les plus contemporaines. Sont à voir, le contenu pédagogique de l’école : réalisations, matériaux, outils, vocabulaire, la restauration du livre et du document graphique, les livres les plus spectaculaires en reliure d’art contemporaine et les grands noms qui ont marqué l’école.

- Maison Européenne de la Photographie, Anne et Patrick Poirier, du mercredi au dimanche, de 11h à 19h45, jusqu’au 29 octobre

Anne et Patrick Poirier développent une œuvre polymorphe dans laquelle la photographie occupe, dès leurs débuts en 1967, une place aussi centrale que méconnue, au même titre que la sculpture ou l’installation.
Au fil des ans et de leurs expérimentations, ils n’ont cessé de développer un corpus d’œuvres, explorant sans a priori et sans limite les possibilités du médium photographique. Cette exposition, qui réunit près de 200 tirages, en propose la première rétrospective.


EVENEMENTS

- Institut Suédois : Réouverture le 21 octobre !

A partir du 21 octobre, après plusieurs mois de fermeture pour travaux, soyez les bienvenus pour découvrir le cadre renouvelé de l’Hôtel de Marle, première étape d’une réinvention échelonnée sur trois ans.
Toute l’équipe vous accueille pour vous présenter les nouveautés et les différentes activités culturelles de l’automne sous le signe de la saison Swedish Design Moves Paris : nouvel aménagement, exposition immersive Next Level Craft, exposition Woodland dans le Café suédois totalement renouvelé, micro-visites, ateliers et bien d’autres choses encore…

Le 21 octobre, amis, familles, petits et grands, vous êtes tous invités à la journée portes ouvertes du nouvel Institut suédois !

-  Au Carreau du Temple : l’événement Geek’s Live samedi 14 octobre, 10h à 21h

Une journée "entre réel et virtuel", consacrée à la culture geek, pour permettre la rencontre entre les différents acteurs de ce secteur. Entre réel et virtuel !
En 10 ans, l’événement Geek’s Live s’est imposé comme le rendez-vous à ne pas manquer de l’année : les marques, startups et personnalités les plus importantes du secteur viennent à la rencontre de leur public le temps d’une journée dans un cadre exceptionnel, en plein cœur de Paris.
Du high-tech au gaming en passant par le divertissement, cette journée offre une vision complète des actualités de la culture geek.

En proposant des nouveautés, des exclusivités, des animations, des démonstrations, des jeux ou encore des conférences, Geek’s live permet aux visiteurs de découvrir avant tout le monde ce qui fera notre quotidien de demain.

- Au Centre Wallonie Bruxelles : le Festival Francophonie métissée, 26e édition du cinéma francophone jusqu’au 19 octobre

Cinéma, danse, littérature et musique, depuis vingt-cinq ans, le Centre Wallonie-Bruxelles célèbre la francophonie à travers un dialogue interculturel. Le croisement d’oeuvres artistiques de divers pays francophones affirme une valeur essentielle de la culture, celle d’un possible langage universel.
Le Festival Francophonie métissée est une étape du « Grand Tour 2017 – Voyage en Francophonie ».

- Avec la Mairie du 3e : La 16e édition de Nuit Blanche se déroulera le 7 octobre dès 19h

Depuis 2002, la Ville de Paris organise Nuit Blanche, chaque premier samedi d’octobre. A cette occasion, la Mairie du 3 accueille l’artiste plasticien Raphael Federici alias Paris Sketch Culture. Fresque, sculpture, peinture ou danse, petits et grands pourront ainsi découvrir son œuvre pleine de rêve et de couleur, mêlant spectacle et installations.
Beaucoup d’autres événements vous attendent dans le 3e arrondissement.


ENFANTS

- Mon premier Festival, initié par la Mairie de Paris et organisé par Enfances au Cinéma, aura lieu du 25 au 31 octobre

Mon premier Festival, aura lieu dans 12 cinémas art et essai parisiens et pour des séances exceptionnelles au Forum des images et à la Gaîté lyrique.
Cette 13ème édition aura pour thème A l’aventure ! et mettra à l’honneur l’Amérique Latine avec plus de 100 films.
Des avant-premières, des ciné-concerts, des ateliers cinéma, des rencontres avec des professionnels du cinéma, des ciné-goûters.
Dédié au jeune public dès 2 ans, Mon Premier Festival se déroule chaque année à Paris durant les vacances de la Toussaint. Son but : éveiller, hors temps scolaire, le regard et la curiosité des plus petits pour le 7e Art, en proposant une approche ludique et pédagogique du cinéma au tarif unique de 4€ la séance.

- Le République présente The crazy kid’ s show
Moos, tous les dimanches à 14h30 (sauf le 8), et les samedis (sauf le 7), et pendant les vacances scolaires du 24 octobre au 5 novembre

Moos propose un spectacle interactif, pour les 4-12 ans, à l’opposé des spectacles classiques pour enfants sages. Avec lui, ce sont les enfants qui font le show. Ils participent, chantent, dansent, s’ouvrent les uns aux autres au travers de différents défis qui font aussi découvrir l’esprit d’équipe.

La constitution de 2 équipes et de leurs capitaines.
Les différentes équipes s’opposeront lors de plusieurs épreuves, encouragées par le public : du Crazy Quizz , à l’Epreuve dansante sur les Crazy Kid’s Dance, en passant par des interludes chantés en karaoké, aux Battles dance, the Voice, concours Mickael Jackson, Démo de danse hip-hop il n’y aura pas de répit !

The Crazy Kid’s Show offre un véritable moment de partage et de fun en famille.

- Bibliothèque Arthur Rimbaud : exposition-jeux réalisée par Julia Chausson d’après ses livres, pour les enfants de 1 à 6 ans. Du 7 octobre au 28 octobre, les mardis, jeudis, vendredis de 13h à 19h, le mercredi de 10h à 19h, le samedi de 10h à 18h

Venez découvrir l’univers des "petits chaussons" de Julia Chausson, une collection de comptines publiés chez Rue du Monde, à travers une exposition ludique et sensorielle, un spectacle, des jeux et des ateliers de gravure.
L’exposition se compose de plusieurs éléments (mobilier, jeux, gravures originales...) qui sont installés de manière fixe dans les trois bibliothèques du centre parisien. La cabane, élément central de l’exposition, va voyager. Elle a deux grandes oreilles rouges et est prête à tout entendre, surtout les comptines des enfants !
Elle sera à la bibliothèque Arthur Rimbaud du 7 au 28 octobre, à la bibliothèque Charlotte Delbo du 4 au 25 novembre et à la bibliothèque Marguerite Audoux du 2 au 23 décembre.
Un passeport de jeux guidera les enfants dans la découverte de l’exposition et de l’univers de Julia Chausson.

- Au Point Virgule : La famille Maestro, les dimanches 8 et 29 octobre à 14h

La Famille Maestro revisite Mozart, Beethoven, Strauss, Vivaldi, Bizet, et fait swinguer les idées reçues sur la musique classique. Prenez des airs célèbres de musique classique. Rajoutez-y des paroles afin d’en faire des chansons
Entre chaque chanson, insérez des petits sketchs agrémentés d’une bonne dose d’humour (Indispensable pour avoir sa carte d’entrée au Point-Virgule !)
Mélangez le tout et vous obtiendrez un délicieux spectacle musical pour petites et grandes oreilles.

- Le Café de la Gare, Poil de carotte, les samedis du 14 au 28 octobre à 15h, lundi 16 octobre à 14h15

Cette pièce éponyme du roman s’en distingue par le public auquel elle est destinée. Si l’écrivain s’adressait à l’enfance, l’homme de théâtre s’ouvre à une audience bien plus large.
Elle fut écrite par Jules Renard lui-même et créée en 1900 dans une mise en scène d’Antoine. Dès sa création cette oeuvre théâtrale connut un immense succès et les thèmes abordés n’ont pas pris une ride (la famille, la mésentente, le manque de communication, la différence, la difficulté à vivre ensemble, etc.) Malgré le temps qui passe tous ces sujets restent d’une d’actualité brûlante.

Annette, nouvelle servante de la famille Lepic, provoque le dialogue et Poil de carotte, le fils mal-aimé alors âgé de 16 ans, bascule de l’adolescence au monde des adultes.
Le génie de Jules Renard est de nous émouvoir autant que nous faire rire de tous ces travers universels.

- Au Théâtre Essaïon, Alice au Pays des Merveilles, les mercredis samedis et dimanches et tous les jours pendant les vacances scolaires du 23 octobre au 3 novembre, c’est à16h

Un lapin écossais très pressé a rendez vous avec une reine de coeur diva. Ainsi commence le rêve merveilleux d’Alice ! Une version déjantée dès 2 ans.
Voici une adaptation tendre et drôle du célèbre conte. Une belle occasion pour les tout-petits d’aborder l’univers de Lewis Carroll. Mêlant ombres chinoises, masques, interactivité, marionnettes et chansons, tout est prétexte à l’étonnement, la découverte, le rire et l’émotion. Le visuel, la variété des formes théâtrales et la générosité des comédiennes fait l’unanimité des petits et des grands

- Théâtre Bo : Où es-tu Cacahuète ? Les samedis à 16h, les dimanches à 11h et tous les jours pendant les vacances scolaires

Ce matin, Capucine est surprise, son petit chat à disparu.
Lui fait il une farce ? S’est il perdu ?
Soudain, elle entend un miaulement venant de son livre préféré …
Avec l’aide de tous les enfants, la petite fille va réussir à entrer dans le livre des merveilles et rencontrer tous les personnages fantastiques
des mondes imaginaires.
De ce voyage interactif, Capucine va partager avec les enfants une aventure musicale inoubliable teintée de poésie et d’éclats de rire !
Où es-tu Cacahuète ?

Le premier livre animé géant à partir de 1 an.

- Le Centre Georges Pompidou présente Galerie Party - Acte II. Liu Bolin. Une exposition-atelier, à partir de 4 ans, avec le studio GGSV, jusqu’au 8 janvier, Galerie des enfants

La Galerie des enfants du Centre Pompidou accueille des expositions-ateliers conçues par des artistes et des créateurs contemporains pour inviter les enfants accompagnés de leur famille à faire l’expérience de l’art et de la création au croisement des disciplines artistiques.

Pour l’année 2017, la Galerie des enfants invite le public à un anniversaire géant ! À l’occasion des 40 ans du Centre Pompidou, le Studio GGSV, composé du duo de designers, Gaëlle Gabillet et Stéphane Villard, a imaginé une manifestation inédite. Ils ont conçu « Galerie Party » comme une fiction, une histoire en trois actes.
À chaque épisode, un artiste intervient, modifie l’espace et convie les familles à expérimenter de nouvelles règles du jeu pour explorer, inventer, réapprendre à jouer, à regarder et à créer. Il y est question d’illusions, de magie, de performances, de plaisir… et de fête.

Pour ce deuxième épisode, le célèbre artiste chinois Liu Bolin, surnommé « L’Homme invisible », vient se dissimuler dans l’exposition. Reprenant ce principe de camouflage, le Studio GGSV imagine un jeu de déguisement, grand classique de la fête d’anniversaire !
Des pièces de textiles aux motifs de l’espace sont à disposition des enfants pour qu’ils fabriquent leur costume et disparaissent à leur tour dans l’environnement. Ils doivent composer leur tenue avec les morceaux de tissus et les assembler grâce aux velcros. Enfin, ils choisissent dans l’espace scénographique le lieu où disparaitre !

- A la Gaîté lyrique : Haut les mains ! L’école de thérémine, jusqu’au 30 décembre

Lieu d’initiation et d’appropriation technologique pour tous, la Gaîté Lyrique a monté sur le modèle de la Kidcoolthereminschool (structure pionnière pour les enfants créée par la compositrice autrichienne Dorit Chrysler à New York), la première école française de thérémine, et revient pour une nouvelle saison.

Instrument en Trompe-l’oeil se jouant sans contact, sans repère et sans mode d’emploi, le thérémine est doté d’un super-pouvoir musical et imaginaire...

Et plus avec : https://gaite-lyrique.net/les-cours-de-theremine-0


CONCERTS

- Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey : Olivier Eyt - Tout seul tout nu, mercredis 4 et 18 octobre à 21h

Avec son piano et sa voix, Olivier Eyt déshabille pour vous son âme et sa fantaisie.
Il se drape de mélodies et d’envolées lyriques raffinées pour vous prendre dans le filet de ses mots et de sa présence rares. Vous y voyagerez au fond de la mer pour repêcher un amoureux, au sommet d’un arbre avec une petite fille cachée là, au creux d’un bois avec les loups...
Vous rencontrerez une mamie peu conventionnelle, et adorerez devenir vieux !

Un art moderne du piano-voix, un univers étrangement attachant, à mi-chemin entre Higelin et Albin de la Simone. L’EP "Tout seul tout nu" est sorti en février 2017.

- Centre Georges Pompidou : Peter von Poehl et Sébastien Dupouey, le 27 octobre à 20h30, grande salle

Pour Peter von Poehl, connu pour ses compositions pop oniriques, les collaborations artistiques sont une méthode de travail : cet auteur-interprète suédois a engagé ainsi, tout au long de sa carrière, des dialogues musicaux, aussi bien dans la chanson, au cinéma que dans la danse contemporaine. Ces expériences qui constituent en quelque sorte sa marque de fabrique, lui ont permis d’approfondir son inspiration et d’élargir les frontières de son univers si personnel.
Pour cette création scénique inédite, Peter von Poehl a collaboré avec Sébastien Dupouey, graphiste et vidéaste, réalisateur de clips expérimentaux et de dispositifs vidéo pour le théâtre. Loin de se satisfaire d’une simple illustration visuelle et musicale, les deux artistes puisent dans leur médium respectif pour converger dans une même expression.

- Centre Culturel Suisse présente KiKu & Blixa Bargeld & Black Cracker Eng, Düster und Bang, du mardi 3 au mercredi 4 octobre à 20h

Après Marcher sur la tête, album né d’une première collaboration en 2015, KiKu & Blixa Bargeld & Black Cracker se réunissent à nouveau et sont cette fois rejoints par le metteur en scène Gian Manuel Rau.
Ensemble, ils proposent Eng, Düster und Bang, une mise en musique et en scène inspirée du texte éponyme de l’auteur allemand Paul Friedrich Richter (alias Jean Paul).
Mêlant jazz, rock, hip-hop, musique électronique et parfois même classique, le groupe, qui navigue entre mélodies lumineuses et récitatif poétique, fait figure d’inclassable touche-à-tout.

-  L’association Jeunes Talents présente De Purcell à Bach, le mercredi 25 octobre à 12h30, avec Théo Imart, Sopraniste, et Clément Geoffroy au clavecin

Réunir Purcell, Bach, Haendel et Reincken, revient à offrir un passionnant panorama d’originalité, de fantaisie, d’incitation musicale à la piété, de fastes italiens implantés en Angleterre, et d’art savant. Les musiques baroques misent sur l’illusion, l’éphémère, les contrastes. Toutes choses en lesquelles ces compositeurs sont passés maîtres.

- Au Théâtre Essaïon : Caroline Montier chante Barbara amoureuse, les jeudis vendredis et samedis à 21h30

Caroline Montier interprète les chansons d’amour connues et moins connues de Barbara.
Silhouette mince et brune, timbre clair et profond, c’est avec une ressemblance troublante que Caroline Montier interprète les chansons d’amour, tour à tour tendres, passionnées ou orageuses de la chanteuse de Minuit, en s’accompagnant au piano.

- La Gaîté Lyrique, présente Emel Mathlouthi, mardi 17 octobre à 19h30

À la fois symbole des révolutions de jasmin, et musicienne de talent, Emel Mathlouthi est de ceux qui aiment accumuler les talents.
Un statut d’artiste engagée qui se double d’une voix exceptionnelle, et se triple de compositions léchées, flirtant tant du côté du Trip-Hop que de l’électro et de l’ambient.
C’est donc rapidement que celle qui s’est désormais délocalisée à New York fait retentir sa voix bien au délà du Nord de l’Afrique, devenant notamment l’une des premières femmes à chanter à l’opéra de Téhéran depuis la révolution de 1975 ou encore chantant pour la cérémonie de remise des prix Nobel à Oslo.

La suite, c’est (en partie) à la Gaîté Lyrique qu’elle s’écrit avec un concert pour lequel Emel Mathlouthi viendra vous présenter son second album « Enssen », sorti cette année.



Évènements passés

Le Marais est un quartier historique de Paris, qui se situe dans les 3e et 4e arrondissements. Autrefois un vaste marécage - d’où son nom - le Marais est aujourd’hui l’endroit idéal pour pêcher une bonne sortie culturelle. Festivals de cinéma ou de musique, salons, fêtes de quartier et rencontres citoyennes... Tout est permis dans le Marais !

Vous trouverez ci-dessous l’agenda des évènements qui ont lieu en 2014 à Paris - Marais, par ordre chronologique. Les dates exactes ne sont pas toujours connues longtemps à l’avance, c’est pourquoi dans certains cas, nous indiquons les dates des éditions précédentes, en attendant d’obtenir les informations permettant de mettre à jour l’article.

JPEG

Les fêtes et festivals :

Il se déroule dans le Marais chaque année un nombre conséquent de festivals à portée locale ou internationale. Parmi les festivals les plus attendus, il y a le Festival International du Film des Droits de l’Homme, le Nouveau Festival au Centre Pompidou, le festival Cinéma du Réel, le Festival des Cultures Juives (juin), dont la programmation est chaque année plus imposante, le Festival FNAC Live durant l’opération Paris Plages ou encore l’original Festiblog en septembre.

Les salons :

Grâce notamment à l’Espace des Blanc-Manteaux, le Marais accueille aussi tous les ans son lot de salons. On peut retenir entre autres le salon Vivez Bio (mars), le salon du Vintage en septembre ou encore Slick Art Fair en octobre. Comme on le voit, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Autres évènements :

Centre culturel, le Marais est aussi un quartier qui sait s’amuser et se dépenser. Le carnaval vénitien de février, le Tournoi International de Paris (17 au 20 mai), ou encore les foulées du Marais (juin) sont là pour le prouver.


Le programme 2014 dans le Marais :

Janvier 2014

Fin des vacances de noël

Février 2013

Festival International du Film des Droits de l’Homme
Nouveau Festival au Centre Pompidou

JPEG


Évènements passés

Mars 2013

Vacances d’hiver
Semi-Marathon de Paris
Festival Ici et Demain
Carnaval des Femmes à Paris
Cinéma du Réel

Avril 2013

Bourse aux vélos du 4e
Extra Ball
Paris Fashion Week
Vacances de printemps

Mai 2013

Journées nomades
Festival du cinéma brésilien de Paris
Tournoi International de Paris
Festival O 4 vents

Juin 2013

Festival le court en dit long
Nuit Paris Jeunes
Festival des Cultures Juives
foulées du Marais
Festival de la rue
Festival Musique en l’île
Marché de la poésie

Juillet 2013

Vacances d’été :
Festival Soirs d’été
Festival Européen Jeunes Talents
Festival FNAC Live

Septembre 2013

Rentrée scolaire
Festiblog
Paris Fashion Week
salon du Vintage

Octobre 2016

Quinzaine du cinéma francophone
Slick art fair
Mon patrimoine secret
Festival de l’imaginaire
Salon T Mode
Salon de la revue
Bourse aux vélos du 3e
Vacances de la Toussaint
Festival on y danse prochain en octobre 2017

Novembre 2013

Salon Antiquités-brocantes
Salon de l’autre livre
Crèche de Noël de Notre Dame de Paris
Salon des créateurs et des ateliers d’art

Décembre 2013

Salon Vivez bio Paris
Messe de Minuit Notre-Dame
Vacances de noël


Voir également le programme des sorties et évènements dans les autres arrondissements de Paris :
1er - 2e - Marais (3e et 4e) - 5e - 6e - 7e - 8e - 9e - 10e - 11e - 12e - 13e - 14e - 15e - 16e - 17e - 18e - 19e - 20e


Messages

  • Chaque jeudi à 20h30, rencontrez la crème de l’humour parisien, le top de la blague de la capitale, le summum de la galéjade francilienne, enfin la suprématie de la rigolade actuelle quoi !

    A chaque soirée retrouvez une programmation aussi bien excellente que variée, avec à chaque fois de nouveaux arrivant ainsi que le meilleur des passages précédents.

    Le lieu : L’Equinox (33, Rue des Rosiers 75004).

    L’accès est gratuit (1 consommation obligatoire, chapeau pour l’artiste).

    Réservations possibles sur : http://www.billetreduc.com/172268/evt.htm

  • year one
    Photographies de Peter Murphy

    Du 24 novembre au 1er décembre 2016

    Sur le fil de Paris
    2 rue de l’Ave Maria 75004 Paris
    www.surlefildeparis.fr

    « Année Un ». Un nouveau départ, le recommencement. Un an dans un nouvel endroit bien connu, un nouveau regard sur un lieu familier. Une année à observer. Une année à se documenter.

    Les photographies dans l’exposition ‘’Année Un’’ représentent effectivement un an dans une vie, mais ne sont pas une série d’événements vécus dans une année. Au contraire, ces images véhiculent des émotions et des sentiments ressentis pendant une période de transition : l’excitation, l’appréhension, l’ambition, la curiosité, l’anxiété, la colère, la joie et les autres. Des émotions prises sur le vif chez chacun d’entre nous parisiens, mais véhiculés par l’œil du photographe de retour.

    Inspiré par les millions de petits moments qui se produisent autour de nous dans une ville comme Paris, Peter Murphy expatrié 9 ans au Canada, réapprend à vivre dans la capitale. Ces photos font partie de son processus de (ré) intégration, de (re) connexion à travers des moments partagés mais désormais figés dans le temps.

    petermurphy.ce@gmail.com

    http://www.petermurphyphoto.com/

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.