eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Se promener et visiter Le Marais > Monuments et patrimoine du Marais > Eglise Saint-Denys du Saint Sacrement

Eglise Saint-Denys du Saint Sacrement

Dernière mise à jour : jeudi 7 mai 2015, par Expositions, Nicole

En 1684 s’installe dans l’hôtel de Turenne le deuxième monastère des Bénédictines du Saint-Sacrement.

C’est Etienne Hippolyte GODDE qui reçoit en 1826 la commande par la ville de Paris de construire à son emplacement l’église actuelle. Comme il n’y avait aucune église consacrée au premier évêque de Paris, on nomma cette église Saint-Denys. L’architecture très classique et la décoration sont typiques du XIXème siècle.

La notoriété de l’église tient en partie au fait qu’elle abrite la Pietà de Delacroix « ce chef-d’œuvre qui laisse dans l’esprit un sillon profond de mélancolie » selon Baudelaire. Une récente restauration a révélé la beauté des Pèlerins d’Emmaüs œuvre peinte à la cire par François Picot. C’est « l’endroit » où les séminaristes de l’Église Saint-Denys aiment prier.

L’église Saint Denis du Saint Sacrement a été construite par l’architecte Hippolyte Godde (1781-1869). Ce dernier, très actif, est également l’auteur de Notre Dame de Bonne Nouvelle, de la Chapelle du Père Lachaise, et du séminaire de Saint-Sulpice.

Commandée en 1826, l’église fut achevée en 1835. La façade est simple, pourvue d’un péristyle à quatre colonnes ioniques coiffé d’un fronton triangulaire décoré par le sculpteur Feuchère en 1845.
Saint Pierre et saint Paul sont figurés, chacun logé de part et d’autre dans une niche.

Le chœur est en abside à coupole semi-circulaire ouvrant sur la sacristie.
Orné d’une peinture en camaïeux gris, dite grisaille, d’Abel de Pujol (1787-1861), il donne une remarquable impression de relief, certainement due en partie aussi à l’éclairage zénithal de demi-coupole.

Dans la chapelle Sainte Geneviève, une statue de Sainte Geneviève, de Perraud, datant de 1868, et une superbe Piéta, dite aussi Déposition de la Croix (c’est le cas de le dire) d’Eugène Delacroix (1844).
Voir aussi Un Delacroix rôde dans le IIIe arrondissement.

Dans la chapelle Saint Denis, tableau des Pèlerins d’Emmaüs, peint à la cire par François Picot (1824-1905) et daté de 1840.

Les orgues ont été inaugurées le 10 octobre 1867 avec le concours de César Frank, Charvet, Durand et Servier.

Adresse

68 bis rue de Turenne 75003 Paris


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.