eVous
Après la pluie, le beau temps
Accueil Environnement Seniors Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Agenda du mois > Sorties dans le Marais

Sorties dans le Marais

Dernière mise à jour : mardi 17 mars 2020, par Denis

Agenda du mois de mars, dans le Marais à Paris. Expositions, événements, théâtre, concerts, arts et spectacles, activités pour les enfants, un cocktail de suggestions à la veille du printemps très perturbé par la contagion du coronavirus. Des lieux, des sorties culturelles toute la semaine ou le week-end qui sont annulés.
Il faut contacter d’abord, l’établissement, afin de vérifier si l’événement aura lieu. Les événements sont actuellement interdits jusqu’à nouvel ordre.

Mars 2020 dans le Marais


Accès rapide : Les spectacles - Les expositions - Les évènements - Activités avec les enfants - Les concerts


SPECTACLES

Le Café de la Gare, présente : Dîner de Famille, du mercredi au samedi à 19h30 (sauf le 7 à 19h), matinée le samedi à 16h, le dimanche à 18h15

A l’occasion de ses 30 ans, Alexandre souhaite demander à ses parents d’être les témoins de son mariage.

Son père, animateur de télé parisien, et sa mère, femme au foyer provinciale, sont fâchés depuis sa naissance. Alexandre va utiliser de faux prétextes pour les réunir... Le dîner de famille va-t-il totalement partir en vrille ?

Le Théâtre des Blancs Manteaux présente Matthieu Brillard dans "Revient parmi les sien.ne.s", tous les mercredis à 19h30

Les humains sont allés trop loin, Dieu décide de renvoyer Jésus sur Terre pour essayer de sauver l’Humanité.
Les animaux se rebiffent et annoncent une grève générale, Jésus est alors sommé de retourner sur Terre pour comprendre où tout a commencé.
Essayant de ne pas entrer en tentation, Jésus arrivera-t-il à sauver l’Humanité ?
Et si le salut des Hommes venait des alexandrins de Cyrano ?
Un baiser mais à tout prendre qu’est-ce ?

Avec le Centre Culturel Suisse, Old Masters présente le spectacle singulier : "L’Impression", les 28 et 31 mars à 18h et le lundi 30 mars à 20h

Old Masters construit un monde idéal, un univers minimal et doux d’azur moelleux, de quadrilatères de chair. L’Impression est une réunion entre des êtres qui se demandent comment vivre mieux. L’un fait part de ses interrogations. Les autres cherchent à leur donner un sens en se basant sur leurs propres « impressions ».
Des solutions sont avancées, et ça fonctionne. Mais l’échange cible, en filigrane, la mesquinerie humaine et les tyrannies sociales. Une oeuvre infiniment caustique et poétique.

Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey : Lettres à Louise Colet de Gustave Flaubert. Adapté et joué par Marie-Stéphanie Sutter, tous les mercredis à 18h30

Lettres de Gustave Flaubert à Louise Colet, poétesse et amante qui lui a inspiré Madame Bovary.
Paris, été 1846. Gustave Flaubert a 24 ans. Il n’a encore rien publié et n’est pas reconnu dans le monde des lettres. Il devient l’amant de Louise Colet, muse des salons parisiens. Depuis la maison familiale de Croisset en Normandie, il lui écrit chaque jour.

Seule en scène, dans son boudoir de la rue de Sèvres, Louise découvre les lettres enflammées de Gustave et devient la confidente du jeune auteur. Commence alors une relation houleuse, qui durera huit ans, pendant lesquels les deux amants s’aiment et se déchirent car Louise a une rivale, Madame Bovary !

Venez découvrir une des plus belles correspondances de la littérature française. Vous serez plongé dans les coulisses de l’élaboration de Madame Bovary, le chef d’oeuvre écrit après la révolution de 1848 dans une France pas si différente de celle d’aujourd’hui.

Théâtre Espace Marais : 24h de la vie d’une femme
de Stefan Zweig, mise en scène Joseph Morana, les 7 et 14 mars à 19h30

Le récit d’une passion brève et foudroyante entre une aristocrate et un jeune homme rongé par la folie du jeu. Ce récit bref et aigu comme les affectionnait l’auteur d’Amok et du Joueur d’échecs, est une de ses plus incontestables réussites.

Ce spectacle fait partie d’ une trilogie avec Amok et Le Joueur d’échecs au Théâtre Espace Marais et revient après 5 années de succès à Avignon.

Au Carreau du Temple : "Je rentre dans le droit chemin", conception et interprétation Sylvain Riéjou, jeudi 19 et vendredi 20 mars à 19h30

Pourquoi, quand et comment la nudité a-t-elle un sens sur scène ? Enfin, un chorégraphe défie frontalement la question, sans détour ni métaphore, dans une forme pétillante, entre fausse conférence et danse vraie.
Dans un climat chatoyant d’autodérision, déjouant le parfum de scandale que suscite le nu, Sylvain Riéjou propose son lexique du dénuement et le met en pratique avec son propre corps pour mettre en évidence que c’est là l’acte le plus engagé et engageant du danseur. Il nous rappelle, avec une étonnante pudeur, que toute création artistique est intrinsèquement une mise à nu.

Au Théâtre Essaïon : "Fureur" de Victor Haïm, mise en scène Stéphanie Wurtz, tous les lundis à 21h

L’ultime face-à-face détonnant entre un chef d’orchestre irascible, et ses musiciens à bout de nerfs qui viennent tout juste de le destituer...

Éjecté par des musiciens qui ne supportent plus son irascibilité et son insatiable exigence, un maestro ulcéré règle ses comptes avec eux lors d’une ultime répétition de la " Symphonie Pastorale " de Ludwig Van Beethoven. Qui sortira vainqueur de cette ultime bataille désopilante... ?!

Bibliothèque de l’Arsenal : Carte blanche à l’actrice Anne Alvaro, le mercredi 18 mars à 19h

La 22e édition du printemps des poètes, du 7 au 23 mars, est placée sous le signe du courage. A cette occasion la bibliothèque de l’Arsenal donne carte blanche à l’actrice Anne Alvaro pour des lectures de poésies.
Lecture par Anne Alvaro, actrice

Le Centre Georges Pompidou : Ola Maciejewska présente « Bombyx Mori » du 26 au 28 mars à 20h30. Grande Salle

Avec Bombyx Mori, pièce pour trois danseurs, la chorégraphe polonaise Ola Maciejewska continue sa recherche sur Loïe Fuller, figure pionnière de la danse moderne au début du siècle, depuis souvent passée sous silence.
À partir de ses recherches, la chorégraphe redéfinit un paradigme du mouvement qui explore la relation entre corps et matière. La force centrifuge des mouvements imprimés à l’iconique robe des danses serpentines crée des métamorphoses affolantes.
Maciejewska et ses danseurs jouent de cette machinerie de tissu et engagent avec elle une conversation presque humaine. Le corps peut ainsi devenir objet et la matière un sujet autonome, et tous les deux se transformer en créature hybride, en des figures étranges.

A la Gaîté Lyrique : The Aga Mission Ball ! Samedi 28 mars à 16h30

Ball par la House of Balenciaga - Paris Region.
La région parisienne de la Legendary Internationale House of Balenciaga et La Gaîté Lyrique présentent The Aga Mission Ball, une compétition internationale de la scène ballroom sur le thème des agents secrets.
En accueillant des balls à la Gaîté Lyrique, elle offre l’arène festive aux maisons organisatrices pour encourager la culture de la scène ballroom. Alors, qui remportera le prix du meilleur agent dans chaque catégorie confondu ? Rendez-vous au ball pour le savoir.
https://gaite-lyrique.net/evenement/the-aga-mission-ball

Do you speak voguing ? Le monde fantastique de la Ballroom Scène vous tend les bras mais vous n’y comprenez rien ? Toutes les infos sur le champ lexical et les codes à comprendre : ICI.

Centre Wallonie Bruxelles : Diederik Peeters présente "Apparitions schizophréniques", le 14 mars à 20h

Satellite à la programmation du Centre Pompidou de la pièce « Apparitions ». De la narration alchimique, de la science-fiction absurde, quelques chimères et, qui sait, peut-être même un soupçon de mélancolie.
A la recherche de la preuve ultime que les fantômes existent, voilà deux ans déjà que Peeters explore les passages obscurs qui lient la science à la magie, ou l’occultisme à la technologie. Tout au long de cette quête, il a régulièrement partagé ses découvertes sous diverses formes : pièce chorégraphique, installation ou encore fiction radiophonique.

En satellite de sa programmation au Centre Pompidou, il investit les espaces du Centre pour une performance unique avec la complicité de la créatrice sonore bruxelloise Anne Lepère.

Bibliothèque Historique de la Ville de Paris : Lecture-spectacle de "La Chute" d’Albert Camus par Denis Lavant, samedi 28 mars à 19h

À l’occasion des soixante ans de la disparition d’Albert Camus, le comédien Denis Lavant nous replonge dans la confession de Jean-Baptiste Clamance, juge-pénitent. Denis Lavant nous propose une lecture-spectacle de La Chute publié aux Éditions Gallimard.
Sur Réservation uniquement.

Théâtre Bo St Martin présente Nacime Tobni dans Mais toi c’est pas pareil, tous les mercredis à 20h

Tout est une question de perception ! A travers son parcours singulier, qu’il rend pourtant universel, Nacime Tobni partage avec nous sa folie, son humanisme, sa poésie et sa perception du monde.
Nacime est drôle mais pas que ... Véritable booster d’endorphines, il nous rappelle que tout est possible, même si pour chacun d’entre nous c’est pas tout à fait pareil...

Le Point Virgule présente Karine Dubernet dans Souris pas ! Tous les dimanches à 18h40

À travers une myriade de personnages hilarants, Karine Dubernet livre un autoportrait survolté, et embarque avec elle le public dans un rythme effréné.

À coup de flash-back en forme de compte à rebours, Karine Dubernet livre une autobiographie à la fois tendre et hilarante. Situations impayables s’enchaînent à un rythme effréné, avec un humour corrosif et un salvateur sens de la dérision... Un parcours initiatique où se côtoient personnages réels et imaginaires, nous apprenant que l’on peut tomber, pour mieux se révéler.

Le République présente : Le clan des divorcées, tous les jours, du lundi au samedi à 20h, matinée le dimanche à 16h et le samedi à 18h30

3 femmes divorcent et partagent le même appartement, Stéphanie d’Humilly de Malanpry, Mary Bybowl et Brigitte.
Stéphanie d’Humily de Malanpry, une bourgeoise qui vient de quitter un berger ardéchois décide de changer de vie en partant s’installer à Paris. Pour vivre dans son grand appartement elle cherche deux colocataires, qu’elle va trouver sous les traits de deux autres femmes divorcées : Mary Bybowl, une anglaise un peu délurée qui vient de quitter un homme de plus ; et Brigitte, la rurale qui divorce aussi. Ces trois femmes aux caractères et statuts sociaux différents vont traverser cette épreuve en se soutenant mutuellement.

Bibliothèque Médiathèque Marguerite Audoux, No more spleen, avec Charles Robinson, écrivain, et Franck Micheletti, chorégraphe, samedi 21 mars à 20h

Le festival Concordan(s)e propose une rencontre inédite entre un écrivain et un chorégraphe, autour d’une création commune qui croise le geste et le mot.
En 2017, Frank Micheletti et Charles Robinson imaginaient The Spleen, une enquête pop à travers nos intoxications : technologiques, politiques, organiques.
L’enquête prenait la forme survoltée d’une succession de tableaux colorés, passant d’un western à une épopée spatiale, un documentaire anatomique, un thriller, etc.

Avec presque quarante dates au compteur, le duo a affiné son écriture collective, sa complicité et son amitié. Invités à nouveau par Concordan(s)e, les deux artistes vont développer cet univers et cette écriture, continuera à enquêter sur un certain état du monde et sur nos si nombreuses façons de nous rendre patraques, défaillants ou cinglés.
https://www.concordanse.com/


EXPOSITIONS

Au Centre Georges Pompidou, l’exposition de Yuan Jai. Jusqu’au 27 avril. De 11h à 20h, fermé le mardi. Niveau 5 - Salle Focus

Yuan Jai produit des œuvres de grand format à l’encre sur soie, support qu’elle apprécie pour les déformations du motif autorisés par sa fluidité, les reliefs de sa trame et sa capacité à soutenir le poids des couleurs obtenues à partir de pigments minéraux (azurite, vermillon, orpiment, malachite).
La couleur éclatante répond au souci du détail, l’expansion jubilatoire et organique des formes à la maîtrise du tracé acquise par une longue pratique de la calligraphie.
Yuan Jai, « Charge », 2012 © Courtesy of the artist :

Paysages luxuriants, bestiaires fantasmagoriques, éléments biographiques et motifs contemporains s’entremêlent de références à l’histoire de l’art occidental et chinois. Revendiquant son autonomie et la singularité de son expression, Yuan Jai occupe une place centrale dans l’art contemporain taïwanais.
Pour voir l’expo, réservez : ICI

Maison Européenne de la Photographie, Gangao Lang présente "Second Self-introduction", du 4 mars au 19 avril. Du mercredi au dimanche, de 11h à 19h30

Dans le cadre de la programmation du Studio, dédié à la création émergente, la MEP présente le travail de la photographe chinoise Gangao Lang, lauréate 2019 du Prix Dior de la Photographie pour Jeunes Talents : un travail sur le portrait où prime l’utilisation des outils numériques.
Dans Second Self-introduction, Gangao Lang présente des fragments de paysages en alternance avec une série de portraits retravaillés numériquement et qui mettent en scène son amie Li Wanyue.

Gangao Lang intègre naturellement les outils numériques dans sa pratique artistique, ils lui permettent de créer « un trouble insaisissable permettant d’intensifier la dimension sensible du réel ». Ses œuvres révèlent une volonté de mise à distance d’une conception de la photographie comme trace objective, les retouches digitales venant intensifier ce qui est imperceptible.

Fondation Henri Cartier Bresson, Martine Franck : Face à face, jusqu’au 17 mai. Du mardi au dimanche de 11h à 19h

La Fondation HCB consacre une exposition aux portraits de Martine Franck (1938-2012) dans la galerie dédiée à ses Collections.
Photographe engagée, elle souhaite voir la réalité en face, celle de l’âge, celle des exclus, celle des artistes, et mettre en lumière un moment d’échange subtil : les portraits de Martine Franck lui ressemblent. Ces quelques « face à face » s’inscrivent sobrement dans le temps et distillent la plastique discrète d’un regard attentif et pénétrant.

Galerie de l’Instant : Jean-Pierre Laffont présente "Nos Stars en Amérique" du 6 mars au 28 avril, vernissage jeudi 5 mars à 19h. Le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 11h à 19h, le dimanche de 14h30 à 18h30

Au milieu des années 60, Jean-Pierre Laffont est envoyé à New York et devient bientôt le correspondant aux Etats-Unis de la célèbre agence de photographes Gamma. Il photographie ainsi la vie américaine, tout comme les stars françaises de l’époque visitant la Grande Pomme : Yves Montand, Charles Aznavour, Brigitte Bardot, Françoise Hardy ou Sylvie Vartan.

Avec son épouse Eliane, ils créent le bureau Gamma Press Images, puis Sygma News Agency, dans les tumultueuses années 70. Ils couvrent ainsi le monde de la politique, les mouvements libertaires de cette décennie mais aussi la vie culturelle et sociale du pays.
Témoin privilégié, et complice de ces vedettes, il nous fait partager ces instants magiques, sa passion de l’image et nous fait voyager aux côtés de ces stars, sans mise en scène, sans barrière… La photographie dans toute sa simplicité et sa beauté.

Centre Wallonie Bruxelles : Exposition Le Message, c’est le réseau ! Le Mail Art en Belgique francophone. Du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi-dimanche de 11h à 19h. Du 19 mars au 17 mai, vernissage le 18 mars à 18h

Poursuivant une réflexion, déjà amorcée en Europe, sur le Mail Art, l’exposition Le Message, c’est le réseau ! Le Mail Art en Belgique francophone vise à situer l’espace belge francophone dans un large réseau international.
Le mail art se situe ainsi à la croisée de tendances esthétiques multiples, suivant autant les tendances majeures de l’époque que des logiques plus confidentielles.
L’exposition repose sur l’antinomie suivante : les artistes invités envoyant leurs productions à leur correspondants, ils ne sont que peu ou prou représentés dans leurs archives. Ce sont les productions de leurs correspondants qui sont donc dévoilées.

L’exposition est construite autour des archives et collections d’iconiques artistes belges francophones qu’ils se soient adonnés régulièrement ou ponctuellement à des envois postaux considérés comme des œuvres d’art à part entière.

La Galerie Isabelle Gounod, présente Leslie Smith III, "Strangers", du 14 mars au 11 avril, du mardi au samedi de 11h à 19h

Première exposition personnelle en France de Leslie Smith III, Strangers réunit un ensemble inédit de shaped canvas (tableaux découpés) explorant la gamme des émotions qu’une première rencontre provoque en chaque individu.

"Au mur se découpent des silhouettes abstraites, assemblées en compositions mouvantes et colorées. De vibrants pans de bleu se frôlent et se rapprochent. Ailleurs, un large coup de brosse dénature avec violence un aplat de vert sombre. Non loin de là, c’est un empilement charbonneux qui semble flotter à la surface d’une nappe écrue. Au gré des combinaisons, les formes s’attirent, s’unissent, se touchent du bout de leurs crêtes, renversées ou en équilibre, retenues ensemble malgré leurs différences, leur altérité".
Thibault Bissirier, janvier 2020

A la Gaîté Lyrique : Adrien M & Claire B : Faire corps - L’exposition, jusqu’au dimanche 3 mai, du mardi au vendredi de 14h à 20h, le samedi de 12h à 20h et le dimanche de 12h à 19h.

"Faire corps" - Adrien M & Claire B est un ensemble d’œuvres immersives et interactives, réunies pour la première fois à la Gaîté Lyrique : une exposition-expérience qui nous invite à bouger, à danser, à interagir. Une exposition-expérience qui présente différentes œuvres de la compagnie, réunies pour la première fois à la Gaîté Lyrique.

Adrien M & Claire B interrogent le mouvement et son impact dans des œuvres qui mêlent spectacle vivant et arts visuels. S’inspirant des mathématiques et des sciences naturelles, ils donnent vie à un langage poétique visuel, et dessine de singuliers paysages dans lesquels nos corps viennent se perdre et se trouver.
Nous sommes immergés dans ce monde vivant qui ne cherche qu’à changer et à se transformer à notre contact, sous l’effet de nos gestes et de nos corps en mouvement. Avançant dans la pénombre, il faut jouer avec l’ombre et la lumière, les points et les lignes, le temps et l’espace, le vrai et le faux.
A lire aussi l’exposition immersive : Atelier des Lumières

Archives Nationales : La police des Lumières, Ordre et désordre dans les villes au 18e siècle. Du 11 mars au 29 juin à l’Hôtel Soubise. Du lundi au vendredi de 10h à 17h30, samedi et dimanche de 14h à 17h30, fermée le mardi et jours fériés

Le siècle des Lumières est en matière de police un moment d’échanges intenses, de réflexions et d’expérimentations.
Au 18e siècle, la police est une idée neuve en Europe. Les villes d’Europe, en pleine expansion et au centre d’intenses transformations politiques, socioéconomiques et culturelles, sont confrontées à des problèmes identiques :
l’insalubrité, l’approvisionnement, des circulations croissantes d’hommes et de marchandises. Pour les princes et les autorités urbaines, la police devient un nouveau mode de gouvernement des villes.
À travers environ 200 documents originaux provenant en grande partie des fonds du Châtelet de Paris mais aussi de la bibliothèque de l’Arsenal, la prochaine exposition des Archives nationales qui se déroule à l’hôtel de Soubise, illustre l’émergence d’une police professionnalisée à Paris et dans les villes en pleine expansion du 18e siècle.

Par les débats toujours actuels qu’elle suscite sur les libertés, le pouvoir de l’administration ou celui des juges, la censure et la régulation des nouveaux médias, l’intervention des pouvoirs publics dans le domaine des produits de première nécessité, la police du 18e siècle interroge aussi notre temps.

D’ailleurs, l’exposition accorde une place particulière aux gestes et aux mots des hommes et des femmes du peuple, et à leurs sentiments mêlés, entre attentes de justice, craintes et colères, à l’égard d’une police qui se veut porteuse d’ordre et de "civilisation".
Tout le programme : ICI

A LIRE AUSSI :
Musée Jean Moulin, Musée du Général Leclerc
Guide des bibliothèques et médiathèques de Paris
Archives Nationales
Musées, monuments ouverts tous les jours à Paris
Musées insolites de Paris

Pavillon de l’Arsenal : l’exposition "Champs-Élysées, histoire et perspectives", jusqu’au 10 mai, du mardi au dimanche de 11h à 19h

L’exposition retrace l’évolution de la « plus belle avenue du monde », analyse ses usages actuels et propose une vision de ses possibles évolutions au regard des enjeux contemporains. Elle invite aussi chacun à participer à sa métamorphose.

Au travers de dessins, films, photographies inédites, gravures et cartes spécialement créées, l’exposition retrace l’histoire de cette avenue imaginée par Le Nôtre en 1664, baptisée Champs-Élysées à partir de 1709 et aménagée par Jacques-Ignace Hittorff et Adolphe Alphand au XIXe siècle. Elle questionne aussi son état actuel et les problématiques issues de l’ambition moderne, ainsi que des jardins négligés.
Aujourd’hui, les deux tiers des passants sur les Champs-Élysées sont des touristes dont 85% provient de l’étranger. Si l’on retire ceux qui travaillent dans le quartier et les personnes en transit (moins de 15 min dans le quartier), les Parisiens ne représentent plus que 5 % des usagers de l’avenue.

Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Adolfo Kaminsky. Faussaire et photographe, jusqu’au 19 avril. Du mardi au vendredi : 11h-18h, samedi et dimanche : 10h-18h

Résistant dès l’adolescence et faussaire de génie, Adolfo ­Kaminsky a consacré trente ans de son existence à­ produire des faux papiers. C’est pendant la seconde Guerre mondiale qu’il découvre la photographie en reproduisant des tampons pour fabriquer des cartes d’identité.
A travers 70 clichés, le MahJ rend hommage à une œuvre photographique remarquable, mais restée ignorée en raison des engagements et de l’existence pour partie clandestine de son auteur.
Engagé dans la Résistance à dix-sept ans, ses compétences de chimiste font de lui un expert dans la réalisation de faux papiers. Il travaille successivement pour la résistance juive, avant de collaborer avec les services secrets de l’armée française jusqu’en 1945.

Adolfo Kaminsky réalise après la Libération des milliers de clichés. Ces images offrent un regard en clair-obscur sur le monde, où se pressent travailleurs, amoureux clandestins, brocanteurs, mannequins réels ou factices, poupées disloquées, ou barbus errants...
Des puces de Saint-Ouen aux néons de Pigalle, le photographe a capturé les regards, les silhouettes solitaires, les lumières, l’élégance et la marge, tout ce qui constitue son univers.

A la Galerie Emmanuel Perrotin, l’artiste new-yorkais Daniel Arsham présente "Paris, 3020", du mardi au samedi de 11h à 19h, jusqu’au 21 mars.

Dans cette exposition, Daniel Arsham présente une nouvelle série de sculptures composée de bustes, de bas-reliefs et de statues emblématiques de l’Antiquité classique. Daniel Arsham a eu l’opportunité de collaborer étroitement avec l’atelier de moulage de la Réunion des Musées.
Intéressé par la manière dont les objets traversent le temps, Arsham a sélectionné des œuvres à tel point déterminantes qu’elles ont transcendées leur statut de simple objet d’art pour s’intégrer dans notre mémoire et notre identité collectives.

L’exposition Paris, 3020, emprunte les stratégies scénographiques du musée traditionnel : des socles et des piédestaux mettant les œuvres en valeur, des éclairages tamisés et des espaces d’exposition en enfilade. En reprenant les codes muséographiques, Daniel Arsham déroule une narration qui lui est propre. Il nous interpelle sur la manière dont les musées exposent et participent à la mise en place de la typologie de l’Histoire de l’art. Le musée en tant que vecteur de la valorisation des objets d’art est ainsi questionné.

Galerie les Filles du Calvaire, présente Edouard Wolton : "l’exposition Ultima Thulé", du 13 mars au 25 avril, du mardi au samedi de 11h à 18h30. Vernissage jeudi 12 mars à 18h

L’artiste présente un ensemble d’oeuvres inédites, regroupant peintures, sculptures, oeuvres imprimées et installations.
Pensée comme un espace total, l’exposition Ultima Thulé s’envisage comme un voyage mental vers les limites de la perception et du monde rationnel. Ces limites métaphoriques s’imposent à Wolton comme autant d’orientations possibles. Il met en place son propre algorithme de formes, de matières, de couleurs, et de proportions – et par extension assure sa liberté plastique.

Edouard Wolton offre des visions hallucinées de paysages allégoriques et fantomatiques. Il propose une traversée d’univers iconographiques aux sources multiples, où se côtoient les traditions rationalistes et naturalistes. Comme une odyssée du regard et de la pensée, le spectateur est convié à se projeter dans un espace où les sciences s’effacent au profit de l’imaginaire et de la poésie.
La réalité semble alors lentement glisser vers le rêve, comme la possibilité de traverser le miroir d’Alice.


EVENEMENTS

Le Mahj, Musée d’art et d’histoire du judaïsme, la fête et bal de Pourim, dimanche 8 mars, de 15h à 18h

Deux fois plus de musique, deux fois plus de fête : le Kif Orkestra et les Klezmorimlekh se partagent la scène pour un bal de Pourim deux fois plus animé ! Egalement visites et ateliers.
Célébrée chaque printemps, la fête de Pourim commémore le sauvetage du peuple juif par la reine Esther, malgré le massacre programmé par Haman, vizir du roi perse Assuérus, épisode biblique rapporté dans le livre d’Esther. Associée à la joie, au rire, au retournement de situations et au miracle, la fête s’accompagne de rituels carnavalesques, de déguisements, de représentations théâtrales et de parades burlesques.

A la Gaîté Lyrique : Beatdance Contest 2020, c’est la 8e édition le samedi 21 mars à 14h

Initié par Vicelow, Beatdance Contest est un concept unique qui réunit deux disciplines majeures du hip-hop et crée simultanément deux battles en un. Huit danseurs(euses) sont sélectionné(es) pour s’affronter sur les compositions des beatmakers.
Battle Beatmakers : 4 beatmakers s’affrontent sur des compositions libres ou sur un thème imposé.
Battle danseurs : 8 danseurs et danseuses (all styles) sont sélectionné·e·s le jour de l’événement afin de participer à la phase finale où il·elle·s s’affrontent sur les compositions des beatmakers. La sélection des danseurs et danseuses pour accéder au Top 8 se fait en deux étapes.
Envie de participer ou regarder ? L’info est ici.

Au Carreau du Temple : Le Festival Concordan(s)e, mercredi 25 mars à 19h30

Festival itinérant en Île-de-France et au-delà, Concordan(s)e propose à un chorégraphe et à un écrivain de se rencontrer pour écrire une pièce à quatre mains au cours d’une résidence de création.
Pour la quatorzième année, cette exploration inédite des écritures scéniques et textuelles, ces croisements entre le geste et le mot dévoilent des chorégraphies et des écrits inédits, dans des formats surprenants.
https://www.carreaudutemple.eu/festival-concordanse-2020


ENFANTS

Centre Georges Pompidou : La Fabrique (ateliers Fab-Lab) 8-12 ans, autour de Neurones - Mutations/Créations. Du 7 mars au 19 avril. Galerie des enfants de 11h à 21h

En lien avec l’exposition « Neurones. Les intelligences simulées », dans le cadre de « Mutations/Créations #4 ».
En atelier et en visite dans l’exposition « Neurones. Les intelligences simulées », les enfants explorent les liens entre intelligence artificielle et création artistique, et s’initient aux recherches contemporaines au croisement de la science et des arts.

Enfant solo :
Les samedis, de 14h à 16h
Pendant les vacances scolaires : tous les après-midis, sauf mardis et dimanches, de 14h à 16h
En famille :
Les dimanches, de 14h à 16h

Maison Européenne de la Photographie, la Petite Galerie présente "One Minute Sculptures" approche introductive à l’œuvre d’Erwin Wurm par Elise Mougin-Wurm, du 4 mars au 7 juin. Mercredi et vendredi de 11h à 20h, jeudi de 11h à 22h, le week-end de 10h à 20h

La Petite Galerie dédiée au jeune public a pour vocation de proposer une approche introductive à la création. À l’occasion de l’exposition Erwin Wurm Photographs et de la publication exceptionnelle d’un livre jeunesse créé par Elise Mougin-Wurm, l’accrochage de la Petite Galerie présente une sélection de planches de cet ouvrage et une installation participative des « One Minute Sculptures ».

Illustratrice et graphiste, Elise Mougin-Wurm offre au jeune public une découverte ludique du parcours biographique et artistique de cet artiste inclassable et drôle qui se pose la question de savoir ce qu’est une sculpture.
Une sculpture peut-elle être plate ? Est-ce que tout volume peut être une sculpture ? Quelle est la taille minimum d’une sculpture ? Est-ce que tous les matériaux peuvent être utilisés pour faire une sculpture ? ...

À toutes ces questions sérieuses, Erwin Wurm propose, sans se prendre au sérieux, des réponses en imaginant et en créant de nouvelles formes contemporaines de sculpture.
Après cette approche introductive à l’œuvre d’Erwin Wurm par Elise Mougin-Wurm, le jeune public est invité à devenir une sculpture pour une minute ! ... surprise à découvrir ...

Au Point Virgule : La famille Maestro, le dimanche 22 mars à 14h

“La Famille Maestro” vous invite dans un surprenant voyage musical en compagnie de Mozart, Vivaldi, Beethoven, Strauss ou Berlioz, avec, pour ambitieuse mission, de parvenir en une heure à initier les enfants à des mélodies classiques. Par un astucieux et espiègle détournement des grands airs du genre, ils livrent des chansons pleines d’humour.

Un beau spectacle interactif. Prenez des airs célèbres de musique classique, recette : Rajoutez-y des paroles afin d’en faire des chansons. Entre chaque chanson, insérez des petits sketchs agrémentés d’une bonne dose d’humour.
Mélangez le tout et vous obtiendrez un délicieux spectacle musical pour petites et grandes oreilles !

Au Théâtre Essaïon, Les Gloops en concert. Tous les mercredis, samedis et dimanches à 16h

3 chanteurs, musiciens, bruiteurs vous entraînent dans un tourbillon musical, joyeux et fantaisiste pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

Les enfants redécouvrent avec ravissement leurs comptines, cuisinées à la sauce country, reggae, funk et bien d’autres encore. Participation assurée !

Maison de la Poésie, "En sortant de l’école", 13 courts métrages d’animation pour découvrir la poésie de Paul Verlaine, dimanche 8 mars à 11h30

« En sortant de l’école » est une collection de courts métrages animés de 13 épisodes de trois minutes, se proposant d’associer librement mais talentueusement des poèmes à l’univers graphique de jeunes réalisateurs sortis des écoles d’animation françaises.
C’est aussi la première et unique série d’animation dédiée à la poésie pour le jeune public. Après Jacques Prévert, Robert Desnos, Guillaume Apollinaire, Paul Éluard, Claude Roy et Jean Tardieu, la septième saison invite à la découverte des poèmes de Paul Verlaine.
Une production Tant Mieux Prod avec la participation de France Télévisions.

Théâtre Bo : Où es-tu Cacahuète ? Tous les samedis à 11h et les dimanches 1er et 8 mars à 16h

Ce matin, Capucine est surprise, son petit chat à disparu. Lui fait il une farce ? S’est il perdu ? Soudain, elle entend un miaulement venant de son livre préféré... Avec l’aide de tous les enfants, la petite fille va réussir à entrer dans le livre des merveilles et rencontrer tous les personnages fantastiques des mondes imaginaires.

De ce voyage interactif, Capucine va partager avec les enfants une aventure musicale inoubliable teintée de poésie et d’éclats de rire !
Où es-tu Cacahuète ?

A la Gaîté Lyrique : Silmukka - Ciné-concert en famille par Les Gordon. Dès 6 ans, dimanche 29 mars à 15h15

Un ciné-concert du musicien multi-instrumentiste Les Gordon pour sentir les forces naturelles autour de nous. Avec sa musique et cinq films animés, il interprète un paysage à plusieurs éléments.
Musicien multi-instrumentiste ouvert aux outremondes tout entiers, Les Gordon, fait se rencontrer électronique et acoustique, riffs de guitare et boucles de voix découpées. Sur sa palette visuelle, il a mis cinq films animés pour interpréter un paysage fait d’eau, de terre et d’air.

Silmukka, entre évasion et voyage cybernétiques, Capitaine futur plane aux confins de ces outremondes créés par l’homme lorsqu’il fait la connaissance d’un vent léger, d’un soleil couchant et d’un éclat de tonnerre.
Tarif plein : 7€
Tarif adhérent : 4€
Durée : 45 minutes
Dès 6 ans

A lire aussi :
L’atelier des Lumières
Le Musée de l’illusion

Maker Faire Paris 2019
Némo, la Biennale des arts numériques
Festival numérique Numok

Guide du Musée des Arts et Métiers : les plus belles pièces des collections permanentes, une belle visite pour les enfants. Mardi au jeudi : 10h – 18h, le vendredi : 10h – 21h30. Samedi et dimanche : 10h – 18h

Le Pendule de Foucault, l’avion de Clément Ader, les verreries d’Émile Gallé, la production de Lalique, le Lion de René Lambourg, la collection d’automates, et l’Astrolabe d’Arsenius... instruments scientifiques, matériaux, construction, communication, énergie, mécanique et transports, toutes les découvertes racontées !
Découvrez à cette occasion, sur place, les collections en famille en autonomie, lors de visites familiales ou à l’occasion d’ateliers pratiques.

Plusieurs façons de découvrir le musée en famille : En autonomie avec les audioguides et des enquêtes-jeu. Ou bien lors de visites familiales tous les dimanches de 11h à 12h avec des médiateurs du musée, pour vous et vos enfants âgés de 7 à 12 ans. Le Musée propose également des ateliers familiaux, des ateliers individuels, ou des activités anniversaires.


CONCERTS

Bibliothèque Forney, Autour de la harpe, concert au coin de la cheminée, samedi 7 mars à 16h

Concert des élèves du Conservatoire Mozart "Autour de la harpe" : Classes de musique de chambre de Frédéric Lainé et François Charruyer et classe de harpe d’Audrey Perrin.
Les élèves interprètent, entre autres, des œuvres de Nino Rota, Camille Saint-Saëns, Joseph Haydn, André Jolivet, Félix Mendelssohn.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey : "Lignes de vie", le nouveau spectacle musical de Fhom, samedi 14 mars à 18h30 et le dimanche 29 mars à 15h

Nouveau spectacle "Lignes de vie", le nouveau spectacle musical de Fhom, s’inspire de ses rencontres avec des humains de tous genres et de tous âges. Depuis 2012 en France et en Asie, ses paroles font de vos gestes des exploits, de vos utopies des légendes, de vos émotions des arcs-en-ciel, de vos errances des Odyssées, de vos tourments des fleurs du mal, de vos amours des bateaux ivres, de vos morts des moments magiques, de vos naissances des miracles incarnés, de...
FHOM = F comme Femme, H comme Homme, OM comme le son initial du souffle essentiel (selon les tibétains mais ça lui plaît bien).

Mairie du 3e : Musique de chambre avec le groupe Reflets, vendredi 20 mars à 19h30

Le groupe Reflets se composent de quatre musiciens : Marie-Laure Boulanger, pianiste, Thierry Durand, flûtiste, Françoise Douchet, altiste à l’Orchestre de Paris, et la soprano Magali Léger à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Claude Debussy et 50e de la mort de Jacques Ibert, se concrétise le projet d’un enregistrement live autour des oeuvres de ces deux compositeurs de musique française en mai 2012.
En 2019, suivra un deuxième album de musique de chambre consacré à Lili Boulanger et Franz Liszt, dont une version des Trois Sonnets de Pétrarque, en duo, trio et quatuor, qui paraîtra sous le label Calliope.
C’est autour du programme de ces deux enregistrements que le groupe Reflets vous propose ce concert, à l’occasion de la sortie de leur nouvel album.

Théâtre du Marais : Les Soulmates, tous les dimanches à 17h30, jusqu’au 29 mars

Un spectacle musical alliant harmonies et grain de folie ! Les Soulmates reviennent dans une nouvelle mise en scène boostée et dynamitée. Elles réinventent a cappella les grands standards de la chanson internationale et les hits de la pop actuelle, chamboulant avec pep’s et glamour les morceaux rendus célèbres par Joséphine Baker, Stromae, Edith Piaf ou encore Adèle.

Venez découvrir l’univers émouvant, souvent délirant et toujours surprenant de ces 5 "drôles de femmes" drôles et talentueuses !

Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, Baptiste Ventadour, vendredi 20 mars à 20h

Sans le son, il a la bouille d’un ange adolescent qui commence à tâter de la guitare dans sa chambre d’enfant. Mais avec le son, la surprise est de taille : d’abord, Baptiste Ventadour, 20 ans et originaire du Limousin, joue de sa guitare à douze cordes comme s’il avait quarante doigts.
Et puis il chante le folk avec une voix rock et de rocaille. Coup de cœur obligé pour ce jeune gars qui enregistre actuellement son premier album, avec notamment une chanson offerte par Jean Fauque, le parolier de Bashung !

A la Gaîté Lyrique : Little Dragon, mercredi 25 mars à 19h30

Après la sortie de leur EP autoproduit "Lover Chanting", Little Dragon revient en force avec son nouveau morceau "Tongue Kissing". En parallèle, il annonce une tournée 2020 aux États-Unis et en Europe, qui passe par la Gaîté Lyrique.
Un an après son EP, le nouveau single Tongue Kissing voit le groupe explorer à nouveau la pop expérimentale. Ce groupe singulier ne se repose jamais sur ses acquis, comme en témoignent ses albums novateurs (Ritual Union et Nabuma Rubberband nommé aux Grammy) et ses collaborations prestigieuses avec nombre d’artistes également audacieux (Gorillaz, Flume, SBTRKT, Badbadnotgood, Kaytranada, DJ Shadow, De La Soul, Mac Miller, etc...
( Sir Was, en première partie de concert)

Centre Georges Pompidou : Dans le cadre de Mutations/Créations 4, Ircam Live le 5 mars à 20h30. Grande Salle

Voir - écouter : ce désir d’une analogie entre l’audio et le visuel, le rêve déjà ancien de la synesthésie, est au cœur de la soirée Ircam Live.
La scène immersive conçue par José Miguel Fernandez et Raphaël Foulon, et la performance d’Eric Raynaud (nom de scène Fraction) sont l’aboutissement de leurs résidences de recherche artistique, accomplies dans les laboratoires de l’Ircam à Paris et à la SAT : Société des arts technologiques de Montréal.
Lauréat du programme européen STARTS Residencies, Aaron Einbond imagine quant à lui, un piano-monde en jouant de l’électronique 3D et de l’espace même de la salle de concert.
Le spectateur est virtuellement plongé dans le cœur de l’instrument lorsque « le médium est devenu le message ».

A LIRE AUSSI :
Ircam, Festival Manifeste
Festival Présences
Némo, Biennale des arts numériques
L’Atelier des Lumières

Au Théâtre Dejazet : concert caritatif, de solidarité "Des voix contre le Sida" 18e édition, les 2 et 3 avril à 20h

Deux soirées caritatives au profit de 2 associations de lutte contre le Sida, à savoir : Les Petits Bonheurs et Tandem. Ces 2 soirées sont co-organisées par Equivox Choeur, Chœur Mélo’men et Les Caramels fous, chaque chœur présentera un extrait de son spectacle à venir. Elles seront magnifiquement présentées par la délicieuse Charlène Duval. Ce sera aussi l’occasion pour les Caramels Fous, de présenter quelques extraits de leur prochain spectacle

Retrouvez la rayonnante Charlène Duval, avec les célèbres Caramels Fous, Equivox le choeur gay et lesbien et Melo’men, qui vous présentent : Des Voix Contre le Sida, des spectacles riches en couleurs et en styles qui se passeront les jeudi 2 et vendredi 3 avril pour 2h30 de gala, dans une ambiance solidaire et bonne enfant !

Le Centre Culturel Suisse présente Sam Frank Blunier dans "Mystic Señor", jeudi 5 et vendredi 6 mars à 20h

Sam Frank Blunier est sans doute et avant tout un esprit libre. Il défend une chanson française contemporaine à l’écriture incisive, servie par des mélodies accrocheuses. Depuis plusieurs années, il se produit sur les scènes francophones en Suisse, en France et en Belgique, et se distingue actuellement par « Des questions » premier extrait remarqué de l’album Mystic Señor (janvier 2020).
Pour ce dernier, Sam Frank Blunier, tour à tour compositeur, poète, auteur et interprète, s’est entouré de Johann Favre pour ses bounces et synthés aux sons étranges, Antonin Wiser aux guitares, Blaise Magnenat aux batteries et Philippe Martin à la basse.

Au Théâtre Essaïon : Michel Korb chante Francis Lemarque, tous les lundis et mardis à 19h15

Michel Korb fait swinguer en jazz Manouche les titres les plus emblématiques de son père Francis Lemarque, en compagnie de Roland Romanelli (l’accordéoniste de Barbara) et Romain Vuillemin.

.

A LIRE AUSSI

Agenda du Carreau du Temple
Promenade, les 25 lieux à visiter dans le Marais à Paris
Les jardins des Archives Nationales
Visite de la Place des Vosges
Beaubourg, les Halles, visite de Paris Centre
Dans les galeries du Marais
Le Louvre, Palais Royal, le guide du centre de Paris
Iles Saint-Louis, la Cité, Lutèce, visiter le coeur de Paris
Super balade à Montmartre, les lieux célèbres
Saint-Germain-des-Prés à Paris : Visite guidée, circuit
Quartier Latin à Paris, les beaux lieux à visiter
Les meilleurs restaurants japonais de Paris
Meilleurs restaurants ouverts de nuit à Paris
Les meilleures pâtisseries à Paris
Top 15 meilleurs restaurants italiens à Paris

En images


Messages

  • Comme chaque année (depuis 1947...) les JAM se déroulent au sec et au chaud ! Entrée GRATUITE par l’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement, 68 rue de Turenne.
    Découvrez la vingtaine de comptoirs à l’OFFRE très diverse et à tous les prix (brocante, tissus d’ameublement, vidéo, vêtements hommes femmes et enfants, livres neufs et d’occasion, dédicaces, jouets, livres de bibliophiles gastronomie, vins, informatique, cadeaux du monde, tableaux et gravures, santons...). Puis reprenez des forces aux comptoirs restauration et gastronomie (crêpes, déjeuner, gâteaux, ...).
    Les JAM 2017 ? Comme tous les ans de la bonne humeur, de l’accueil... et puis une belle action pour cette vente de charité qui grâce à vous (et internet) accueille chaque année des visiteurs encore plus nombreux et généreux.
    Pour en savoir plus : http://jam.wifeo.com/

  • year one
    Photographies de Peter Murphy

    Du 24 novembre au 1er décembre 2016

    Sur le fil de Paris
    2 rue de l’Ave Maria 75004 Paris
    www.surlefildeparis.fr

    « Année Un ». Un nouveau départ, le recommencement. Un an dans un nouvel endroit bien connu, un nouveau regard sur un lieu familier. Une année à observer. Une année à se documenter.

    Les photographies dans l’exposition ‘’Année Un’’ représentent effectivement un an dans une vie, mais ne sont pas une série d’événements vécus dans une année. Au contraire, ces images véhiculent des émotions et des sentiments ressentis pendant une période de transition : l’excitation, l’appréhension, l’ambition, la curiosité, l’anxiété, la colère, la joie et les autres. Des émotions prises sur le vif chez chacun d’entre nous parisiens, mais véhiculés par l’œil du photographe de retour.

    Inspiré par les millions de petits moments qui se produisent autour de nous dans une ville comme Paris, Peter Murphy expatrié 9 ans au Canada, réapprend à vivre dans la capitale. Ces photos font partie de son processus de (ré) intégration, de (re) connexion à travers des moments partagés mais désormais figés dans le temps.

    petermurphy.ce@gmail.com

    http://www.petermurphyphoto.com/

  • Chaque jeudi à 20h30, rencontrez la crème de l’humour parisien, le top de la blague de la capitale, le summum de la galéjade francilienne, enfin la suprématie de la rigolade actuelle quoi !

    A chaque soirée retrouvez une programmation aussi bien excellente que variée, avec à chaque fois de nouveaux arrivant ainsi que le meilleur des passages précédents.

    Le lieu : L’Equinox (33, Rue des Rosiers 75004).

    L’accès est gratuit (1 consommation obligatoire, chapeau pour l’artiste).

    Réservations possibles sur : http://www.billetreduc.com/172268/evt.htm