eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Agenda du mois > Les prochaines sorties dans le Marais à Paris, votre agenda de octobre (...)

Les prochaines sorties dans le Marais à Paris, votre agenda de octobre 2018

Dernière mise à jour : samedi 29 septembre 2018, par Denis

Des sorties dans le Marais, expositions, événements, concerts, arts et spectacles, un cocktail de suggestions pour le début d’automne.

Octobre 2018 dans le Marais


Accès rapide : Les spectacles - Les expositions - Les évènements - Activités avec les enfants - Les concerts


SPECTACLES

Maison de la poésie, Lecture Musicale et Projection : "Ce que je sais de la mort, ce que je sais de l’amour", Philippe Katerine, accompagné de Philippe Eveno, lundi 15 octobre à 20h

Sous couvert de légèreté, Philippe Katerine, artiste indispensable de la scène musicale française, s’empare de nos interrogations les plus essentielles, voire existentielles. Son dessin volontairement libre, sa poésie fantaisiste, sa douceur singulière, son humour parfois grinçant font l’originalité charmante de ses ouvrages.
Conférence-spectacle du philosophe Katerine en pull rayé tricoté main, dans un sourire jovial et décalé, avec la complicité du réalisateur musicien Philippe Eveno.

Centre Culturel Suisse, "Hominal/Öhrn", Marie-Caroline Hominal/ Markus Öhrn du mardi 23 au jeudi 25 octobre à 20h

Marie-Caroline Hominal inverse la relation entre chorégraphe et interprète. Elle choisit celui qui la dirige : le suédois Markus Öhrn, dont les spectacles dénoncent l’emprise du patriarcat sur les êtres et les corps. La relation d’un homme qui décide du devenir d’une femme a marqué la vie de sa grand-mère, passée sous le joug du grand-père.
Avant son décès, Markus Öhrn lui demanda ce qu’elle ferait si elle pouvait recommencer sa vie, elle répondit qu’elle serait plus destructrice et suivrait ses désirs. Öhrn fait de Hominal la réincarnation lazaréenne de sa grand-mère, apparaissant sur scène grâce aux masques du théâtre et avec une vitalité transgressive.

Au Théâtre Dejazet : Jean Moulin de Jean-Marie Besset, du 18 octobre au 17 novembre, relâche les dimanches et le 16 novembre, matinées les samedis 20 et 27 octobre et le samedi 3 novembre, mise en scène de Régis de Martrin-Donos

A Chartres, le préfet entre dans l’histoire. Au terme d’une journée de torture, il tente de se suicider plutôt que d’attester un compte rendu où les Allemands accusent des tirailleurs sénégalais d’atrocités sur des civils. Jean Moulin a 40 ans, et comprend très vite que la libération du pays ne pourra venir que du Général de Gaulle et des Français de Londres.

Au Théâtre Essaïon, Valjean, jusqu’au 19 janvier, les jeudi vendredi et samedi à 19h30, mise en scène Elsa Saladin

Cette adaptation des Misérables, un monologue, nous donne une approche simple, essentielle et intimiste du chef-d’œuvre de V. Hugo. Valjean, seul depuis le départ de Cosette, entreprend de révéler à son gendre sa terrible identité. Jean Valjean livre ses terribles secrets. Cosette est partie. Un seul en scène, une adaptation intimiste des Misérables.
Succès depuis deux ans à Paris et Avignon, le vendredi représentation en anglais.

Théâtre du Marais : En apesanteur, tous les dimanches à 17h45

Trois inconnus qui n’auraient jamais dû se croiser se retrouvent bloqués dans un ascenseur. Rien ne se passe comme prévu le soir du 31 décembre pour Benjamin et Zoé, que tout oppose.

Lui, avocat macho avec un certain succès. Elle, pétillante et malchanceuse, son année a été pourrie. Il est un séducteur, elle est une excessive romantique. Malheureusement, ils ne peuvent pas vraiment compter sur l’aide de François, un voisin gentil mais un peu gauche.
Ils vont se lier pour le meilleur et pour le rire durant ce voyage en apesanteur qui durera toute une vie !
Entre flirt, disputes et manque d’oxygène, laissez-vous emporter par cette rencontre universelle et déjantée dans laquelle chaque couple se reconnaîtra.

Le Centre Georges Pompidou : Toshiki Okada, « Five Days in March », du 17 au 20 octobre, à 20h30 Grande Salle

Five Days in March, créé en 2004, décrit le quotidien de jeunes adultes japonais pendant cinq jours, alors que les États-Unis commencent à bombarder l’Irak en mars 2003. Évoquant la quasi-insignifiance de leurs actions quotidiennes, la pièce souligne le malaise que crée le contraste entre la guerre lointaine et l’insouciance de la jeunesse japonaise.

Les personnages restituent, avec un langage parlé ultra-réaliste et un langage physique désarticulé, la façon d’être et de dire de la jeunesse nipponne. Five Days in March, véritable onde de choc dans le théâtre contemporain japonais, a reçu le 49e prix Kishida et a tourné sur plus de trente scènes à l’international depuis 2007. Le metteur en scène japonais crée aujourd’hui une nouvelle version de cette pièce phare.
Spectacle en japonais surtitré en français, dans le cadre de Japonismes 2018, avec le Festival d’Automne à Paris.

A la Gaîté lyrique : United States of Africa Ball II, samedi 20 octobre à 17h

House of Revlon et House of Ebony présentent la 2e édition du United States of Africa Ball, une compétition internationale de voguing sur le thème de l’Afrique. Et pour la première fois en Europe, la performance Female Figure est récompensée par un prix de 1000€.

Théâtre Bo St Martin présente Michel Frenna est Salvatore Vrogen, tous les mercredis à 20h

Michel Frenna interprète Salvatore Vrogen, chanteur à succès dans les pays Flamands. Habitué aux salles de 4000 places, il revient en francophonie pour une tournée exceptionnelle. Mais c’était sans compter sur un producteur incompétent et des musiciens en retard.
N’en déplaise au public de l’humour Ikea, Michel Frenna s’amuse avec les " Peut-on rire de tout " dans un humour verbal élégant et décomplexé et (presque) jamais méchant.
Pourquoi l’histoire d’un Belge qui mange des frites est une blague et l’histoire d’un Juif qui compte ses sous est une polémique ? Les hommes, les femmes, les couples à 50 000 points, les Suisses, les gros, les moches, les fans d’Elvis, les vieux, les amateurs de machine à café : ce one man show est pour eux !

Le Point Virgule présente Tony Saint Laurent dans Inclassable, du mercredi au samedi à 20h

Tony Saint Laurent est un artiste inclassable qui transporte la salle dans un rythme effréné de rires du début à la fin. Avec classe et sans complexe, il partage ses expériences toutes plus drôles les unes que les autres, il modernise le stand-up tout en soignant le texte et la forme avec une précision et une élégance jouissive.

Le République présente Olivier Guedj dans Olivier Guedj vous redonne le sourire, les mercredis 10 et 24 octobre à 20h45

A près le succès de son spectacle "J’ai 2 x 20 ans", Olivier Guedj revient avec des nouveautés qui ravissent le public. Sa particularité de dentiste en exercice rend cet artiste encore plus énigmatique : on entre dans son théâtre avec une curiosité d’enfant, on en ressort avec un bonheur avéré.
Son aisance sur scène et son écriture qui fait mouche lui valent d’être considéré comme un comédien à sa place dans le paysage humoristique français.


EXPOSITIONS

Galerie de l’Instant : Stephanie Pfriender Stylander, "The Untamed Eye", jusqu’au 28 novembre, le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 11h à 19h, le dimanche de 14h30 à 18h30

Son style, inspiré par le néo réalisme italien, la Nouvelle Vague française et l’esthétique des films de John Cassavetes, devient rapidement une signature reconnaissable par cette vision cinématographique, son réalisme poétique et ses portraits intenses. Stephanie Pfriender Stylander vit et travaille à New York.

Galerie Azzedine Alaïa : L’alchimie secrète d’une collection, Association Azzedine Alaïa, jusqu’au 6 janvier 2019

Azzedine Alaïa connaissait la réputation de la Marquise de Pompadour dès son enfance. Elle était pour lui une des grandes figures de l’histoire, la beauté d’une élégance assumée. Il ne put s’empêcher de voir dans cette coïncidence des lieux la confirmation de sa propre vocation de couturier passionné des arts et de culture française.
Toute sa vie, il fut fasciné par ce destin hors du commun d’une femme aux origines modestes. Elle était pour lui un incessant sujet d’inspiration et d’admiration.

Azzedine Alaïa a réalisé une collection qui est l’une des plus emblématiques de son œuvre. Son style indépendant et volontaire est à l’image de celle qu’il appelait avec émotion et respect « La Pompadour ». Celle qui n’a jamais quitté les lieux de la rue de la Verrerie et de Moussy, celle qui incarnait au plus haut degré la liberté et le pouvoir des femmes.

Centre Wallonie Bruxelles : 60e anniversaire des Schtroumpfs ! Expo Peyo jusqu’au 28 octobre, du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi -dimanche de 11h à 19h, dernières !

Quels sont les personnages de la bande dessinée franco-belge qui ont acquis une renommée mondiale ? Les Schtroumpfs ! Mais si les petits lutins bleus sont célèbres aux quatre coins de la planète, ce n’est pas tant grâce à la BD mais bien aux centaines de dessins animés télévisés produits par le studio Hanna-Barbera, qui engendrèrent une « Smurfmania » dans les années 1980… Un engouement récemment ravivé par les longs-métrages hollywoodiens en images de synthèse.
A travers une riche sélection de documents rares, de planches originales jamais exposées et de textes inédits, l’Expo Peyo, se propose de retracer le parcours artistique d’un artiste créateur indispensable du 9ème art. Une exposition à ne schtroumpfer sous aucun prétexte !

Le Centre Culturel Suisse, exposition "An Ideal for Living", du mardi au dimanche de 13h à 19h, jusqu’au dimanche 9 décembre

Alexandra Bachzetsis développe un travail aux confins de la danse, de la performance, des arts visuels et du théâtre. Elle met en jeu et en scène le corps utilisé comme un appareil artistique et critique, un lieu de transformation et d’expérience, un moyen de communication.

L’exposition An Ideal for Living, qu’elle a conçue spécialement pour le Centre culturel suisse à Paris, fait partie d’une recherche sur les corps dans le temps, qui aboutit aussi à une pièce chorégraphique, Escape Act.
L’artiste y explore notamment les formes de réversibilité entre les corps et les objets, en utilisant plusieurs vêtements et accessoires, dans un processus de construction de l’imaginaire et du désir. Elle s’est inspirée de la culture voguing, un style de danse urbaine apparue dans les communautés transgenre et gay afro et latino, notamment caractérisée par les poses-mannequin et autres mouvements codifiés.

Au Carreau du Temple, le salon international d’art contemporain YIA - Young International Artists du vendredi 19 au dimanche 21 octobre. Vendredi 19 : 12h-20h, le samedi 20 : 10h-20h et le dimanche 21 octobre : 10h-18h

À l’occasion de la semaine de l’art contemporain d’automne, YIA ART FAIR met en lumière une scène contemporaine émergente et historique pour exposer à Paris une sélection de 65 galeries internationales d’excellence, toutes présentes sur le circuit mondial de l’art contemporain, un nouveau regard sur une scène éclectique française et internationale.
Cette année, le Yia ouvre ses portes sur les dates de la semaine de l’art contemporain et de la FIAC, à Paris.

Musée Cognacq-Jay, La Fabrique du luxe : les marchands merciers parisiens au XVIIIe siècle. Ouvert de 10h à 18h, du mardi au dimanche (fermeture des caisses à 17h30), jusqu’au 27 janvier 2019

Le musée Cognacq-Jay vous plonge aux sources du luxe parisien, les marchands merciers constituent l’une des corporations parisiennes les plus importantes au XVIIIe siècle. Voici la toute première exposition consacrée à cette corporation particulièrement codifiée et incontournable dans la diffusion de l’art et du luxe français.
À travers les destins de marchands comme Lazare Duvaux ou Dominique Daguerre, le musée présente une centaine d’oeuvres d’art, de documents et d’archives illustrant les origines du luxe à la parisienne.

À la fois négociant, importateur, collecteur, designer et décorateur, le marchand mercier occupe un rôle majeur dans l’essor de l’industrie du luxe à cette époque. Personnage atypique, il entretient des liens dans la haute aristocratie et s’appuie sur un réseau international d’artistes comprenant les meilleures spécialités techniques et artistiques, qu’elles proviennent de Lyon ou de Chine.
Le parcours de l’exposition explore le contexte propice à l’épanouissement de ce réseau, les clefs de leur succès et leurs innovations, et s’attache à dépeindre quelques-uns de ses illustres représentants.

Mairie du 3e, du 9 au 29 octobre dans la cour de la Mairie : l’art urbain contemporain, du lundi au vendredi de 9h à 17h (jeudi 19h30)

A l’occasion de la Saison France-Israël, The Next Movement présentera un parcours artistique novateur autour de l’art urbain contemporain. Des street-artistes français et Israéliens s’attacheront ainsi à collaborer autour de performances, une occasion ludique d’échanges, de partage et de réflexion au cœur de l’espace public.
Les artistes du collectif Prettimess de Tel Aviv investiront une structure éphémère lors d’une performance en direct dans la cour de la Mairie du 3e.

Musée Picasso à Paris : « Picasso. Chefs-d’œuvre ! », nouvelle exposition jusqu’au 13 janvier 2019, du mardi au vendredi : 9h30-18h. Samedis, dimanches et Jours fériés (sauf les lundis) : 9h30-18h

Quel sens a la notion de chef-d’œuvre pour Pablo Picasso ? L’exposition « Picasso. Chefs-d’œuvre ! » répond à cette question en réunissant des œuvres maîtresses, pour certaines présentées à Paris pour la première fois, et en retraçant l’histoire de leur création et de leur réception critique.

Musée de la Chasse et de la Nature, Chefs-d’œuvre de la collection Mellon, "Country Life", du 4 septembre au 2 décembre, du mardi à dimanche, de 11h à 18h et le mercredi de 11h à 21h30

Bunny (1910-2014) et Paul Mellon (1907-1999) furent d’incroyables collectionneurs. Issus d’une famille de philanthropes et héritiers d’une immense fortune, ils consacrent une part importante de leur vie à l’art et aux musées. Ils ont constitué l’une des plus prestigieuses collections d’art aux Etats-Unis.
Le musée de la Chasse et de la Nature présente pour la première fois en France les œuvres données au Virginia Museum of Fine Arts dédiées au Sporting Art (courses de chevaux, chasse à courre), aux scènes de loisirs et de vie en plein air.

Une sélection de plus de quarante-cinq tableaux appartenant à cette illustre collection retrace la passion des Mellon pour les chevaux et les sports équestres, les divertissements et l’art de vivre en plein air. Du British art au post-impressionnisme, de Géricault à Delacroix, de Stubbs à Degas, en passant par les paysages de Monet, Caillebotte ou Seurat, l’exposition révèle entre autre l’intérêt de ces remarquables collectionneurs pour l’anglomanie et la peinture impressionniste.

La Galerie Isabelle Gounod, présente Katharina Ziemke, La lune, comme un sabre blanc, du 13 octobre au 17 novembre, du mardi au samedi de 11h à 19h

Depuis déjà plusieurs années, l’intérêt que porte Katharina Ziemke à l’univers du théâtre paraît ne s’être jamais démenti. L’artiste semble en effet marquée par certaines de ses figures les plus emblématiques, ainsi que par la tradition de la pantomime, plus populaire et plus ancienne encore.
Pour sa première exposition personnelle à la Galerie Isabelle Gounod, la jeune artiste allemande s’empare des poèmes symbolistes d’Albert Giraud, rassemblés en 1884 dans son recueil Pierrot Lunaire et dont Arnold Schönberg s’inspira pour composer, en 1912, une œuvre musicale saisissante de modernité.

Entre rêve et cauchemar, Katharina Ziemke soulève ainsi le lourd rideau de la réalité pour laisser entrevoir un monde étrange et hors du temps, nous invitant à y entrer pour sombrer, avec elle, dans le songe d’une nuit d’automne.
Thibault Bissirier
Vernissage le 13 octobre de 16h à 20h

Archives Nationales : Patrice Chéreau à l’œuvre, du 24 octobre au 2 décembre. Du lundi au vendredi de 10h à 17h30, samedi et dimanche de 14h à 17h30, fermée le mardi et les jours fériés

Ce lieu n’a pas été choisi au hasard. Habitant le quartier, Patrice Chéreau a souvent traversé, en voisin, les jardins de l’hôtel de Soubise et les Archives nationales entretiennent des liens privilégiés avec l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne qui est à l’initiative de cet événement.

Les Archives nationales conservent de nombreux documents relatifs à l’activité dont plusieurs pièces sont dévoilées au public à l’occasion de cette manifestation. L’hôtel de Soubise a également pour particularité d’être situé devant la rue de Braque, où vivait l’artiste (1944-2013).
Celui-ci, tout à la fois metteur en scène de théâtre et d’opéra, directeur de centre dramatique, réalisateur et comédien, a profondément marqué le paysage culturel des cinquante dernières années et a offert l’originalité d’établir continuellement des correspondances entre peinture, cinéma, musique et spectacle vivant.

Cette exposition, qui se fonde sur une documentation riche et variée, en partie inédite, retrace la trajectoire professionnelle d’un créateur d’exception et déploie, en six moments, les vastes répertoires d’images qu’il recomposait sans cesse. Elle rassemble des archives écrites, sonores et audiovisuelles, des maquettes et des costumes, des affiches et des dessins, des story-boards ainsi que de nombreuses photographies de tournage, de répétition et de plateau. Elle propose au visiteur de parcourir un univers artistique aussi exigeant qu’insolite, l’invite à découvrir ou redécouvrir une œuvre unique, puissante et foisonnante, met l’accent sur sa réception, son rayonnement et sa portée, nationale et internationale.
Plus d’infos avec :
http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/fr/web/guest/patrice-chereau-a-l-oeuvre

Institut Suédois présente Ingmar Bergman – la suite, du jeudi au dimanche de 14h à 19h30, du 19 octobre au 6 janvier 2019

Comment l’œuvre d’Ingmar Bergman dépasse-t-elle le statut de patrimoine culturel en se manifestant aujourd’hui sous de nouvelles formes dans la création contemporaine ?

Son œuvre continue à vivre plus de dix ans après sa mort. Elle ne connaît pas de frontière et est même devenue une référence dans l’imaginaire collectif au point qu’en Suède, ainsi que pour beaucoup de cinéphiles du monde entier, Bergman lui-même est devenu une figure emblématique. Au-delà du cinéma et du théâtre, il inspire de nombreux artistes et créateurs contemporains dans des disciplines aussi diverses que la danse, l’art, le design, la musique, la mode ou la littérature.
Vernissage le 18 octobre à 18h

Musée d’art et d’histoire du judaïsme, David Perlov, du 2 octobre au 10 février 2019. Du mardi au vendredi : 11h-18h, samedi et dimanche : 10h-18h

Le parcours artistique de David Perlov (1930-2003), figure centrale du cinéma israélien du dernier quart du XXe siècle, excède sa seule activité de cinéaste. Son œuvre s’est nourrie d’une pratique du dessin et de la photographie, qui l’a accompagné tout au long de sa vie.
Les années parisiennes marquent un tournant tant Perlov est touché par l’effervescence du monde du cinéma. Sa fréquentation des ciné-clubs, la rencontre avec Alain Resnais et Chris Marker, auquel il achète sa première caméra, le conduisent à se saisir des médiums photographique et cinématographique. L’exposition présente ce dialogue entre dessins, films et photographies.

A la Galerie Emmanuel Perrotin, Elmgreen & Dragset du 13 octobre au 22 décembre, du mardi au samedi de 11h à 19h. Vernissage samedi 13 octobre, 16h/21h

Première organisée à Paris depuis l’installation d’un jour que le duo a montée au Grand Palais à l’automne 2016. Michael Elmgreen et Ingar Dragset travaillent ensemble une large palette de matières depuis plus de vingt ans. Ils créent des sculptures et des installations qui font souvent écho à la première période du land art ou à l’esthétique minimaliste, mais abordent des questions actuelles, sociales et existentielles, en rapport avec l’espace public et les designs du quotidien, et avec la façon dont ceux-ci influencent notre comportement et notre état d’esprit.
Leurs nouvelles œuvres sculpturales reflètent là encore l’intérêt constant de ces artistes pour nos interactions avec le contexte spatial.

Galerie les Filles du Calvaire, présente l’exposition « Human Being, Black Sound, Black Human, Sound Being, Sound Human, Black Being », du mardi au samedi de 11h à 18h30, jusqu’au 20 octobre

Exposition « Human Being, Black Sound, Black Human, Sound Being, Sound Human, Black Being » confiée à Emmanuel Saulnier. Après son exposition « Black Dancing » qui s’est tenue de Février à Mai 2017 à Paris au Palais de Tokyo, Emmanuel Saulnier invite quatre jeunes artistes français à exposer avec lui sur le thème évolutif « HUMAN BEING / BLACK SOUND » à la Galerie Les filles du calvaire à Paris : Steeve Bauras, Téo Bétin, François Bianco, et Sébastien Gschwind.
Cette exposition s’inspire librement des textes du poète américain T.S. Eliot intitulés « Four Quartets ». Les quatre éléments activent cette poésie et sa sonorité. Sa métrique et son tempo ouvrent littéralement un espace et une énergie humaine suggestive particulière. Elle est aussi apparentée à une musique.

Galerie Rabouan Moussion présente Guillaume Durrieu, Splash, du 6 octobre au 3 novembre, du lundi au samedi de 10h à 19h30

Guillaume Durrieu nous offre à travers cette nouvelle exposition un travail empreint de tradition et d’Histoire, de musique et de poésie. Grâce à un protocole d’accrochage défini par l’artiste lui-même, s p l a s h entend jouer avec les codes de l’exposition. Pensée et rythmée comme une partition musicale, la scénographie donne le ton. À nous de savoir ouvrir l’œil et, pourquoi pas, tendre l’oreille.

L’essence de cette exposition, contenue dans un « splash » vibrant comme le pinceau sur la toile, nous évoque la spontanéité du geste en peinture mais aussi la musique à travers l’objet de la cymbale (appelée splash), domaine cher à l’artiste. Une énergie indomptée et indéterminée qui contraste avec la maîtrise et l’ordre qui se dégagent des peintures organisées en signes et en motifs, issus d’un certain héritage du modernisme que l’artiste rejoue dans ses tableaux. Lisa Toubas
Vernissage Samedi 6 Octobre 2018 à partir de 17h

Au Centre Georges Pompidou, Franz West. Tous les jours de 11h à 21h sauf les mardis, jusqu’au 10 décembre, nocturne le jeudi (23h). Galerie 2 (niveau 6). Clôture des caisses 1h avant la fermeture

Venez découvrir dès aujourd’hui l’exposition Franz West, rétrospective inédite, et la plus complète à ce jour (près de 200 œuvres), consacrée au travail de cet artiste autrichien parmi les plus influents de ces cinquante dernières années.

Esprit libre et indépendant, sans formation classique, Franz West (1947-2012) est resté dans l’ombre pendant près de quinze ans avant que ses sculptures du début des années 1970 ne le fassent connaître internationalement à la fin des années 1980.
Cette reconnaissance assez tardive et l’influence que Franz West a exercée sur de plus jeunes générations à partir des années 1990 ont paradoxalement contribué à le rendre libre de toute détermination générationnelle et à lui conférer une dimension atemporelle.

Bibliothèque Forney : Turbulences graphiques, le graphzine à Forney, Focus automnal sur les fanzines, du 20 octobre au 24 novembre, le mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 13h à 19h

Petit dernier des collections de la bibliothèque Forney, le graphzine a fait son apparition en 2017 dans nos murs et est représenté maintenant par plus de 700 publications graphiques extrêmement variées disponibles en consultation sur place. Venez découvrir cet univers graphique et underground !

Mairie du 3e : Exposition "C comme…", du 9 au 19 octobre, du lundi au vendredi de 8h30 à 17h et le Jeudi jusqu’à 19h30

Dans le cadre du mois Octobre Rose, les associations Prolific et Skin combinent leurs ADN pour mener solidairement la lutte contre le cancer du sein et présentent une grande exposition mêlant “Art, Science et Thérapie”. Un projet artistique inspiré de photographies de cellules prises en laboratoire qui permet à 13 binômes femme/artiste de pouvoir s’exprimer dans un travail libre et libérateur.

Plusieurs autres artistes participeront à cette exposition 2018 comme la jeune photographe Camille Ropert, le plasticien de renommée internationale Rachid Koraïchi, les stylistes haute couture Ece et Ayse Ege, fondatrices de Dice kayek. Des performances live artistiques et musicales seront proposées le 9 octobre.
Vernissage le mardi 9 octobre à 18h


EVENEMENTS

Au Carreau du Temple : salon Geek’s Live 2018, samedi 13 octobre de 9h30 à 19h30

Le futur c’est demain ! En 10 ans, l’événement Geek’s Live s’est imposé comme le rendez-vous à ne pas manquer de l’année : les marques, startups et personnalités les plus importantes du secteur viennent à la rencontre de leur public le temps d’une journée dans un cadre exceptionnel, en plein cœur de Paris.

Du high-tech au gaming en passant par le divertissement, cette journée offre une vision complète des actualités de la culture geek. En proposant des nouveautés, des exclusivités, des animations, des démonstrations, des jeux ou encore des conférences.

Au Centre Wallonie Bruxelles : 27e quinzaine du cinéma francophone du 1er au 9 octobre

Festival annuel non compétitif, cette 27e édition met le cinéma arménien à l’honneur. C’est aussi l’occasion de découvrir une sélection de courts et longs métrages, fictions et documentaires inédits en avant-première, en provenance du Sud et du Nord de l’espace de la Francophonie. Découvrez vingt films en treize séances, émanant de huit pays : Arménie, Rwanda, France, Belgique, Mali, Luxembourg, Etats-Unis et Tunisie.
La question de l’identité sous-tend toute cette édition, avec des interrogations sur les racines et le respect des traditions, avec une attention à l’Autre et l’acceptation des différences, qu’elles soient sociales ou intimes.
Ouverture le lundi 1er octobre à 20h- Séances à 18h et à 20h


ENFANTS

Maison Européenne de la Photographie, bonne Pioche avec François Delebecque, stage-atelier avec l’artiste plasticien François du 29 au 31 octobre. De 10h à 16h

Le stage-atelier avec l’artiste plasticien François Delebecque propose aux enfants de 6 à 11 ans de fabriquer un jeu de loto à partir de leurs propres images. L’atelier propose aux enfants de faire l’expérience entre ce qu’ils perçoivent et ce qu’ils imaginent.

La silhouette d’un objet produit une forme plus ou moins identifiable, mais aussi un élément graphique à part entière tendant à l’abstraction, et qui ouvre ainsi vers un imaginaire. Qu’est-ce qui se cache derrière une silhouette ?
Dans l’esprit de ce jeu de découverte, les enfants créeront à partir de leurs photographies des énigmes visuelles.
À cette occasion, François Delebecque présentera aux enfants ses livres de jeunesse et le Loto de la Nature qui ont inspiré la création de cet atelier.

Bibliothèque Arthur Rimbaud : Assemble ton robot InMoov, le samedi 13 octobre de 14h30 à 17h

Un atelier de robotique pour les curieux et les curieuses ! Créé en 2011, le robot humanoïde InMoov a la particularité d’être le premier robot open-source et reproductible en impression 3D !
Lors de cet atelier, les participants seront sensibilisés à la démarche de son créateur, Gaël Langevin, et seront amenés à monter une main du robot InMoov puis à s’initier à la programmation robotique.
Atelier sur inscription, adultes et enfants à partir de 10 ans.

- Centre Wallonie Bruxelles : 60e anniversaire des Schtroumpfs ! Expo Peyo jusqu’au 28 octobre, du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi -dimanche de 11h à 19h, dernières !

Planches BD des Schtroumpfs, de Johan et Pirlouit, de Benoît Brisefer... Cette rétrospective inédite à Paris entend mettre en lumière Peyo, le narrateur exceptionnel et le créateur d’univers : celui des Schtroumpfs, bien sûr, mais aussi celui de sa fabuleuse série moyenâgeuse Johan et Pirlouit, ou encore de Benoît Brisefer, petit garçon aux superpouvoirs…

Au Point Virgule : Le roman de Renart, tous les samedis et tous les jours pendants les vacances scolaires du 20 au 31 septembre à 14h, mise en scène Freddy Viau

Dans le poulailler, Pinte la Poule a disparu. Renart le rusé, grand farceur, en est-il le responsable ?
Renart le rusé est toujours à l’affût de quelques farces envers Chanteclerc le Coq, Brun l’Ours, Ysengrin le Loup... Mais cette fois-ci, Pinte la Poule a disparu et Renart se défend d’en être le responsable.
Est-ce un piège qu’on lui tend ? Y échappera-t-il ?
Spectacle enfant à partir de 5 ans.

Au Théâtre Essaïon, Les Malheurs de Sophie (la Comtesse de Ségur), tous les mercredis, samedis et dimanches à 14h30

Son prénom : Sophie ! Espiègle, inventive et souvent malicieuse, elle emprunte des chemins interdits, seule ou accompagnée de son cousin Paul, véritable garçon modèle, parfois influençable mais souvent raisonnable.

Nous suivons les aventures de cette héroïne, passionnée de poissons rouges et d’écureuils, un jour tentée d’ouvrir un salon de thé, un autre jouant avec un loup comme on joue avec le feu.
Mais pourra-t-elle se sortir de tous les dangers ? Et son entourage supportera-t-il longtemps cette petite fille audacieuse ? Car désobéir, c’est parfois grandir, pas facile d’explorer la vie...

Théâtre Bo : Où es-tu Cacahuète ? tous les samedis et dimanches et pendant les vacances scolaires (sauf le lundi), à 16h30

Ce matin, Capucine est surprise, son petit chat à disparu. Lui fait il une farce ? S’est il perdu ? Soudain, elle entend un miaulement venant de son livre préféré...
Avec l’aide de tous les enfants, la petite fille va réussir à entrer dans le livre des merveilles et rencontrer tous les personnages fantastiques des mondes imaginaires.
De ce voyage interactif, Capucine va partager avec les enfants une aventure musicale inoubliable teintée de poésie et d’éclats de rire.

Bibliothèque Médiathèque Marguerite Audoux : Les Racontines, samedi 6 octobre à 11h

Venez écouter des histoires et embarquez pour un voyage dans l’imaginaire, les bibliothécaires vous donnent rendez-vous à 11h. Pour les enfants à partir de 3 ans, dans la limite des places disponibles.

Le Centre Georges Pompidou présente "Playtronica #2" Jusqu’au 14 octobre, tous les mercredis, samedis et dimanches à 14h (4h) au Studio 13/16

Dans l’installation du collectif Playtronica tout devient source de son : des fruits, un vêtement, un stylo et votre propre corps. Grâce aux technologies numériques le dispositif développé par le collectif donne une voix à tout ce qui vous entoure. Par votre interaction avec des objets du quotidien, vivez une expérience interactive et musicale unique.
Collectif d’artistes, designers, musiciens, Playtronica crée des expériences musicales interactives et multi-sensorielles.
Pour les ados de 13 à 16 ans

A la Gaîté lyrique : Jouer en famille, jeux vidéo ! Le jeudi pendant les vacances scolaires de la Toussaint, jeudi 25 octobre à 15h

Pour un après-midi ludique et numérique, l’atelier "Jouer en famille" fait découvrir aux enfants, aux parents et aux grands-parents des jeux vidéo, des applications sur tablettes et des jeux de société incroyables.
Une sélection étonnante de jeux vidéo, d’applications mobiles sur tablettes et de jeux de société, concoctée avec soin par les documentalistes du Centre de ressources de la Gaîté Lyrique, permet de jouer en famille. Il faut miser sur la collaboration, entre petits et grands !

Le République présente The Crazy kid’ s show Moos, tous les samedis et les dimanches et pendant les vacances scolaires (sauf le lundi) à 14h30

Moos propose un spectacle interactif, pour les 4-12 ans, à l’opposé des spectacles classiques pour enfants sages. Avec lui, ce sont les enfants qui font le show. Ils participent, chantent, dansent, s’ouvrent les uns aux autres au travers de différents défis qui font aussi découvrir l’esprit d’équipe.

La constitution de 2 équipes et de leurs capitaines.
Les différentes équipes s’opposeront lors de plusieurs épreuves, encouragées par le public : du Crazy Quizz , à l’Epreuve dansante sur les Crazy Kid’s Dance, en passant par des interludes chantés en karaoké, aux Battles dance, the Voice, concours Mickael Jackson, Démo de danse hip-hop il n’y aura pas de répit !


CONCERTS

Au Carreau du Temple, en live l’émission Foule Sentimentale, Didier Varrod (France Inter), chaque lundi, en octobre les 22 et 29 octobre à 19h30

Le son, ça s’écoute, mais ça se vit, se partage et se contemple aussi ! Chaque lundi, le Carreau du Temple accueille en live l’émission Foule Sentimentale. Découvrez sur scène les talents de demain, en accès libre sur simple réservation.
Foule sentimentale, c’est une ambiance libre où tout est possible : un live léger au piano, une leçon de musique à la guitare, l’intervention d’invités de dernière minute..., le tout orchestré par Marion Guilbaud en direct du Carreau du Temple.

Trois heures d’émission sur la chanson française et la scène francophone, dont une heure de musique live : c’est gratuit, ouvert à tous, servi sur un plateau, accompagné de l’acoustique parfaite de la salle de spectacle du Carreau du Temple ! Chaque lundi soir, Didier Varrod accueille au Carreau du Temple dans une atmosphère détendue bon nombre d’artistes : la nouvelle et l’ancienne génération se croisent, échanges impromptus à la clé.

Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey : De Tokyo à Barbara, un bouquet de souvenirs ! Tous les mercredis à 18h30

Mari Kazué fait passer l’un des messages musicaux les plus essentiels de Barbara, le pathétique de l’existence.

"La première fois que je t’ai vue, Barbara, c’était à Tokyo, quartier Shibuya.
Tu as chanté dans une petite salle de spectacle au Japon.
J’étais encore une jeune étudiante.
Pendant ton concert, tu es montée sur le piano, tu t’es déplacée partout sur la scène.
Je n’ai rien compris à la langue française.
Mais j’avais les larmes aux yeux.
Après le concert, j’ai sangloté toute la nuit, bouleversée.
Depuis ce soir là, dans ma tête, s’est gravé le nom Barbara, Barbara Barbara... absente, irréelle, fragile, et qui me comble.
Maintenant je suis devant vous.
Bien sûr, chanter en japonais, ce serait plus facile.
Mais non.
Je ne chante jamais les chansons de Barbara traduites en japonais . Pourquoi ?
Le coeur de Barbara est intraduisible.
Un trésor unique, singulier, qui a combattu toute sa vie contre la pauvreté, contre la tristesse, contre l’injustice...
C’est un défi.
C’est une déclaration d’amour aussi .
Donc, ce soir, je chante...
Allez ...Hop là !"

Centre Wallonie Bruxelles : Bojan Z le 30 octobre à 20h

Le Centre Wallonie-Bruxelles accueille le pianiste Bojan Z, parrain de la 16e édition du festival international Jazzycolors.
Bojan Z, le grand pianiste d’origine serbe aux multiples récompenses, lancera les festivités avec son tout nouveau projet, en compagnie de Pierre-François Dufour (électronique, violoncelle et percussions) et de Bastien Burger (multi-instrumentiste, bassiste et producteur).
Bojan mélange et déforme d’une manière harmonieuse son bagage musical haut en couleur, qui s’étend de sa solide formation classique jusqu’au folklore des Balkans, en passant par la musique brésilienne et les Beatles, le blues ou le jazz.

Au Théâtre Dejazet : Bernard Sauvat du 4 au 6 octobre à 20h30

Bernard Sauvat dans Et dire que j’ai chanté tout ça ! Le nouveau tour de chant du chanteur. Il sort un nouvel album " Mes silences d’autrefois "

L’association Jeunes Talents présente Marie-Laure Garnier (Soprano) et Célia Oneto Bensaid au Piano, jeudi 25 octobre à 12h30

Le Lied à travers les siècles
Le lied est emblématique de la littérature musicale allemande et autrichienne.
Schubert est l’un des premiers compositeurs de cette forme ayant écrit plus de six cents lieder durant sa courte vie. Il met en musique les grands poètes de son temps comme Goethe (Gretchen Am Spinnrad) ou Matthäus von Collin (Der Zwerg).
Plus tard Brahms se confronte également à cette forme avec grand succès, choisissant des poètes moins reconnus que Schubert, mais les sublimant musicalement en créant des lignes vocales d’un grand lyrisme ainsi que des parties pianistiques souvent très complexes. Avec Marie-Laure Garnier (Soprano) et Célia Oneto Bensaid au Piano.

Au Théâtre Essaïon : J’ai mangé du Jacques, du 11 octobre au 3 novembre, les jeudis, vendredis et samedis à 21h30

Un spectacle de reprises d’un tas de mecs qui s’appellent Jacques et qu’on aurait mangés. De Prévert à Dutronc, Higelin, Demy... mais pas seulement ! Julie et Raphaël, comédiens, interprètes et multi-instrumentistes, revisitent un patrimoine exquis. Amis gourmands, si vous goûtiez du Jacques ? On revisite Jacques Brel, Jacques Prévert, Jacques Higelin, Les frères Jacques, Jacques Dutronc, Jacques Offenbach, Jacques Demy, Jacques Lanzmann ...

Avec Julie Autissier et Raphaël Callandreau

La Gaîté lyrique, présente Bachar Mar-Khalifé, le samedi 27 octobre à 19h30

Bachar Mar-Khalifé, artiste franco-libanais au style inclassable, vient pour la troisième fois à la Gaité Lyrique. Il présente son quatrième album : "The Water Wheel", un hommage au oudiste Hamza El Din.
En fouillant dans la discothèque familiale, Bachar Mar-Khalifé découvre à l’adolescence "Escalay : The Water Wheel" (1971) du nubien Hamza El Din. Ce disque solo, d’un joueur de oud et chanteur méconnu en Europe, le transporte.


A LIRE AUSSI :
Carreau du Temple à Paris
Beaubourg, les Halles, visite de Paris Centre
Le Louvre, Palais Royal, le guide du centre de Paris
Iles Saint-Louis, la Cité, Lutèce, visiter le coeur de Paris
Super balade à Montmartre, les lieux célèbres
Saint-Germain-des-Prés à Paris : Visite guidée, circuit
Promenade, les 25 lieux à visiter dans le Marais à Paris
Guide touristique des Champs-Elysées
Quartier Latin à Paris, les beaux lieux à visiter
Balade des Buttes-Chaumont à Belleville, belles vues de Paris
Guide du Bassin de la Villette à la Cité des science
Canal Saint Martin au Canal de l’Ourcq
Paris, la Seine, bateaux mouches, monuments, croisières et balades
Les meilleurs restaurants japonais de Paris
Les Ponts de Paris
Meilleurs restaurants ouverts de nuit à Paris
Les meilleures pâtisseries à Paris
Top 15 meilleurs restaurants italiens à Paris


FIN---------------------------------------------------------------------------




Évènements passés

Le Marais est un quartier historique de Paris, qui se situe dans les 3e et 4e arrondissements. Autrefois un vaste marécage - d’où son nom - le Marais est aujourd’hui l’endroit idéal pour pêcher une bonne sortie culturelle. Festivals de cinéma ou de musique, salons, fêtes de quartier et rencontres citoyennes... Tout est permis dans le Marais !

Vous trouverez ci-dessous l’agenda des évènements qui ont lieu en 2014 à Paris - Marais, par ordre chronologique. Les dates exactes ne sont pas toujours connues longtemps à l’avance, c’est pourquoi dans certains cas, nous indiquons les dates des éditions précédentes, en attendant d’obtenir les informations permettant de mettre à jour l’article.

JPEG

Les fêtes et festivals :

Il se déroule dans le Marais chaque année un nombre conséquent de festivals à portée locale ou internationale. Parmi les festivals les plus attendus, il y a le Festival International du Film des Droits de l’Homme, le Nouveau Festival au Centre Pompidou, le festival Cinéma du Réel, le Festival des Cultures Juives (juin), dont la programmation est chaque année plus imposante, le Festival FNAC Live durant l’opération Paris Plages ou encore l’original Festiblog en septembre.

Salons et évènements :
Le Marais accueille aussi tous les ans son lot de salons notamment à l’Espace des Blanc-Manteaux. On peut retenir entre autres le salon Vivez Bio (mars), le salon du Vintage, sous réserve de modifications de dates et de lieux...
Centre et quartier culturel, le Marais est aussi un quartier qui sait s’amuser et se dépenser. Le carnaval vénitien de février, le Tournoi International de Paris ou encore les foulées du Marais, aussi sous réserve de modifications de dates et de lieux.


Quelques anciennes dates d’événements dans le Marais :

Janvier 2014

Fin des vacances de noël

Février 2013

Festival International du Film des Droits de l’Homme
Nouveau Festival au Centre Pompidou

JPEG

Mars 2013

Vacances d’hiver
Semi-Marathon de Paris
Festival Ici et Demain
Carnaval des Femmes à Paris
Cinéma du Réel

Avril 2013

Bourse aux vélos du 4e
Extra Ball
Paris Fashion Week
Vacances de printemps

Mai 2013

Journées nomades
Festival du cinéma brésilien de Paris
Tournoi International de Paris
Festival O 4 vents

Juin 2013

Festival le court en dit long
Nuit Paris Jeunes
Festival des Cultures Juives
foulées du Marais
Festival de la rue
Festival Musique en l’île
Marché de la poésie

Juillet 2013

Vacances d’été :
Festival Soirs d’été
Festival Européen Jeunes Talents
Festival FNAC Live

Septembre 2013

Rentrée scolaire
Festiblog
Paris Fashion Week
salon du Vintage

Octobre 2016

Quinzaine du cinéma francophone
Slick art fair
Mon patrimoine secret
Festival de l’imaginaire
Salon T Mode
Salon de la revue
Bourse aux vélos du 3e
Vacances de la Toussaint
Festival on y danse prochain en octobre 2017

Novembre 2013

Salon Antiquités-brocantes
Salon de l’autre livre
Crèche de Noël de Notre Dame de Paris
Salon des créateurs et des ateliers d’art

Décembre 2013

Salon Vivez bio Paris
Messe de Minuit Notre-Dame
Vacances de noël


Messages

  • Comme chaque année (depuis 1947...) les JAM se déroulent au sec et au chaud ! Entrée GRATUITE par l’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement, 68 rue de Turenne.
    Découvrez la vingtaine de comptoirs à l’OFFRE très diverse et à tous les prix (brocante, tissus d’ameublement, vidéo, vêtements hommes femmes et enfants, livres neufs et d’occasion, dédicaces, jouets, livres de bibliophiles gastronomie, vins, informatique, cadeaux du monde, tableaux et gravures, santons...). Puis reprenez des forces aux comptoirs restauration et gastronomie (crêpes, déjeuner, gâteaux, ...).
    Les JAM 2017 ? Comme tous les ans de la bonne humeur, de l’accueil... et puis une belle action pour cette vente de charité qui grâce à vous (et internet) accueille chaque année des visiteurs encore plus nombreux et généreux.
    Pour en savoir plus : http://jam.wifeo.com/

  • year one
    Photographies de Peter Murphy

    Du 24 novembre au 1er décembre 2016

    Sur le fil de Paris
    2 rue de l’Ave Maria 75004 Paris
    www.surlefildeparis.fr

    « Année Un ». Un nouveau départ, le recommencement. Un an dans un nouvel endroit bien connu, un nouveau regard sur un lieu familier. Une année à observer. Une année à se documenter.

    Les photographies dans l’exposition ‘’Année Un’’ représentent effectivement un an dans une vie, mais ne sont pas une série d’événements vécus dans une année. Au contraire, ces images véhiculent des émotions et des sentiments ressentis pendant une période de transition : l’excitation, l’appréhension, l’ambition, la curiosité, l’anxiété, la colère, la joie et les autres. Des émotions prises sur le vif chez chacun d’entre nous parisiens, mais véhiculés par l’œil du photographe de retour.

    Inspiré par les millions de petits moments qui se produisent autour de nous dans une ville comme Paris, Peter Murphy expatrié 9 ans au Canada, réapprend à vivre dans la capitale. Ces photos font partie de son processus de (ré) intégration, de (re) connexion à travers des moments partagés mais désormais figés dans le temps.

    petermurphy.ce@gmail.com

    http://www.petermurphyphoto.com/

  • Chaque jeudi à 20h30, rencontrez la crème de l’humour parisien, le top de la blague de la capitale, le summum de la galéjade francilienne, enfin la suprématie de la rigolade actuelle quoi !

    A chaque soirée retrouvez une programmation aussi bien excellente que variée, avec à chaque fois de nouveaux arrivant ainsi que le meilleur des passages précédents.

    Le lieu : L’Equinox (33, Rue des Rosiers 75004).

    L’accès est gratuit (1 consommation obligatoire, chapeau pour l’artiste).

    Réservations possibles sur : http://www.billetreduc.com/172268/evt.htm

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.